Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le monde de l'entreprise excédé par l'inertie du gouvernement face à la tempête économique qui s'annonce

Pas d'investisseurs privés donc pas d'emplois et donc pas de croissance. Alors que l'on tourne en rond, les grands acteurs du monde des affaires se mobilisent pour essayer de sauver les meubles et affronter la tempête qui s'annonce.

Patrons au bord de la crise de nerfs

Publié le
Le monde de l'entreprise excédé par l'inertie du gouvernement face à la tempête économique qui s'annonce

Les patrons d'entreprises sont excédés par l'inaction du gouvernement.  Crédit Reuters

Pendant que François Hollande tourne en rond, le monde des affaires se met en ordre de bataille pour affronter la tempête économique qui se prépare. En effet, tout le monde est convaincu que nous allons au devant d’une fronde sociale grave et d’un éclatement de la bulle obligataire qui explosera les taux d’intérêt. Ceci bloquant toute possibilité de financement. Si rien ne se passe, c’est le scénario o le plus probable que les Européens redoutent pour le printemps ou l’automne prochain.   

Pour tourner en rond, le président de la République a encore cette semaine montré qu’il était un maître de la discipline. Parti en croisade sur les terres de Bourgogne, afin de reconquérir un électorat qui le lâche par grappes entières, ce voyage a été complètement occulté par la couverture médiatique de la météo qui a bloqué pendant 48 heures tout le nord-ouest de la France. L’élection du pape a pris le relais dans les médias. Du coup, l’accueil catastrophique qui lui a été réservé par les populations locales est passé inaperçu, ou presque, sur les écrans de télévision.

Coté action gouvernementale, on retiendra la décision de légiférer très rapidement par ordonnance sur une réforme de toute la politique du logement. L’idée est de répondre très rapidement à un problème urgentissime de logement. Le gouvernement a enfin compris que le problème n’était pas un problème de prix, (les taux d’intérêt sont historiquement bas) ou d’aides sociales, mais tout simplement un problème d’offre. Il n’y a pas assez de logements parce que l’on n’en pas construits assez pour réponde à la demande. En augmentant l’offre de logements, le gouvernement espère attirer les investisseurs et faire baisser les prix. Mais pour augmenter l’offre, il faut débloquer le système, libérer et simplifier les procédures de permis de construire. Bref, retirer aux maires le pouvoir de blocage absolu qu’ils ont sur les terrains à bâtir. Mais pour mener une politique aussi libérale, le gouvernement ne se voit pas affronter sa majorité lors d’un débat au Parlement et notamment le groupe des écologistes. D’où la procédure des ordonnances.

Parallèlement, l’industrie de la construction qui réclame une telle libération depuis de lustres, y voit un outil de relance générale de l’économie à un moment où les taux d’intérêt offrent des conditions de financement hyper bon marché. Économiquement, ça se tient. Politiquement, la droite ne s’y opposera que pour le principe, et les verts finiront par avaler le morceau. C’est le pari du Président.

Cela étant, la trajectoire générale est quand même difficile à suivre.

A Bruxelles, lors du Conseil européen, consacré aux affaires économiques, les choses ont été plus difficiles. François Hollande  a certes obtenu dans la nuit de jeudi, l’autorisation de reporter à l’année prochaine l’objectif de ramener le déficit à 3%, mais personne n’est dupe.

Surtout, ce qui passe mal, ce sont les commentaires allant jusqu’à dire que la France avait trouvé un bon équilibre entre la nécessité de soutenir la croissance et  d’assainir les finances publiques, ont agacé tout le monde. Quand il a ajouté que la France était sans doute le meilleur élève de l’Europe en matière de politique budgétaire, Angela Merkel n’a rien répondu, mais son ministre de l’Économie et le président de la Bundesbank  se sont mis en colère. "Le budget allemand est à l’équilibre, lui,  la croissance n’est pas tombée et le chômage est trois fois moindre qu’en France". Sous entendu l’Allemagne n’a pas de leçons à recevoir. Du côté de Bercy, chez Pierre Moscovici qui passe son temps à amadouer les autorités européennes, on estime en effet qu’il ne faut pas trop provoquer les Allemands, et de reconnaître au passage que si les taux d’intérêt appliqués à la France sont aussi avantageux c’est bien parce que l’Allemagne nous apporte sa garantie et son triple A.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par brennec - 16/03/2013 - 10:00 - Signaler un abus Capitalisme et connivence.

    Les entreprises du CAC40 mondialisées n'ont plus grand chose a voir avec la france et sauront se mettre a l'abri si les choses tournent trop mal. Ce n'est pas d'elles que viendra la diminution du chomage, mais de PME/PMI. Ces dernières ne sont pratiquement pas représentées au medef qui, avec parisot, ne représentait que la finance, accessoirement le CAC40. Le medef est le lieu de la connivence entre état et grands groupes. Ce capitalisme la n'aura jamais la possibilité d'entrainer une croissance saine.

  • Par Claudec - 16/03/2013 - 10:21 - Signaler un abus Du jamais vécu

    Inertie + ineptie !

  • Par pipa21 - 16/03/2013 - 10:25 - Signaler un abus Parisot

    n'a probablement jamais mis les pieds dans une entreprise industrielle, ce n'est certainement pas sur elle qu'il faut compter pour promouvoir le "redressement productif". Et je n'ai jamais compris qu'elle ait pu se maintenir à la tête de l'organisation. Sa seule qualité est d'être une femme, en ces temps de paritarisme effréné.

  • Par la saucisse intello - 16/03/2013 - 10:26 - Signaler un abus "sauver les meubles".....

    Mais pourquoi donc ? Pour préserver les fromages des mêmes, pour repartir pour un tour comme ça dure depuis quarante ans ? Non, vite, l'effondrement de TOUT ce système fou ! Personne ne pleurera ! En 1940, à Cayenne, il avait été envisagé de distribuer des fusils aux "joyeux" pour défendre le bagne en cas d'attaque allemande ! Eh bien ces "chefs d'entreprise" sont à l'identique ! Je suppose qu'ils en ont à gauce, alors qu'ils laissent faire. Et quand leurs salariés claqueront du bec devant les frigos vides, ils n'auront qu'un mot à leur dire : "flanby". Et une direction à leur indiquer : L'élysée. Aprés, advienne que pourra !

  • Par didi59 - 16/03/2013 - 10:26 - Signaler un abus didi59

    Article trés intéressant . il est bien de voir plusieurs opinions. Patrons au bord de la crise de NERFS; oui la situation n'est pas brillante. Ce n'est pas évident pour eux surtout pour les PME qui se battent avec leur trésorerie quotidiennement. Mais des salariés et des chômeurs s'en voient aussi pour survivre. Comme dans chaque catégorie, il y a des profiteurs. nous sommes dans une impasse mais je pense que le Pouvoir va être obligé de diminuer les dépenses de l'ETAT en diminuant les subventions accordées aux collectivités locales '(les communes, les communautés de communes, le conseil général, la Région vont être obligés de mutualiser leurs compténces pour éviter doublons ou triplons, supprimer certaines niches fiscales, etc... Le Pouvoir a augmenté les recettes de l'Etat mais cela ne suffit pas. Il va diminuer les dépenses sans faire de publicité car il n'a pas de marge de manoeuevre avec son aile gauche. De Grace, que les patrons ne désespérent pas et que les salariés ne se démobilisent pas, c'est dur je comprends mais si on ne résiste pas, ce sont d'autres pays qui nous boufferont.

  • Par MONTCLAR - 16/03/2013 - 10:36 - Signaler un abus Campagne électorale

    Même au sein d'une communauté d'acteurs prétendument lucides et réalistes, ce n'est jamais une bonne période pour des analyses objectives. Quant à "la tempête économique qui s'annonce", elle s'annonçait en 2007 si ce n'est avant, et en 2008-2009 "on" a feint de croire (ou pire, "on" a cru - quelle naïveté !) que ce ne serait qu'un coup de vent passager, que la croissance serait repartie en 2011, permettant une brillante réélection en 2012.

  • Par MEPHISTO - 16/03/2013 - 10:43 - Signaler un abus Le meilleur ennemi des Décideurs

    Il y a eu toujours , en FRANCE ,entre la Gauche dans la majorité ou dans l' opposition , les créateurs d' entreprises et les chefs d' entreprises de l 'incomprehenssion mutuelles, de la défiance et des relations conflictuelles, meilleurs exemples de ce gouvernement : A.MONTEBOURG et CECILE DUFLOT. c' est atypique à notre pays. parce que, en dehors de l' hexagone , les autres partis de gauche considèrent le patronat comme essentiel et vital dans l' économie. les sociétés mondialisées ou multinationales du CAC 40 , même à la peine , parviendront à survivre à cette crise , tant elles ont des alternatives pour se maintenir en tant qu' entités sur le marché du travail et des échanges commerciaux. par contre , les PME toute la classe moyenne, vont disparaître ( c' est déjà la cas pour beaucoup d' entre elles ) quant aux manquements d' investissements , c 'est le résultat de l' imposition à 75%

  • Par Indignez-vous - 16/03/2013 - 11:08 - Signaler un abus Pansement sur jambe de bois

    Jean-Marc Sylvestre le chantre du CAC 40, du néo libéralisme travaille encore. Là il nous propose de retirer le service des permis de construire aux maires pour enfin pouvoir faire n'importe quoi, construire n'importe quoi, n'importe où par exemple aux copains de JMS à la mairie de Neully où il manque des logements sociaux : mort de rire. CE Monsieur n'est de toute façon pas crédible tant il a servi de chien de garde à la finance et aux système néo-libéral qui est dans le mur, mais cela ne fait rien JMS demande encore plus ; pour les mêmes bien sûr.

  • Par Pierre G - 16/03/2013 - 11:34 - Signaler un abus Il faut des actes et un signal fort et continu

    Les oscillations permanentes du gouvernement et sa stratégie illisible entre du pro business (compétitivité, réforme du marché du travail, support à l'accord Renault) et de l'anti riche (75%, Montebourg) ou de l'anti capital (taxation des revenus du capital, réquisitions, impot sur les sociétés, Duflot, Batho ...) n'incite pas à investir. Le gouvernement attend la croissance du ciel, nous attendons un signal fort et continu en faveur des entreprises pour investir. A force de s'attendre, dans mon entreprise, nous avons réduit notre budget d'investissement en France de 30% cette année et de 50% l'an prochain devant l'incertitude. Si nous n'investissons pas nous n'améliorerons pas notre productivité, ne prendrons pas de parts de marché avec des produits fabriqués en France (on importera). On investit comme les autres dans les zones de croissance (BRIC, USA). Le bilan sur les finances de l'état, sur la santé de l'économie sera ce que vous anticipez. La bonne nouvelle de la semaine est l'arrivée du nouveau pape. Le pape des pauvres il paraît. Joie et allégresse en France!

  • Par Pierre G - 16/03/2013 - 11:44 - Signaler un abus Tempête ou pétole?

    Je suis d'accord avec Montclar sur l'avis de tempête permanent. Il n'est plus vraiment crédible. Ce qui ce passe est une baisse continue de la force du vent et un alourdissement continu du bateau. Ce n'est pas très mobilisateur et n'impose pas la Grande Réforme surtout quand on est bien assis sur le pont supérieur. Mais c'est ce qui se passe depuis de années, les rameurs (entreprises et ses salariés (classe moyenne)) s'épuisent en ramant à faire avancer le paquebot et maintenant son capitaine (de pédalo) qui ne sait pas ou il va. Le seul problème, même à faible vitesse et en pétole, c'est qu'au premier obstacle, le paquebot peut couler (cf le Concordia). Il faut donc sonner l'alarme, mobiliser (et non pas diviser comme notre gouvernement), donner des forces aux rameurs et alléger le bateau. C'est ça la vrai pédagogie à faire, pas celle du mariage pour tous ou autre foutaise sociétale! et il y a vraiment urgence!

  • Par lutino - 16/03/2013 - 11:53 - Signaler un abus reponse a indignez vous

    votre commentaire illustre le vide intersideral de la pensee de gauche .La seule voie pour nous en sortir est le liberalisme economique accompagné d 'une protection pour les plus fragiles et non pas votre etatisme qui a fait ses preuves en URSS , au venezuela et a cuba .Allez donc sur les sites types mediapart ou le trotskisme est l 'alfa et l 'omega . Je pense que les hommes politiques sont inutiles et incompétents .Vive l 'entreprise et les risk takers .

  • Par gegemalaga - 16/03/2013 - 12:06 - Signaler un abus les pieds sur terre

    evidement , ils sont excedés! nous sommes en crise " economique " , pour moi , crise de SURCONSOMMATION , et le gouvernement : -mariage pour tous , -un petit tour au Mali, ou nos soldats se font des entorses ( à la mémoire des 4 morts !), -caser les copains : lang-Sego-etc etc , - canabis , ou pas canabis .., -recepissés de controle de police , etc..etc, alors , les français ( il n'y a pas que le monde de l'entreprise ) sont excédés ! et s'expatrie !! la difference , pour le monde de l'entreprise , c'est que les entreprises , c'est plus difficile à demenager, donc elle restent , mais les créations nouvelles ? ou se font elles ?? gegemalaga

  • Par nenesse - 16/03/2013 - 12:07 - Signaler un abus le FN

    UNE FOI POUR TOUTE: n'ayons pas peur des mots, ce mouvement n'est pas un parti,il n'a pas vocation à gouverner même chose pour le PC, ils ont des choses à dire, ne les méprisons pas, faisons du bon travail de gouvernance, dans la transparence, ce qui est bon et juste doit être pris en compte par l'actuelle opposition, sans état d'ame, les leaders du FN DEVRONT CHOISIR leur camp!!

  • Par EOLE - 16/03/2013 - 12:34 - Signaler un abus Faillite et impasse

    Tant que l'Etat n'aura pas compris que ce sont les déficits publics qui bloquent, au final, tout type de croissance, on n'avancera pas... Si aujourd'hui la France décidait d'avoir pour 2014 un budget strictement équilibré (environ 60 milliars d'économies sur le train de vie actuel de l'Etat !), sa dette se monterait à une année de production de toute la société française...

  • Par Iker - 16/03/2013 - 12:36 - Signaler un abus Plus de temps à perdre

    Comme de coutume le paysage est bien campé par M. Sylvestre .. . ... Mais en tant que responsable économique actif nous constatons que nous n'avons plus le temps d'attendre que "le Politique prenne conscience des réalités économiques" ... Donc les décisions sont effectivement tombées : plein cap sur les marchés porteurs 83 % de nos investissements pour les quatre prochaines années, le reste sur les unités françaises pour maintenir leur niveau de compétititivité (avec réduction progessive des effectifs, light mais constante, les gains au niveau de la masse salariale étant réinvestit dans l'outil de travail) ... de toute façon nous constatons chaque jour que les "compétences" existent aussi à l'Etranger. ... reste le problème de la domiciliation du siège social et du staff technico-commercial : Aucune décision de délocalisation, en dépit d'interrogations ou de pressions de collaborateurs de haut niveau.

  • Par urbigen - 16/03/2013 - 12:38 - Signaler un abus FN...vous avez dit FN ?

    le FN est une coquille vide ! Au pays du FN une décérébré serait roi ! Un programme bidon irréalisable et matraqué de façon péremptoire ! Mais une coquille vide dangeureuse ! Une coquille vide qui si nous ne sommes pas attentifs risque de grandir grandir grandir sur le terreau de la crise économique...

  • Par marruk46 - 16/03/2013 - 13:04 - Signaler un abus relance du logement et creation d'emploi

    une idée d'enfer pour l'economie le chomage et le social 1/CREER UN PEU PARTOUT EN FRANCE DES VILLAGES PAVILLONNAIRES?MAIS EN DEHORS DU CIRCUIT DES ESCROCS ET MAGOUILLEURS DES OFFICES HLM 2/deplacement et dispersions dans ces quartiers et villages des populations entassées dans les barres hlm et autres cage a poules qui empêchent toutes mixitées sociales 3/démolitions de toutes ces anciennes citées qui posaient des problèmes d'integration et de mixité,afin d'empecher tout retour.Suite logique,plus d'entassement et separation de quelques mauvais qui sement la merde chez les bons,relance du batiment donc creation d'emploi,donc baisse du chomage et pour les gens des banlieus à risque que du bonheur,et une nouvelle chance pour l'integration loupée jusqua présent

  • Par Tan - 16/03/2013 - 14:01 - Signaler un abus la météo

    annonce de grosses chutes de neige, et les automobilistes continuent de rouler en comptant sur les autres pour éviter les problèmes. Les économistes annoncent un gros temps, et le gouvernement continue à blablater et à s'auto-satisfaire, attendant des autres pays une relance tout en parasitant au maximum le système. Où sont les créateurs? les responsables? Il n'y a plus de responsable, tous des assister les automobilistes comme notre gouvernement de branques.

  • Par ZOEDUBATO - 16/03/2013 - 14:16 - Signaler un abus Les emplois, les citoyens,... ne sont pas son problème

    Il a été mis en place aux forceps par tous qui vivent sur les impôts des autres afin de préserver leurs privilèges en cassant les lois d'égalité et de justices sociales mises en place par Le Président SARKOZY La priorité des priorités de FH est et reste la casse de toutes les lois de justice sociale et de défense des citoyens d'en bas, des entreprises privée , ..que NS avait mis en place afin de rétablir les privilèges défendre et pérenniser les privilèges de l'aristocratie technocratique c'est à dire : - les nantis à statuts super-protecteur - les élus pratiquant le copinage et les emplois de complaisance, - les syndicats et leur pouvoir de nuisance qui leur procurent tellement de revenus annexes, - les associations qui quadrillent le terrain et permettent le financement obscur des campagnes électorales de gauche - les fainéants syndiqués qui veulent bien le salaire mais pas le travail - les assistés à vie qui n'ont nuls envie de travailler, - la clientèle qui vote bien contre rétribution et/ou passe droit et/ou respect de leurs lois même contraire au droit français, etc...

  • Par boblecler - 16/03/2013 - 14:16 - Signaler un abus il faut scinder un ou deux

    il faut scinder un ou deux réseaux commerciaux de banques régionales et les adosser à des groupes de PME pour les investissements. On a un problème d'allocation de ressources financières avec 4000 milliards d'euro d'Epargne pour 1800 milliards de dettes . On pourra faire des ETI avec des relais de croissance en Inde et en Chine et voilà CQFD. Il faut rénover hôtel et restaurants pour créer des emplois . La construction de logement social peut passer par le fond de retraite des réserves qui investi gagnera 5 % par an comme les foncières. Autre chose?

  • Par Equilibre - 16/03/2013 - 15:19 - Signaler un abus Effet néfaste du neuro

    " les taux d’intérêt appliqués à la France sont aussi avantageux c’est bien parce que l’Allemagne nous apporte sa garantie et son triple A" Ben oui. Le neuro a des effets. Et donc, comme il n'y a pas le feu au lac, nos politiques en fouttent le moins possible. . Dégager Parisot l'incompétente, la politique, ne fera que du bien aux entreprises. . Le logement, si on importait pas 300 000 immigrés/an à fort pouvoir reproductif, nous n'en serions pas là non plus...

  • Par gautier22 - 16/03/2013 - 15:52 - Signaler un abus Pépère

    En s'installant au pouvoir, la gauche au bout de neuf mois commence à découvrir les problèmes qui selon eux n'existaient pas quanq ils étaient dans l'opposition. Décidément ce gouvernement est vraiment incompétent. Quant à Pépère avec sa valoche, quelle tristesse on a l'impression qu'il est toujours en campagne quelqu'un devrait lui dire qu'il est président.......

  • Par MONTCLAR - 16/03/2013 - 16:23 - Signaler un abus @lutino

    Vide intersidéral, dites-vous ? Manifestement vous vous exprimez en fin connaisseur de votre propre "pensée". "Libéralisme, libéralisme" dites vous en sautant comme un cabri. A mon âge, on a vu passer tous les "ismes" mais notamment pendant des années de bon bougres qui chantaient "Communisme, communisme". Vous n'en serez jamais conscient mais vous leur ressemblez fort.

  • Par boblecler - 16/03/2013 - 16:35 - Signaler un abus La seule solution sont des

    La seule solution sont des usines genre eurocopter qui recrute 700 personnes sur le seul site de marignane, que les PME embauchent massivement et fasse dans l'innovation pour vendre aux Américains, aux indiens et aux Chinois. Et pour ça il faut réserver une toute petite partie des 4000 milliards d'Epargne Nationale, ce qui est la vrai ressource et avec les gaz de schiste pour faire tourner les hauts fourneaux. Il faut mettre plus de géothermie et de bois de chauffe pour recréer des emplois. Il faut remettre des paysans et plus de circuit de distribution car les Indiens et les Chinois veulent de la viande. Qui dit mieux?

  • Par pemmore - 16/03/2013 - 16:54 - Signaler un abus Créer facilement du foncier, ce n'est pas compliqué,

    on ne peut pas étendre les villes indéfiniment, la solution verticale on en connait les effets ,chaque mairie doit définir en fonction des besoins de logements la surface pour édifier un pavillon, et si ça dépasse de plus du double on préempte l'excédent et on construit dessus. Si la surface est définie de 400m2 , une propriété en a 1200, on en préempte 800 et on construit 2 pavillons. l'avantage ,des équipements juste à côté, électrique gaz téléphone eau égout et la route est déja construite. Tout le monde y gagne. Quand au vendeur malgré lui, on va pas le plaindre trop cool la belle pluvalue!

  • Par Stef - 16/03/2013 - 17:45 - Signaler un abus Intéressante

    l' explication de légiférer par ordonnances pour le logement. La belle et grande et majestueuse droite française se scandalise ( avec des abrutis comme Estrosi) mais au final le but est de contourner l' extrême gauche du parlement pour libéraliser un secteur d' activité... Et tant que l' on aura un Medef qui pête plus haut que son cul, qui n' est là que pour lui-même et fréquenter les palais du pouvoir, les petits patrons, toute la semaine le nez dans le guidon, en feront les frais.

  • Par sicenetoi - 16/03/2013 - 18:10 - Signaler un abus Le monde de l'entreprise ?

    C'est dans une situation difficile comme celle que nous connaissons, que les entrepreneurs, LES VRAIS, PAS LES PLEUREUSES doivent nous montrer de quoi elles sont capables ! Et à part gémir en permanence que font-ils ? ils ont besoin du gouvernement ? pour leur DEMANDER quelques milliards d'allégements, SANS CONDITIONS AUCUNE ? Qu'ils montrent leurs qualités et qu'ils aillent voir comment les entrepreneurs Allemands se comportent quant ils sont confrontés aux difficultés. Et ce ne sont ni le Medef ni Parisot plus occupée à sa succession qu'à ses responsabilités qui les aidera !

  • Par boblecler - 16/03/2013 - 18:18 - Signaler un abus il faudrait que les banques abandonnent bale 3

    MADAME PARISOT aurait dû demander l'abandon de BALE 3 car seuls les Français le feront!

  • Par Gringo Nedromi - 16/03/2013 - 18:32 - Signaler un abus On nous prend vraiment pour des Cehohenes

    Un article pareil, du pur yakafokon de doite sans aucune nuances... Les bons seraient à droite et les méchants à gauche... J'en ai assez de lire des feuilles de choux de ce type. JMS continuez a caresser vos amis du CAC40 qui vous font gagner votre vie mais épargnez nous vos articles et de grâce arrêtez de nous prendre pour des débiles. Venant de vous ce n'est même pas insultant, c'est juste fatiguant.

  • Par Liberte5 - 16/03/2013 - 19:58 - Signaler un abus Hauts fonctionnaires

    Éclairage juste de la situation par JM Sylvestre. Les hauts fonctionnaires qui détiennent le pouvoir en France depuis 40ans sont les responsables de cette situation dramatique de notre pays. Le socialisme appliqué par l'UMPS à faire un état providence, à multiplier la bureaucratie qui paralyse les plus entreprenants nous a conduit à cette situation dramatique où nous sommes arrivés. Et ce n'est pas fini. Il est grand temps qu'émerge une force politique qui redresse le pays en libérant les énergies et en réduisant le pouvoir de nuisance des hauts fonctionnaires, des syndicats et de la classe politique actuelle. Il n'y a pas d'autre porte de sortie.

  • Par crisemajeure.fr - 16/03/2013 - 20:57 - Signaler un abus Tous les Etats se débattent à leur façon contre la crise majeure

    Court extrait du livre " La face cachée du mondialisme " page 247 - présentation sur www.crisemajeure.fr - " Toujours dans l’attente d’une meilleure conjoncture économique, synonyme de croissance salvatrice, les États-nation s’exposent tel un vieux navire marchand à supporter une houle sociale de force 6 se renforçant en tourmente de force 7. Les chefs de gouvernement, tels de vieux briscards des mers, auront alors le réflexe d’augmenter la puissance des moteurs, mais la corrosion survenue sur les pièces en mouvement, mal entretenues, ajouteront à l’inertie de la manœuvre. La vétusté, le mauvais état du bâtiment rendront toute manœuvre inopérante contre l’énergie gigantesque des murs d’eau qui s’abattront de toutes parts. Le risque de prendre une lame de travers et de coucher le bateau augmentera à chaque instant. C’est la violente tempête qui imposera sa folle direction. L’équipage subira alors simultanément le sens, la force, des vents et les puissants courants marins. Sans aucune possibilité pour lui d'exercer le moindre contrôle sur le navire et sur une grande partie du fret, endommagé par les déferlantes d'eau salée ".

  • Par vangog - 16/03/2013 - 21:56 - Signaler un abus Parisot, commanditée par les banques et les assurances

    a un discours insipide et sans combativité, significatif de ces rentes de situation qui seront toujours sauvées par le pouvoir, même si elles n'ont pas réussi a augmenter leurs commissions au rythme de leurs pertes dans les filiales Grecques ou Espagnoles. Elle n'a pas su initier cette dynamique en faveur des petites et moyennes entreprises, socle industrieux du pays, ni lutter contre ces inventions technocratiques de socio-démagogues irresponsables qui créent des subventions visant a désindustrialiser les pays historiques au profit des entrants.' Bref, elle a une vision de banquière ou d'assureur, pas de créateur de richesse! Or il faut un contre-pouvoir solide pour s'opposer aux mafias syndicales et aux technocrates Européens, un véritable entrepreneur confirmé et pugnace

  • Par guy d'U5D - 16/03/2013 - 23:07 - Signaler un abus La France dans un COMA profond

    La france se meurt d'un cancer politico-médiatique. Première cause : nos élus font de la vie politique LEUR METIER. Pour pérenniser salaires et prébendes ,rien de tels que : omissions,magouilles,promesses et subventions clientélistes. Ainsi devons nous les supporter pendant 50 ans ! Seconde cause : une démocratie parlementaire devenue OLIGARCHIE. Un bipartisme métastasé de 40 ans, commode à crucifier et élections à la proportionnelle et référendum populaire. Les cerveaux de l'ENA décidant pour l'estomac du peuple ignare ! La Suisse ,elle, a appliqué avec succès -depuis le moyen âge - LE médicament miracle : LA DEMOCRATIE DIRECTE !

  • Par prochain - 16/03/2013 - 23:56 - Signaler un abus @Vangog que pensez-vous?

    Tapez : Denis Kessler, Denis Kessler CNR. Vous avez raison il y a un grave prbl. de représentation.

  • Par vangog - 17/03/2013 - 01:35 - Signaler un abus @prochain Kessler a probablement raison sur cette "alliance

    de la carpe et du lapin" entre communistes et Gaullistes de l'apres-guerre. Nous connaissons tous cette histoire et savons que cela commenca plus tôt, à l'époque du front populaire et au rôle qu'il a joué dans la montée du nazisme, et dans sa stratégie de colonisation des grands corps d'état et des institutions, à seule fin d'un pouvoir illimité et éternel sur ces mêmes institutions. Mais Kessler ne propose rien, car, fidèle à sa profession d'assureur, il n'est qu'un observateur, non un "initiateur"... Or nous sommes à la veille d'un grand chambardement, où l'Europe moribonde et même les USA risquent d'être engloutis par le maelström de la prochaine crise monétaire, sociale ou obligataire. Seuls ceux qui seront en phase avec la globalisation et proposeront une nouvelle donne institutionnelle et véritablement démocratique, pourront faire renaître ces pays épuisés par la social-démagogie.

  • Par brice - 17/03/2013 - 07:56 - Signaler un abus Le problème du logement

    comme le dit M. Sylvestre, le gouvernement a enfin compris que ce n'est pas un problème de prix mais un problème d'offre. Je crois surtout que personne ne veut ni voir ni comprendre. La crise du logement sera en passe d'être définitivement réglée quand le gouvernement ET LES JOURNALISTES oseront affirmer que tant qu'on s'obstinera à accueillir sur notre sol PLUS DE DEUX CENT MILLE personnes chaque année, alors que notre économie étouffe, il y aura logiquement des problèmes de logements. Et ce n'est pas en construisant des immeubles et des pavillons qui bouffent la campagne française que tout ira pour le mieux. Il suffit de fermer le robinet et d'aider les familles françaises dans le besoin.

  • Par Benvoyons - 17/03/2013 - 10:41 - Signaler un abus boblecler - 16/03/2013 - 18:18 et toi "trou de balle"

    C'est amusant tes diatribes.

  • Par antiflambyste18 - 17/03/2013 - 11:06 - Signaler un abus La crise est derrière nouille, Hollandouille!

    Le changement c'est du flan, et l'effondrement, c'est maintenant....à moins de virer le pingouin Flamby! C'est possible. Il faut mettre la pression au gouvernail de Pédalo prétentieux socialiste, leur jeter la réalité qu'ils ignorent à la figure, et leur" sensibilité comme ils disent" si supérieure, s"effondrera comme leur incompétence. Dehors les flambystes.

  • Par Jeanne1412 - 17/03/2013 - 14:41 - Signaler un abus Comment ne rien foutre

    Déjà jeune, il savait comment ne rien foutre... http://www.youtube.com/watch?v=OWyO8fN58GM&list=UUtpHD_a4dEAHmeh0y__mqrQ&index=18 Maintenant il se sait encore mieux. Déjà Flanby !

  • Par esurlo - 17/03/2013 - 17:39 - Signaler un abus De taxes en rabotages , de prélèvements en plafonnements .....

    .....il ne nous restera bientot que l'impot sur les os..........

  • Par jerem - 17/03/2013 - 22:16 - Signaler un abus dites donc mon brave l'allemagne a toujours 80% de dette

    elle fait quoi Merkel ? apparemment pas davantage si votre gag permanent c'est le trimestre qui vient . alors l'oracle qui nous a sorti la catastrophe du triple A en 2011 et qui l'avait bien ferme en 2007 sur les subprimes ...prenez votre retraite et laissez le 21e siecle a d'autres commentateurs . sinon la grogne sociale pourrait aussi passez par la ressortie de vos chroniques entre les tous et les riens que vous dispensez depuis des decennies . Creez donc votre boite puisque vous detenez toutes les cles .....

  • Par jerem - 17/03/2013 - 22:21 - Signaler un abus oui c'"est sur il a fallu 5 années a l'autre

    "Le gouvernement a enfin compris que le problème n’était pas un problème de prix, (les taux d’intérêt sont historiquement bas) ou d’aides sociales, mais tout simplement un problème d’offre" c'est sur il a fallu 5 ans pour que sarkozy decouvre l'optimisation fiscale et d'apercoive que la part de l'industrie etait passé de 23% a 14% sous l'ump avec 750.000 emplois en moins dans l'industrie ..... Faites la leçon de journaliste emerite ..... c'est tellement drole Encore un effort France inter va vous remettre a 8h40 face a Gerra et Canteloup. Avec le pere censeur nouveau que vient de se reveler Cohen ca va etre le top d'audience

  • Par jerem - 17/03/2013 - 22:32 - Signaler un abus la croissance (allemande) n’est pas tombée

    et moscovici ne s'est pas flanqué d'une reponse ? quel dommage . ELle est de combien la croissance revisée de l'allemagne pour 2013 ? 0,8% pour le moment .... dites donc ca casse la baraque !!! au printemps 2011 la prévision pour 2012 etait a 1,9% - a l'automne 2011 elle etait revu a 0,7% pour finir a 0,8% ..... quelle croissance . on est soufflé pour 2013, bruxelles avait servi un premier taux de croissance au printemps 2012 une prévsion 2013 a 1.7% . fevrier 2013, bruxelles rvoit la copie prévision 2013 pour l'allemagne 0,5% ...... on est en extase devant autant de reussite ..... en plus avec des primes chez volkwagen c'est a se demander s'il n'y aurait aps des fuites de croissance en germanie .... Moscovici devrait aussi remettre les allemands a leur place parfois

  • Par ISALU - 18/03/2013 - 09:41 - Signaler un abus Les dérivés.

    Bonjour, on se pose vraiment beaucoup de question sur l'économie actuelle.... et en effet, on est inquiet sur la situation et le ralentissement de la croissance , les problèmes de logement et beaucoup d'autres points.... Mais que faire??? beaucoup de proposition, beaucoup de débat, mais aussi beaucoup de promesse non tenue... Et il est vrai que la perte d’activité et la montée du chômage dues aux restrictions budgétaires et au recul des salaires réels ne vont pas à l'encontre d' une amélioration de l' économie . Mais ce qui m'inquiète encore plus c'est aussi le dérivé de cette crise qu'on ne cite pas souvent, car les gens cherchent par tout moyen à se faire de l'argent, et les méthodes frauduleuses pullulent sur le net comme exemple: http://www.casinosguide.net/bonus-sans-depot-gratuit.htm qui ici, vous incite à jouer , miser, dépenser votre argent indument sans aucune garantie de gagner mais au contraire de s'enliser dans le surendettement, ces dérivés sont vraiment dramatique . Il me semble être un point important a signaler dans cette crise

  • Par Cap2006 - 18/03/2013 - 14:24 - Signaler un abus Amusant ces pleureuses !!!!

    Il parait facile de pleurer devant un gouvernement qui navigue à vue... sans grande cohérence.... On lui demande de reparer les 10 dernières années d'inertie totale... Il en n'est pas capable assurément... Mais que dire de ces entrepreneurs qui reclament encore des subsides... des normes protectionistes.... L'exemple automobile est ahurissant .... - des constructeurs qui vivent sur une rente, incapable de construire le véhicule que les clients achètent en masse... chez les autres... - impossible de le mettre sur le dos des couts de main d’œuvre par rapport à l'Allemagne... - il y a 25 ans, on a trouver le diésel ... il aura été récemment habillé en vert ( belle fumisterie) - il y a eu de multiple balladurette, juppette etc.... - là on sort les accord compétitivité pour gagner 300€/voiture produite... alors que pres de1500€/voiture vendue sont dépensés en pub... par nous constructeurs français... chercher l'erreur !!! Il y a des entreprises qui entreprennent... qui innovent, qui de battent pour satisfaire des clients....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€