Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 28 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nicolas Dupont Aignan : “Cette primaire sera le tombeau des Républicains. Les candidats vont s’entre-tuer car rien ne permet de les différencier sur le fond.”

Nicolas Dupont Aignan revient sur l'incohérence du parti Les Républicains, l'échec des socialistes, le piège du Front national ou encore l'héritage du général de Gaulle. L'occasion également d'évoquer sa candidature à la présidentielle de 2017.

Grand entretien

Publié le
Nicolas Dupont Aignan : “Cette primaire sera le tombeau des Républicains. Les candidats vont s’entre-tuer car rien ne permet de les différencier sur le fond.”

Atlantico : Candidat à la prochaine élection présidentielle, vous avez déclaré que "La primaire des Républicains est une compétition pour choisir le candidat qui va porter le projet des Républicains. Ils l'ont déjà appliqué pendant dix ans. Mon projet est différent". Pourquoi ne pas y concourir puisque vous portez un programme différent ?

Nicolas Dupont-Aignan : Tout simplement, car le projet des républicains est déjà arrêté. La primaire organisée par la droite ne consiste qu'à choisir une personnalité. D'ailleurs Nicolas Sarkozy l'a suffisamment dit : les grandes lignes du projet sont définies. C'est exactement comme un film où le scénario serait déjà retenu, la société de production déjà existante, c'est le parti, et où il ne resterait plus qu'à choisir les acteurs.

Je ne vais pas mentir aux Français, (faire comme Arnaud Montebourg avait procédé pour la primaire socialiste), en me présentant alors que le projet ne peut pas être infléchi. Le projet des Républicains a d'ailleurs déjà été appliqué entre 2002 et 2012, lorsque tous les candidats actuels gouvernaient ensemble, avec un bilan catastrophique. 

On ne peut pas contrôler l'immigration si nous conservons Schengen, ni créer des emplois avec une  politique économique régressive. 

Mais il ne vous serait pas interdit de proposer un projet différent…

Je suis gaulliste. La France n'appartient pas à un parti politique mais à tous les Français. L'élection présidentielle au suffrage universel ne doit pas être soumise au régime des partis. La primaire est contraire à l'idée que le général de Gaulle se faisait de la démocratie. 

Je souhaite m'adresser à 44 millions d'électeurs, pas à quelques centaines de milliers de sympathisants.

Cette primaire sera le tombeau des Républicains. Les candidats vont s'entretuer car rien ne permet de les différencier sur le fond. D'ailleurs ils ont tous été ministres, Premier ministre et président de la République, ces vingt dernières années. Leur politique a déjà échoué.

Je préfère proposer aux Français, à tous les Français, un projet radicalement différent du projet et du bilan des Républicains. 

En quoi ne faîtes-vous pas partie de cette droite classique ?

J'ai quitté l'UMP en 2007 car j'ai compris l'incohérence de ce parti. Immigration, économie agriculture, sur tous les sujets, ils veulent agir mais ont abandonné leur pouvoir d'action à d'autres.  

La droite est tombée dans le même piège que le Parti socialiste en refusant que la France puisse mener sa propre politique. Philippe Séguin disait que les deux détaillants s'approvisionnaient chez le même grossiste… Celui-ci est à Bruxelles et à Berlin.

Pour résoudre les problèmes des Français, nous devons retrouver notre liberté politique, ce qui n'interdit pas de travailler au niveau européen dans un cadre nouveau : celui d'une Europe des projets et des coopérations concrètes. 

Les sondages montrent que les trois quarts des sondés disent que Les Républicains ne feraient pas mieux que les socialistes au pouvoir. Les Français ont compris que ces deux partis étaient des astres morts, même s'ils bénéficient d'un financement et d'une couverture médiatique considérables. Il est impératif de rebâtir la vie politique française en proposant un projet réaliste et cohérent. 

Crédité de 4% à 7%, dans le système institutionnel français, vous êtes limité à des fonctions secondaires à l'issue de l'élection présidentielle et des législatives de 2017. Est-ce qu'il ne serait pas plus intéressant pour vous de peser au sein d'un gouvernement plutôt que dans l'opposition si l'occasion se présentait ?

Vous confondez la photographie et le cinéma. Si l'histoire avait raisonné comme vous, Charles de Gaulle aurait rejoint Vichy, Jeanne d'Arc aurait accepté l'invasion anglaise, et Clemenceau aurait été ministre allemand. 

Il ne s'agit pas de se soumettre à un envahisseur…

Non mais la France est prisonnière d'une politique décidée ailleurs. Si l'on reprend votre raisonnement, on arrête les élections et l'histoire. Je m'appuie sur un socle électoral qui me permet d'avoir une chance à la prochaine élection. Je m'engage pour gagner. 

Quelles catégories de la populations française séduisez-vous vraiment ? Ce n'est pas parce que les Français sont mécontents de l'Europe qu'ils veulent forcément revenir à la situation qui précède la construction européenne…

Je ne raisonne pas en catégorie, et d'ailleurs les électeurs ne votent pas en fonction de leur appartenance sociale. Ils votent en fonction de l'idée qu'ils se font de la France. J'explique justement dans mon livre que la question est simple : est-ce que les Français veulent peser dans le monde de demain, rester acteurs de leur destin et de celui de la France ? Ces questions ne sont pas liées à une catégorie sociale.

Lorsque je regarde les adhésions à Debout la France au mois de février, toutes les professions sont représentées. Les gens viennent chez nous par amour du pays, non pas par réflexe corporatiste. Notre nom, Debout la France, le signifie : nous sommes un mouvement patriotique de bon sens. 

Comme je l'explique dans mon livre : je crois en mon pays qui compte de très nombreux atouts. La France peut s'en sortir à une condition : faire en sorte que les Français croient à nouveau en eux-mêmes. Il n' y aura pas un sauveur providentiel mais un homme capable de réveiller les Français.  

A plusieurs reprises dans votre ouvrage "France, lève-toi et marche" vous dites que le général de Gaulle était en avance sur son temps et que ses solutions sont toujours les plus pertinentes aujourd'hui. Comment expliquez-vous alors que la droite actuelle, cadres comme électeurs se soient écartés de cette ligne ?

C'est un mystère. Je renvoie au livre de Marc Bloch L'étrange défaite où l'auteur explique la défaite de 1940. 

Il ne s'agit pas de la droite mais d'une oligarchie qui a perdu l'amour de la France et le sens du service des Français. Le peuple français est, lui, très dynamique, volontaire, mais parfois découragé car la télévision et les médias renvoient une image négative de notre pays.

Notre caste dirigeante a tout abandonné. Il faut s'en séparer au plus vite. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Fran6 - 20/03/2016 - 11:00 - Signaler un abus et oui

    ils ont tous "perdu l'amour de la France", tout est dit! Mais je rajouterai un bout de phrase: " et l'amour de son peuple"

  • Par Lafayette 68 - 20/03/2016 - 11:09 - Signaler un abus Chapelles de droite ou rassemblement ?

    Ménard veut rassembler la droite "patriote" : il a raison. NDA devrait répondre présent avec d'autres.

  • Par Benvoyons - 20/03/2016 - 11:21 - Signaler un abus Vous avez un grave problème c'est de croire que la pensée et les

    paroles de De Gaulle sont encore utilisables. De Gaulle Naissance : 22 novembre 1890, Lille Décès : 9 novembre 1970, Colombey-les-Deux-Églises. Faire croire aux Français qu'un De Gaulle qui aurait 60 ans aujourd'hui (naissance en 1956 ) penserait et ferait la même chose aujourd'hui est une pure fiction juste pour vous glorifier et nourrir votre pensée soi-disant Gaullienne. Non De Gaulle a été une idée de la France avec la culture de son temps. Votre utilisation abusive de son nom de sa pensée qui serait immuable pour la politique de la France comme le fait d’ailleurs Henri Guaino et d'autres me semble une sidération compulsive de votre non existence politique. De Gaulle avait une pensée militaire et politique en avance sur son temps (donc sur les autres plus anciens que lui) Donc des Le Maire ont une plus grande acuité comme De Gaulle en son temps sur l'avenir de la construction de la France. Il n'a pas besoin de se définir de Gaullien pour exister dans son action car il est de son temps comme De Gaulle a été du sien. En fait vous répétez obstinément et bêtement une ancienne histoire qui n'a pas l'ombre d'un noyau d'utilisation maintenant car les puissances sont autres :)::))

  • Par Lafayette 68 - 20/03/2016 - 11:27 - Signaler un abus @Benvoyons

    Lu et approuvé.

  • Par zouk - 20/03/2016 - 12:02 - Signaler un abus Dupont Aignan

    Quelle lucidité! Que ne rejoint-il Fr. Fillon, leurs analyses sont tellement convergentes!

  • Par zouk - 20/03/2016 - 12:02 - Signaler un abus Dupont Aignan

    Quelle lucidité! Que ne rejoint-il Fr. Fillon, leurs analyses sont tellement convergentes!

  • Par jurgio - 20/03/2016 - 12:04 - Signaler un abus Dramatisation

    Quand les candidats ont des idées très proches, on tombe le plus souvent dans l'uniformité avec un choix ennuyeux et difficile, plutôt que dans la tuerie. De Gaulle fut, en effet, l'homme d'une situation ; d'une situation exceptionnelle du passé, et le gaullisme ne peut se comprendre aujourd'hui que comme un esprit de résistance nationale. Contre l'« invasion » barbaresque et les déviations pathologico-gauchistes.

  • Par J'accuse - 20/03/2016 - 12:25 - Signaler un abus Je me reconnais dans cette vision

    Je n'appréciais guère que quelqu'un se fît connaître au nom du Général, mais j'avoue que la mise à mort de la Ve, aujourd'hui voulue par le parti et les hommes qui devraient la soutenir, m'est insupportable. De Gaulle s'est retiré en 69 et est décédé en 70, mais la Ve est ce qui permet à la France d'exister en comptant en Europe et dans le monde, et de survivre au chaos politique et économique que Hollande et ses acolytes ont causé, ce qui justifie la revendication gaulliste. Il n'a certainement aucune chance en 17 -et c'est bien dommage- mais je crois que j'ai trouvé pour qui je vais voter au 1er tour.

  • Par pierre de robion - 20/03/2016 - 13:33 - Signaler un abus Nostalgie quand tu nous tient!

    Tout cela est bel et bon, seul ennui cela ne tient absolument pas compte de la situation réelle et actuelle du pays et du monde! Il est vain de vouloir que le fleuve coule de la mer vers la source! Et puis on n'a jamais fait le bonheur des gens malgré eux sauf en des circonstances extraordinaires sur les quelles ils se sont empressés de revenir, la cohercition passée!

  • Par Benvoyons - 20/03/2016 - 14:24 - Signaler un abus J'accuse - 20/03/2016 - 12:25 Dans les LR il n'y a personne

    pour remettre en cause la V sauf Le Maire mais sur un seul point et dont je suis parfaitement d'accord . Il faut interdire aux Fonctionnaires d'êtres aussi des Elus comme dans les autres constitutions en EU en UK, Allemagne, Autriche, Pologne ancien pays Socialistes etc... et bien les Fonctionnaires n'ont pas le droit d'être des élus sans démissionner et s'ils ne sont pas réélu ils ne peuvent redevenir Fonctionnaires. La gauche en voyant le chemin des pleins pouvoir qu'elle pouvait prendre mis en place bien avant de prendre le pouvoir tout le noyautage de la Fonction Publique. Puis elle l'a encore accentué après sa prise de pouvoir en 1981. Ainsi maintenant la France est gouvernée que par les Fonctionnaires qui en + de la Fonction Publique en ont les contrôles et en plus des majorités chez les Députés, Sénateurs, les Commissions, les Régions, les Grandes Villes, La France se meurt de cette état de fait qu'une corporation détienne tous les pouvoirs avec cerise sur le gâteau dans les Syndicats qui à 90% sont gouvernés par la Fonction Publique. Seul pays Européen ou les Syndicats de la Fonction Publique gouvernent le Privé.Il faut faire sauter le problème pour sauver la France

  • Par vangog - 20/03/2016 - 14:45 - Signaler un abus Si, M.Dupont Aignan, il s'agit de faire face à un envahissement!

    Oh, certes, cet envahissement est rampant, mais il profite d'une anesthésie médiatique pour installer, partout, ses postes avancés. L'envahissement est multiple, et procéde sur plusieurs fronts. Le plus visible est celui de l'immigration à grande majorité musulmane: dans un pays aux racines chrétiennes, cela devrait vous faire réagir...mais motus, de votre part! Le 2d envahissement est idéologique. Celui-là a précédé tous les autres, et il a débuté avec les speznas de la pensée unique universaliste, colonisant et imposant aux corps intermédiaires, les poncifs du droidelhommisme et du sanfrontierisme annihilateurs d'individus et de Nations. Le troisième envahissement est europeiste, et il est anti-démocratique, préférant le pouvoir des juges, des lobbyistes et des technocrates à celui du peuple européen. Alors, contre tous ses fronts, que fait le Gaulliste? Il se réfugie à Londres en attendant que le monde anglo-saxon se réveille contre la dictature europeiste, régénérant celle du socialisme allemand? Ou il résiste, sur le terrain? Tous ces fronts, les Francais les connaissent! Il vous reste à expliquer comment vous ferez pour les combattre...sans alliés?

  • Par Borgowrio - 20/03/2016 - 14:59 - Signaler un abus Les grands Yaca

    Oui, ça fait beaucoup de monde à droite (comme à gauche ) qui nous dit , il fallait faire ci , il fallait faire ça , il faudra faire ci , il faudra faire ça . Comme c'est facile . Rappelez vous l'arrogance de Hollande , bouffant du Sarkosy ... Croyez vous que tous les Dupont Lajoie feront mieux ? On peut rêver

  • Par winnie - 20/03/2016 - 17:24 - Signaler un abus L'arogance de Hollande ?

    Ce guignol qui nous sert de président s'ai pris un sac de farine sur le museau durant un meeting pour son élection en 2012, sans broncher une oreille, tu parles d'un arogant ! Un couhart oui, et qui se couche devant les musulmans de la terre entière!

  • Par toupoilu - 20/03/2016 - 19:42 - Signaler un abus Contre l'europe telle qu'elle est, et donc contre l'euro,

    contre l'immigration, et contre les politiques économiques "régressives" actuelles, ce qui sépare NDA et MLP est objectivement peu de chose par rapport à ce qui les rapproche. Choisira t-il de stériliser les voix (et les espoirs) qui se porteront sur lui, ou aura t-il le courage de participer à un rassemblement ?.

  • Par cloette - 20/03/2016 - 21:03 - Signaler un abus @Benvoyons

    D'abord tu as raison de dire " vous savez que le Général est mort " , mais son esprit est toujours là ! et c'est l'esprit de l'insoumission utile en ces temps troublés . Il est vrai que Le Maire l'a assez , enfin c'est une impression car on ne le connaît guère , il était avec Villepin mais l'a quitté pour Sarkozy je ne sais si c'est bon signe ! ce qui est certain c'est incontestablement Marine Le Pen qui l'a le plus , c'est elle la plus gaulliste , De Gaulle qui avait rassemblé droite et gauche . Un mauvais point pour Le Maire , c'est un Européen convaincu qui n'a pas prévu ce qui se passe actuellement , la déliquescence de cette Europe !

  • Par de20 - 20/03/2016 - 23:28 - Signaler un abus Puisque tout le monde semble

    Puisque tout le monde semble s' accorder sur la pernitence du General , tant qu à faire autant en mettre un vrai au pouvoir au regard de se qui se profil à l horizon...

  • Par Le gorille - 21/03/2016 - 05:31 - Signaler un abus Non, Benvoyons

    Zéro à la question. Ce ne sont pas la date de naissance, ni l'époque, et encore moins la date de décès qui créent un élan : c'est un homme. Ces jours-là, l'élan a été personnalisé et porté par De Gaulle. La postérité l'a reconnu en lui donnant un nom : le gaullisme. Il ne s'agit nullement de faire tel ou tel acte : le Gaullisme n'est pas une recette de cuisine. Aujourd'hui quelqu'un peut à nouveau porter un tel élan... C'est justement celui que tout le monde appelle de ses vœux. Mais qui est-il ?

  • Par Benvoyons - 21/03/2016 - 09:02 - Signaler un abus Le gorille - 21/03/2016 - 05:31Pas De Gaulle en tout cas:)::))

    Donc une autre personne avec une personnalité culturelle différente forcément puisqu'il ne sera pas née à la même période. Tu as du mal à le percevoir car il ne sera pas pareil que De Gaulle. Maintenant il y a des comiques enfantins qui pensent qu'il suffit d'utiliser son nom d'en parler pour que par Miracle ils soient De Gaulle:)::)) Sous cape:)::))

  • Par Benvoyons - 21/03/2016 - 09:18 - Signaler un abus De Gaulle a dit sur l'EU; Il l'a dit en 1953 . Il est impossible

    de savoir se qu'il dirait maintenant avec la réalité du moment et avec la culture qu'il aurait eu en naissant en 1960 ou 1970. Mais De Gaulle à cette période était pour l'EU. Il ne voyait pas d'avenir sans l'UE. « Sur la base de cette alliance, il faut bâtir une Confédération, c'est-à-dire un organisme commun auquel les divers Etats, sans perdre leur corps, leur âme, leur figure, délèguent une part de leur souveraineté en matière stratégique, économique, culturelle.DE Gaulle le 23 février 1953 Maintenant quand il a eu le pouvoir il a laissé passer dans la Constitution que les Fonctionnaires peuvent être aussi des élus. Comme quoi un Grand Homme fait aussi des erreurs et a ainsi laisser naître le Mal la déconfiture de la France de maintenant. Un seul groupe d'hommes payé par l'impôt gouverne totalement la France depuis 30 ans avec les résultats que nous avons. Il n'y a qu'un homme qui veut y mettre de l'ordre et bien c'est Le Maire. Il peut le faire car il a fait parti du système et a compris la pourriture pour la France de cette possibilité. Comme un Mikhaïl Gorbatchev avec l'ex URSS.

  • Par cloette - 21/03/2016 - 11:48 - Signaler un abus Juppé entendu hier dimanche

    brillant certes , mais on le sent toujours un tantinet arrogant, l'air de s'en fiche tout en se vendant bien , aucun projet original , il est pour la loi Komri comme son parti , or il est évident que ce n'est pas cela qui relèvera le pays , ce n'est pas la trouvaille du siècle , il a bavassé d'un ton mondain un peu essouflé , la voix n'est pas tonique ! Bref il est content d'être presenté comme un paquet cadeau par les médias , sûr qu'il est plus classe qu'Hollande , aucun doute, mais ce ne sera pas lui de Gaulle ..... Il existe un Général en jupons qui fera mieux l'affaire car la France a avant tout besoin qu'on l'aime , et gouverner c'est aussi une histoire d'amour .

  • Par Le gorille - 21/03/2016 - 19:14 - Signaler un abus Relecture

    Benvoyons, après votre réponse, j'ai relu votre commentaire du 20 à 14:24. Avec un autre œil. Finalement, je suis d'accord. On ne peut pas, contrairement à ce que je croyais, assimiler le mot "gaullisme" à un nom commun qui désignerait de manière générique et intemporelle un élan, un souffle, une politique portés par une personne, charismatique. Chaque fois qu'un tel événement se produirait, un nouveau nom, enraciné sur le nom de la personne, viendrait à le désigner. Hélas pour moi, le "gaullisme" est donc bien lié à des dates : même s'il découle d'un état d'esprit (et je ne vois toujours personne qui parle de la France avec la même stature), le "gaullisme" n'est qu'une réponse forte, structurée et reconnue, mais circonstancielle.

  • Par Le gorille - 21/03/2016 - 19:22 - Signaler un abus Le Mairisme

    Bon, je vais étudier plus attentivement M. Le Maire. Qui sait ? A vous en croire, Benvoyons, le "lemairisme" pourrait avoir bientôt droit de cité... Ne brûlons pas les étapes...

  • Par Benvoyons - 21/03/2016 - 20:37 - Signaler un abus Le gorille - 21/03/2016 - 19:22 Suis-je d'accord à 100%

    sur Le Maire non bien évidemment mais il est le plus représentatif d'une nouvelle génération qui veut remettre de l'ordre dans la V République avec le problème des Fonctionnaires Élus qui dominent l'ensemble de la République. Cela n'est plus acceptable par la Société civile Française alors qu'elle fait fonctionner le parlement de leur pays en Uk, Allemagne, Autriche, Pologne etc.. Comme il faut impérativement comme dans les autres pays que les Syndicats de Fonctionnaires ne peuvent diriger les Syndicats du privé. Sans ces 2 transformations et bien la France continuera sa descente aux enfers.

  • Par kaprate - 21/03/2016 - 22:01 - Signaler un abus Notre père...

    Je suis née après la mort du Général De Gaulle, c'est peut-être la raison de ma perception, mais sans nier son rôle, son charisme et ses valeurs, j'espère une figure moins paternaliste, dans tous les sens du terme, pour porter un nouveau projet pour notre pays.

  • Par essentimo - 22/03/2016 - 07:35 - Signaler un abus C'est peut-être

    parce que vous êtes née après la mort du Général et que vous n'avez pu "connaître" ses actes, pendant et après la guerre de 39 où il a été à mes yeux, non un foudre de guerre mais un stratège. Vous sauriez aussi que les Français sont allés le rechercher en 58 parce qu'ils ne savaient plus où ils en étaient et qu'ils ont eu fichtrement besoin de cette figure paternaliste mais comme tous les enfants ingrats, ils l'ont rejetée 10 ans plus tard. Les politiques avaient repris la main et voyez où nous en sommes.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas Dupont-Aignan préside Debout la France, parti politique se revendiquant du gaullisme et est l'auteur de L’euro, l’arnaque du siècle, Ed. du Rocher.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€