Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 16 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

“Pourquoi nous vous détestons et pourquoi nous sommes en guerre” : le manifeste de l’Etat islamique qui révèle ces veritables racines de la haine que nous voudrions tant ne pas voir

A l'occasion des fêtes, Atlantico republie les articles marquants de l'année qui s'achève. En juin, nous avions demandé à Alexandre Del Valle d'analyser les raisons de la haine qu'éprouve le djihadiste pour nous.

Best of Atlantico 2017

Publié le
“Pourquoi nous vous détestons et pourquoi nous sommes en guerre” : le manifeste de l’Etat islamique qui révèle ces veritables racines de la haine que nous voudrions tant ne pas voir

Atlantico : Un article publié par le Monde, relatif aux motivations des djihadistes européens,  le journal du soir cite Dabiq, la revue de l'état islamique, qui déclarait dans un article publié en 2016 et intitulé "Pourquoi nous vous haïssons"  : "même si vous cessez de nous bombarder, de nous emprisonner, de nous torturer, de nous diffamer, de prendre nos terres, nous continuerons à vous détester parce que la cause principale de cette haine ne cessera pas tant que vous n’aurez pas embrassé l’islam". En quoi un tel texte peut-il révéler la motivation religieuse des terroristes, contrairement à ce qui peut être parfois avancé ?

Alexandre Del Valle : Ce que dit cette revue très connue - qui a un pendant en français qui s'appelle Dar al Islam - on le retrouve dans toutes les revendications et matériaux fournis par Da’ech ou d’autres organisations salafistes-jihadistes. Il y a ici hélas une très grande cohérence religieuse si l’on se réfère à la Tradition islamique sunnite et à la geste des Califats arabes et ottomans, ainsi que je l’ai démontré dans mes ouvrages depuis 1997-2001, notamment Le totalitarisme islamiste à l’assaut des démocraties dans lequel j’expliquais la nature « orthodoxe » de ce totalitarisme théocratique dont l’espace vital et donc de conquête est le monde entier et les moyens d’extension la violence, le prosélytisme, la soumission, la ruse et le mensonge. Certes il y a parmi les adeptes de la minorité terroriste de ce totalitarisme des personnes qui ne sont pas de « bons pratiquants », voire d'anciens voyous ou autres égarés sociaux, ce qu’affirme entre autres Olivier Roy, qui minimise la dimension islamique-orthodoxe originelle de ce radicalisme qu’il estime antérieur à l’islamisme. Cependant, affirmer qu’il s’agit plus d’une islamisation de la radicalité qu’une radicalisation de l’islam revient à empêcher de combattre la légitimation religieuse de cette violence, qui se trouve hélas non pas seulement dans un terrorisme islamiste qui serait marginal ou « hérétique » mais dans l’islam orthodoxe tout court qui ne s’est jamais réformé depuis le 10 ème siècle et est fondé sur la mise hors la loi des modérés et rationalistes puis sur la glorification de la conquête et de la soumission des sociétés mécréantes diabolisées et inférieures à la Oumma islamique qualifiée dans le Coran de « Meilleure communauté suscitée parmi les hommes ». Je sais qu’il s’agit là d’un sujet tabou, et nombre d’analyses, y compris des personnes nées musulmanes, ont été qualifiées d’islamophobes pour avoir osé rappeler que dans le corpus doctrinal et théologico-juridique de l'Islam orthodoxe, c'est-à-dire sunnite-officiel enseigné dans les mosquées et grands centres du sunnisme (Arabie saoudite, Lieux Saints et Al-Azhar au Caire, par exemple), on constate comme l’affirme hélas à juste titre Da‘esh, une omniprésence de cette idée totalitaire de supériorité de l’islam en tant peuple, une affirmation constante de l’infériorité des non-musulmans (tantôt humiliés-soumis : Dhimis ; tantôt tués et cimbattus), des femmes (soumises), des esclaves (qui peuvent être capturés et vendus), puis des « apostats » et « blasphémateurs », qui méritent la pire mort. Cette idée qui découle du fait que l’islam n’est pas qu’une foi mais un système de pouvoir absolu détenant l’ultime varité et devant dicter sa conduite à l’Univers, n’a pas été inventée par Da’esh, Al-Qaîda ou par les Frères musulmans. Elle est enseignée dans le monde islamique sunnite dans son ensemble de sorte que les hérétiques sont plus les musulmans soufis, marabouts, rationalistes et libéraux que les adeptes de la Sharià totalitaire. Comme l’expliquent en permanence et comme je le démontre preuve à l’appui dans « Le totalitarisme islamiste » et dans mon dernier livre « Les vrais ennemis de l’Occident », la base de cet islam « orthodoxe », très proche et source des islamistes radicaux et terroristes, repose sur l’idée que la terre entière doit soit se soumettre soit se convertir à la « vraie foi ». 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par JG - 01/01/2018 - 13:34 - Signaler un abus Il faudrait faire lire et étudier cet article

    à tous les hommes politiques de notre pays et dans toutes les écoles, même si je pense que les hommes politiques sont plus lâches et cyniques qu'ignorants..... Merci à Mrs Del Valle et Chevrier de continuer inlassablement à mettre en lumière la réalité....

  • Par Borgowrio - 01/01/2018 - 18:54 - Signaler un abus Cons et dangereux

    Je pense à tous ceux qui veulent instaurer un Islam de France , ou , Islam à la française . Thèse largement soutenue par les journalistes idiots utiles de l'Islam . On mesure à l'aune de cet article , combien ils sont ignares et dangereux et combien ils sont dans le déni des réalités . Alors que des théologiens musulmans sont morts en dénonçant les versets guerriers du Coran . Nos gueules enfarinées des télés , prétendent avoir la solution

  • Par Djib - 01/01/2018 - 19:04 - Signaler un abus Comme disait Fabius, le cacochyme du conseil constitutionnel

    "En Syrie, Al Nosra fait du bon boulot"

  • Par vangog - 01/01/2018 - 23:47 - Signaler un abus Comme les national-socialisme et socialo-communisme...

    une religion de haine et de guerre! Il faudra probablement interdire cette polito-religion en occident pour le danger mortel qu’elle représente pour la démocratie.

  • Par gerint - 02/01/2018 - 00:05 - Signaler un abus Macron n’est pas apte à lutter

    En raison de son point de vue pan-économique, de sa formation socialiste, de son obédience mondialiste, il ne peut que favoriser l’expansion de l’Islam radical en détruisant les racines de la France

  • Par alghandy - 02/01/2018 - 09:48 - Signaler un abus Je reprends la suggestion

    Je reprends la suggestion très intéressante de JG de "faire lire et faire étudier cet article". Alors, comment passer à l'action. Je propose, dans un premier temps, de prendre contact par mail pour ensuite élaborer un projet visant à approfondir ce texte et à le diffuser. Est-il autorisé d'indiquer son adresse mail ?: si oui, la voici alaincartau@outlook.com

  • Par Raymond75 - 02/01/2018 - 11:14 - Signaler un abus Concordat avec l’Islam.

    --- Comme il fut fait jadis avec les catholiques, les juifs et les protestants, il faut imposer un concordat avec les Musulmans et les Bouddhistes, inconnus en France au début du XXème siècle. Les prêtres doivent avoir reçu une formation agrée à la laïcité, et reconnaitre par écrit la primauté de la loi civile sur la loi religieuse, et ils ne doivent plus être sous le contrôle de l’étranger (Maroc, Algérie, Turquie et Arabie Saoudite pour l’Islam). Seule la langue française doit être utilisée dans un lieu de culte. Enfin, il serait temps que les Musulmans qui vivent en France (Français ou pas) se désolidarisent publiquement des dérives islamistes. Notre société, comme elle a dû le faire dans son histoire, doit être capable de se défendre.

  • Par jurgio - 02/01/2018 - 14:24 - Signaler un abus La religion comme alibi de la folie des hommes

    Les textes musulmans apparaissent dans leur diversité comme ayant été probablement manipulés par des califes dévorés d'ambition. D'autre part, je n'ai pu relier les pouvoirs européens avec une religion qui ne revendique aucun système de gouvernement. Cela est d'autant moins vrai qu'en France, la royauté s'était depuis longtemps détachée de l'influence de l'église romaine (gallicanisme) La religion chrétienne y était essentiellement un facteur d'unité nationale et de civilisation. On ne gouverne pas un pays par l'axiome : aimer son prochain comme soi-même. Le reste est de l'invention des hommes... Qu'a pu apporter La fameuse Révolution sinon mettre la cupidité et la corruption à la portée de (presque) tout le monde ?

  • Par ANALYST85 - 02/01/2018 - 14:31 - Signaler un abus Politiques occidentales irresponsables

    La vérité, rien que la vérité, découverte personnellement dans l'est africain, il y a 50 ans... L'évolution des moyens face à la stupidité occidentale récurrente nous a conduit à la situation actuelle et à venir... Raymond 75, je respecte votre pensée diplomatique. Les représentants Musulmans signeraient sans problème un concordat, car tout est déjà en place pour le contourner.

  • Par moneo - 02/01/2018 - 17:14 - Signaler un abus OUI et non

    OUI l'heure est grave 2/3 des musulmans de France reconnaissent la supériorité des Lois de Dieu sur celles de la République Française.............Combien y a-t-il de musulmans en France? Quel homme politique osera imposer la nationalité Française contre la reconnaissance de l'inverse :Les lois de César s'imposent sur Terre... quel homme politique imposera aux enseignants religieux que ni leCoran ni la Bible ni tout autre enseignement de type "creationniste" ne peut émettre des Lois pour contraindre ceux qui ne sont pas de LEUR religion Malheureusement il existe des religions de la déesse " Raison " qui ont un tel palmarès macabre que l'on peut aussi douter de la raison quand ce mot promeut l'absolutisme ,l'intolérance et la mort des opposants....nazisme communisme ( pas pour notre mairesse) et la plus redoutable à venir en construction la religion Verte.. Nous avons un problème nié par nos politiques avec la religion musulmane et 2 problèmes avec la résurgence anarchiste anti capitaliste et le mensonge vert ONUSIEN dont notre President a pris le commandement pour le sauvetage de la terre en cela aidé par notre ambassadrice des pôles .

  • Par Le gorille - 02/01/2018 - 20:27 - Signaler un abus Concordat ?

    Impossible avec l'islam. Son objectif est de nous avaler tous crus, cuits s'il le faut. Objectif qui ne souffre d'accord que si au final il se réalise. Donc passer un concordat, c'est admettre qu'il a raison, et admettre aussi que nous voulons êtres bouffés tout vivants.

  • Par vangog - 02/01/2018 - 21:49 - Signaler un abus Le concordat, c’est la compromission...

    et la compromission, c’est la politique Munichoise des gaucho-centristes qui a généré la monstruosité national-socialiste et la Shoah...pas de compromission avec les régimes socialistes, fascistes ou islamistes, sinon c’est la guerre! (et elle menace l’UE Munichoise)

  • Par jerome69 - 03/01/2018 - 16:31 - Signaler un abus SI Mahomet

    Si Mamhomet , prophète de malheur s'il doit en être un, avait vécu au XX siècle il aurait eu sa place au procès de Nuremberg en tant que criminel de guerre, escalvagiste et pédophile, qu'attendre de bon de gens qui adorent un tel "prophète".

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan). Son dernier ouvrage paraîtra le 26 octobre 2016 : Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan). 

 

Voir la bio en entier

Guylain Chevrier

Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.

Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.

Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL
 
L’Harmattan, Sous la direction de Guylain Chevrier, Les Ecrits de BUC Ressources SOCIOLOGIE TRAVAIL SOCIAL, juillet 2017, 270 pages.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€