Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 02 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les socialistes déjà à la recherche de boucs émissaires de leur échec sur le front du chômage ?

Mercredi soir, Jean-Marc Ayrault a affirmé sur France 3 que "les outils sont là" pour "renverser la courbe du chômage". Une façon de dédouaner le gouvernement et de désigner les entreprises comme seules responsables des mauvais chiffres du chômage.

C'est pas moi, c'est l'autre

Publié le
Les socialistes déjà à la recherche de boucs émissaires de leur échec sur le front du chômage ?

Jean-Marc Ayrault a affirmé mercredi que "les outils sont là" pour "renverser la courbe du chômage". Crédit Reuters

Il semble très étonnant, presque irrationnel, que le président de la République et le Premier ministre s'engagent solennellement et à plusieurs reprises à "inverser la courbe du chômage avant la fin de l'année". Le pari est perdu d'avance avec une croissance zéro, le coup d'assommoir des nouveaux impôts et une volonté affichée de s'en prendre aux investisseurs (les "pigeons") et aux "riches" (taxe de 75%, affaire Depardieu). Pourquoi prendre un tel risque, quasi suicidaire politiquement ?

Mercredi soir au journal de France 3 à 19h30, Jean-Marc Ayrault a clairement réitéré cet engagement à la journaliste qui lui posait la question.

Mais cette fois avec une argumentation qui nous met sur la piste d'une hypothèse. Il expliquait que le gouvernement "pleinement mobilisé" allait ces jours-ci faire voter de nouveaux dispositifs favorisant un volume important de nouvelles embauches, et qu’il ne restait plus aux entreprises qu’à "utiliser ces outils".

Ces nouveaux outils sont essentiellement le crédit d'impôt, le contrat de génération, l'accord sur l'emploi récemment négocié par les syndicats, et les emplois d'avenir. C'est-à-dire des dispositifs bureaucratiques, étatistes, lourds à gérer, peu adaptés à la réalité et au final inefficaces comme tout ce que produit l'administration française. On se rappelle que les 35 heures devaient aussi créer de l’emploi…

Ca ne marchera donc évidemment pas, et le gouvernement le sait bien. Mais en expliquant qu’il ne reste plus aux entreprises qu’à "utiliser ces outils" mis à leur disposition, voici les coupables tout désignés ! Le chômage ne diminuera pas précisément à cause des entreprises, des patrons, des "riches" et des "possédants" qui auront sciemment sabordé les magnifiques projets mis en œuvre par un gouvernement socialiste mobilisé à son maximum.

Il sera alors temps de désigner les entreprises à la vindicte populaire pour leur imposer des législations beaucoup plus contraignantes. Comme par exemple la loi en préparation sur la "reprise des sites rentables" (obligeant l'entreprise qui veut fermer une usine à prévenir le tribunal de commerce qui cherchera un repreneur) et qui n'est rien d'autre qu'une remise en cause des libertés économiques et du droit de propriété. Ce type de loi ouvre le règne de l'arbitraire (comment la loi va définir un site rentable, comment les juges vont appliquer cette loi ?), et plus généralement de l'étatisation de l'économie. Mais puisque les entreprises sont coupables de traîner les pieds, elles n’auront pas le droit de se plaindre.

Ce genre d'argumentation relève exactement de la même rhétorique que les régimes communistes qui mettent leurs échecs économiques sur le dos de fantasmatiques ennemis intérieurs accusés de sabotage.

Ca promet ! Et il importe dès maintenant de dénoncer cette logique de bouc-émissaire qui rajouterait à la crise économique l'utilisation de la haine comme moyen de gouvernement.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pemmore - 14/02/2013 - 13:28 - Signaler un abus Laisser choir ce qui ne marche plus et booster ce qui marche,

    reste le meilleur choix, mais je n'ai rien vu venir . Il ne sort toujours pas plus de soudeurs par exemple des lycées techniques. Quand aux entreprises qui ferment, ils ferment si ça leur chante, mais le lieu doit être considéré élément d'entreprise en faillite et les machines restent sur place. Ca laisse possible l'entrée d'une scop régionale ou un repreneur.

  • Par Equilibre - 14/02/2013 - 13:32 - Signaler un abus Normal ! Il ne reste plus personne d'autres.

    Chacun a ses bouc-émissaires responsables de ceci, de cela. Rien de nouveau en tant que tel. Les réacs, souverainistes, conservateurs,... c'est fait; ils sont dans la continuité de ce qui se fait depuis des dizaines d'années. L'église, c'est fait. Par contre, les autres, ils sont "biens" Les riches, c'est fait. Les "méchants" français, c'est fait. Avec piqure de rappel avec le droit de vote des étrangers. La "nouveauté", c'est que maintenant, ils sont à court de boucs: ils refusent de taper sur l'idéologie UE et le neuro, par idéologie socialiste. En même temps, ils n'ont pas les moyens intellectuels. Ils ne restaient plus que les patrons, déjà bien égratignés, mais pas encore suffisamment attaqués. Plutôt que de parler des communisme, je préfère le mot totalitarisme, plus général. Le totalitarisme des deGauche va pouvoir s'exprimer pleinement et clairement. De doux, il est en train de se transformer en dur, il suffit de voir la purge des médias. . Le présiflan sera le présiflan du retour au franc, dans des conditions catastrophiques, avec un pays au bord de la crise de nerfs, pour faire dans l'euphémisme...

  • Par le Gône - 14/02/2013 - 13:35 - Signaler un abus Et vous vous attendiez a quoi ?...ceux qui ont élu ce bouffon !!

    Incapable notoire..n'ayant jamais rien fait de sa vie, entotré d'autres fainenats de son éspece, que voulez vous que ces gens là fasse pour notre pays !! sinon dépenser encore plus,augmenter encore plus le train de vis de cet état socialiste..ah si une idée géniale taxer mieux ces salauds de retraiiés..quels band de branques c'est ahurissant !! et l'autre se pavane en Inde tel le petit fonctionaire a l'anglais de 6eme litteraire.c'est a se pisser dessus de rire !..de plus il a emmener la pouffe...je crois que là c'est bon on est au fond du sceau...

  • Par le Gône - 14/02/2013 - 13:37 - Signaler un abus @pemmore

    vos connaissances en Droit commercial et Public me sidérent !!

  • Par troiscentsalheure - 14/02/2013 - 13:55 - Signaler un abus Les entreprises n'ont pas comme finalité

    de créer des emplois. Un gouvernement d'abrutis (pour parler comme eux).

  • Par vangog - 14/02/2013 - 13:59 - Signaler un abus Et si le pédalo coule, ça sera la faute de l'eau!...

    L'eau, notoirement anti-sociale, comme on le sait.... La France a besoin d'une nouvelle constitution qui lui évite le noyautage de toutes ses institutions et médias par cette gauche archaïque et réactionnaire! Mais, avant cela, les Français doivent prendre le bouillon...

  • Par jurgio - 14/02/2013 - 14:23 - Signaler un abus Une croissance qui sent le bouc

    Il y a une erreur qui ne pardonne pas en politique et qui est pourtant une constante de la gauche : l'impatience ! Pour remettre la France à son niveau d'avant les années 80 où ils se sont précipités ! il faudra 20 ans, pas moins. Le contexte économique indique depuis longtemps que le temps des miracles est passé. Attendre la croissance c'est attendre le renouvellement du mandat, en faisant croire qu'enfin "ça va venir". Que reste-t-il à faire à part des promesses ? Prendre son courage à deux mains et commencer la remontée industrielle lente mais rédemptrice du pays. Par malheur, cela n'a aucun intérêt électoral (M. Sarkozy en sait quelque chose !) Toute cette "majorité" se conduit comme elle est fondamentalement : une opposition permanente à critique systématique. Je revois Ayrault qui a montré des décennies durant le bout de ses incisives avec un rictus méprisant chaque fois que ses adversaires tentaient des solutions. Comme on pourrait dire en langage de footeux : ce n'est pas avec un pays de garçons coiffeurs que l'on va reconquérir sa place dans le monde.

  • Par Hildegarde - 14/02/2013 - 15:02 - Signaler un abus Alors que la droite ...

    Ce n'est pas comme si la droite utilisait depuis dix ans le bouc-émissaire des 35 heures comme cause unique de tous ses échecs.

  • Par la vie claire - 14/02/2013 - 15:05 - Signaler un abus Malheureusement, on a :

    Flamby, FLAMBY !.................................

  • Par Paul Glim - 14/02/2013 - 15:17 - Signaler un abus On va dans le mur, tout simplement

    Tous mes amis entrepreneurs ne parlent que d'une chose, comment échapper à la saignée fiscale et comment partir. Les résultats se feront sentir avec retard, 2013 étant l'année des ajustements et des départs. Ce gouvernement est bête à manger du foin. Dans les faits, les mesures du gouvernement sont un vaste piège à con, que personne ne comprend. Les seuls gagnants de cette mascarade sont les avocats fiscalistes.

  • Par la vie claire - 14/02/2013 - 15:27 - Signaler un abus Le plus désarçonnant dant tout ce cirque :

    Bien beau de critiquer ce petit président à tout va ! Loin de le dédouanner, l'on pourrait peut-être s'en prendre avant tout à tous ces électeurs (MLP, Bayrou pour ne citer qu'eux), qui ont permi l'élection de ce nullard à la tête de l'Etat. Hollande n'est que la conséquence de tous ces votes maladroits, de tous ces votes téléguidés, absolument irréfléchis. Dur, dur, d'être Français !

  • Par Iker - 14/02/2013 - 15:39 - Signaler un abus Meme les Collectivtés

    Meme les Collectivtés Locales rechignent devant les Emplois Jeunes. M. Sapin vient de signifier son mécontentement devant les chiffres des contrats signés. Mais que voulez-vous parallèlement le Gouvernement baisse les aides aux Collectivités Locales, celles-ci ne savent plus sur quel pied danser et les Elections de 2014 approchent. Cela fait réfléchir. Non?

  • Par Iker - 14/02/2013 - 15:50 - Signaler un abus "Un Climat de Confiance"

    Les outils sont la ... et les decrets toujours pas ... Mais la confiance n'existe plus entre les Entrepreneurs et ce Gouvernement. Les Entrepreneurs ne savent plus ou ils vont. Car en plus du contexte économique global, ils constatent, chaque jour un couac sur la ligne économique suivie, chaque jour une contrainte de plus pesant sur les entreprises, chaque jour la crainte d'un impot ou d'une taxation nouvelle, chaque jour une interrogation nouvelle sur le financement social en France. Pas de ligne claire, pas perennité dans le discours, pas de réformes, et aucune garantie fiscale et juridique. Et en plus Hollande et son équipe continuent à stigmatiser les Entrepreneurs. Que faire ? ... Sinon réduire la voilure et attendre

  • Par Nana de la falaise - 14/02/2013 - 15:52 - Signaler un abus Ils n'en sont pas à un près, à gauche...

    Pour avoir écouté ml'émission en référence, Ayrault a proféré un autre mensonge :le gouvernement précédent aurait prétendu que la réforme des retraites de 2011 réglait définitivement le problème. Quant à moi, j'avais entendu qu'elle mettait les comptes à l'équilibre jusqu'en 2013 (avec le pari d'une croissance proche des 2%) et qu'ensuite il faudrait remettre le problème sur la table. J'ai dû rêver...

  • Par Salaudepatron - 14/02/2013 - 16:05 - Signaler un abus Gros naïf !

    Quand on passe les dix premiers mois de son mandat à insulter les patrons, à les prendre pour des cons et à les assommer de charges et taxes, il ne faut pas s’étonner du retour de bâton. Et comme cette politique déplorable a eu pour effet immédiat de ralentir toute l’économie, pourquoi voulez vous que les entreprises embauchent ? La seule solution c’est de virer sans tarder cette bande d’incapables, avant que le pays ne soit tombé trop bas, mais j’ai bien peur qu’il ne soit déjà trop tard.

  • Par MONTCLAR - 14/02/2013 - 16:09 - Signaler un abus C'est pourtant facile

    Il suffit de reprendre un "discours" qu'on nous a servi pendant quatre ans : "c'est la crise, mon bon monsieur, c'est pour ça que malgré mes grandes dents, je n'ai pas pu arracher le moindre point de croissance, c'est pour ça que je n'ai pas pu être le président du pouvoir d'achat, c'est pour ça que je n'ai pas pu garder le triple A, c'est pour ça qu'il faut me réélire parce qu'avec moi, c'est sûr vous n'aurez pas de surprise, vous avez l'habitude. Et que comme la crise, c'est la faute des étrangers, on va rétablir les frontières et tous les problèmes seront réglés".

  • Par ISABLEUE - 14/02/2013 - 16:11 - Signaler un abus Hey ? What did you expect ??

    le crédit d'impôt : contrôle fiscal qui vous pend au nez, le contrat de génération, ??? l'accord sur l'emploi récemment négocié par les syndicats : par qui ? et les emplois d'avenir : (ha ha ha ) tout cela payé par l'argent des salauds de français qui bossent et qui paient des impôts (le camenbert se rétrécie) et du privé.. (gloups il ne reste plus grand chose). Mais si cela ne va pas encore, c'est la faute à qui ??? à Sarkozy bien sur, le président haï par MOAPRESIDENT... AU SECOURS NICOLAS

  • Par rubis - 14/02/2013 - 16:38 - Signaler un abus rubis

    pour un gouvernement qui a horreur des patrons, mais qui aime aussi le pognon, ce sera difficile de passer le message. Qui veut faire un geste??? personne à part les mairies? nous allons vers une spoliation d'usines ( comme en tant de guerre ) mais guerre de quoi?? de l'amour propre, de la vanité du PS, des énarques idiots qui ne comprennent rien au commerce? Mais sans le commerce ils n'existeraient pas??? Qui crée de la richesse, nos patrons, ou les fonctionnaires qui la dépensent plus vite qu'on ne la produit ? Nos élus sont idiots et ont perdu le sens de la réalité. Reste juste à faire une révolution, car nous allons droit dans le mur. Mais qui osera la faire??? Ceux qui râlent surement, car les fonctionnaires et les élus qui nous coûtent des milliards, ces derniers ont tous les avantages tandis que ceux du privé voient leurs conditions de vie se réduire comme neige au soleil. Mais chez nos cumulards cela ne leur viendrait même pas à l'esprit.

  • Par WebVortex - 14/02/2013 - 17:05 - Signaler un abus Première Année de Flambytude !

    Première Année de Flambytude ! La gôche a tous les pouvoirs, y compris les médias ! C'est "amusant", je suis certain que l'on va bien nous resservir que c'est l'héritage de la droite... Mon pauvre ami qui a voté Flamby, je vois ton désarroi, de toutes façons ce sera forcément la faute à je ne sais quoi, mais surtout pas le Gros Mou et son gouvernement de truffes.... Le changement c'est maintenant, Moi Président, Mes 500000 propositions seront réalisées .... Ah, ah ah ah ! Bande de poisson rouges, en 2017 (ou avant) vous revoterez bien à gôche, incapable de prendre vos responsabilités ! Faire un copier/coller pour An II, An III, An IV et An V....

  • Par MONTCLAR - 14/02/2013 - 17:32 - Signaler un abus @WebVortex

    L'héritage de la drouatte ? Pourquoi pas ? Pendant 10 ans, on a entendu que c'était la faute des 35 Heures. Et c'était vrai : la preuve, s'est qu'on s'est bien gardé d'y toucher.

  • Par laïcité - 14/02/2013 - 17:33 - Signaler un abus c'est le retour de la "soviétisation" !

    ces socialos bornés vont s'enfoncer et enfoncer la France dans une crise sans précédent !....Pour eux, on ne change pas de méthode surtout quand celle-ci est mauvaise!...C'est l'aveuglement dogmatique borné dans toute sa splendeur !

  • Par gile - 14/02/2013 - 18:00 - Signaler un abus La confiance, denrée rare en hollandie

    La confiance a déserté le pays. Les riches s'enfuient, les patrons s'organisent pour travailler au moindre coût en profitant des effets d'aubaine créés par une gauche dogmatique (emplois aidés, crédit compétitivité), et les collectivités locales vont sentir très rapidement les effets de la récession avec un marché immobilier en panne, des chantiers mis en veilleuse et des rentrés fiscales en berne. Tout cela va mal finir.

  • Par tubixray - 14/02/2013 - 18:03 - Signaler un abus j'ai tout compris

    Les syndicats défendent l'emploi et les patrons voyous suppriment des postes et ferment les usines .... ah bon c'est pas ça ? !!! Un salarié d'une PME rencontré cet après midi m'expliquait que lui et ses collègues sont débordés avec une activité en plein essort et que le seul obstacle à l'embauche est le seuil fatidique des 50 salariés, elle est pas belle la France

  • Par moa - 14/02/2013 - 18:30 - Signaler un abus LA ROSE

    Pour ma part, je me rassure en quelque sorte en attendant patiemment que la ROSE SE FANE...on n'en verra plus que les épines. Et ça ne saurait tarder . L'esbroufe ne dure qu'un temps

  • Par cappucino - 14/02/2013 - 18:48 - Signaler un abus Mais comme dit Mélenchon

    Hollande ne tient jamais ses promesses. C'était de l'enfumage complet le programme PS. Mais comme d'habitude on choisit toujours l'escroc au final. Mauvaise appréhension de l'économie et de la société Française. Jouant sur les minorités plutôt que sur la majorité du peuple Français. Tout tourne court. Mais si l'économie va mal c'est à cause des salariés, de leurs acquis et des entreprises. Si l'économie repart ce sera grâce au gouvernement (qui ni sera pour rien bien sûr).

  • Par Chupula - 14/02/2013 - 18:48 - Signaler un abus L'essence?

    Mercredi soir, Jean-Marc Ayrault a affirmé sur France 3 que "les outils sont là" pour "renverser la courbe du chômage". Il voulait parler d'un simple bidon d'essence?

  • Par zelectron - 14/02/2013 - 18:55 - Signaler un abus C'est pas moi, ce sont les autres

    Je n'ai jamais vu un pigeon dont on a coupé les ailes réussir à voler! JM Ayrault se moque du monde, qu'il démissionne plutôt !

  • Par eheime - 14/02/2013 - 18:59 - Signaler un abus Il semble très étonnant, ...

    "Il semble très étonnant, presque irrationnel, que le président de la République et le Premier ministre s'engagent solennellement et à" LOL, si vous leur assurez d'être réellus, ils vous promettront un voyage sur Mars, la fortune de Warren Buffet ou meme des épousailles avec Marilyn Monroe. Pas de probleme ! La seule limite c'est votre imagination, ensuite il leur suffit de vous le promettre :) 35 ans que ça marche, on change pas une methode qui fonctionne.

  • Par eheime - 14/02/2013 - 19:01 - Signaler un abus Puisqu'ils sont élus, ils ont raison de procéder ainsi

    C'est aux électeurs de réflechir. Ils ont voté pour un conte de fée. Ils ont un conte de fée.

  • Par CN13 - 14/02/2013 - 19:03 - Signaler un abus Qui sont les "couillons" (Yves Derai) dans l'histoire ?

    Qui, qui, qui a voté Hollande ? cui-cui-cui ! nous sommes bien cuits !

  • Par zebulon54 - 14/02/2013 - 19:40 - Signaler un abus "les outils sont là" pour "renverser la courbe du chômage".

    Et la confiance n'y est pas. Ces termes ne sont-ils pas le ferment d'une tension sociale qui leur permettra de continuer à jouir des privilèges dernièrement acquis. Ont-ils mesuré les conséquences de leur incompétence. La communication, en campagne, est un excellent outil mais il faut après rendre compte de ses actes et la "pédagogie" a ses limites.

  • Par jurgio - 14/02/2013 - 19:51 - Signaler un abus Memento pour en finir avec les torpillages gauchistes

    La gauche n'a qu'une arme : la calomnie et qu'une excuse: les autres ! la droite n'a pas fait mieux etc. On passera sur les déclarations "Moi-je"... Giscard qui a eu deux chocs pétroliers, met Barre aux commandes pour rétablir le pays. La gauche et quelques autres n'ont pas voulu continuer l'austérité et ont préféré Mitterrand qui trouve "les caisses pleines" (Barre) et tous les feux au vert (Mauroy) Au sortir des sinistres année 80, la France avait 1500 Md F de dette: gabegies de tous genres, étatisations aberrantes (le CL et Elf en sortiront en état de faillite) . Comme déclara R. Barre : deux ans après les caisses étaient vidées. Et à une époque économique cruciale !! Ce que reproche honteusement la gauche : la droite (souvent en cohabitation !) ne leur a pas refait le plein ! On comprend que Chirac ne se soit pas soucier de tirer les marrons du feu pour que les socialistes les mangent dans son dos ! À la seule droite reviendrait le suicide électoral ! Sarkozy a osé malgré tout (merci), mais on voit ce qui lui est arrivé ! Courage socialos de tous bords : le trou c'est vous ! et maintenant, c'est comme pour les chats, le nez dedans !!!

  • Par géodith - 14/02/2013 - 20:08 - Signaler un abus Hollande à Strabourg : à voir ABSOLUMENT ...

    http://www.youtube.com/watch?v=fpf01u0JjnI&feature=youtu.be evidemment silence radio de nos merdia !

  • Par Alice .R - 14/02/2013 - 20:37 - Signaler un abus QUELLE CRISE ?

    Mais c'est bien sûr !!!Le problème c'est Nicolas Sarkozy.Il n'est plus au pouvoir depuis 9 mois et la plupart de ses mesures ont été détricotées ....... et depuis en France : _les investisseurs se pressent pour reprendre nos entreprises en difficulté . _nos talents s'empressent de créer pour se faire pigeonner _le chômage recule .. ..en décembre _l'immobilier se porte au mieux _les français n'ont jamais été aussi unis _le mariage bientôt pour tous _le terrorisme éliminé dans les banlieues ,euh au Mali .... _une croissance en hausse .... Promis ,juré les mesures de ce gouvernement n'y sont pour rien !

  • Par Septentrionale - 14/02/2013 - 20:57 - Signaler un abus Vidéo toujours disponible

    www.dreuz.info/2013/02/video-francois-hollande-se-fait-tailler-en-piece-au-parlement-europeen-hum-cest-bon/

  • Par DEL - 14/02/2013 - 21:30 - Signaler un abus Pure spéculation

    On verra si c'est vrai.

  • Par l'enclume - 14/02/2013 - 22:28 - Signaler un abus Hildegarde, prends garde à toi

    @Hildegarde - 14/02/2013 - 15:02 Piqure de rappel les 35 h ont coûté environ 220 milliards en 10 ans. Ceci afin de compenser les 35 heures travaillées, mais payées 39. Environ 22 milliards par an à verser aux entreprises @MONTCLAR - 14/02/2013 - 16:09 Un petit texte dans le rapport de la Cour des comptes : "Et les 100 milliards, c'est surtout pour continuer à payer les salaires de la fonction publique et les dépenses de l'administration en temps de crise, pour compenser la grosse baisse des rentrées fiscales." Tous les fonctionnaires ici présents, y compris de la territoriale, levez-vous et dites tous en chœur « Merci NS de nous avoir payé nos salaires sans baisse et sans retard alors que les caisses étaient vides ». Par ailleurs plus loin dans le rapport, on lit : la Cour des Comptes note qu'un effort, inédit depuis 1994, de baisse de la dette de l'ordre de 0, 5% du PIB a été obtenu en 2011, soit 13 milliards de dépenses publiques en moins. @MONTCLAR - 14/02/2013 - 17:32 Encore un mensonge, la loi Tépa et la défiscalisation des heures sup, ont permis de contourner cette stupide loi des 35 h. Stupide parce qu'elle a été imposée à toutes les entreprises.

  • Par boblecler - 14/02/2013 - 23:01 - Signaler un abus L'enclume menteur arracheur de dents

    http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RPT/Rapport-concours-publics-etablissements-credits.pdf la cour des comptes dit que 360 milliards ont été empruntés par sarkoléon pour couvrir les dépôts bancaires à hauteur de 100 ke par la loi de 2007. Les 35 heures n'ont rien coûté pour la bonne raison que les entreprises de 20 salariés en sont exclues et que le coût salariale a été modérée. Garde tes chiffres à la CON surtout quand l'inspection générale des finances dit bien que 50 milliards par an ont été dépensés sous sarko pour créer des agences chargés de surveiller les dépenses du genre de l'agence régionale de santé, plus les dépenses de communication de SARKOLEON

  • Par vangog - 15/02/2013 - 00:42 - Signaler un abus @boblecler même si la France ne comptait que des entreprises de

    moins de 20 salariés, comme vous semblez le suggérer, le coût salarial des 35 heures n'a pas été modeste, comme vous l'affirmez péremptoirement: La modération salariale à laquelle ont conduit les 35 heures, a constitué un coût très important, supporté, cette fois, par les salariés de ces PME à qui Aubry a imposé une baisse autoritaire de salaire associée à l'assurance d'une revalorisation quasi nulle pendant des dizaines d'années! Le résultat global des 35 heures, outre qu'elles ont plutôt détruit de l'emploi ( source: observateurs de l'OCDE), a été une paupérisation des salariés, à une époque où les entreprises faisaient de forts gains de productivité, absorbés sans vergogne par l'ogre étatique. A cette même époque, les mêmes gains de productivité faits par l'Allemagne lui permettait de mieux payer ses salariés et d'investir pour son commerce extérieur et, surtout, de développer son réseau de PME. Depuis trente ans, nos PME francaises vivotent pour payer l'absurde dogmatisme d'Aubry, sans avoir aucune chance d'atteindre les tailles critiques des entreprises Allemandes!

  • Par Decebal - 15/02/2013 - 02:10 - Signaler un abus BOblecler

    Quel que soit l'article vous ressortez les même chiffres, vous êtes payez a la ligne? Les gens a peu près sensés savent reconnaitre que la droite a fait des conneries, mais comme toujours a gauche on suit le discours officielle, le PS est plus fort que tous les super héros réunis et ne fait jamais d'erreur. Mais j'oubliais comme les communistes a leurs grande époque, a défaut d'avoir été visiter par le Saint Esprit vous avez la science infuse. tous les problèmes sont du fait de la droite, on se demande vu que la gauche a tous les pouvoir en France, des communes au président , comment de tels "cerveaux " nous conduisent toujours au désastre. Mauvais Karma? de ces génies de la fonction publique

  • Par Decebal - 15/02/2013 - 02:19 - Signaler un abus PS SUR BOBLECLER

    Je ne répondrai plus a vos futurs inepties et demande aux lecteurs d'en faire autant. Il faut ne pas entrer dans son jeu, il n'y a aucun intérêt a lui répondre hormis sa satisfaction mal placée. Aucun avantage a parler avec un mur de bêtise mensongère et dirigée. C'est le même esprit qui dirige ce pays et on voie le résultats : Moi je sais.

  • Par mascarine - 15/02/2013 - 07:44 - Signaler un abus et ça vous étonne !

    ce sont les rois de la bouc-émissérisation ! leur seule et unique compétence ; l'essentiel est que le bon peuple , toujours prêt lui aussi à couper les têtes? se laissent manipuler ...

  • Par mascarine - 15/02/2013 - 07:53 - Signaler un abus désolée pour la faute de frappe :

    le bon peuple "se laisse" manipuler ( bien évidemment)

  • Par Ludo1963 - 15/02/2013 - 07:57 - Signaler un abus Hollandreou et la cohabitation

    Notre benêt national va se planter brutalement . Le ps évidemment trouvera des coupables mais nos créanciers n auront que faire de ces arguties de démagogues socialistes. Ils vireront les socialistes du pouvoir comme ils l ont fait avec Berlusconi . On sera débarrassés de cette chienlit de gauche (fausse gauche menteuse qui profite de la bêtise des français) pour au moins 50 ans. Ils perdront aussi tous leurs mandats locaux Merci Hollandreou

  • Par Apéro 64 - 15/02/2013 - 08:15 - Signaler un abus Bob l éclair

    ça on peut dire qu il est éclairé!!!!!! Tu es le neveu de krazuky, il utilisait les milliards lui aussi sans savoir compté.

  • Par Iker - 15/02/2013 - 08:33 - Signaler un abus La Liberté ne s'use que si l'on ne s'en sert pas

    @Decebal Ne vous inquietez pas à ce sujet. Il y a longtemps que je perds plus de temps avec des commenraires de ce type. Mais si la liberté est de le laisser divaguer, elle est aussi, pour le lecteur, de faire le tri, et pour ce qui le concerne de simplement ne plus s'attarder à les lire.

  • Par ZOEDUBATO - 15/02/2013 - 08:36 - Signaler un abus Le Privé : bouc émissaire des incompétents du clan PS

    Viande de cheval : Spanghero perd l'agrément sanitaire lui permettant d'exercer Le délit est celui d'une fraude au produit (viande de cheval et non viande de boeuf) sans aucun risque sanitaire si , comme il est dit, les procédures ont été respectées Cette entreprise aurait, donc, du être frappée que par des amendes de la Direction des fraudes Seulement voilà il faut désigner l'Industrie Privée comme bouc émissaire pour la rendre responsable des échecs économiques et sociales du gouvernement (hausse du chômage, baisse du pouvoir d'achat, nos respect des engagements internationaux de la France en matières d'équilibre budgétaire, etc...)

  • Par pmphilipps - 15/02/2013 - 09:38 - Signaler un abus 35h @ bobecler

    Vous vivez sur quelle planète syndicale pour prétendre que les 35h n'ont pas été appliquées dans les entreprises de moins de 20 salariées??? J'ai appliqué les 35h dès la 1re loi Aubry et mes 3 employées de l'époque en on profité immédiatement 0 baisse de charges sociales 10% de travail en moins instantané donc pour n'importe quel collégien c'est un coût et une perte de productivité de 10% pour une entreprise de service comme la mienne

  • Par pemmore - 15/02/2013 - 10:58 - Signaler un abus @ le gone

    Je connais plus ou moins le droit commercial et public, j'ai été patron, salarié, délégué assimilé cadre. Je pense que les lois peuvent être changées et que les salariés sont souvent aptes à reprendre une entreprise en virant les cadres ou participer à une reprise. Donc dans cet objectif une faillite locale me semble adaptée.

  • Par pipa21 - 15/02/2013 - 14:04 - Signaler un abus Croyez vous

    que le Saint Esprit puisse un jour atteindre des connards comme bobecler? ça me redonnerait la foi.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Herlin

Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.

Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La révolution du Bitcoin et des monnaies complémentaires : une solution pour échapper au système bancaire et à l'euro ? chez Atlantico Editions.

Il tient le site www.philippeherlin.com

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€