Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 02 Août 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

A quoi ressemblera la Terre en 2100 ?

Le magazine scientifique New Scientist s'est demandé à quoi ressembleront nos sociétés et notre environnement en 2100 et propose quatre scénarios réalistes.

No future

Publié le - Mis à jour le 31 Octobre 2013
A quoi ressemblera la Terre en 2100 ?

Le magazine scientifique New Scientist s'est demandé à quoi ressembleront nos sociétés et notre environnement en 2100 Crédit Reuters

Le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec) est alarmiste, mais reste prudent. Dans son cinquième rapport publié fin septembre, il prévoit que la température moyenne du globe augmentera de + 0,3 à + 4,8 °C d'ici 2100. Pourquoi une si large fourchette ? Parce que l'état de notre planète d'ici la fin du siècle dépend de nombreux facteurs : les sources d'où nous tirerons notre énergie, le nombre que nous serons, le type d'habitation dans lesquelles nous vivrons ou les véhicules que nous utiliserons, écrit New Scientist

Le magazine scientifique anglo-saxon, l'un des plus influents en la matière, a voulu donner un meilleur aperçu de ce que sera la Terre en 2100 en fonction des choix que nous ferons.

Se basant sur de nombreux modèles climatiques, démographiques et énergétiques, et suivant les recommandations d'un spécialiste de la discipline, New Scientist a imaginé quatre scénarios futuristes concernant notre environnement et nos sociétés. Extraits de ces quatre futurs possibles accompagnés du regard de Christian Gollier, économiste au Groupe d'experts intergouvernemental sur le climat (GIEC).

Aujourd'hui

Population : près de 7,1 milliards

Concentration en CO2 : près de 400 parties par million (ppm) 

Scénario 1 : l'humanité n'a pas tardé à agir et à investir radicalement dans les énergies renouvelables et la géo-ingénierie.

Population : 9 milliards

Concentration en CO2 : 400 ppm, en baisse

"Ce n'était pas facile, mais grâce à nos efforts la planète est sauvée" : voilà la phrase qui résume le scénario le plus optimiste de New Scientist. Grâce au développement de techniques permettant de piéger le carbone et de l'enfouir dans le sous-sol, ainsi qu'à la généralisation des énergies renouvelables, les émissions de dioxyde de carbone dégringolent et leur concentration dans l'atmosphère est repartie à la baisse. La température du globe s'est stabilisée il y a fort longtemps, en 2050. La banquise a arrêté de fondre, l'acidification des océans a ralenti, mais le niveau des mers continue d'augmenter en raison de la chaleur stockée par le système marin au cours des années précédentes.

Christian Gollier : "Ce scénario c'est du rêve à l'état pur. Il sous-entend qu'on n'utilise plus du tout le pétrole des Saoudiens ni le gaz de schiste des Américains. Et même si on pouvait l'atteindre, ce ne serait pas souhaitable économiquement car les bénéfices ne seraient pas à la hauteur des coûts".

Scénario 2 : les menaces climatiques n'ont pas été prises trop au sérieux... mais le progrès technologique nous a aidés.

Population : 8,5 milliards

Concentration en CO2 : 550 ppm, stable

À moins d'une prise de conscience radicale, ce scénario est le plus réaliste avec celui qui suit. Il part du principe que la société de 2100 a tardé à voir le réchauffement climatique comme une vraie menace, mais qu'elle sera plus efficiente qu'aujourd'hui, consommant moins d'énergie et moins de matériaux pour produire plus. Le renouvelable et le nucléaire seront les énergies dominantes. L'économie sera "bas carbone". Les humains mangeront moins de viande, réduisant d'autant les émissions de gaz générées par le bétail. Les villes seront plus compactes et équipées d'excellents réseaux de transports publics. Et même si les températures et le niveau des mers auront augmenté, les plus extrêmes conséquences du changement climatique seront derrière nous.

Christian Gollier : "Ce scénario reste très ambitieux et exigera beaucoup de sacrifices. Arriver à une concentration en CO2 de 550 ppm est un objectif potentiellement réalisable si on parvient à un accord international sur le climat d'ici 2020. Mais cela implique aussi de laisser l'essentiel des énergies fossiles sous terre, donc un gros effort en matière de recherche technologique et de changement de nos modes de vie".

Scénario 3 : les émissions de gaz à effet de serre n'ont été réduites qu'à la fin du siècle.

Population : 9,5 milliards

Concentration en CO2 : 650 ppm, en hausse

"Durant la première moitié du siècle, on s'est avant tout préoccupé de business, comme d'habitude", postule New Scientist dans ce scénario : notre dépendance aux combustibles fossiles n'a pas diminué et nos modes de vie (consommation, voyage, nombre d'enfants) ont peu évolué. Et, logiquement, les conséquences du changement climatique sont alors impossibles à ignorer. "En réponse, nos gouvernements ont lentement commencé à mettre en place des politiques peu ambitieuses pour réguler les émissions", prédit New Scientist. En 2100, la consommation de pétrole baisse, certes, depuis des décennies, mais les températures et le niveau des mers continuent d'augmenter, et cela risque de se poursuivre pendant plusieurs décennies encore.

Christian Gollier : "C'est un scénario probable qui part du principe que la prise de conscience arrivera tard, au milieu du siècle probablement lorsque les catastrophes climatiques qui se produiront pousseront les populations à faire pression sur leurs gouvernements en faveur d'un vrai changement. Depuis l'échec du sommet de Copenhague, c'est vers ça qu'on se dirige : l'irresponsabilité collective. Personne ne peut vraiment prévoir ce qu'engendrera une concentration de CO2 dans l'atmosphère de 650 ppm, mais c'est une zone de grand danger. C'est un cercle vicieux, il peut se passer plein de phénomènes cumulatifs".

Scénario 4 : les émissions, tout comme la population, continuent d'exploser

Population : 12,5 milliards

Concentration en CO2 : 950 ppm, en hausse

C'est le scénario le plus pessimiste, dans lequel nous sommes encore accros aux énergies carbonées un siècle plus tard et où "croissance" est encore le maître-mot. La population mondiale a grimpé à 12,5 milliards d'individus et ceux-ci mangent encore plus de viande qu'aujourd'hui. Les investissements dans les énergies renouvelables ont été insuffisants et on en paye l'addition : la concentration en dioxyde de carbone a plus que doublé, rendant l'air difficilement respirable en de nombreux points du globe. L'équilibre des écosystèmes est menacé avec la chute de la biodiversité. L'eau continuera-t-elle de se recycler naturellement à travers son cycle ? Rien n'est moins sûr. Le changement climatique s'aggrave : les températures augmentent de plus en plus rapidement, les inondations et les sécheresses sont plus fréquentes et la banquise n'est plus recouverte de glace en été depuis plusieurs décennies.

Christian Gollier : "C'est un scénario repoussoir, sur lequel aucun scientifique ne travaille à ma connaissance, mais qui n'est pas irréaliste bien qu'hyper-catastrophique ! C'est ce vers quoi on se dirige naturellement si rien n'est fait, si le sommet sur le climat de Paris en 2015 est un échec, si les pays producteurs continuent de vendre leur pétrole. En même temps, je ne vois pas comment on pourrait leur interdire de vendre cette richesse…"

De quoi nous faire réfléchir sur les actions que nous entreprendrons, ou non, en faveur de la planète dans les prochaines années.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par LeditGaga - 28/10/2013 - 08:25 - Signaler un abus Et maintenant le Terminator !

    Scénario n°5 : les survivants de l'holocauste se débattent pour survivre dans cet environnement devenu hostile, avec ses immenses zones où la radioactivité ne leur permet pas de résister bien longtemps, à moins bien sûr que Sarah Connors n'ait été sauvée dans l'intervalle !

  • Par titusville - 28/10/2013 - 08:51 - Signaler un abus De l'art divinatoire

    Il serait temps de prendre un peu de recul . La plupart des prédictions du Giec se sont révélées fausses.

  • Par carredas - 28/10/2013 - 09:35 - Signaler un abus La planète se porte bien merci...

    Il faut étudier les visions fantaisistes du futur qui existaient au début du 20e siècle pour comprendre à quel point l'avenir nous échappe. Les Hommes sont avant tout des êtres qui s'adaptent et réagissent aux contraintes du présent auxquelles ils sont confrontés. C'est donc l'obligation de trouver une solution qui met en marche leur inventivité et leur intelligence, ils ne perdent pas de temps à anticiper des évènements qui ne se produiront peut-être pas. Ce qui est aussi erroné que ridicule dans cette présentation est de parler d'action " en faveur de la planète " La planète ( 5 milliards d'années ) n'a rien à craindre des Hommes qui n'y vivent que depuis quelques millions d'années et dont le nombre explose depuis quelques centaines d'années. D'autres espèces dominantes ont connu une fin radicale... Ce qui est en cause n'est pas la planète mais notre espèce qui va devoir se confronter à une gestion commune des ressources ( eau, nourriture, minerais, énergies fossiles etc...) Si nous disparaissons à cause d'un super volcan, d'une météorite ou de conflits mondiaux, la terre s'en remettra sans problème et d'autres espèces s'y développeront...

  • Par john mac lane - 28/10/2013 - 10:13 - Signaler un abus La 6 eme solution

    Ils ont découvert que les ressources ne sont pas jamais « naturelles » mais « crées » par l’homme ou les besoins économiques. Ils ont découvert que chaque matière première clairement identifiée (le charbon, le pétrole, etc.) est évidemment limitée et donc épuisable. Mais qui décide qu’un matériau est une ressource ? Eux. Alors ils en en trouvé d'autres. Ils se sont rendu compte que l’économie est un flux qui s’adapte aux changements de ressources. La ressource du mammouth est épuisée depuis longtemps, même si elle a permis a des générations d’hommes de vivre. Ils ont fait comme à toujours fait l'homme, ils ont changé de ressources dans les domaines ou elle c'est épuisée. En 2013 ils ont remarqué qu'a cette époque, les habitants n’exploitaient même pas 0,1% des matériaux présents dans les profondeurs de la terre et des océans. Et l’espace n’avait jamais fait l’objet d’exploitation. Ils se moquent des habitants de 2013, comme on se moque aujourd'hui des gaulois qui croyaient que le ciel allait leur tomber sur la tête. Ils sont instruits en économique et savent que la fin des ressources naturelles, n'existera que dans quelques millions de générations....

  • Par lsga - 28/10/2013 - 11:14 - Signaler un abus le taux de CO2 est sous-estimé

    très largement à cause de l'effet "obscurcissement de la planète" découvert par les climatologues israéliens.   http://fr.wikipedia.org/wiki/Assombrissement_global

  • Par Equilibre - 28/10/2013 - 13:04 - Signaler un abus Ils n'ont quà demander au gouvernement "français"

    Ils savent qu'en 2025, le bonheur socialiste français sera universel et BO. . Plus sérieusement, comment peut prévoir si loin. Une petite guerre est si vite arrivée.

  • Par LeditGaga - 28/10/2013 - 13:24 - Signaler un abus @John Mc Lane

    J'ai bien aimé votre prestation dans "Piège de cristal", mais passé le premier effet de surprise quant à votre tournure de style quelque peu déstabilisante (ça m'a pris quelques temps avant de comprendre !), je suis d'accord avec vous, on ne peut préjuger de rien, d'autant que la science fera encore pas mal de progrès avant d'arriver jusque là, sauf bien évidemment si les socialistes islamisés ont pris le pouvoir partout dans le monde !

  • Par Mouv - 28/10/2013 - 13:50 - Signaler un abus @titusville

    "La plupart des prédictions du Giec se sont révélées fausses." C'est faux, Elles ont donnés des tendances et se sont précisées au fil des ans et de notre connaissance. La démarche scientifique est que si on n''a pas des preuves irréfutables, mais seulement des intiutions fortes celà ne suffit pas pour les graver dans la marbre. celà prend du temps, le temps de progresser dans la connaissance de phénomènes avec beaucoup d'interactions.

  • Par LeditGaga - 28/10/2013 - 13:55 - Signaler un abus @bmx

    La marbre ? Même si je sais qu'il faut avoir de bon yeux, j'aurais cru ce vocable masculin ! A part ça il semble que votre troisième phrase contredise quelque peu la deuxième !

  • Par charlesingalls64 - 28/10/2013 - 14:17 - Signaler un abus de + 0,3 à + 4,8 °C !

    Cool pour mes tomates et mes kiwis.... Le reste je le laisse à des gens beaucoup plus intelligents que moi qui racontent les années impaires le contraire de ce qu'ils racontent les années paires........ La terre, la nature et les météorites feront ce qu'ils veulent. Ils l'ont fait pour toutes les autres espèces, l'homme n'y échappera pas. Ce dernier est aussi prétentieux sur l'impact de sa misérable existence sur la planète que sur les moyens supposés d'y remédier. Un gland interstellaire posé sur une orange bleue.

  • Par oliv' - 28/10/2013 - 15:54 - Signaler un abus Suprenant de la part

    Suprenant de la part d'Atlantico d'abonder dans le sens des élucubrations du GIEC : pipotages notoires, magouilles diverses, ostracisme sur des universitaires,omission de l'optimum médiéval, absence de prise en compte de l'activité solaire, pressions diverses, omnipresence médiatique sur les médias publiques, marchands de peur professionnels, pompe à argent publique… Rien ne prouve l'origine anthropique de ce "réchauffemement"…dont depuis 15 ans on ne voit rien…la banquise arctique a considérablement grandie durant l'hiver 2012/2013, la banquise antarctique se porte très bien, merci… donc, pitié, pas ici… ne venez pas nous les brouter menu menu avec ce fichu réchauffemement à deux balles… Perso, je ne viens pas sur Atlantico pour retrouver la même propagande que sur bobo-inter: les jean jouzel, les le treut et autres hubert reeves à la mort-moi-le noeud, on en peut plus, sans compter les gros tartuffes à la yann artus bertrand et la hulote….Pitiéééééé….. la seule vérité la dedans ( et qui devrait déranger ces escrologistes) c'est qu'ils ne savent pas qu'ils ne savent pas...

  • Par Sophile - 28/10/2013 - 16:15 - Signaler un abus C'est la 2ème fois..

    Que je passe, en avion, au-dessus de l'Arctique en hiver. Je peux dire qu'à partir de l'Angleterre en passant par le Groenland, le Canada et les Usa, je n'ai vu que du blanc jusque dans l'Utah. Alors le réchauffement ??? Ce n'est pas nous qu'il faut "culpabiliser " et faire payer, mais plutôt la Chine et autres pays si peu regardants qui polluent et comme on le sait, la pollution ne s'arrête pas à leurs frontières.

  • Par freddy - 28/10/2013 - 18:55 - Signaler un abus Dans cette affaire de réchauffement climatique

    (soit-disant...) et d'énergie fossile, il y aura toujours quelque chose qui me turlupine: On se pourri la vie avec des centrales nucléaires, des énergies polluantes, des panneaux solaires au rendement ridicule, idem pour l'éolien, alors que notre planète est une boule de feu. Etonnant, non? aurait dit Desproges.

  • Par cappucino - 28/10/2013 - 20:23 - Signaler un abus Houla faute !!!

    Elle n'est pas passée par la censure cette photo, on ne voit que des mains blanches

  • Par Monkeyman - 28/10/2013 - 20:44 - Signaler un abus En une adresse ou site Internet !

    Consultez, si vous êtes un peu curieux/euse Internet à partir de : L'Hypothèse 2080 dans « Les arbres de l'évolution » (L. Nottale, J ... blogs.mediapart.fr/.../lhypothese-2080-dans-les-arbres-de-l-evolution-l-n...‎ Ou/et ; Les arbres de l'évolution - Des commentaires - Le Monde descommentaires.blog.lemonde.fr/.../les-arbres-de-levolutio... Le résultat de recherche a été partagé sur Google+. 23 oct. 2008 – Les Arbres de l'évolution " (Hachette Sciences - littératures 2000) ou L'hypothèse 2080. (Un résumé ou une présentation). Des chercheurs ... Amusez-vous bien. N.B. L'hypothèse 2080 a été choisie par excès !

  • Par AlainCo - 29/10/2013 - 11:40 - Signaler un abus Le scénario,d'après les vrais résultats scientifiques actuels

    vers 2015 la technologie LENR est mure et on trouve des cogénérateur LENR pour industrie, artisans,immeubles et particuliers, des voitures LENR de luxe,... La consommation de pétrole et de charbon ralentie. Eolien, solaire s'effondrent dans un cri de joie des contribuables et consommateurs. Le nucléaire prépare sa sortie.Plus d'investissements en énergies fossiles,ni de prospection.Le moral de la planète, pays émergents et pauvres d'abord, remonte. 2025:plus de la moitié de l'énergie est LENR. Les chinois et l'asie sont les moteurs économiques et idéologiques. Le GIEC continue a faire peur, et les décideurs n'en tiennent plus compte.Le nucléaire a un plan de sortie pour 10 ans? incinération nucléaire. Centrales arrêtées depuis longtemps. L'afrique se développe. Les chinois s'en servent comme atelier du monde, grenier à riz, et plus comme mine de charbon. Sa production agraire et industrielle entre directement dans le 21e sciècle;architecture énergétique décentralisée;l'informatique mobile ubiquitaire.Natalité et mortalité s'effondrent...Transition démographique ultra-rapide... La chine va sur Mars en Emdrive. L'europe est pauvre et touristique. Les USA parlent chinois à 35%.

  • Par Cerisier - 29/10/2013 - 14:13 - Signaler un abus American surement, scientific non !

    "la concentration en dioxyde de carbone a plus que doublé, rendant l'air difficilement respirable en de nombreux points du globe" En dehors de tout débat réchauffiste/climato-septique, cette assertion est totalement idiote, notre respiration produit du CO2 et après échange sanguin le taux de CO2 est très important dans nos poumons, personne ne suffoque.. On peut respirer un air avec un taux très important de CO2, du moment qu'il y a aussi de l'oxygène ! Pourquoi "en de nombreux points du globe" ? le taux de CO2 de l'atmosphère s'homogénéise rapidement si on a 950 PPM à Paris on a 950 PPM à Wellington... Ils disent donc une grosse bêtise, n'en diraient-ils pas une autre en parlant de réchauffement climatique ? CQFD

  • Par lsga - 02/11/2013 - 21:14 - Signaler un abus Les enfants qui naissent aujourd'hui connaîtront le 22ème siècle

    contrairement aux militants d'extrême droite qui regrettent le bon vieux temps des années 1950.

  • Par issartier - 03/11/2013 - 00:26 - Signaler un abus grotesque

    Avec ce genre de prévisions on est pas sorti de l'auberge

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€