Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 22 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pesticides dans les paniers de course : il faut remettre les choses en place

La France a la main lourde avec les pesticides ? Fake news ! La jeune génération verra son espérance de vie en bonne santé diminuer d'une décennie ? Prédiction sans fondement. Il est temps de faire cesser la promotion de l'agriculture biologique par le dénigrement du conventionnel et des discours alarmistes sur les pesticides. L'agriculture biologique en utilise aussi, et pas qu'un peu, et ils contribuent à la protection de notre santé.

Mise au point

Publié le
Pesticides dans les paniers de course : il faut remettre les choses en place

 Crédit Reuters

Sous le titre « Pourquoi la France est la championne d’Europe de la présence de pesticides dans les paniers de course », Atlantico a récemment publié une analyse hautement anxiogène fondée sur le magnum opus annuel de l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) sur les résidus de pesticides dans les aliments.

L'analyse est fausse dès le titre. Certains médias ont taxé la France de « mauvais élève » avec 6,4 % des échantillons testés dépassant les limites maximales de résidus (LMR) de pesticides, en compagnie de Malte (10,7 %), le Luxembourg (8,3 %) et les Pays-Bas (7,5 %). Cet énoncé suffit à démontrer que la France n'est pas « championne », n'en déplaise aux activistes anti-pesticides et aux thuriféraires du biobusiness.

En outre, ces chiffres sortent de nulle part. L'EFSA n'a colligé des chiffres ventilés par pays que pour les échantillons originaires de ces pays (et donc analysés par le pays en cause ou un autre), et ce, dans le cadre d'un programme coordonné d'analyse portant sur neuf produits végétaux et deux produits animaux. La France (43,1 %) se situe dans la moyenne européenne (43,9 %) pour les échantillons présentant des résidus au-dessus de la limite de quantification et en dessous de la LMR.

Le résultat est moins bon pour les dépassements de LMR (4,2 % au lieu de 2,4 %). Mais il faut se garder de toute interprétation hâtive. Ainsi, comme le note l'EFSA, le panier français a inclus 32 échantillons de tomates de Mayotte avec un excès de diméthoate, recueillis dans le cadre d'une opération de contrôle ciblée. Ôtez-les des données et les dépassements de LMR français tombent à 3,6 %. Ce n'est pas là une justification de la situation, mais une description des pièges que comporte cet exercice. En outre, 2016 a été une année catastrophique pour l'agriculture.

L'EFSA n'a pas « pointé du doigt l'usage excessif de pesticides dans l'agriculture française ». Pour cet usage, il faut s'en remettre à d'autres sources statistiques, portant notamment sur les tonnages de matières actives (MA). Il va de soi que la France, grand pays agricole, aura un tonnage bien supérieur à celui de Malte. Lorsqu'on rapporte les tonnages à l'hectare cultivé, la France s'est trouvée au neuvième rang en 2014 avec moins de 3 kg MA/ha, en compagnie de l'Allemagne, loin derrière Malte et Chypre avec leurs 10 kg ou encore les Pays-Bas et la Belgique (entre 5 et 6 kg).

La France est dans une situation très honorable compte tenu de l'intensité de son agriculture et, partant, de sa contribution à la souveraineté et la sécurité alimentaires française et européenne. Et mondiale : «Pour la paix, les producteurs de blé français sont comme des casques bleus» (Sébastien Abis, Institut de Relations Internationales et Stratégiques). Mais il est vrai qu'il y a des rêves de repli national, vers une « terre qui ne ment pas » cultivée par certains aspects « comme avant »...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lasenorita - 14/08/2018 - 11:32 - Signaler un abus Les pesticides.

    Le danger des pesticides n'est plus à démontrer!Les eaux de ruissellement entraînent,dans nos rivières,des pesticides qui TUENT nos poissons.J'ai vu(en Bourgogne) des vignerons qui traitaient leurs vignes avec des masques sur le nez..pourquoi font-ils cela si les pesticides ne sont pas dangereux?..Dans les Antilles:le chloredecone (sur les bananes) s'est,également,révélé nocif pour la santé..et l'huile de palme qui est responsable de la déforestation??....J'admets qu'il faut faire des expériences avant de se servir d'OGM et je ne suis pas d'accord avec José Bové qui a détruit des plants d'OGM (expérimentaux) sans réfléchir..ou il l'a fait pour que les Français ''écolos'' votent pour lui..José Bové,qui n'est pas plus ''paysan'' que moi,...la seule fois où il a conduit un tracteur,de sa vie,fut pour se rendre à la prison de Montpellier!...

  • Par J'accuse - 14/08/2018 - 13:03 - Signaler un abus Les prophètes de malheur tiennent le haut du pavé

    L'idéologie (opium du peuple) remplace la science, y compris chez certains scientifiques. Les idéologues adorent jouer les Cassandre et annoncer des catastrophes planétaires en voulant condamner à mort des bouc-émissaires; "prévisions" délirantes et fausses reprises par les journalistes, avides de sensationnel et d'apocalyptique, et par les politiciens, toujours désireux d'être vus comme les sauveurs de l'humanité alors qu'ils en sont les fossoyeurs. Les apiculteurs ne défendent que leur business, et l'agriculture dite biologique (mais qui ne l'est pas) ne présente aucun intérêt pour le consommateur, ni nutritionnel, ni gustatif, et ne contient pas moins de pesticides (ceux qu'on ne mesure pas pour ne pas la discréditer: ça rapporte tellement).

  • Par moneo - 14/08/2018 - 15:42 - Signaler un abus MERCI

    Par moment en écoutant ou en lisant l'actualité revue et corrigée à la sauce menthe à l'eau je me demande si notre pays n'est pas en train de sombrer dans la folie tant la distorsion entre la réalité scientifique et l idéologie rétrograde est devenue immense. Si la bande à Hulot ,Jeandot, Bardot , De Rugy et tutti quanti arrive à leurs fins le porte-monnaie des français va subir un sacré choc et la par tie de l'agriculture française qui survit encore et exporte aura disparue.. le vrai problème dans cette histoire c'est que les verts comme les communistes sont bâtis sur le modèle religieux 1/ le monde vit dans le péché de la consommation ..nous allons périr 2/ il faut faire repentance et changer notre mode de vie 3:ceux qui ce seront repentis seront sauvés 4/ et mort aux réfractaires incroyants c'est en cela qu'ils ont très très inquiétants car tous les jours les religions montrent leurs incroyables capacités à l'intolérance et nos sociétés semblent désarmées

  • Par Benvoyons - 14/08/2018 - 18:11 - Signaler un abus asenorita - 14/08/2018 - 11:32

    Faut savoir que tous ls traitements chimiques de synthèses ou naturels pour détruire les insectes, les champignons,les herbes etc.. (pour l'ensemble de l'Agriculture donc aussi pour le Bio qui en consomme) sont forcément nuisibles même pour l'homme ou alors ils ne seraient pas utilisés. Ainsi la Bouillie Bordelaise est interdite dans plusieurs pays de l'UE mais pas en France car utilisée par le BIO ( problème sur la nappe phréatique et pour l'humain. Le Purin d'Orties est aussi dangereux pour les sols car il augmente d'une significative l'azote du sol & cela est nuisible. Même le mécanique provoque une plus grande évaporation de l'eau du sol et il faudra donc compléter en eau. En préparation des robots de désherbages qui travailleront de nuit pour réduire le phénomène de perte hydrique. En 2016, les consommateurs de l'Hexagone ont dépensé 7 milliards d'euros pour acheter des aliments labellisés sans produits phytosanitaires ni OGM. Pour les OGM ok mais cela est totalement faux pour le phytosanitaire car le Bio l'utilise. Ainsi 1étude de l'UE indique que 0,7%du Bio est en SURCHAGE Phytosanitaire. Ls Bio ne suivent pas la réglementation en dosage ds produits phytosanitaires autorisés

  • Par Benvoyons - 14/08/2018 - 18:14 - Signaler un abus Un excellent et simple document sur le phytosanitaire

    https://www.smsto.fr/public/uploads/actu/195_smstoHistoirePhyto.pdf

  • Par Benvoyons - 14/08/2018 - 20:01 - Signaler un abus https://www.terre-net.fr

    https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/glyphosate-coup-de-gueule-d-emmanuel-ferrand-205-140328.html

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

André Heitz

André Heitz est ingénieur agronome et fonctionnaire international du système des Nations Unies à la retraite. Il a servi l’Union internationale pour la protection des obtentions végétales (UPOV) et l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI). Dans son dernier poste, il a été le directeur du Bureau de coordination de l’OMPI à Bruxelles.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€