Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Réforme du RSI : les trois failles du plan Sécurité sociale pour les 4,6 millions d’indépendants

Les annonces faites par Edouard Philippe, en direct d’un salon de coiffure de Dijon, concernent directement plus de 4,5 millions de travailleurs indépendants, des commerçants, des artisans, des professions libérales et les micro-entrepreneurs, qui ont remplacé les autoentrepreneurs.

Atlantico Business

Publié le
Réforme du RSI : les trois failles du plan Sécurité sociale pour les 4,6 millions d’indépendants

Les annonces faites par Edouard Philippe, en direct d’un salon de coiffure de Dijon, concernent directement plus de 4,5 millions de travailleurs indépendants, des commerçants, des artisans, des professions libérales et les micro-entrepreneurs, qui ont remplacé les autoentrepreneurs. Beaucoup de ceux qui ont voté Emmanuel Macron en fait, parce que le "ni la droite, ni la gauche" leur plaisaient assez.

Comme la politique est un spectacle, Edouard Philippe a visité un salon de coiffure géré par un artisan indépendant, et entouré de deux ministres de la sphère de Bercy, il a annoncé un train de mesures qui ont pour but de répondre aux demandes de cette catégorie sociale. On était loin des ors et des fresques de Versailles où le président avait reçu Poutine. On était loin de la foule des Champs Elysées qui se pressait pour apercevoir Donald Trump... On était loin des débuts du quinquennat car on entre sur le champ de bataille des réformes.


Après la rentrée des classes hier, le petit commerce aujourd’hui, on a bien vu à Dijon, que l’entreprise de reconquête de l’opinion était bien lancée.

Cela dit, s’il y a beaucoup de mise en scène et de communication, il faut reconnaître qu’on est rentré dans le dur des réformes structurelles.

Les ordonnances portant sur la réforme du droit du travail sont sorties. Elles n’ont pas été aussi mal accueillies que beaucoup pensaient. Or, les ordonnances ont été acceptées et le fond de la réforme est finalement assumé par les différents protagonistes de la fonction de production.

Hormis la CGT qui se radicalise, hormis les colères médiatiques de Jean-Luc Mélenchon qu’on ne changera pas. Ça passe et ça ne casse pas.

Or, on s’attaque là, dans la loi travail, à des bastions que l’on disait imprenables. La simplification des contrats de travail, l’allègement des procédures de licenciement et d’embauche, la mise en liberté (surveillée mais de loin) des patrons de PME, la relance du dialogue social et de la fabrication du droit social au plus près de l’entreprise, rien de cela n’était jouable facilement. Par conséquent, ça va changer le climat dans les entreprises et clarifier l’horizon du chef d’entreprise. Normalement si l’horizon est clair, le chef d’entreprise peut y voir plus loin et se développer, donc il peut investir et embaucher. Du moins, c’est l’objectif. Donc on verra !

Le paquet cadeau ouvert hier par le Premier ministre doit normalement participer à l’écosystème des chefs d’entreprise. Il comprend.

1er La disparition du RSI, le régime social des indépendants disparaitra au 1er janvier 2018. Pendant des années, le RSI a empoisonné la vie des chefs d’entreprise et des travailleurs indépendants par un nombre d’erreurs incroyablement graves. L’informatique qui ne fonctionnait qu’un jour sur deux avec des confusions dans le recouvrement des primes qui mettaient à mal beaucoup de petits patrons qui, en plus, n’avaient pas d’interlocuteurs compétents pour régler les problèmes. En dépit du guichet unique.  Bref, c’était Kafka.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zen-gzr-28 - 06/09/2017 - 08:51 - Signaler un abus Bien flou le projet

    Les indépendants seront écoutés et entendus pour la mise en place de cette réforme ?

  • Par vangog - 06/09/2017 - 10:18 - Signaler un abus "Trouver des recettes supplémentaires"

    chaque réforme du socialiste masqué Macron-Rothschild aboutit, inévitablement, à trouver des "recettes supplémentaires". Au total, et au bout de cinq ans, il va coûter combien à la France le macroniste gauchiste?...

  • Par hermet - 06/09/2017 - 12:02 - Signaler un abus Rien sur le social

    La réforme du travail c'est une goutte d'eau dans un océan, Macron ne s'est pas attaqué à la dépense publique et sociale, la réforme du travail c'est cosmétique, il espère peut -être que Merckel va s'adoucir, c'est un rêveur ce Macron, d'ailleurs sa remarque surréaliste sur les loyers est déplorable

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€