Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 27 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Text neck : quand les portables génèrent de nouvelles pathologies

Les nouvelles technologies peuvent avoir des conséquences sur la santé. Ainsi, l'utilisation intense d'un téléphone portable, dans une mauvaise attitude corporelle, peut causer des douleurs musculaires et cervicales. Explications.

Aïe aïe aïe

Publié le

L'utilisation prolongée du téléphone portable dans ses applications de lecture de textos ou de vision de films vient d'être rapportée responsable de douleurs de la nuque, du cou et des épaules. Ceci n'est pas surprenant et doit être rapproché de ce qui est connu, depuis de nombreuses années, sous le nom de technopathie d'attitude.

Le terme de technopathie regroupait initialement les pathologies de surmenage articulaire, musculaire et tendineuse rencontrées lors des pratiques sportives intensives qui entraînent la répétition d'un même geste sportif.

L'un des exemples le plus connu est celui de l'épicondylite du joueur de tennis ("tennis elbow" pour les anglo-saxons).

Par extension, il est classique de décrire des technopathies d'attitude qui rendent compte de douleurs musculaires et tendineuses liées au maintien d'attitudes prolongées, le plus souvent en mauvaises positions.

Celles-ci ont été particulièrement bien décrites chez les utilisateurs d'ordinateur, notamment lors de la position assise. C’est ainsi que des critères de bonne position assise et d’attitude du cou et de la tête ont pu être définis pour les utilisateurs intensifs d’ordinateur au travail (distance invariable oeil-écran, alignement de la tête sur l’horizontal, renforcement des muscles de soutien du rachis cervical par des exercices appropriés, délassement du cou après une attitude figée prolongée...).

Toutes ces mesures ont permis de réduire grandement l’incidence des douleurs cervicales chez les utilisateurs d’ordinateurs. Ainsi le "Text neck" apparaît être une technopathie d’attitude déjà connue, mais nouvelle dans sa cause : l’utilisation intense du téléphone portable dans de mauvaises conditions d’attitude.

Les conseils de prévention vont comporter : l’apprentissage d’une bonne attitude, des exercices de renforcement des groupes musculaires sollicités dans cette bonne attitude qui seront à compléter par des exercices d’étirement. Le respect de ces recommandations préviendra l’apparition du "Text neck".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zen aztec - 14/11/2011 - 13:52 - Signaler un abus n'importe quoi pour faire parler de soi

    Et la bonne position quand on se torche le cul: j'veux un cours

  • Par ISABLEUE - 14/11/2011 - 15:54 - Signaler un abus Vous avez oublié le pire :

    faire monter la tension de ce qui entoure tous ces veaux qui parlent à partir de 7 h du mat dans les transports... Des discussions affigeantes !! genre de discussion affigeante : "t'es où" "je suis dans le train de 43" "tu viens me chercher".... soupir Au secours, je veux un cardiologue ou une batte de base ball !!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bernard Auvinet

Bernard Auvinet est docteur en médecine, rhumatologue, et médecin du sport.

Il est aussi chercheur associé au Laboratoire de Physiologie et Biomécanique de l'exercice musculaire (Université de Rennes 2)

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€