Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 26 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Questions réponses avec les journalistes : Macron trouve réponse à tout... sauf à l’impatience des Français ?

Ni caméra, ni micros, ni filtrage de questions. Emmanuel Macron a répondu à l'invitation de l'Association de la Presse Présidentielle ce mardi soir.

Esquive

Publié le
Questions réponses avec les journalistes : Macron trouve réponse à tout... sauf à l’impatience des Français ?

Une première pour le Président élu en mai dernier, qui n'a esquivé aucun sujet, acceptant les relances pour compléter son propos. Des réponses sans fard sur tout ce qu'un journaliste a envie de savoir et de comprendre pour en rendre compte. De la Syrie à Nicolas Hulot et Gérald Darmanin, du pouvoir d'achat des Français au service national et les sans-abris, tous les sujets ont été passés au crible, avec, parfois,  une esquisse de reconnaissance d'erreur de prévision et un "final" fulgurant sur l'épreuve du pouvoir et sa "part d'ascèse" mais " c'est ce que j'ai souhaité et je ne m'en plaindrai pas... J’ai pris la mesure de la charge, du poids de celle-ci, de la solitude qu’elle implique...Il faut  accepter les matins blafards, les cernes et  le teint blême".

Mais  "ce n’est pas une épreuve" s'est-il empressé d'ajouter.

Le poids de la charge, cela peut être la reconnaissance d'un échec : ne pas avoir été mesure d'honorer la promesse que "personne ne dorme plus dans la rue avant la fin de l'année" du candidat Macron. Le poids de la charge, c'est aussi se trouver face à ce que l'on pourrait qualifier de "bug", le pouvoir d'achat des Français, et singulièrement  celui des classes moyennes qui est en baisse. L'effet des mesures gouvernementales devait être perceptible dès le début de l'année 2018. Les promesses ne résistent pas à la réalité des faits." Cela va prendre du temps ", admet-il, reconnaissant que l'effet combiné de la baisse des cotisations sociales, la hausse de la CSG et la suppression progressive de la taxe d'habitation, ne  sera perceptible qu'en 2020. Mais en réalité, ce qui permettre d'augmenter le pouvoir d'achat c'est la qualification des salariés et à cet égard, "la  dégradation du niveau de qualification est l'élément le plus inquiétant de l'économie française", a-t-il déclaré, martelant " que le taux de 9% de chômage en France parce que le niveau de qualification  est  insuffisant, est un "scandale"... Pour lui, il faut un système économique plus mobile, et il assume la nécessaire "solidarité intergénérationnelle", entendez la hausse de la CSG ; elle avait été annoncée, mais elle  participe aujourd'hui à la baisse d'Emmanuel Macron dans les sondages.
 
La République du soupçon

Emmanuel Macron savait-il en les nommant que deux de ses ministres faisaient l'objet d'accusations de violences sexuelles? "J'ai appliqué des règles de bon sens quand j'ai nommé des ministres, je me suis assuré qu'ils étaient en règle avec l'administration fiscale et qu'il n'y avait pas d'éléments de vulnérabilité au regard des règles de droit. Il n'y a pas eu de jury de moralité, il y a eu des éléments de bon sens", dit-il, parlant de " plaintes classées sans suite car infondées...si les responsables politiques pouvaient être constamment mis en cause "pour des choses jugées", on rentrerait dans une drôle de société". Emmanuel Macron est favorable aux contre-pouvoirs, "mais quand le but des contre-pouvoirs finit par être de détruire ceux qui exercent le pouvoir sans qu'il y ait de limites ni de principes, ce n'est plus une version équilibrée de la démocratie". D'où sa mise en garde contre "une République du soupçon".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Bobby Watson - 14/02/2018 - 09:43 - Signaler un abus Effraction

    Il a fait un lapsus révélateur en avouant qu'il avait été élu par "effraction". Il a peut-être pris la mesure de sa fonction... nous , nous avons pris la mesure des taxes en tout genre qu'il nous impose..

  • Par lasenorita - 14/02/2018 - 11:42 - Signaler un abus Enfumages et mensonges!

    L'autosatisfaction de Macron! C'est un gouvernement d'incompétents que nous avons actuellement. Il faut arrêter ce flux de migrants et d'illégaux qui rentrent dans notre pays en ce moment. Macron a diminué ma retraite: il donne mes sous aux musulmans étrangers qui sont en France et aux pays musulmans: il va faire encore entrer, chez nous, 3.000 Soudanais et 3.000 Nigériens... au lieu de s'occuper de nos S.D.F. et de la ''sécurité'' des ''vrais'' Français non-musulmans! Il veut envoyer des Français en Syrie, il ferait mieux d'y renvoyer les Syriens qui sont en France; ces ''migrants'' sont jeunes et ils se tirent de leur pays en guerre! Ce sont les ''migrants'' qui doivent défendre leur pays!...avant de régler les problèmes de la Syrie, il devrait, d'abord, s'occuper de la France et de diminuer notre dette de plus de 2.200 milliards d'euros!.. Il a dit: ''c'est la faute à un flux de migrants s'il y a encore des gens dans la rue'': mais qui a fait entrer ces migrants dans notre pays??Il y avait des journalistes présents à son discours....mais la presse française est muselée et achetée, nos infos à la télé sont un tissu de mensonges, moi, je ne regarde plus Antenne2(bien que je paie)

  • Par MIMINE 95 - 14/02/2018 - 15:45 - Signaler un abus EUROPE 1 QUE DIT L ENQUÊTE DE LEBDO SUR LES ACCUSATIONS DEE

    VIOLENCE SEXUELLE. :// "La deuxième histoire"...."Il s'agit de celle d'une femme de 20 ans" au moment des faits, issue d'une "grande famille française", qui a rencontré Nicolas Hulot (42 ans à l'époque) dans la maison de celui-ci en 1997. Son identité n'est pas révélée, à sa demande, mais l'Ebdo a recueilli son témoignage, ainsi que ceux de son père et de l'un de ses oncles. Ce qui s'est passé exactement n'est pas décrit, mais le père raconte que sa "fille n'a jamais employé le mot viol devant [lui]. Elle a toujours préféré parler d'acte sous contrainte". À l'époque, la jeune femme ne porte pas plainte. "Je crois qu'elle n'a pas eu envie d'affronter tout cela", justifie son père. "Et puis, notre nom de VIOLENCE SEXUELLE // famille aurait encore tout amplifié." La jeune femme, elle, explique que son "but n'était pas de faire juger [N Hulot], mais de le mettre devant sa conscience". C'est finalement en 2008 qu'elle a poussé la porte d'un commissariat. Alors que tout était prescrit, "mais au moins les choses étaient dites", explique son père à l'Ebdo. "J'ai tenu à ce que [Hulot] sache la façon dont j'avais vécu les choses, et je lui fait savoir". Classé ... par prescription ! NUANCE

  • Par MIMINE 95 - 14/02/2018 - 15:55 - Signaler un abus OUPS! DEPLACEMENT INTEMPESTIF DE PHRASE

    "Et puis, notre nom de famille aurait encore tout amplifié" , VIOLENCE SEXUELLE n'ayant rien à faire là . La jeune fille en question était'une petite fille de François Mitterrand. Quand à Darmanin, les SMS semble au moins prouver que ce dernier a monnayé des "faveurs contrainte" en échange d'un "service". Pas joli joli quand même je dirai même que ça s'apparente à du racket. Monsieur macron est décidément un as de la pirouette .

  • Par abracadarixelle - 14/02/2018 - 18:32 - Signaler un abus Une conférence de presse ?

    Qu'attendaient donc , que pouvaient espérer les journalistes d'un homme , président par effraction selon son propre aveu , dont l'action est surtout décrite par son verbe. Il dit qu'il applique son programme mais à chaque fois, je ne peux m'empêcher de penser que chaque fois il coche une case : le code du travail, ça c'est fait ; le.....c'est fait,. le....ça c'est fait, etc, etc...Mais à part la facilité, piquer de l'argent en Janvier aux retraités pour, peut-être , leur rendre du pouvoir d'achat en novembre , le reste reste à faire ......Homme d'apparences et feu de paille, voire de paillettes ; il finira par exploser en vol !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Anita Hausser

Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003). Elle a également réalisé les documentaires Femme députée, un homme comme les autres ? (2014) et Bruno Le Maire, l'Affranchi (2015). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€