Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 27 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ce que risquent ces enfants que leurs parents prennent pour des adultes avant l’heure

Épuisés nerveusement, les enfants craquent. Un ado sur trois serait même en burn-out, ou en passe de l’être. À quoi est-ce dû ? Principalement à la pression exercée sur eux par les parents et l’école. Ils doivent être premiers partout, sans plus aucun droit à l’erreur, alors que les adultes, eux-mêmes perdus, n’offrent plus de modèle stable d’éducation et que la société du bien-être magnifie l’imperfection… Extrait de "Le burn-out des enfants", de Béatrice Millêtre, aux éditions Payot 1/2

Bonnes feuilles

Publié le
Ce que risquent ces enfants que leurs parents prennent pour des adultes avant l’heure

Lorsque nous prêtons aux animaux des caractéristiques humaines, et que nous nous comportons avec eux comme s’ils avaient ces caractéristiques, nous parlons d’anthropomorphisme (du grec anthropos [homme] et morphé [forme]).

Nous faisons de même avec nos enfants en leur prêtant des comportements adultes et des attitudes qu’ils ne peuvent avoir. En ce sens, nous faisons du mégamorphisme (du grec méga [grand]) : nous les voyons plus grands, plus âgés qu’ils ne le sont et nous les rendons adultes trop tôt. 

Certes, certains sont capables d’assumer ces responsabilités ; la contrepartie est qu’ils oublient d’être des enfants pour ne plus être que des adultes miniatures.

N’oublions pas notre responsabilité de parents de les accompagner pour qu’ils grandissent bien. Nous n’avons pas à les faire grandir trop vite.

Tom allait à la crèche. En 2e année, il avait donc un an et demi, « très grand » donc, suffisamment en tout cas, selon le programme pédagogique de l’institution dans laquelle il allait, pour que le déjeuner se passe sous forme de self-service ! Et le père d’être fier de son fils qui était autonome et indépendant, sans voir qu’il s’agissait, plus que certainement, de manque de personnel…

La réalité est que cet enfant va mal aujourd’hui, pas uniquement à cause de ce type de déjeuner, car ce n’est qu’un exemple parmi d’autres.

Éviter le mégamorhisme n’est pas très compliqué. Cela revient à ne demander à nos enfants que ce dont ils sont capables.

Pour cela, rien ne vaut une connaissance de son développement. Il ne vous serait pas venu à l’esprit (du moins je l’espère) de lui demander de couper sa viande alors qu’il n’avait que quelques mois ! Il en va de même des demandes que vous pouvez lui faire en termes de compétences sociales, d’indépendance, d’autonomie, d’obéissance…

Sachez ce qu’il peut vous donner, et aidez-le à continuer d’évoluer.

Votre rôle de parent est d’accompagner votre enfant dans ce voyage extraordinaire qui est celui de la découverte du monde, de soi, des autres.

Pour ce faire, observez-le et acceptez-le comme il est : vous en êtes les meilleurs experts.

Ne transformez pas votre enfant en adulte avant l’heure.

Vous lui conféreriez un sentiment de toute-puissance alors même qu’il n’est pas en capacité de prendre certaines décisions.

Vous lui donneriez également le sentiment d’être quelqu’un qu’il n’est pas, et cela ne lui permet pas de développer sa propre identité.

Extrait de "Le burn-out des enfants", de Béatrice Millêtre, publié aux éditions Payot, le 9 mars 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par AgentDevlin - 12/03/2016 - 14:39 - Signaler un abus Blague ou pas blague?

    Self-service à la crèche? C'est une blague, j'espère. J'aurais préféré lire ça sur le Gorafi....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Béatrice Millêtre

Béatrice Millêtre, docteur en psychologie, spécialiste en sciences cognitives, est psychothérapeute. Elle est notamment l'auteure de "Reussir grâce à son intuition" et du "Livres des bonnes questions à se poser pour avancer dans la vie". Elle vient également de publier le livre "Le burn-out des enfants" aux éditions Payot.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€