Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Un pouvoir (quasi) illimité pour quoi faire ? Les deux objectifs pour la Chine de Xi Jinping, potentiel président à vie

Ce dimanche, le Parlement chinois a adopté un amendement supprimant le nombre de mandats présidentiels.

Et maintenant ?

Publié le
Un pouvoir (quasi) illimité pour quoi faire ? Les deux objectifs pour la Chine de Xi Jinping, potentiel président à vie

Quelle est la philosophie derrière la suppression de la limite du nombre de deux mandats présidentiels que devrait voter le PCC ? En quoi est-ce que cela répond aux ambitions du "rêve chinois" de Xi Jinping?

Emmanuel Lincot : s'il y a une référence philosophique chinoise à laquelle on pense c'est celle des légistes et de Han Feizi (III eme siècle avant notre ère) qui met en avant la raison d'Etat et qui prône un recours s'il le faut à la force. La suppression de la limite de deux mandats présidentiels répond pour Xi Jinping à un besoin qui est de poursuivre les réformes et d'accomplir un projet qu'il a lui-même initié: les Nouvelles Routes de la Soie. Un tel passage en force - la modification constitutionnelle - montre bien que ces objectifs sont loin d'être atteints et qu'ils se heurtent au sein du Parti à des résistances souterraines.
 

En faisant cela est-ce que cela renforce les chances de la Chine d'atteindre ses objectifs de réduction de la pauvreté avec l'atteinte d'un PIB de 10 000$ par habitant d'ici 2021 et l'objectif, plus lointain de faire de la Chine un pays complétement développé d'ici 2049 ?

Emmanuel Lincot : Ces objectifs sont atteignables dans une configuration optimiste donc sans crise. Or, même si la Chine reste une société de croissance, un nombre croissant de CSP ne bénéficient déjà plus de ses retombées. On pense aux jeunes diplômés qui, au contraire de leurs aînés, n'ont plus la sécurité de l'emploi. On pense surtout à la conjoncture internationale qui est hostile aux intérêts chinois. Elle conditionne largement l'avenir politique du régime. 
 

 

Quels problèmes cette possible nomination à vie de Xi Jinping pourrait faire apparaitre ?
 
Emmanuel Lincot : C'est un très mauvais signal adressé à la communauté internationale, à l'Occident en particulier dont la Chine a encore besoin dans le domaine de la très haute technologie. Chine et Russie suivent une trajectoire parallèle dans l'évolution de leur régime respectif. C'est un assez mauvais présage. 
 
 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Laowai - 12/03/2018 - 09:28 - Signaler un abus Les gouvernements chinois successifs ont tellement promis...

    Et ensuite, ils n'ont fait que revenir sur les engagements les uns après les autres, en trahissant à tours de bras... Promettre l'ouverture pour obtenir des concessions de l'occident et ensuite s'asseoir dessus... Tant promettre à l'entrée à l'OMC, pour ensuite, modifier les règles internes à sa guise... Bref, l'essence même de leurs modèles de fonctionnement: promettre, mais ne rien donner ensuite !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Emmanuel Lincot

Emmanuel Lincot est professeur à l’Institut Catholique de Paris et spécialiste de l’histoire de la Chine contemporaine. Il est l’auteur d’un MOOC (Massive Open Online Course) avec le concours de France Université Numérique  sur "La géopolitique de la Chine". 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€