Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 30 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les musulmans, des Français comme les autres pour près de 8 sondés sur 10 mais la lutte contre les paroles et actes anti-musulmans jugée moins prioritaire que celle contre le racisme anti-blanc et l’antisémitisme

Un sondage exclusif CSA pour Atlantico sur la lutte contre les discriminations.

Sondage exclusif CSA-Atlantico

Publié le - Mis à jour le 24 Janvier 2015
Info Atlantico
Les musulmans, des Français comme les autres pour près de 8 sondés sur 10 mais la lutte contre les paroles et actes anti-musulmans jugée moins prioritaire que celle contre le racisme anti-blanc et l’antisémitisme

Les musulmans sont considérés comme des Français comme les autres Crédit Reuters

Vous trouverez en première page la lecture du sondage par Yves-Marie Cann, directeur du pôle Opinion de l'Institut CSA. En deuxième page, une analyse de ces résultats avec Guylain Chevrier, membre auprès du Haut-conseil à l'intégration.

Cliquez pour agrandir 

Yves-Marie Cann : Un point est forcément frappant lorsque l'on regarde ce premier volet du sondage, c'est que les types de discriminations sont systématiquement une question prioritaire, quelle que soit leur nature. Dans le détail, un certain nombre de nuances ressortent : les luttes contre les discriminations ne sont pas toutes mises sur un pied d'égalité en termes de priorité. Le dégradé de nuances le plus marqué apparaît en fonction de la préférence politique exprimée par les personnes interrogées. Ainsi, les sympathisants du Front national se démarquent assez nettement sur deux points : les discriminations ethniques, et les discriminations concernant l'orientation sexuelle.

Cependant, elles demeurent prioritaires pour une majorité d'entre-eux. Au final, ces résultats témoignent de la légitimité dont bénéficient les pouvoirs publics, du point de vue de l’opinion publique, à lutter contre toutes ses discriminations. 

>> Lire également Apartheid : de l’Etat, des habitants des zones concernées et du contexte économico-social, qui est responsable de quoi ?

Yves-Marie Cann : Comment pour le premier volet du sondage, les résultats sont massivement orientés en faveur de la lutte contre les paroles et les actes visant à stigmatiser certaines catégories de population, notamment en raison de leurs croyances religieuses. La lutte contre les paroles et les actes anti-blancs fait consensus quelle que soit la sensibilité politique des personnes sondées. De même, sympathisants PS et UMP (95% et 93% respectivement) s’accordent pour juger prioritaire à la quasi-totalité d’entre eux la lutte contre les paroles et les actes antisémites. En revanche, si les réponses sont encore très majoritairement positives de la part des sympathisants FN, nous enregistrons un score inférieur d’une vingtaine de points comparativement aux deux principales formations gouvernementales.

C'est à propos de la lutte contre les paroles et les actes antimusulmans qu'on observe les plus grandes divergeances : plus la sensibilité politique des personnes interrogées va à droite, et plus la priorité accordée à lutter contre eux baisse passant de 95% chez les sympathisants PS à 55% chez ceux du FN. 

>> Et pour aller plus loin sur le sujet : "C’est dur d’être élu par des cons" : quand la dénonciation obsessionnelle de l’islamophobie cache surtout un incroyable mépris pour le peuple en général et les musulmans en particulier

Yves-Marie Cann : Ce volet du sondage est intéressant car les traditionnels clivages partisans se retrouvent beaucoup plus que pour les précédents. Ces résultats illustrent une tendance de fond, que l'on observe depuis un certain temps, notamment sur le fait qu’il y aurait trop d'immigrés en France (opinion partagée par 66% des personnes interrogées). En 2012, ce chiffre était à peu près équivalent (69%) dans une étude menée par l’Institut CSA pour la CNCDH. Il s’agit d’un phénomène qui a surtout pris de l’ampleur dans les années 2000 et s’est stabilisé depuis, autour des 2/3 des Français.

Notons que l’immigration taraude une proportion significative, quoique minoritaire, de sympathisants socialistes. Ceci démontre que sur ce terrain un glissement s’opère en faveur de la droite. De même, une forte proportion de sympathisants socialistes se retrouve dans l'idée que les immigrés ne font pas suffisamment d'efforts pour s'intégrer (50%), et 4 sur 10 estiment que la plupart des immigrés viennent principalement en France pour profiter des avantages sociaux de notre pays, un score important. Le sujet n'est donc pas une source de division à droite mais par contre il l'est clairement à gauche, ce qui représente un défi pour ses représentants. 

Yves-Marie Cann : Les perceptions sont peu ou prou les mêmes en fonction des religions, sauf pour les Français de confession musulmane. Ces résultats illustrent les crispations que suscite aujourd’hui la place de l’Islam auprès d’une partie de la population. Ceci étant dit, il convient d’insister sur le fait que près de 8 personnes sur 10 estiment aujourd’hui que les Français de confession musulmane sont des Français comme les autres, 53% le pensant "tout à fait". Les sympathisants socialistes se situent au-dessus de la moyenne nationale (88% sont d’accord avec cette affirmation), ceux de l’UMP étant légèrement en dessous (73%).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Alain Proviste - 23/01/2015 - 10:13 - Signaler un abus Le contraste ...

    ... entre la première ligne du titre et la photo laisse songeur.

  • Par gerint - 23/01/2015 - 10:32 - Signaler un abus Impossible de critiquer les Musulmans

    même avec mesure: commentaires supprimés...

  • Par abracadarixelle - 23/01/2015 - 10:40 - Signaler un abus Venir voter

    enfoulardée jusqu'aux yeux me semble antinomique. Le foulard porté pour affirmer une foi qui place Deiu dans toutes les sphères de la vie et rend donc le pouvoir civil caduc et qui relègue les femmes dans la catégorie " seconde zone".

  • Par vangog - 23/01/2015 - 10:49 - Signaler un abus Sondage inutile!

    Les Français savent tous à quoi s'en tenir vis à vis de cette religion archaïque et se sont recentrés sur les idées et les solutions du FN. Nous avions demandé la déchéance de Nationalité pour les jihadistes et la gauche commence timidement à le faire. Nous avions demandé que cessent les coupes dans les budgets et les effectifs de la Police ( 13000 policiers supprimes par Sarko) et la gauche commence timidement à en prendre la mesure de ces exigences... Petit à petit, la gauche, la plus réticente à l'idée de Nation, celle qui a perverti les valeurs Républicaines en Égalitarisme malsain, en Liberté à géométrie variable, en Fraternité rompue, commence à se ranger derrière les idées du FN et à réintégrer les valeurs Républicaines...il y a encore beaucoup de boulot, surtout au niveau de l'UE, mais tout n'est pas perdu!

  • Par ISABLEUE - 23/01/2015 - 10:59 - Signaler un abus Des Français sur la photo ????

    On ne dirait pas.. Si les politiques surtout à gauche sortaient un peu et entendaient les gens leur dire : "On en assez de croiser des chauves souris".. Ils comprendraient ? Ou pas ???

  • Par celajun - 23/01/2015 - 11:07 - Signaler un abus Photo absurde

    C'est la France de 2022 vue par Houellebecq et fruit de la lâcheté des politiques français face à la situation que montre votre photo. La partie du sondage sur les Musulmans "français comme les autres" est assez inquiétante d'un refus de voir la réalité quand on sait que 40 à 50% (si on extrapole à partir du vote des franco-tunisiens pour ennahda) d'entre eux s'excluent de fait de la communauté nationale en ayant d'abord des revendications communautaristes.

  • Par gerint - 23/01/2015 - 11:32 - Signaler un abus Comme les commentaires le soulignent

    La photo est une franche illustration que les Musulmanes au moins ne sont pas des Françaises comme les autres. Et s'il n'y avait que cela... Mais chut !

  • Par dranem14 - 23/01/2015 - 11:37 - Signaler un abus la réalité

    elle n'est pas dans le bavardage. Les sondages revelent une chose , c'est l'inquiétude de la population devant un probleme que personne ne peut resoudre simplement ,d'ou la nostalgie d'une epoque ou bon an mal an l'integration des differentes immigrations se faisait sans la menace d'un changement de croyances ; On s'engueulait , on se bagarrait entre chretiens, même si l'on parlait à un "rital" un "espingo" ou un "polac"; La presence massive(10% de la population) d'immigrés musulmans, ayant un taux de "reproduction" superieur à celui des "blancs" inquiéte la grande masse de notre pays; Il est illusoire de croire que l'adjectif de "français" que l'on donne à la seconde ,voire la troisiéme generation d'immigrés maghrebins efface leur origine, surtout dans les quartiers oû ils sont en majorité; non pas contrairement à ce que l'on veut nous faire accroire ,parce que on les y a "relégués", mais surtout parce que les habitants anterieurs "ritals , polacs, espingos," s'en sont echappés en majorité sous la poussée des nouveaux arrivants qui preferent vivre entre eux ,pour essayer de recréer une ambiance familliere et rassurante.

  • Par vangog - 23/01/2015 - 11:51 - Signaler un abus @dranem14 Bravo! Vous êtes clair, précis et lucide...

    Nous aimerions que la classe politique française le soit aussi, et aborde les mesures correctives à quarante années de politique laxiste et les nécessaires mesures préventives à l'islamisation de notre société! Mais cela la forcera à envisager les solutions du FN auxquelles elle viendra, fatalement...mais avec beaucoup, beaucoup trop de retard!

  • Par mado83@free.fr - 23/01/2015 - 12:09 - Signaler un abus émission "les paroles et les actes" d'hier

    cette émission montrait le déni de la réalité . les populations qui vivent dans les cités, les grandes villes n'ont pas la même perception que les bobos-bourgeois à l'aise dans leurs quartiers, bien propres et calmes. Un maire a essayé de mettre le doigt sur les problèmes mais finalement n'a pas osé, tellement les situations sont difficiles..l'E.N. genre bisous-nours alors que dans écoles, collèges les élèves "étrangers" représentent 80%, ne parlent pas français et n'ont aucune notion de la socièté française..l'instruction se basant sur les plus faibles, le potentiel des bons baisse dangereusement. Les réformes NBK peuvent avoir un impact positif mais face à la réalité, c'est infime.ce déni est même terrifiant. On est face à un tsunami et on écope avec une bassine.. La tolérance, la compréhension, la patience des Français"de souche"!! va s'épuiser.. quand ??

  • Par lafronde - 23/01/2015 - 13:00 - Signaler un abus Décalogue et "valeurs républicaines"

    Le Décalogue dit : "Tu n'envieras pas la maison de ton prochain !" Il réunit l'humanité entière : Hébreux, donc juifs, puis chrétiens et musulmans, tous peuples du Livre. Le discours "républicain" français dit : "si ta situation n'égale pas celle de ton voisin, tu es peut être discriminé !" Cette suspicion n'est pas nouvelle dans l'histoire de la République française. Elle est même à l'origine de celle-ci, tous le processus de la Révolution en témoigne, et s'achève avec la loi des suspects, en assassinat de masse. Le dogme anti-raciste et anti-discrimination n'est rien d'autre qu'une nouvelle "loi des suspects" reposant sur des pseudo-discriminations. Les inégalités sont la condition humaine indépassable puisque le potentiel de chacun dépend de l'éducation que l'on a reçu étant enfant. Les parents font ce qu'ils peuvent ou veulent, et éduquer est un art. Les collectivistes ayant été déboutés de leur procès en discrimination sociale, tentent aujourd'hui à la Nation française un procès en discrimination raciale et religieuse. C'est bien plus dangereux et irresponsables en terme d'ordre public. L'opinion ne crois pas cette suspicion fondée, comme le montre justement le sondage.

  • Par sna-hyper - 23/01/2015 - 13:32 - Signaler un abus la photo

    c'est dans quel pays?

  • Par jurgio - 23/01/2015 - 13:43 - Signaler un abus La propagande gauchiste dans sa plénitude

    Elle est révélée par des sondages (orientés ?) Peuple bien conditionné. Peuple parfait. Le tampon « français » a été magique. La suite l'est moins.L'intégration est interdite dans les tablettes coraniques. Et ce sont les mahométans qui sont là pour nous, intégrer, d'une façon ou d'une autre. Nuance. Continuons à rêver. C'est seulement la fin des rêves qui est brutale. Les musulmans d'aujourd'hui sont des musulmans qui ont réussi à passer plus haut que Poitiers. Que dire de plus ?

  • Par Henrik Jah - 23/01/2015 - 14:23 - Signaler un abus Les musulmans sont des français comme les autres

    C'est pas en le disant que ça va devenir vrai, malheureusement.

  • Par Texas - 23/01/2015 - 14:33 - Signaler un abus Comme les trains...

    ..une sidération peut en cacher une autre : l' effet de sidération des attentats est suivi par une nouvelle sidération : celle de la réponse politique qui lui est donnée .

  • Par Nin@ - 23/01/2015 - 17:04 - Signaler un abus @texas merci de votre

    @texas merci de votre commentaire. Je n'arrivais pas à mettre un mot juste sur l'état dans lequel je me trouve face au discours politique et médiatique : sidération. J'imagine l'EL nous observant, nous écoutant ainsi que tous les "français" qu'ils ont recruté et je les imagine eux aussi sidérés par nos réactions. Mais peut être rient-ils ? Voilà le mot juste : sidération.

  • Par langue de pivert - 23/01/2015 - 18:49 - Signaler un abus Indécence obscène !

    Les musulmans sont des Français comme les autres...quand on ne s'aperçoit pas qu'ils sont musulmans et quand ils n'ont pas d’exigences en tant que musulmans ! La religion - comme le sexe - est une affaire privée. Viendrait-il à l'esprit des musulman(e)s de nous faire savoir comment et avec qui ils (elles) baisent ? Non bien sûr ! Mais certain(e)s exhibent comme des catins, en publique, en quoi ils (elles) croient et quel dieu ils (elles) prient. Si c'est pas du prosélytisme c'est quoi ?

  • Par gerint - 23/01/2015 - 19:52 - Signaler un abus L'Islam est incompatible avec nous

    Du moins à partir du moment où on veut la Charia, la théocratie complète qui gère absolument toute la société, le Législatif, le Judiciaire et l'Exécutif, le Privé et le Public, sans démocratie possible, avec obligation de prosélytisme soit doux et même masqué ("Taika", Persuasion) soit guerrier, le Djihad ayant un sens large

  • Par adroitetoutemaintenant - 24/01/2015 - 04:37 - Signaler un abus Encore un sondage mensonger

    Comment dans un pays où le premier parti est celui des abstentionnistes peut-on arriver à un sondage dans lequel 100% des sondés se sentent en proximité avec les trois principaux partis ? La réponse est simple: on a eliminé du sondage tous ceux qui ne se situaient pas dans la proximité d'un des ces trois partis ! La manipulation continue et le journal qui a commandité ce sondage se fait refiler une loque ! Les 60% de français oubliés ont une opinion complétement négative de la secte et ça va péter.

  • Par kiki08 - 24/01/2015 - 09:50 - Signaler un abus français

    les musulmans, ne sont pas des français comme les autres , puisque ils se disent musulmans d'abord , comme la dit belkasine il n'y a pas longtemps . et ce fait , m'inquiète un peu . je suis né catholique , d'un père allemand , mais je suis français d'abord . je suis un français , pas un catholique , ni un allemand . vive la FRANCE des FRANCAIS .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Yves-Marie Cann

Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'études et de conseil.Twitter : @yvesmariecann

Voir la bio en entier

Guylain Chevrier

Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.

Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€