Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 27 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sans défense face au terrorisme ? Pourquoi l'Europe doit entièrement revoir son dispositif sécuritaire né de 1945 si elle veut vraiment faire face à la menace

Les dernières attaques terroristes coordonnées à Bruxelles prouvent que l'Europe est toujours aussi vulnérable face à la menace djihadiste. Il est temps pour elle de rénover de fond en comble son architecture sécuritaire qui repose encore trop sur des accords et alliances issues de l'après-guerre et de la Guerre froide comme l'OTAN.

Table rase

Publié le - Mis à jour le 25 Mars 2016
Sans défense face au terrorisme ? Pourquoi l'Europe doit entièrement revoir son dispositif sécuritaire né de 1945 si elle veut vraiment faire face à la menace

Atlantico : Les dernières attaques terroristes coordonnées à Bruxelles prouvent que l'Europe est toujours aussi vulnérable face à la menace djihadiste. Pourquoi certains au sein de l'Union rechignent-ils encore à l'idée de créer un fichier des passagers aériens (PNR) ? Est-ce lié à l'histoire de certains pays membres, dans lesquels le souvenir de la dictature est encore vif ?

Arnaud Danjean : Il convient de bien préciser que le PNR -dont je suis un ardent promoteur- n'est pas une baguette magique qui nous prémunira de toutes les attaques terroristes. Mais il s'agit d'un instrument utile qui a pris une valeur symbolique importante car il est l'un des rares dispositifs véritablement collectif, européen alors que la plupart des outils anti-terroristes en vigueur sont du strict ressort national. Son adoption a été retardée d'abord du fait de légitimes, mais parfois excessivement tatillonnes, questions juridiques comme le fait de savoir qui peut accéder à quelles données, pendant combien de temps et selon quelles procédures.

Ces questions étant désormais résolues depuis le compromis trouvé en décembre 2015, les oppositions de la gauche et de l'extrême-droite sont désormais purement idéologiques. La protection des données personnelles souvent invoquée peut se comprendre jusqu'à un certain point, mais lorsque les garanties sont apportées, continuer à s'opposer au PNR relève de la posture, pas de l'examen objectif de ses avantages et de ses limites.

Jérôme Pigné : L’Europe et plus largement le monde occidental sont aujourd’hui vulnérables face à la menace djihadiste. Face à une idéologie forte, impulsée et véhiculée par des groupes tels que Daech ou Al Qaida, il faut être honnête, la communauté internationale semble être désemparée. Sans aller jusqu’à parler de choc des civilisations ou de guerre globale contre la terreur, on ne peut nier cette confrontation entre des modes de société qui s’opposent. Le PNR ne réglera pas tous les maux de l’Europe mais il est vrai qu’il pourrait faciliter davantage le contrôle des flux de personnes. Les différents pays réfractaires à l’idée du PNR ont certainement leurs raisons. En effet certains pays sont peut-être plus sensibles aux questions de libertés, notamment en lien avec leur histoire récente. L’articulation sécurité/libertés est une véritable problématique pour les pays européens. Autrement dit, comment préserver les libertés individuelles tout en assurant la sécurité des citoyens ?

Peut-on continuer à reporter ce type de décision indéfiniment ? Le temps n'est-il pas venu de trancher, de sortir de l'ambiguïté en faisant sans ceux qui seraient encore tentés de tergiverser ? Que faudrait-il faire alors des accords de Schengen ?

Arnaud Danjean : Pour le PNR, le texte est prêt. Les trois institutions concernées – à savoir le Conseil européen, la Commission et Parlement - ont trouvé un accord en décembre dernier. Il faut désormais un vote formel du Parlement européen. Impossible de faire sans. Les gauches et l'extrême-droite doivent assumer leur obstruction...

Sinon, chaque pays bâtira en effet son PNR. Avec une efficacité moindre et surtout avec une garantie de droits amoindrie également pour les citoyens européens, ce qui n'est pas le moindre des paradoxes à assumer pour les opposants !

Schengen est un autre dossier. Ce qui est en jeu est la sécurisation des frontières extérieures de l'UE. C'est un chantier qui a été négligé lors de la mise en place de Schengen parce que l'accent a été trop exclusivement mis sur la liberté de circulation. En oubliant que ce beau principe ne vaudrait que si la protection extérieure de cet espace était assurée et si la coordination policière et douanière était optimisée à l'échelle des pays membres. Ce volet "sécuritaire" ayant été négligé, c'est tout l'édifice qui s'effondre aujourd'hui...

Jérôme Pigné Les accords de Schengen, au même titre que le PNR, sont des dispositifs qui doivent être revus, repensés, adaptés au monde d’aujourd’hui. J’insiste encore une fois sur le fait qui ni Schengen, ni le PNR ne régleront tous les problèmes liés à la sécurité et au terrorisme international. Des décisions politiques fortes doivent être prises et c’est dans le temps long que l’Europe arrivera à préserver sa sécurité et son mode de vie, si tenté qu’il y ait un « mode de vie » à l’européenne. Les sociétés occidentales sont bouleversées par les changements en cours et il vrai que la situation que nous vivons actuellement, d’un point de vue sécuritaire, marquera de manière indélébile notre époque. Néanmoins, je pense qu’il ne faut pas tomber dans le piège de la surmédiatisation ou surpolitisation de la question de Schengen. La problématique migratoire est réelle, elle inquiète l’Europe et d’autres mais regardons les choses avec sang-froid et le recul nécessaire pour prendre les bonnes décisions.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 24/03/2016 - 08:36 - Signaler un abus Kollabos

    Si vous perdez votre temps à lire cet article stupide, vous constaterez que les deux auteurs reconnaissent que leur PNR ne servira à rien ! Qu'est-ce qui empêchera deux frères, vivant dans une maison d'un quartier pauvre comme Molenbeek ou de St Denis, de s'acheter quelques produits chimiques et d'aller discrètement faire exploser leur valise dans le métro ou un aéroport ? Le feuilleton de la ''Déchéance de Nationalité'' vient de terminer lamentablement. Ce député Ripoublicain et son acolyte sont des kollaborateurs objectifs de l’État Islamique en essayant d'endormir la population française avec leurs carabistouilles !

  • Par tubixray - 24/03/2016 - 09:11 - Signaler un abus Conclusion

    Tout projet anti terroriste à l'échelle européenne est une chimère, le PNR fait l'objet d'un débat (pendant ce temps on tue ...) depuis des mois / années, la collaboration entre services nationaux police / renseignement est un dédale et la libre circulation des personnes une folie .... Alors il est urgent de rétablir les frontières; combien de morts va t-il encore falloir pour y parvenir M. Cazeneuve ?

  • Par bern4243 - 24/03/2016 - 09:14 - Signaler un abus quelques observations simples

    il me semble que l'armée française avait gagné la bataille d'alger contre les poseurs de bombes en 1957; il suffit de s'en donner les moyens . L'après sera forcément fort différent le systeme de garde a vue belge est tres minimaliste 24heures contre possibilité de 96heures en france et generalement 48h voir 72 heures dans les autres pays d'europe . Est il illogique de penser qu'avec une possibilé de garde a vue plus longue ce monsiuer n'aurait pas fini par craquer et donner des infos sur les attentats en préparation!!! ce sont les veritables questions que les autorités devraient se poser pluot que de compatir sur les victimes !!!

  • Par essentimo - 24/03/2016 - 09:54 - Signaler un abus Arrêtons de payer

    des allocations familiales pour plus de 3 enfants car il n'y a que les familles émigrantes pour en enfanter au delà de ce chiffre. En plus, cela fait des chômeurs potentiels au regard de l'état de l'industrie française.

  • Par lasenorita - 24/03/2016 - 10:19 - Signaler un abus Les tortionnaires du F.L.N.

    Pourquoi les tortionnaires du F.L.N. qui ont ''combattu'' pour ''l'indépendance'' de l'Algérie ne restent-ils pas dans ''leur'' pays ''indépendant''....Le F.L.N. exporte la ''terreur'' chez nous....Le F.L.N.,qui est ''au pouvoir'' en Algérie, continue de torturer et de tuer des ''civils innocents''....Un Algérien, qui a réussi à s'échapper de son pays natal, a porté plainte contre 2 Algériens qui l'ont torturé et qui vivent dans le Gard actuellement....ces Algériens faisaient partie des ''brigades de la mort'' dont se sert le gouvernement F.L.N. algérien contre les ''récalcitrants''.....Maître Khadija Aoudia, qui est la fille d'un fellouze, a défendu ces tortionnaires ...cette avocate, dont le père a chassé les non-musulmans d'Algérie,a eu ses études payées avec les sous de ces mêmes non-musulmans rapatriés chez la mère patrie...Le F.L.N. a tué davantage de musulmans que l'armée française!...

  • Par Chuit - 24/03/2016 - 10:19 - Signaler un abus Désir profond de l'Europe

    Toute la question est, l'Europe veut-elle vraiment faire face à la menace. La situation présente se prépare depuis des années, on a laissé faire et pourtant des avertissement n'ont pas manqué.

  • Par tubixray - 24/03/2016 - 10:41 - Signaler un abus hors sujet mais idée à reprendre

    Essentimo propose à juste titre de ne verser des allocations familiales que jusqu'au 3ème enfant; les contribuables "contribuant" n'ont pas à financer la marmaille de certains qui ne contribuent pas !

  • Par zouk - 24/03/2016 - 10:42 - Signaler un abus Une super-agence européenne de renseignement

    Surtout pas, c'est en assurer l'inefficacité radicale avant tout: multiplicité de personnels provenant de différents pays avec l'expérience de législation/réglementations/procédures différentes....et de plus sans lui laisser la liberté de s'organiser au mieux pour la tâche à accomplir, sans compter les interventions de la Commission Européenne, du Parlement, de la Cour de Justice.... des décennies de discussion pour accoucher d'un monstre administratif. Mieux vaut se reposer sur les agences nationales et leur laisser l'initiative d'organiser leurs communications réciproques. Au passage si tant est...plutôt que si tenté

  • Par zouk - 24/03/2016 - 10:42 - Signaler un abus Une super-agence européenne de renseignement

    Surtout pas, c'est en assurer l'inefficacité radicale avant tout: multiplicité de personnels provenant de différents pays avec l'expérience de législation/réglementations/procédures différentes....et de plus sans lui laisser la liberté de s'organiser au mieux pour la tâche à accomplir, sans compter les interventions de la Commission Européenne, du Parlement, de la Cour de Justice.... des décennies de discussion pour accoucher d'un monstre administratif. Mieux vaut se reposer sur les agences nationales et leur laisser l'initiative d'organiser leurs communications réciproques. Au passage si tant est...plutôt que si tenté

  • Par zouk - 24/03/2016 - 10:42 - Signaler un abus Une super-agence européenne de renseignement

    Surtout pas, c'est en assurer l'inefficacité radicale avant tout: multiplicité de personnels provenant de différents pays avec l'expérience de législation/réglementations/procédures différentes....et de plus sans lui laisser la liberté de s'organiser au mieux pour la tâche à accomplir, sans compter les interventions de la Commission Européenne, du Parlement, de la Cour de Justice.... des décennies de discussion pour accoucher d'un monstre administratif. Mieux vaut se reposer sur les agences nationales et leur laisser l'initiative d'organiser leurs communications réciproques. Au passage si tant est...plutôt que si tenté

  • Par cloette - 24/03/2016 - 10:55 - Signaler un abus non finalement j'ai changé d'avis

    L'article est toujours pertinent dans son évocation du grand banditisme mais c'est sa conclusion qui ne l'est pas car quand la pègre vient en aide elle assure en général le triomphe de celui qu'elle a aidé ( dans les guerres , les résistances des peuples, la religion même , la politique bien sûr ... ) et là elle vient en aide à Daesch ! Pour l'instant c'est positif comme le dit la Bourse mais pour la suite ?

  • Par cloette - 24/03/2016 - 11:05 - Signaler un abus post précédent en réponse à l

    post précédent en réponse à l'art de JM Sylvestre

  • Par superliberal - 24/03/2016 - 11:13 - Signaler un abus C'est un peu light...

    Plutôt que d'inventer le fil à couper le beurre pourquoi ne va t'on pas prendre des cours en Israel. Leur priorité c'est la sécurité et ça marche, la vie y est agréable... il y a des attentats de temps à autre mais rien de comparable à ce que nous connaissons...quoiqu'il en soit encore un ou deux attentats et on y viendra.

  • Par Lafayette 68 - 24/03/2016 - 11:55 - Signaler un abus @zouk

    En effet surtout pas ! Juppé dans sa déclaration récente dit "plus d'Europe" .Surtout pas ! Moins d'UE ! Et pas de Juppé !(relire Roland Hureaux hier sur ce site)

  • Par essentimo - 24/03/2016 - 12:47 - Signaler un abus à tubixray

    pour rester dans le sujet ; les plus d'enfants dans les familles émigrantes deviendront les plus d'adultes. Résultat ; la disparition des européens à plus ou moins long terme !

  • Par lasenorita - 24/03/2016 - 14:43 - Signaler un abus La vie en Israël.

    superliberal Je suis d'accord avec vous!...Les Israéliens appliquent la loi du talion:''oeil pour œil dent pour dent''.....Je pense que monsieur Badinter n'aurait pas dû abroger la peine de mort, les criminels peuvent tuer,ils savent qu'eux on ne les tuera pas!..nous devrions appliquer aux terroristes les mêmes souffrances que celles qu'ils font endurer à des ''civils innocents''...cela découragerait les autres terroristes de les imiter...

  • Par vangog - 24/03/2016 - 14:49 - Signaler un abus Les terroristes sont venus en voiture à Paris,

    et à pieds pour commettre les attentats de Bruxelles. À quoi aurait servi le PNR contre eux? Une fois que vous avez laissé rentrer le ver dans le fruit, vous pouvez instiller toutes les doses de contrôle de ce ver que vous voulez, le fruit sera quand-même pourrai! Non, les seules solutions sont celles du Front National: expulsion des fiches S, refus de la bi-nationalité ( avec les patriotes, il faudra choisir le pays de son cœur!), arrêt total de l'immigration clandestine, arrêt du processus d'intégration de la Turquie, expulsion des délinquants étrangers, contrôle des frontières, obligation faite à la Grèce communiste de contrôler ses frontières, comme le réalisent l'Australie, l'Espagne post-Tapazero, la Macédoine, la Serbie, l'Autriche etc...

  • Par clint - 24/03/2016 - 15:35 - Signaler un abus Il nous faudrait un Trump !

    Mais en France tout le monde lui tomberait dessus, en premier le FN, car là au moins, il y aurait un candidat de droite forte non marxiste !

  • Par Leucate - 24/03/2016 - 16:36 - Signaler un abus @zouk - le renseignement ..

    .. c'est bien et même essentiel, mais une fois qu'on a l'information, qu'est-ce qu'on fait ? Par ailleurs, l'attaque est la meilleure défense. Il sera toujours impossible de protéger tout le monde. Il est par contre possible de "neutraliser" nos ennemis qui sont à portée. Cela implique de doubler le renseignement par un service Action performant. Il faudra donc un jour commencer à revoir notre manière de contempler béatement pour commencer à réagir. Pleurer les victimes est humain, vouloir les venger est également très humain.

  • Par Liberte5 - 24/03/2016 - 16:54 - Signaler un abus Les mauvaise questions ammènent les mauvaises réponses...

    Il faut laisser aux états la fonction régalienne d'assurer la sécurité des citoyens et non pas à un nouveau machin européen qui s'avèrera vite coûteux et inefficace. Mais le vrai problème et surtout la question qu'il faut enfin se poser et poser: comment faisons nous pour nous débarrasser des islamistes et de tous ceux qui les soutiennent ? Comment reconquérir ses territoires étrangers sur notre sol? comment rendre le pouvoir aux patriotes dont le spectre va bien au delà du F.N. ? C'est toutes ces questions et bien d'autres encore qu'Atlantico doit poser, et pas des questions bateaux qui sont à la périphérie du cœur du problème. A savoir l'identité de la France et les populations qui méritent d'en faire partie et celles qui n'y ont pas leur place. Tout le reste ne sert que d'enfumage.Avec ces attentats nous n’endentons plus que l'immigration massive "est une chance pour la France. Un petit recul des collabos.

  • Par Liberte5 - 24/03/2016 - 16:56 - Signaler un abus @clint

    vous voyez juste.

  • Par Liberte5 - 24/03/2016 - 16:58 - Signaler un abus Rectification

    "avec ces attentats nous n'entendons plus" etc., etc.

  • Par lasenorita - 24/03/2016 - 18:58 - Signaler un abus Isabelle la Catholique.

    Il nous faudrait, en France, une autre Isabelle la Catholique qui a renvoyé d'Espagne TOUS les musulmans...Il faut RENVOYER les musulmans d'où ils sont partis...eux, les musulmans ne se sont pas gênés pour chasser de ''leur'' pays ''indépendant'' TOUS les non-musulmans en leur disant: ''La valise ou le cercueil''...La ''guerre d'Algérie'' fut une guerre religieuse!...après avoir chassé les non-musulmans d'Afrique, les musulmans sont en train de partir à la conquête de l'Europe!...

  • Par JG - 24/03/2016 - 22:25 - Signaler un abus @ Essentissimo et tubixray

    J'ai 5 enfants, mais on m'a quand même sucré les allocs car je gagne "trop bien ma vie"...Et ce ne sont pas mes enfants qui iront poser des bombes dans le métro (les métros européens en tout cas...) vu comment ils ont été élevés. J'essaie déjà de faire comprendre à certains de leur amis que d'aller faire le coup de feu dans les mosquées risque de tuer des innocents....ce que l'on n'arrivera peut-être pas à empêcher si par malheur quelques autres attentats surviennent en France...Quand les français font une révolution, il n'y a malheureusement pas que les têtes coupables qui tombent....

  • Par padam - 24/03/2016 - 23:02 - Signaler un abus causeurs pour ne rien dire

    En plein accord avec Ganesha. Propos creux, d'une banalité désespérante, reprenant simplement ce que l'on entend en boucle à longueur de journées sur les chaînes d'Etat. Messieurs les intervenants, vous avez à n'en pas douter le profil requis pour postuler à BFMTV...

  • Par Semper Fi - 25/03/2016 - 02:10 - Signaler un abus Désespérant....

    ... toujours les mêmes rengaines éculées. La France est un état souverain dont le gouvernement a pour tâche d'assurer la protection de ses citoyens y compris - comme dit la formule - "au péril de sa vie", et surtout AVEC ou SANS l'approbation de ses voisins (eux aussi souverains). Que se passerait-il si la France décidait unilatéralement d'assurer le contrôle de ses frontières à l'ancienne ? les pays voisins diraient peut-être "c'est pas bien" ? imposeraient des contrôles aux français allant chez eux ? et alors... cela nous fera une belle jambe, mais ne devrait pas nous empêcher de dormir, ni même d'échanger avec ces mêmes pays voisins qui sont toujours nos amis. Pour info : le contrôle aux frontières est LA NORME dans le monde entier et n'a en rien perturbé la mondialisation des échanges.

  • Par A M A - 27/03/2016 - 13:07 - Signaler un abus Police européenne et rigolade.

    Il faut plaindre les fonctionnaires consciencieux des Services de Sécurité. Les malheureux voient que leurs efforts pour assurer l'ordre sont atrophiés par un gouvernement qui fait tout ce qu'il peut pour se débarrasser de la "patate chaude du terrorisme" sur une police européenne mythique. Balayons chez nous d'abord, même s'il faut repousser la poussière sous le tapis des voisins. Il vaut quand même mieux des attentats à Bruxelles plutôt qu'au Bataclan. Au fait, Bruxelles c'est bien l'Europe, non!!! Et c'est à cette Europe bruxelloise, laïque et omnipotente qu'on va demander d'assurer notre sécurité face à l'agression islamique. Loufoque, non?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Arnaud Danjean

Arnaud Danjean est député européen Les Républicains,membre de la commission des affaires étrangères et de la sous-commission sécurité/défense, conseiller régional de Bourgogne. Il est ancien fonctionnaire de la DGSE.

Voir la bio en entier

Jérôme Pigné

Jérôme Pigné est diplômé d’un Master 2 spécialité Sécurité et Défense de l’IRIS et d’un Master 2 en Science politique (spécialité Relations Internationales et Diplomatie) de l’Université de Lyon 3. Il est actuellement en doctorat à l’EHESS. Il est jeune chercheur rattaché à l’IRSEM (Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire, Paris). 

Ses domaines d'expertise sont  la politique sécuritaire de l’Union européenne, les enjeux du Maghreb et du Sahel, les théories de sécurité et systèmes d’alliances ainsi que la sociologie du terrorisme et de la violence politique.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€