Mercredi 16 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Baisse de 30% ? Une idée toxique ! Il faut multiplier les salaires des ministres par 10

Cette semaine, le "nettoyeur" Pascal Emmanuel Gobry, fait voler en éclat l'idée reçue selon laquelle baisser les salaires des ministres de 30% serait une bonne chose.

Le nettoyeur

Publié le 18 mai 2012
 
"La décision du Gouvernement Ayrault de baisser les salaires des ministres de 30% va donc précisément dans le mauvais sens."

"La décision du Gouvernement Ayrault de baisser les salaires des ministres de 30% va donc précisément dans le mauvais sens." Crédit Flickr/401K

Un des phénomènes qui tue la politique en France est le fait que les hommes politiques ont presque tous le même parcours. Un des moyens d'attirer de nouveaux talents en politique serait de décupler leur rémunération.

La décision du Gouvernement Ayrault de baisser les salaires des ministres de 30% va donc précisément dans le mauvais sens. D'une certaine manière, elle accrédite la thèse du “tous pourris” qui fait le lit des extrêmes : les hommes politiques font carrière pour gagner un salaire, et pas servir leur pays, la preuve, ils se sur-payaient avant.

Plus généralement, un traitement faible des hommes politiques les pousse à se rémunérer sur les avantages en nature : frais de déplacement, appartements de fonction... le tout sans transparence. Souvenons-nous qu'il n'y a pas si longtemps chaque ministre avait droit à une “cassette” d'argent liquide pour ses frais divers. 

Être ministre, ou même parlementaire ou maire, c'est avoir des responsabilités très importantes. Dans une société moderne, quelqu'un avec des responsabilités importantes doit être bien rémunéré. On peut s'en plaindre mais c'est comme ça. Sinon on continuera à n'avoir que des fonctionnaires et des avocats qui peuvent se replier sur leur statut s'ils perdent une élection.

Pendant longtemps, on pensait qu'une charge publique devait être exercée uniquement par amour de la patrie et du service public, et donc ne pouvait pas être rémunérée. On s'est rendu compte qu'elles n'étaient exercée au final que par les riches ou par ceux qui étaient corrompus et utilisaient leur charge pour s'enrichir. On a donc accepté le principe d'une rémunération pour les serviteurs publics. Mais ce principe devient creux si cette rémunération n'est pas compétitive avec celle du secteur privé ! A Singapour, dont les experts en gouvernance s'accordent pour dire que c'est l'Etat le mieux géré au monde, le Premier ministre reçoit un salaire de plusieurs millions de dollars. Si on multiplie la rémunération de nos ministres par 10, elle n'approchera toujours pas celle d'un patron du CAC 40 : il y a de la marge !

La sous-rémunération des responsables publics mène à une forme subtile de corruption, qui est représentée par toutes les formes de pantouflage, qui mènent les anciens hommes politiques et membres de cabinet à s'enrichir dans les entreprises privées parce qu'ils n'ont pas pu le faire dans le public. C'est malhonnête mais en même temps si compréhensible : on demande aux gens les plus brillants de notre pays de faire des jobs très ingrats (oui, membre de cabinet ou homme politique est un métier très ingrat) en étant mal payés et en plus de dire merci. On peut exiger le célibat des prêtres, mais dans ce cas-là il ne faut pas leur demander de travailler dans un sex shop !

On me rétorquera que si on augmente la rémunération des politiques, on n'aura plus que des politiques motivés par l'appât du gain. C'est un faux argument. Premièrement, dès qu'il y a politique, c'est-à-dire pouvoir, on aura des gens attirés par des motifs égoïstes. L'empêcher est illusoire, il faut le gérer. Deuxièmement, c'est déjà possible de faire de la politique motivé par l'appât du gain, il suffit juste de pantoufler après, ce qui est pire. Il faut donc assumer et encadrer, pas nier et cacher.

On me rétorquera que c'est un mauvais symbole, surtout en période de crise. Nos politiques vivent déjà sous les lambris : quel symbole est-ce là ? Les symboles sont importants, mais l'honnêteté encore plus. Ce que les français attendent de leur gouvernement c'est d'abord de la compétence et du talent. L'honnêteté est d'admettre qu'avec compétence et responsabilité vient rémunération importante.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par PEG - 24/05/2012 - 10:23 - Signaler un abus @ Rémi 92 Bonjour, je suis

    @ Rémi 92
    Bonjour, je suis intervenu comme professeur vacataire dans le cadre de l'Académie Start-Up et j'interviendrai dans le cadre de la chaire Google-HEC. Bonne journée.
    (Et désolé, je ne lis pas les commentaires avec beaucoup d'assiduité...)
    - Pascal-Emmanuel Gobry

  • Par PEG - 24/05/2012 - 10:23 - Signaler un abus @ Rémi 92 Bonjour, je suis

    @ Rémi 92
    Bonjour, je suis intervenu comme professeur vacataire dans le cadre de l'Académie Start-Up et j'interviendrai dans le cadre de la chaire Google-HEC. Bonne journée.
    (Et désolé, je ne lis pas les commentaires avec beaucoup d'assiduité...)
    - Pascal-Emmanuel Gobry

  • Par Rémi 92 - 22/05/2012 - 17:50 - Signaler un abus HEC?

    Je suis surpris de ne pas avoir eu de réponse à mon commentaire à l'article précédent. Comme d'autres dans leurs commentaires, je me demande si l'auteur est véritablement maître de conférences à HEC. J'y suis étudiant et ne l'y trouve dans aucun cursus.
    Merci de me répondre.

  • Par laojia35 - 20/05/2012 - 15:33 - Signaler un abus l'argent ne semble important que pour les riches...

    "Dans une société moderne, quelqu'un avec des responsabilités importantes doit être bien rémunéré".
    C'est étonnant comme les axiomes changent en fonction de sa position dans la société. Dans tous les cours de management, on vous explique que la rémunération ne compte que pour 10% dans la motivation d'un salarié. Bizarre que dans les hautes sphères, cela devienne la motivation principale. Ne peut-on avoir le sentiment de se réaliser en étant ministre ? ne peut-on avoir le sentiment d'être utile ? autant d'éléments qui participent aussi de la motivation ...
    Enfin, le problème ce n'est pas la faiblesse des rémunération des dirigeants dans le public; mais bien les salaires exhorbitants versés à quelques personnes dans le privé !

  • Par Seb Per - 19/05/2012 - 13:53 - Signaler un abus @ Golvan

    Je suis d'accord avec vous, il y a chez les protestants une rigueur intellectuelle et une volonté d'entreprendre et de réussir qu on ne trouve pas dans les pays "catholiques" du Sud, fâchés avec l'économie, et pour qui la réussite financière a toujours été suspecte. A tempérer toutefois car la très riche et industrielle Bavière n'est pas protestante! Serait ce alors une question ethnique ( Germains industrieux, Latins tantot guerriers, tantot cigales)? Je ne sais.
    Le problème est donc l'aversion et le mépris qu'ont les Francais disons "diplômés et sur-diplômés" pour le monde de l'entreprise, et l'expédient facile et honteux que leur propose le fromage de la haute fonction publique. Je crois qu il y a une bonne centaine d'années ( début de la IIIeme republique) ce n'était pas le cas. L'Etat était alors très "moral" mais les ouvriers étaient miséreux, alors que penser?
    Je plaide pour le retour d'un Etat efficace. C'est le cas dans les Pays d'Europe du Nord, qui ont taillé dans leurs depenses publiques depuis 10 ans.

  • Par ARES - 19/05/2012 - 11:01 - Signaler un abus L'enfumage dans toute sa splendeur de Hollande !!

    Et cela est repris par pas mal de journalistes et personnes qui savent compter !!
    Hollande annonce pour avoie des votes des baisses de salaires qui seront faites sur le salaire du president et de ses ministres !!
    Lui de 140 il passe à 110 !! c'est sur que la baisse est "rude !! mdr
    Mias le meilleur c'est le nombre impensable des ministres sous ce gouvernement !! 34 !! auquel on ajoute les voitures de fonctions, les chauffeurs, gardes du corps, bureaux , conseillers etc etc !!
    En fait une fois que les calculs ont étés faits et bien CHERS FRANCAIS qui ont votés pour le PS voilà déjà que vous venez de bien vous faire avoir car baisser des salaires pour supposer faire des economies ou montrer une belle image mais en fait augmenter meme en tenant compte de ces baisses une hausse directe et prouvée !!On vous promet un truc qui est fait mais on augmente les depenses de l'ETAT qui paie cela LES CONTRIBUABLES et vous aimez tellement payer pour le PS !
    Et voir que suite a l annonce de 1 er ministre que ceux qui sont inscrits aux legislatives perdraient leurs postes de ministres !!
    Comptez combien restent present aux legislatives ?
    Le Flamby , PS et ses alliances vont vs gouter cher !!

  • Par golvan - 19/05/2012 - 10:05 - Signaler un abus @passro

    La dîme était prélevée pour l'Eglise. Et cette dîme n'était pas destinée à l'enrichissement personnel mais à diverses actions dont les hôpitaux, les hospices etc... Pour le reste je suis plutôt d'accord avec vous.

  • Par golvan - 19/05/2012 - 10:01 - Signaler un abus @savepme

    Je tiens moi-même une très petite entreprise et connais les difficultés qui y sont liées. Mais pour autant je ne crois pas qu'il faille comparer les revenus des hommes politiques et du monde de l'entreprise. Les politiciens sont majoritairement issus de formations qui prouvent qu'ils n'ont jamais cherché à créer une entreprise ou à se colleter avec l'économie de marché mais qu'au contraire ils ne sont intéressés que par le pouvoir politique et ses avantages. Justifier une augmentation de leurs revenus au prétexte qu'ils côtoient des patrons du cac 40 ( dont les revenus sont souvent indécents et sans rapport avec leur responsabilité véritable), est tout simplement absurde et relève d'une logique du toujours plus à l'efficacité non démontrée. Des revenus encore plus confortables n'empêcheraient pas la corruption ou l'irresponsabilité. Seule la loi limite les débordements. A supposer qu'elle soit appliquée. En fait nous sommes d'accord sauf sur un point: je ne crois pas un seul instant que plus d'argent dans un système destiné au service de la collectivité (je parle de la France et de salaires décents) améliore ce système, je crois que seule la morale publique y parvient.

  • Par passro - 19/05/2012 - 09:51 - Signaler un abus Naiveté touchante de l'auteur ?

    Les salaires des hommes d'états de tout pays, présidents et ministres de tout bord politique sont la petite cerise sur le gâteau, même multipliés par 10. Entrer en politique, c'est faire fortune rapidement ! Par le jeu des commissions ou autre artifice légal ou non.
    Alors, pardonnez moi le titre de ce commentaire quelque peu provocateur, mais ce n'est pas des salaires bas qui poussent les politiques à l'enrichissement personnel, mais l'appât du gain facile pour mettre à l'abri sa famille dans le luxe.
    Au fond, il y a même une certaine noblesse dans ce constat, comme les rois qui prélevaient la dime aux indigents pour vivre dans l'opulence. La dime, c'est aujourd'hui les commissions sur les marchés publics, les ventes d'armes... etc.. N'est pas roi ou vassal qui veut ! Rien de nouveau !

  • Par golvan - 19/05/2012 - 09:41 - Signaler un abus @sebper

    Le fameux appart "mal-acquis" en Suède n'a rien à voir avec l'appart du ministre français qui abusait clairement des indemnités et frais légitimes. Et la logique de la morale publique suédoise est clairement dans la logique calviniste qui n'efface pas les péchés d'une vivifiante confession. Les corrompus sont les mêmes sous tous les climats mais les morales publiques ne le sont pas. La social-démocratie suédoise n'est supportable qu'en raison des garde-fous importants et d'une morale publique, fruit de l'héritage protestant, qui est un frein réel à la corruption et à la prévarication (voir le trafic de faux-papiers) constatées en France. En tant que Français je ne noircis pas mon pays mais je regrette d'avoir à constater tous les "arrangements" avec ce qui était considéré autrefois comme la morale collective. Par ailleurs la corruption a toujours existé dans la fonction publique avec comme modèle suprême un Colbert pourtant vénéré par nos élites et qui s'était grassement enrichi en "se dévouant" au service de la France. En conséquence je persiste à penser que cet article est un hymne à la cupidité, et que ne remplace pas l'absence de sens moral par plus d'argent.

  • Par céleste - 19/05/2012 - 09:00 - Signaler un abus la fausse bonne idée

    Baisser les salaires de fonctionnaires (surtout du plus haut niveau) est le meilleur moyen de les encourager à la prévarication : il leur faudra bien trouver un autre moyen de compenser les "pertes" que représentent pour des gens à la tâche 24h/24 un salaire insolemment bas. A nous le retour en force de la corruption..

  • Par save pme - 19/05/2012 - 08:37 - Signaler un abus Pragmatisme ter

    @golvan
    Je comprends votre point de vue mais vous avez mal compris le mien
    Il ne s agit pas de sarkozy ou de naivete. Je prendrais a titre d exemple le systeme riboud 50% pour l autofinancement 25% pour les salaries et 25% pour les actionnaires, j ai toujours pense que c etait la solution la plus equtable pour satisfaire tout le monde. Il n ya pas que les entreprises du cac 40 il y a surtout les 1500000 pme qui elles n ont pas droit a l erreur et qui connaissent le mot reponsabilite. Franchement si un dirigeant competent permet de creer des emplois et des richesses alors je ne vois aucune raison pour qu il ne soit pas recompene a hauteur de ses resultats et comme le demontrent certains post une faible remuneration sous entend presque toujours une corruption sous jacente.Tant que l ena et d autres ecoles constitueront le seul vivier des grands responsables politiques on ne s en sortira pas.

  • Par ctb - 19/05/2012 - 08:34 - Signaler un abus mouais...

    Maitre de conf à HEC, pour de vrai ? J’espère qu'il ont droit à mieux, les étudiants...Aucun montant dans cet article. Quel est le salaire d'un ministre ? combien cela représente par rapport à celle d'un patron de PME ? d'une entreprise du Cac 40 ? Que vient faire l'exemple de Singapour là ? Quel est l'état des finances de S ? Quels sont les salaires dans les autres pays de l'UE ?
    Et pourquoi multiplier par 10 ? pourquoi pas par 20 ?
    Bref, un article au titre provoc comme on en trouve sur Atlantico...ou rue89, histoire de faire plaisir à son lectorat, mais une argumentation des plus légères. N'est pas journaliste qui veut...

  • Par Seb Per - 19/05/2012 - 06:29 - Signaler un abus a Golvan

    je.connais cette histoire d'appartement "mal acquis" suedois. Il y a eu une.histoire en France avec un.secretaire d'Etat de droite (sous Villepin ou Raffarin) qui a du rendre son appartement de.fonction. Comme quoi la rigueur morale.n'est pas l'apanage ni de la.gauche.ni de l'Europe du Nord.
    Je n'ai pas - loin de là- une image flatteuse de la.classe politique francaise en qui je vois beaucoup d'affairistes et de naifs, ainsi qu'un systeme de caste socioéconomique qui barre l'acces à l'ascenseur social.
    Je dis : la.corruption est malheureusement exactement.la même dans les pays du Nord, en mettant la Norvège à part parce que ce pays est tellement riche ( pib/hab double de celui de la France) que les valeurs sont différentes. Mais il y a d'autres problèmes.
    Et donc je viens tempérer la propension qu'ont les français de voir en l'Europe du Nord une sorte d'idéal social pour le reste de l'Union.

  • Par NYOR - 19/05/2012 - 04:18 - Signaler un abus fulgor

    Jolie liste. On pourrait aussi la construire d'une autre façon : en regardant d'où ils sont partis pour devenir ministre. Et ensuite comparer avec le gouvernement de droite. Puisque la droite est censée représenter les gens qui en veulent. Or
    Taudira : mère femme de ménage
    Filipetti : père mineur
    Fleur Pellerin : adoptée.
    Valls : père artiste, mère architecte
    Duflot : prof de chimie et cheminot
    Le Drian : issue d'une famille ouvrière
    Belkacem : père ouvrier dans le batiment
    LE Foll : père instituteur
    Delphine Bato : fille d'ouvrier
    Pinel : fille d'éleveur bovin
    Kader Arif : idem
    En gros des gens qui ne sont pas nés avec une cuillère d'argent dans la bouche et qui ont dû faire preuve de talent et de travail pour en arriver où ils en sont.
    Cela ne présage en rien de leurs qualités de ministres certes mais il ne manque pas de sel de voir plus de success stories personnelles dans un gouvernement de droite que dans un gouvernement de gauche...

  • Par NYOR - 19/05/2012 - 04:01 - Signaler un abus Pascal

    Dommage de mêler de très bonnes remarques avec d'autres complètement loufoques.
    Effectivement, leurs salaires ne sont pas en rapport avec leurs responsabilités. Encore que l'on pourrait dire qu'ils n'ont pas non plus les mêmes engagements de résultats.
    Ensuite, la corruption touche tout autant les plus riches car ils en veulent toujours plus. Donc augmenter les salaires ne résoudra pas le problème de la corruption.
    Ensuite comparer Singapour à la France...
    Enfin ce qui tue la politique, c'est qu'ils ont le même parcours... Parce que ce n'est pas le cas dans les entreprises ? Il n'y a pas des castes de l'X, des castes des Arts et Métiers, des castes HEC ? Allons, le problème est bien plus général que la politique : pas d'ascenseur social, un système élitiste qui place le diplôme au-dessus des résultats, une mentalité de rentier chez nos élites (j'ai le diplôme donc je DOIS avoir la carrière..).

  • Par vangog - 19/05/2012 - 00:02 - Signaler un abus Dans une société Socialo-Communiste, un ministre doit

    décider à la place du peuple qui est aveuglé par le populisme, à la place du salarié qui est asphyxié par sa charge de travail, à la place du patron qui ne maitrise pas le plan d'ensemble, à la place de la ménagère qui ne vote pour le pouvoir que par naïveté, à la place des syndicats qui ne sont là que pour appuyer le pouvoir, à la place des assistés qui sont des victimes consentantes, à la place des fonctionnaires qui sont "sa troupe obéissante"... Dans cette mesure, je suis d'accord, pour une fois, avec Gaubry pour multiplier les salaires des ministres par dix, et même par cinquante, tiens, soyons fous! Mais dans la seule mesure ou les salaires du peuple qui ne sert à rien ou presque, sont diminués en proportion...

  • Par Vincennes - 18/05/2012 - 22:38 - Signaler un abus @Gérod écrit :"des petits salaires feront des petits ministres"

    .... avec un "petit" Pdt qui a du "écarter Aubry trop forte pour lui"......combien de temps pourra t'il garder sa FIRST GIRL FRIEND, comme on l'appelle au U.E, car elle est, également, plus forte que lui

  • Par Vincennes - 18/05/2012 - 22:38 - Signaler un abus @Gérod écrit :"des petits salaires feront des petits ministres"

    .... avec un "petit" Pdt qui a du "écarter Aubry trop forte pour lui"......combien de temps pourra t'il garder sa FIRST GIRL FRIEND, comme on l'appelle au U.E, car elle est, également, plus forte que lui

  • Par golvan - 18/05/2012 - 22:20 - Signaler un abus @Seb per

    Je maintiens que si l'on appliquait à la classe politique française les normes suédoises en matière de morale publique de nombreux politiciens français se retrouveraient en prison. C'est incontestable, et d'ailleurs au classement international concernant le niveau de corruption par nation la France se trouve reléguée très loin derrière les Etats scandinaves, je ne parlais pas des Pays Bas. Exemple: une ministre suédoise devant vivre à Stockolm complète son indemnité de logement par un prêt personnel et, en bonne gestionnaire, achète ledit logement. L'indemnité n'étant pas destinée à acquérir un bien immobilier elle a dû la restituer. Amusant non ? Je ne sais pas d'où vous êtes sebper mais votre vision de la classe politique française est plus flatteuse que la mienne. Parce que les exemples de mises en examen de politiciens français sont légions et malgré toutes les casseroles qu'ils trimballent, à commencer par un Alain Juppé qu'on présente comme un modèle de vertu ou le nouveau premier ministre de Hollande, ils continuent paisiblement leurs carrières politiques avec tous les avantages afférents y compris une retraite indécente.

  • Par Gerog - 18/05/2012 - 22:16 - Signaler un abus Du normal au médiocre.

    De petits salaires nous ferons de petits ministres. D'accord, mais que pourrait bien faire Hollande avec des pointures? Déjà il a dû écarter Aubry, trop forte pour lui!

  • Par Seb Per - 18/05/2012 - 21:49 - Signaler un abus golvan les pays du nord

    sont aussi corrompus que les pays du Sud de l'Europe. C'est tout simplement beaucoup plus discret et mieux fait. À cause de la pression fiscale qui oblige à faire des montages exotiques très rapidement ( dès les premières dizaines de milliers d'Euros).
    La liste dès scandales politico financiers est aussi longue qu'en France.
    Un Europeen du Nord qui vous salue bien.

  • Par troiscentsalheure - 18/05/2012 - 20:43 - Signaler un abus Politique et altruisme

    Si le salaire des hommes politiques était de 3000 euros, ce qui est suffisant pour vivre décemment les hommes politiques auraient peut-être davantage de convictions, non ? D'après la Constitution les élus sont au service de la nation...

  • Par benj117 - 18/05/2012 - 20:32 - Signaler un abus A ça c'est sur que

    si ils étaient payes aux résultats, ils toucheraient a peine le smic!!!

  • Par denis07 - 18/05/2012 - 19:57 - Signaler un abus D'accord mais pas complètement !

    D'abord leur "salaire" c'est leur argent de poche puisqu'ils ont des tas d'avantages.
    Ensuite étant élus ils perçoivent aussi des "revenus" qui ne sont pas négligeables.
    Enfin, c'est une "secte" qui profite des avantages de la fonction et qui se distribue les "postes" ... c'est ainsi qu'on voit un Lolo qui en 2011 critiquait Flonflon et qui aujourd'hui se retrouve ministre des affaires étrangères...
    Pour finir les seuls qui sont "honnêtes" ne tiendraient pas dans un milieu "pourri" très longtemps et finirait comme Beregovoy...
    Pour faire de la politique il faut avoir plein de défaut et des "amis" bien placés et donc qui ont davantage de défauts
    Et si l'état était géré comme une entreprise et ses salariés payés sur les résultats il y a longtemps que nous aurions été mis en liquidation judiciaire .... Merci Mitterand !

  • Par Kraboule - 18/05/2012 - 19:56 - Signaler un abus Problèmatique tronquée et faux problème

    Cette histoire de rémunération, ce n'est pas le problème.
    Comme toujours on nous agite des infos aux compte goutte, sorties le tout leur contexte. Et c'est là dessus que la masse débat.
    Le vrai contexte, c'est un pays rongé par des associations surmédiatisées, des médias et des syndicats partisants, rongé par des "trolls" je me permet de dire.
    Pour échafauder un plan qui permette les réformes necessaires, de réduire le services publics, d'en finir avec la dictature et les tabous de l'antifrance qui nous anéantissent à petit feu, "normal", "honnête" ça ne suffit pas. Des politicien formés par ce même services public ça ne suffit pas !
    Nous sommes en face de corps malhonnêtes qui, eux, mènent une guerre pour préserver et développer leur avantages, et pour qui la fin justifie toujours les moyens.
    Pour sortir de là ce qu'il nous faudrait, c'est un visionnaire doublé d'un dictateur.
    Un type qui quand il arrive au coeur du problème, aura la vision, l'ambition, le courage, l'envie d'affronter tous ces trolls ou de les retourner contre eux même. Et pour parvenir à ça il faudra largement la jouer "voyou".
    çe n'est pas une question de rémunération.

  • Par foldir - 18/05/2012 - 19:08 - Signaler un abus Enfin un article sensé !

    Enfin un article sensé ! C'est clair que derrière une façade d'irréprochables, on retrouve une opacité déjà tellement palpable...

  • Par flogo - 18/05/2012 - 18:18 - Signaler un abus @laurentso

    Vous savez parfaitement qui sont les "journaleux"...
    Précisons cependant :
    Ceux qui, depuis 5 ans, ont décidé, tous en accord et par principe, de nuire au président Sarkozy et au gouvernement Fillon.
    Tous les journaux de radio et de TV devaient contenir au moins une attaque ou une polémique.
    Le travail a été fait avec une excellente "conscience professionelle"
    Attendons de voir les mêmes entrer en jeu inverse avec le président Hollande, car ne vous trompez pas, ces gens vivent uniquement de leur taux de nuisance.
    Une remarque : ils ne sont ni élus ni mandatés par le peuple mais cela n'est pas un obstacle car ce sont des "intouchables" car eux possèdent les micros et haut-parleurs.
    Ils peuvent agir comme le supplice chinois de la goutte d'eau...
    Ils gagnent toujours car ils sont : LE POUVOIR !

  • Par uncailloudanslelac... - 18/05/2012 - 18:14 - Signaler un abus ils ont diminué leurs salaires....

    et les français sont heureux.........mais quand le "nouveau" gouvernement va nous dire "on a baissé nos salaires de 30% parce que nous montrons l'exemple..nous......mais on va baisser les vôtres de 30%...." nos braves amis "qui sont tellement fiers d'avoir un gouvernement qui veut faire des économies...(sic) vont peut être déchanter !!!! on baissera vos salaires de 30%....on baissera vos retraites de 30%...mais on va augmenter nos fonctionnaires qui ont été tellement gentils de voter pour nous !!!!!!!!! qui va être baiser....nous !!! comme dab !!

  • Par FIGAROCB - 18/05/2012 - 17:59 - Signaler un abus BAISSER LES DÉPENSES DE L'ETAT !

    Le coup de la baisse de 30 % est un coup de Pub ! Entre l'ancien gouvernement et le nouveau, les dépenses de rémunérations des ministres seront les mêmes, moins payés mais plus nombreux ! Il faut bien caser tous les copains !
    Ce n'est pas ce que les Français attendent, ils souhaitent, moins de faste, nous sommes ne République et non plus sous un régime monarchique, ainsi que moins fonctionnaires qui ne sont là, pour la plupart, pour augmenter "la paprasserie" laquelle fait perdre du temps et de l'argent à toutes nos entreprises ! diminuer les comités "théodules" au premier rang desquels on peut y mettre "le comité économique et social" qui ne sert à rien, sauf à payer des gens à ne pas grand chose ! diminuer toutes les strates administratives : communes, agglomérations de communes, pays, département, région, à chaque étape, les "nouveaux seigneurs se servent ! réduire l'assistanat et exercer des contrôles plus rigoureux des aides distribuées, en n'hésitant pas à les supprimer aux fraudeurs avec demandes de remboursement., ETC........
    Voilà comment nous arriverions à réduire notre dette, à augmenter le pouvoir d'achat "des travailleurs, à diminuer les charges sur les entreprises.

  • Par Tuffgong - 18/05/2012 - 17:02 - Signaler un abus "Il faut multiplier les

    "Il faut multiplier les salaires des ministres par 10"
    Par 10 ?
    Petit bras..
    Tant qu'à dire n'importe quoi allez-y.
    Il faut multiplier les salaires des ministres par 50
    Ou par 72.
    Pourquoi se géner.
    Et par 84 ???

  • Par Madalo - 18/05/2012 - 17:01 - Signaler un abus Bas salaire implique corruption

    Vous avez raison: j'ai connu des pays d'Afrique où justement sévit une corruption endémique car minstres, hauts fonctionnaires et fonctonnaires mal payés complètent leur traitement en acceptant, voire en demandant, toutes sortes de cadeaux. Généralement, Monsieur le ministre demande le cadeau pour Madame. Ainsi ils peut plus facilement signer une charte déontologique!

  • Par xenophon - 18/05/2012 - 16:43 - Signaler un abus Paradoxe à la Pierre Dac.

    Les salaires prévus par Hollande ne sont évidemment attrayants que pour des fonctionnaires ou autres salariés pouvant servir en service détachés et retrouvant leur job après leur portefeuille, bonifié par les annuités ministérielles. Or, on nous ressasse que la fonction publique doit être apolitique. Pour éviter cette anomalie, il suffit que la fonction publique désigne les candidats aux postes ministériels et co-gère ensuite les ministères. Un bon exemple: l' éducation nationale. Et tout le monde sera content: ces salopards de ministres verront leur caquet rabaissés, le peuple applaudira la mise en scène, la France sera gérée comme au temps d' un Jules Ferry amputé de son côté droitiste et de Madame Joliot Curie, qu'on protègera du maléfice nucléaire ( à retardement) en supprimant les centrales et en faisant confiance au vent. Tiens… du vent?

  • Par golvan - 18/05/2012 - 16:43 - Signaler un abus @save pme

    Contrairement à ce que vous affirmez la morale doit être à la base de toute action politique. Pas la naïveté mais la morale. Lorsque Machiavel s'autorise toute action pour sauver le royaume, c'est en-dehors du royaume, mais il sait qu'à l'intérieur du royaume son action doit s'inscrire, au moins en apparence, dans le cadre d'une morale admise par le peuple. Sarkozy a été châtié pour avoir menti et trahi ses électeurs, et parce qu'aux yeux de beaucoup de citoyens français son rapport apparent à l'argent était insupportable. Prétendre que plus d'argent va résoudre le problème de l'incompétence de la classe politique française est bien naïf parce que cette incompétence est liée à son impuissance et à son refus de reconnaître une évidence: le maintien du "système" français est impossible dans une économie ouverte. Et l'élection de socialistes ne changera rien à l'affaire.

  • Par Dur-dur - 18/05/2012 - 16:35 - Signaler un abus Pas convaincu ...

    J'ai beau chercher je n'arrive pas a voir de lien direct entre rémunération et compétence, surtout dans un milieu ou les nominations se font beaucoup a l'aulne de réseaux d'influences et de pressions internes de partis...
    Que le pragmatisme soit de mise est une chose, qu'il soit dévoyé par une nécessaire énergie destinée à maintenir un système en place - qu'il soit bon ou non - plutôt qu'a veiller à la bonne marche du pays.
    Puisqu'on n'a pas encore eu le temps de voir le gouvernement en place a l'oeuvre, on peut prendre quelques exemples du gouvernement précédent, bourré de soi-disants pragmatiques : ca m'aurait fait mal aux fesses d'avoir un ministre payé 10 fois plus qui passe ses journées sur Twitter.

  • Par save pme - 18/05/2012 - 16:18 - Signaler un abus Pragmatisme bis

    L argent est un moyen pas une fin. Il est grand temps d avoir des hommes et femmes venant du secteur prive aux manettes plutot que les meilleurs des menteurs. Responsabilite est un terme inconnu du secteur public,.....il est la base de toute action du secteur prive. Quand je lis un post mentionnant ' comme de vulgaires entreprises' je realise combien il sera difficlle de faire entendre a certains la logique de la liberte.

  • Par Seb Per - 18/05/2012 - 15:38 - Signaler un abus de france et de plus loin

    Si l'Etat avait ses comptes en équilibre ou mieux en positif, cela ne me choquerait pas que le president gagne 400 000 eur par mois. Tant qu'il fait du bon boulot ( et pas seulement dans la gestion des comptes publics, aussi dans le social, la santé, l'education)
    Pour rappel, le PDG de France Telecom a gagné en 2010 1,65 millions d'euro.
    France Telecom, c'est une toute petite boite comparée `a l'Administration Francaise.
    En revanche je suis farouchement pour un controle impitoyable des actions des hommes en place avec la prison ferme en cas d'abus, fraude, trafic d'influence.
    Et ca, ca devrait reduire le nombre de candidats ;-)

  • Par golvan - 18/05/2012 - 15:30 - Signaler un abus @hippolène@selbycool

    Vos commentaires me rassurent sur le niveau des intervenants du forum. Je suis toujours surpris de lire des gens qui ne gagnent certainement pas plus de deux ou trois fois le salaire minimum applaudir à de pareils articles qui ne sont que des hymnes à la cupidité. Prétendre que 9000 euros d'argent de poche ( parce que les indemnités supplémentaires sont elles-mêmes très élevées) est une petite somme laisse rêveur sur l'échelle de valeur d'un maître de conférence à HEC. Plutôt que de délirer sur les ultra-revenus liés à la complicité entre conseils d'administration et grande bourgeoisie complice (de droite ou de gauche), ultra-revenus très souvent liés d'ailleurs à l'argent public dont les boîtes du cac 40 sont friandes, il serait plus intéressant de se pencher sur les revenus des politiciens des pays du nord , pas plus incompétents que les nôtres mais infiniment plus surveillés dans leur rapport à l'argent, et constituant une caste bien moins pléthorique que la nôtre. La même rigueur appliquée à la France enverrait en taule une part non négligeable de nos politiciens, et les pays du nord fonctionnent correctement, alors pourquoi augmenter la classe politique française ?

  • Par perceval - 18/05/2012 - 15:22 - Signaler un abus @selbycool

    ...ou se déforment...!

  • Par fulgor421 - 18/05/2012 - 15:15 - Signaler un abus Tous (presque) fonctionnaires

    Jean marc Ayrault : Prof
    Laurent Fabius : fonctionnaire
    Vincent Peillon : Prof
    Christiane Taubira: Prof
    Pierre Moscovici :fonctionnaire
    Manuel Valls : Attaché parlementaire
    Cécile Duflot : Militante
    Marisol Touraine : Prof
    Arnaud Montebourg : Avocat
    Nicole Bricq : Cadre d'entreprise
    Michel Sapin : fonctionnaire
    Aurélie Filippetti: Prof
    Stéphane Le Foll : Institutrice
    Geneviève Fioraso : Prof
    Najat Vallaud-Belkacem :Juriste
    Jean-Yves Le Drian: Prof
    Marylise Lebranchu: Fonctionnaire
    Victorin Lurel : Fonctionnaire
    Valérie Fourneyron: Fonctionnaire
    Jérôme Cahuzac : Chirurgien (privé)
    George Pau-Langevin: Avocate
    Alain Vidalies : Avocat
    Delphine Batho : Militante (SOS R,FIDL)
    François Lamy : Instituteur
    Bernard Cazeneuve : Juriste
    Michèle Delaunay : Fonctionnaire
    Sylvia Pinel : Fonctionnaire
    Benoît Hamon : Assistant parlementaire
    Dominique Bertinotti : Prof
    Marie-Arlette Carlotti: Cadre industrie
    Pascal Canfin : Consultant journaliste
    Yamina Benguigui : Cinéma
    Frédéric Cuvillier: Prof
    Fleur Pellerin : Fonctionnaire
    Kader Arif : Commercial

  • Par Demos - 18/05/2012 - 15:09 - Signaler un abus L'argent? pouah!!!!

    Certes, Sarkozy a augmenté le traitement du Président de la République,et en même temps, il a réformé la gestion de l'Elysée, il a supprimé les >Fonds secrets, il a permis à la Cour des comptes a vérifier ceux de la Présidence.
    La gauche en a fait un scandale qu'elle exploita durant tout le quiquennat. Le véritable scandale c'est l'attitude malhonnête de la gauche.
    Monsieur Hollande, vous qui voulez prêcher la vertu, pourquoi ne pas vous attribuer le traitement dont béneficiait le Président avant le "forfait" de Sarkozy tout en conservant les trois dispositions qui accompagnèrent ce "forfait" ? Chiche.

  • Par De France et de plus loin - 18/05/2012 - 15:09 - Signaler un abus Seb Per

    Facebook et google ne sont pas et ne peuvent pas être les références de l'Etat français en matière de rémunération des ministres. L'article en question serait légitime si on se heurtait à un problème de recrutement des ministres or ce n'est pas le cas (beaucoup plus de candidats que de postes disponibles).
    Et puis si on applique la logique du privé, le Président de la République devrait gagner au moins 2 fois plus que le mieux payé des grands patrons français soit au moins 400 000 euros par mois. Ridicule je pense ..
    Etre ministre est un immense honneur et une tâche passionnante. De plus, gagner 9000 euros par mois vous place déjà dans la fourchette très supérieure des rémunérations en France (c'est peut être triste mais c'est comme ça) . Pas de quoi débattre autant sur ce sujet je pense. D'ailleurs, aucun ministre de droite ou de gauche ne réclame d'augmentation il me semble.

  • Par Selbycool - 18/05/2012 - 15:06 - Signaler un abus @ l'auteur

    Je constate, avec l'ami hippolène, que vous n'évoquez pas les remarquables salaires des patrons d'Enron, de Lehman Brothers, des banques américaines et agences immobilières responsables de la crise des subprimes, des dirigeants de Bakia aujourd'hui, des dirigeants des agences de notation qui n'ont jamais vu venir aucune crise sérieuse...
    Pourtant ces chiffres seraient une preuve irréfutable de cette relation causale entre mérite, talent et salaire !

  • Par Seb Per - 18/05/2012 - 15:05 - Signaler un abus Hippolene

    oui.
    Sauf que nous voyons des états faire faillite , comme de vulgaires entreprises...
    cherchez l'erreur.

  • Par marcy - 18/05/2012 - 15:02 - Signaler un abus Ce n'est pas parce qu'ils

    Ce n'est pas parce qu'ils gagneront plus qu'ils seront plus efficaces et motivés! je crois qu'il n'y a pas beaucoup parmi ce gouvernement qui a fait de longues études ni acquis une expérience: seigneur, je trouve qu'ils sont quand même trop payés sans compter tous les avantages que je trouve scandaleux aussi et que personne ne remet en question, voiture, appart, argent de poche et puis quoi encore?

  • Par Selbycool - 18/05/2012 - 15:01 - Signaler un abus @ perceval & save pme

    @ Perceval : oui, les idées ne rentrent pas dans mon cerveau, elles se forment, aussi étonnant que cela puisse paraître ! :)
    @ save pme : vous avez très bien résumé la situation, un des enjeux de l'époque est de choisir entre l'utilitarisme version 21ème siècle, celui qui creuse les tensions sociales, les taux de suicide, la sensation de malheur, les inégalités, vide les assiettes d'un nombre sans cesse grandissant... et l'humanisme moral, celui qui même en temps de crise montre la voie et permet de surmonter les épreuves sans sombrer dans la solitude.

  • Par hippolène - 18/05/2012 - 14:55 - Signaler un abus ????

    A la lecture de cet article, plusieurs questions me viennent à l'esprit:
    - Quelle preuve qu' une augmentation des salaires amènent des personnes plus compétentes ? Aucune, elles peut amener des personnes plus vénales
    - Quelle preuve qu'une meilleure rémunération amène une meilleure gestion ? Si des experts disent que Singapour est l'Etat le mieux géré du monde indiquent-ils que leur rémunération est la raison ? Existe-t-il une étude dessus ?
    - Une plus faible rémunération n'atteste en aucun cas la thèse du "tous pourris" mais "plus responsable".
    - BON SANG, il faut arrêter les comparaisons avec les patrons du CAC40 !!! Une bonne fois pour toute: L'Etat n'est pas une entreprise.
    Article très faible qui cherche à tout prix à décrédibiliser le gouvernement sur des sujets vraiment faibles. Attendez d'avoir une bonne raison, elle arrivera forcément à un moment

  • Par Seb Per - 18/05/2012 - 14:53 - Signaler un abus de france et de plus loin

    d'accord avec vous sur la fonction sociale de l'Etat. Ca n'est pas incompatible du tout.
    Mais 9000 eur cher ami, ce n'est rien, des cacahuetes, une misere pour ceux qui voient les directeurs et les propriétaires de business gagner la meme somme par jour et qui PENSENT qu'ils devraient etre traités sur le m^eme pied.
    Un manager `a Facebook ( pas un directeur, hein? ) gagne 10 000 eur par mois ( entendu ce matin `a la radio)
    Une assistante `a Google gagne 4500 eur par mois.
    Imaginez alors les revenus du top 5%...
    Et demandez vous pourquoi les politiciens qui ont au moins autant de pouvoir ne voudraient pas avoir acces aux memes mannes.
    Je suis d'accord, tout le monde ne travaille pas pour l'argent et je m'en rejouis. Mais vouloir décider que personne ne doit travailler pour l'argent, c'est ouvrir la porte grande ouverte aux tricheries et fraudes de toutes sortes. Et je crois qu'en France, `a droite comme à gauche, on a suffisamment toléré la corruption générale.

  • Par toulonrct - 18/05/2012 - 14:53 - Signaler un abus attendre les législatives

    pour l'instant,ils n'ont pas encore gagné les législatives alors ils nous jouent le grand jeu: "regardez comme on est honnêtes,on tient nos promesses,,,voyez comme nous sommes désintéressés,on n'abuse pas de nos avantages ",puis viendront les législatives,et alors là comme à chaque fois qu'ils touchent au pouvoir,ils vont méchamment se lâcher,si la presse n'est pas aux ordres comme sous mitterrand,ils vont nous sortir quelques lièvres,pas piqués des hannetons

  • Par De France et de plus loin - 18/05/2012 - 14:52 - Signaler un abus C'est ça ! faisons dans le

    C'est ça ! faisons dans le public ce qu'on a fait dans le privé avec des rémunérations hallucinantes. Et puis ensuite, on proposera des golden parachutes et des stock option aux ministres. Que les "analystes de marchés" comme l'auteur de cette pathétique brochure cessent de tenter de polluer notre État avec ses recettes ultra libérales à la con.

Pascal-Emmanuel Gobry

Pascal-Emmanuel Gobry est le fondateur de Noosphere une entreprise de recherche de marché.

Voir la bio en entier

Fermer