Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 23 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Merci à The Economist de faire le travail que les médias français ne font pas

Le journal The Economist parle de la France comme d'une "bombe à retardement au coeur de l'Europe" et provoque les critiques des politiques et médias français. Et si le journal était en fait plus patriote que les Français eux-mêmes en sonnant l’alarme avant qu’il ne soit définitivement trop tard ?

Thank you note

Publié le
Merci à The Economist de faire le travail que les médias français ne font pas

The Economist qualifie la France de "bombe à retardement".

Les polémiques folles que provoquent les Unes de The Economist montrent amplement, par contraste, l’inanité consensuelle de la presse française, encore illustrée récemment par la honteuse succession de questions fadasses et convenues à la conférence de presse du président. Merci à The Economist de ne pas s’attarder sur les polémiques Twittweiler, marinière, pain au chocolat et tutti quanti, dont nos médias raffolent car elles leur évitent de travailler. Merci à The Economist de se coltiner les rapports du FMI, les chiffres de production industrielle et les reportages au fin fond de la Corrèze. Merci à The Economist de faire un vrai travail de journaliste.

Car l’hebdo de Saint James’ Street est tout sauf le « Charlie Hebdo de la City » (Arnaud Montebourg) ou la « Pravda du capital » (Laurent Joffrin) que nos finauds Parisiens aiment à dépeindre. Rappelons que ce journal, un des plus anciens et des plus réputés au monde, fut fondé en 1843 pour « prendre part dans le vif combat entre l’intelligence, qui nous fait avancer, et l’ignorance crasse et craintive qui nous retarde ». Sa ligne éditoriale, maintenue sans sourciller depuis près de deux siècles, est de défendre le libre-échange et les libertés individuelles, ce qui l’a conduit à soutenir – et à critiquer - aussi bien des politiques de gauche que de droite. Pour éviter toute gloriole stylistique, les papiers ne sont pas signés. Et pour assurer une véritable objectivité factuelle, The Economist s’est doté de sa propre structure d’analyse et de production de données, The Economist Intelligence Unit. Que tous les journalistes français qui osent donner des leçons d’objectivité à The Economist aujourd’hui aillent d’abord y faire un stage.

Décrire aujourd’hui la France comme une « bombe à retardement » est une conclusion rationnelle fondée sur l’observation des faits. Ôtons les œillères idéologiques de l’Etat-nounou. Cessons de fantasmer sur ces taux cours anormalement bas, comme l’a fait encore aujourd’hui cette grande experte des marchés financiers, Najat Vallaud-Belkacem, alors que tous les professionnels prévoient un ajustement brutal et sanglant. Qui peut nier que la France n’a pas été capable de présenter un budget en équilibre depuis 1981, que ses dépenses publiques sont devenues les plus élevées d’Europe (57%), que 25% des jeunes sont au chômage, qu’aucune jeune entreprise n’a rejoint le CAC 40 depuis 1987, que le poids de la fonction publique est étouffant (22% de la population active !), et que les PMEs, étranglées par des régulations absurdes, ne parviennent pas à grossir ? Qui peut contester que la France ne cesse de dégringoler dans les classements internationaux, ceux de la Banque Mondiale comme du Forum Economique Mondial ? Qui peut encore se fier à une classe politique formée dans l’adoration de l’Etat centralisé pour libérer le désir d’entreprendre ?

Comme pour mieux confirmer l’analyse de The Economist, Pierre Moscovici lui a répondu, dans les colonnes du Financial Times, qu’il fallait réformer « à la française » : autrement dit, à coups de compromis intenables et d’usines à gaz législatives. Quant à Laurence Parisot, elle a brandi le rapport Gallois (en prétendant que le rapport de The Economist n’en avait pas tenu compte, ce qui montre soit qu’elle ne l’a pas lu, soit qu’elle ne sait pas lire). Comme si le rapport Gallois, avec ses mesurettes en trompe-l’œil, faisait le poids en comparaison des réformes de structure engagées partout ailleurs en Europe. Si la France n’opère pas le big bang de son Etat, alors c’est l’Etat qui va lui sauter à la figure.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ZOEDUBATO - 16/11/2012 - 13:45 - Signaler un abus Pourquoi la gauche ne réussi jamais durablement en France ?

    Son idéologie structurante mélange croyance et modèle de société l’empêchant de tenir suffisamment compte des réalités des hommes et du terrain ainsi que des évolutions sociétales d’ou des effets pervers. Elle s’occupe plus des effets que des causes, ne pousse pas ses raisonnements à bout et gère les dysfonctionnements au lieu de les éliminer d’où des échecs et des abandons en cours de route ainsi que des dispersion et des manque de cohérence et de logique d’ensemble Elle raisonne moyens et non besoins, refuse les comparaisons, la concurrence et empile des structures qui se saturent mutuellement par le traitement de leurs interfaces et entraînent des demandes de moyens supplémentaires et des résultats pas à la hauteur des coûts et des espérances Elle sépare les décisions des responsabilités (« responsable pas coupable » et principe de « juge et partie »), gère mal les priorités et ne veut ni indicateurs ni évaluations chiffrées ce qui brouillent les corrections à apporter et au final donnent des résultats non probants C’est pour cela que la gauche n’a jamais obtenu les lendemains qui chantent promis jour après jour en demandant à chaque fois des délais supplémentaires

  • Par vangog - 16/11/2012 - 13:48 - Signaler un abus Il faut réformer la France "a l'Estonienne"

    seule solution pour sortir du cycle politiques gauchistes plombantes/politiques réformistes de droite inefficaces... Pour accompagner cette réforme à laquelle sera acculé le faible Flamby d'ici deux ans, il faudra remettre du pluralisme dans les corps d'état, justice, éducation, et les médias, noyautés par la Gauche depuis quarante ans, afin de leur faire prendre conscience de la véritable situation Française, sans qu'ils aient besoin de lire "the Économist"...

  • Par Benvoyons - 16/11/2012 - 13:51 - Signaler un abus Bravo c'est un excellent papier.

    Il est normal que les pays européens s'inquiètent pour le devenir de l’Europe. Il existe des solutions douloureuse sans la France qui a terme ne servira à rien pour l'économie de l'Europe car elle ne sera qu'un coût.

  • Par l'enclume - 16/11/2012 - 13:54 - Signaler un abus Il faut réformer la France "à la hache"

    vangog - 16/11/2012 - 13:48 S'il n'y avait que les médias noyautés par la gauche, ce serait un moindre mal.

  • Par NicoLeFou - 16/11/2012 - 13:58 - Signaler un abus Pensée unique.

    Les médias, quoi qu'en disent la gauche, lui sont féodés et lui obéissent bien docilement (A quelques exceptions près). Ils font du matraquage à chaque demi-succèes du gouvernement et taisent mystérieusement tout échec. En même temps, le François s'en occupe, il les protège ainsi que leur porte monnaie (C'est marrant, ça non plus personne n'en parle)... Si Hollande était accusé de haute trahison (Car il ne fait rien dans l'intérêt de la France et des Français), les médias seront alors coupables car complices!

  • Par laurentso - 16/11/2012 - 14:05 - Signaler un abus Tiens, le raciste anti-français qui rapplique...

    Même Laurence Parisot trouve que "The Economist" exagère alors...

  • Par Diable - 16/11/2012 - 14:17 - Signaler un abus Bien dit !

    Une chance ce Hollande pour 5 ans, ce qui va nous permettre ces "réformes à la hache" en 2017 en espérant qu'il ne soit pas trop tard ou que l'on voit pas une droite molle à la VGE ou à la fillon ...

  • Par fulgor421 - 16/11/2012 - 14:20 - Signaler un abus The chauvinist

    Les français ne sont jamais plus ridicules que quand ils croient avoir raison contre le monde entier. "Arrogant dans la victoire et stupéfait dans la défaite" disait Jules Cesar des gaulois. Rien n'a changé à ce niveau, rappelez vous de la coupe du monde en Corée, on est les champion, on est les champions...

  • Par carredas - 16/11/2012 - 14:27 - Signaler un abus La presse indépendante...

    " Les polémiques folles que provoquent les Unes de The Economist montrent amplement, par contraste, l’inanité consensuelle de la presse française, encore illustrée récemment par la honteuse succession de questions fadasses et convenues à la conférence de presse du président. " Merci à Gaspard Koenig de rappeler la consternante gentillesse des questions posées par les journalistes français au gentil président normal. Les seules questions pertinentes venaient de journalistes étrangers et il faut lire les journaux étrangers pour sortir des berceuses lénifiantes susurrées au peuple par une presse hexagonale en soutien total au pouvoir en place. The Economist n'a rien à gagner ni à perdre à écrire cet article, sinon de faire son job...

  • Par jmpbea - 16/11/2012 - 14:34 - Signaler un abus nous sommes bien d'accord...

    ou nous continuons à devenir le Club-Med des riches du monde, ou nous avons des politiques qui réagissent; or , réagir veut dire brises la religion de l'assistanat, diviser par deux le nombre de fonctionnaires,élargir l'assiette de l'impôt,rendre les corps de l'état et les régions responsables de budgets en équilibre, libérer les PME du carcan de l'administration et leur offrir des financements adaptés - j' en reste là, car même ça , personne ne le fera avant 2017..... il faut malheureusement espérer que le mou va intensifier la chute de la France pour permettre le sursaut...

  • Par pandore - 16/11/2012 - 14:39 - Signaler un abus Un lapin dans les phares

    Je suis frappé par l'aveuglement idéologique et doctrinaire de la gauche. Ils savent TOUS...Ne me dites pas qu'ils ne savent pas....que nous allons dans le mur !!!!! Mais un peu comme un lapin dans les phares d'un véhicule ils n'osent aller trop à droite par peur de mécontenter un électorat quasi inexistant ( 9% Mélanchon, 3% Joly = 12 % ) ; ni aller trop à gauche ...parce qu'ils savent au fond d'eux-mêmes que l'assistanat , le rapt sur nos impôts, les grandes réformes ( incohérentes ) sociétales : le mariage gay, l'euthanasie, le vote des étrangers....ne passeront pas auprès de beaucoup de Français. Alors...aveuglés...ils vont se prendre la bagnole en pleine tête...et nous avec ; malheureusement !!!!!!!!!

  • Par M_BedK - 16/11/2012 - 14:43 - Signaler un abus C'est être de mauvaise foi

    C'est être de mauvaise foi que de dire que les medias caressent le gouvernement dans le sens du poil, il n'y a qu'à voir Le Monde subjugué par le modèle Allemand, ou Le Point, Le Figaro et L'Express qui font du Hollande-bashing à tour de bras. Même Le Nouvel Obs s'y prête. Et tous parlent d'une seule voix sur les fameuses "reformes structurelles inévitables". Voilà qui devrait vous ravir. Cependant, des journaux que les libéraux ne doivent certainement pas lire (Le Monde Diplo, Marianne), font un véritable travail de fond, mais n'arrive sand doute pas assez aux types de conclusions que vous prônez.

  • Par Markus - 16/11/2012 - 14:53 - Signaler un abus Merci Mr Koenig

    Abonné au New Economist depuis 10 ans, j'apprécie leur professionalisme, et leur liberté de ton. Ils ne sont tendres avec personne, en Grande Bretagne, aux Etats-Unis ou en France, en particulier. Que c'est agréable d'observer que nos politiques découvrent qu'il existe une presse compétente et indépendante. Si çà peut relever un peu le niveau du débat...on sera gagnant.

  • Par pehm - 16/11/2012 - 15:01 - Signaler un abus Un banquier...

    Je ne vois aucune raison à accorder un quelconque crédit à ce monsieur ou à ce journal (ou l'anonymat est une vertu, donc l'irresponsabilité). La Grande-Bretagne: magnifique exemple de désindustrialisation, de précarité économique, de communautarisme et de vassalisation aux USA. Autant de maux qui ne nous épargnent certes pas mais, eux, ils font pire. C'est aussi un paradis fiscal bien pire que la Suisse sur laquelle aiment tomber à bras raccourcis USA, France et Germanie... Deux bonnes choses toutefois: la livre et la Reine. La première leur évite cette monnaie irréelle qu'est l'euro, la seconde rappelle aux hommes politiques que la première place est prise et qu'ils ne sont que de passage.

  • Par féfé - 16/11/2012 - 15:06 - Signaler un abus Titre absurde

    Le droit à la différence n'a pas sa place parmi vous apparemment, et le pessimisme que l'on peut lire sur ce site au travers des articles et des commentaires fait froid dans le dos

  • Par michel_m - 16/11/2012 - 15:47 - Signaler un abus A quand une presse de droite et critique ?

    J'avais espéré qu'Atlantico remplirait un peu le vide créé par l'embourgeoisement du Point et la soumission du Figaro aux acheteurs des avions Dassault. Mais non, rien n'est arrivé... les artisans de la brosse à reluire et les lécheurs de bottes sont aussi arrivés ici. Seuls quelques contributeurs ont encore un peu de sens critique, mais ce site va se faire avaler aussi par la pensée unique...

  • Par slavkov - 16/11/2012 - 15:52 - Signaler un abus bien vu

    ... il n'y a pas que nos "médias" poubelle - fidèles a eux mêmes qui ne veulent pas voir, j'ai l'impression que également pas mal de nos concitoyens ont du avoir les yeux arrachés tant ils ne veulent pas admettre ce qui se passe - accrochés désespérément a leur zakis? ...

  • Par hola - 16/11/2012 - 16:08 - Signaler un abus titre pertinent

    La fonction première d’un journal est de fournir clairement (premier travail du journaliste) des informations fiables (second travail) hors de toutes idéologies; une ligne éditoriale devrait donc être capable de faire face à ses incohérences en acceptant d'être placé devant ses contradictions; à condition d'être capable d'y répondre... Il est apparemment plus simple d'appliquer la censure (on pense surtout au pitoyable "Le Figaro") que d'être pris en flagrant délit de propagande totalement incohérente, devant tous ses lecteurs ! ça en devient plutôt "drôle". En tout cas, très bon article. PS : @féfé : "Le droit à la différence" me semble prendre toute sa place ici; profitez en pour dire quelque chose d'intéressant et pourquoi pas argumenté...

  • Par jerem - 16/11/2012 - 16:20 - Signaler un abus un exilé nous parle de sa base arriere ...

    "Londres pourrait ne jamais récupérer 66 milliards de livres prêtés à 2 banques" Apres les scandales sur le libor , c'est sur la bombe a retardement c'est surement celle que l'on ne voit pas sous ses pattes l'ami exilé. http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/11/16/londres-pourrait-ne-jamais-recuperer-66-milliards-de-livres-pretes-a-2-banques_1791638_3214.html

  • Par jerem - 16/11/2012 - 16:22 - Signaler un abus @zero du rado

    comparez nous donc la croissance fantastique des l'allemagne ces temps ci que l'on se marre un grand coup pour voir .

  • Par Hugo from Caracas - 16/11/2012 - 16:38 - Signaler un abus @Gaspard si vous passez dans le coin

    Et si vous sortiez un peu de Kensington et de Chelsea pour nous faire un article sur la brillante situation économique et sociale de votre pays d'accueil au lieu de participer auu french bashing all day long ?

  • Par Hugo from Caracas - 16/11/2012 - 16:40 - Signaler un abus @Benvoyons

    Nazis même acabit qu'Enarques ? Un peu de mesure voyons.. Même Nadine Morano n'aurait pas dit une telle ânerie...

  • Par General3Gaulle - 16/11/2012 - 17:24 - Signaler un abus Les néoliberaux sont partriotes la bonne blague !

    1/ un journaliste a t'il fouiller les archives de ce journal pour voir ce qu'il put écrire avant la crise de 29 et les autres ? 2/ Mon cher Gaspard y'a pas de patriotisme dans un journal néoliberal car l'ideologie neoliberale detruit les nations. C'est bien vous néoliberaux qui nous vendez dans le package le concept de citoyen du monde c'est a dire de nulle part. Sans parler de la négation de l'altérité des cultures et des civilisations qui va avec cette vision. Les peuples sont vu pour des consommateurs et des esclaves de l'appareil de production au profit d'une olygarchie auquel vous appartenez car a l'évidence vous en tire profit. Ensuite j'entend pas de lecon de patriotisme Français qui habitent a Londres, place financiere qui est un paradis fiscal et qui rassemble le plus de vautour du neo liberalisme. 3/ Que la presse Français cultive la méthode coué face a la crise c'est une évidence. Comment pourrait il etre autrement qui detient le capital de ces médias. On voit mal Libération proprietaire du banquier Rotchild dire la vérité sur la crise surtout que y'a meme pas besoin de censurer les journalistes car soit on a recuperer des incompetents qui comprennent rien

  • Par JS - 16/11/2012 - 17:26 - Signaler un abus Très beau billet, merci

    Très beau billet, merci ! Vous dites en peu de mots ce que bcq pensent.. Bonne continuation

  • Par Hugo from Caracas - 16/11/2012 - 17:52 - Signaler un abus @Benvoyons j'avais bien lu

    et je reste atterré que vous compariez "les marxistes énarques" aux Nazis.... Enfin si vous le ressentez comme tel, je vous conseille d'aller rejoindre Gaspard à Londres...

  • Par ZOEDUBATO - 16/11/2012 - 18:32 - Signaler un abus Hugo from Caracas : parce qu'il y a une différence entre

    communiste et nazis ? Ces 2 partie issue de la gauche (le Nazisme a été inscrit à l'International Socialiste de~1932 à ~1946 ) se sont entraidés de 1932 à 1941 et sont tout deux coupables de crimes contre l'humanité à grande échelle La seule différence c'est que les Nazis ont été jugés pas les communistes

  • Par jaroto - 16/11/2012 - 18:58 - Signaler un abus Faut vraiment être mal informé

    De plus pour quelqu’un qui vit et travaille à Londres !! The Economist c'est toujours l'hôpital qui se moque de la charité et la bombe serait plutot la City ? il me semble ! Un petit rappel a The Economist et a vous même , la dette britannique frôle les 1000% de PIB Pour votre info ! La banque Morgan Stanley a révélé que la dette consolidée de la Grande-Bretagne s’élève à + de 950% de son PIB, ce qui la place en tête des pays les plus endettés , et même devant le Japon !!! A titre de comparaison, la dette des Etats-Unis atteint « seulement » 303% de son PIB ! http://www.dailypressdot.com/uks-debt-reached-huge-numbers/754465/

  • Par Hugo from Caracas - 16/11/2012 - 19:34 - Signaler un abus @ZOEDUBATO

    Hors-sujet, ce n'est pas l'objet du débat, la comparaison se faisait entre Nazis et gouvernants actuels que Benvoyons appelle "marxistes énarques"....pas avec Staline, Pol Pot et Cie....

  • Par Grwfsywash - 16/11/2012 - 19:43 - Signaler un abus @ jerem - 16/11/2012 - 16:20

    Vous avez tout a fait raison de signaler l'existence de cet article. Il ne vous reste plus qu'a lire ce qu'en dit elle-même la presse britannique. Pas de "pensée unique" révérencieuse, là! Il ressort de l'affaire qu'un gouvernement et un état sont très peu compétents pour exercer la tutelle sur des banques! Prenez-y tant que vous y êtes une dose d'humilité, et rappelez-vous le Crédit Lyonnais, c’était pas la crise, alors, c’était juste votre chère gauche Mitterrandienne...

  • Par vangog - 16/11/2012 - 20:08 - Signaler un abus @Hugo from Caracas Pas si"hors sujet" que cela, Zoedubato!....

    Même si les Socialistes Français sont, nous l'espérons tous tous, loin des ravages de l'"internationale Socialiste" et de ses morts, on peut, malgré tout se poser certaines questions quant au dogmatisme idéologique de nos dirigeants! Il y a des points qui posent problème: S'allier aux fascistes rouges, certains d'entre eux étant reconvertis en "écolos pastèques", mais l'ancrage Marxiste demeure! Utiliser les médias inféodes au PS pour relayer les mots d'ordre anti-Sarkozystes, enfumer les Français et faire élire un président très faible et très minoritaire! Noyauter tous les grands corps d'état et les médias grâce aux méthodes héritées du Trotskysme qui n'a jamais été enterré par les idéologues gauchistes! Limiter les libertés publiques par des lois coercitives, favorables a des minorités choisies pour leur potentiel électoral... Plomber l'économie française plus qu'aucun gouvernement gauchiste ne l'a jamais fait... Toutes ces dérives qu'aucun média français ne condamne, doivent être dénoncés par les seuls contre-pouvoirs au Socialisme monopolistique, les journaux étrangers des "pays vertueux" et internet via des sites comme Atlantico!

  • Par Grwfsywash - 16/11/2012 - 20:29 - Signaler un abus «Charlie Hebdo de la City» dit Arnaud Montebourg

    Arnaud Montebourg est "Piggy la cochonne" dans ce "Muppet show" de gouvernement!

  • Par Hugo from Caracas - 16/11/2012 - 20:38 - Signaler un abus @vangog Parano

    Alors là vous nagez en plein délire....j'aimerais que argumentiez un peu vos propos.... Sinon merci pour le Royaume-Uni "pays vertueux", vous devez avoir un niveau CM2 en Eco

  • Par Heizen - 16/11/2012 - 20:40 - Signaler un abus Vous oubliez aussi...

    Bel article, oui j'aimerais des réformes libérales, qu'on paye moins de taes, d'impôts, que les gens aient leur salaire complet, que les entreprises ne soient pas des vaches à lait, etc... Mais vous oubliez une chose : la monnaie. Qui a donner les clés de la création monètaire aux banques privées ? Les Etats depuis Maastricht n'ont plus le droit d'emprunter directement à leur Banque Centrale Nationale à 0%, ce qui fait qu'on paye des intérêts aux banques exorbitants (46% des dépenses de l'Etat !!!!!!!!!). Ensuite, l'euro unique est une connerie, Milton Friedman (pape du liberalisme) le disait très bien : une monnaie unique ne peut pas marcher en Europe, il y a des différences de compétitivité énormes entre pays, ils ont besoin d'une monnaie adaptée à leur pays, on a besoin d'un franc dévalué au niveau du dollar, les Grecs ont besoin d'un drachme 2 fois moins cher que l'euro qui est en fait le mark. C'est 2 sujts intimement lié : Création monètaire + monnaie, sont trop souvent zappé par les libéraux. Comme l'a dit Alain Madelin (maitre libéral de France) "sans l'euro nous n'aurions pas eu ces problèmes, on aurait dévalué de 20 à 30% et la croissance serait repartie.

  • Par walküre - 16/11/2012 - 20:57 - Signaler un abus C'est le lot du socialisme

    Ruiner le pays. Il en a toujours été ainsi. Et pis, ceux qui trinquent sont les plus pauvres. Pour nous, ce sera dans moins d'un an. Que ceux qui ont voté à gauche lèvent la main...

  • Par Atlanticocoboy - 16/11/2012 - 20:59 - Signaler un abus Merci Gaspard Koenig

    Je vous rajoute dans ma liste des éditorialistes qui me rendent moins bête. Il y a de rares oasis où l'on peut encore se ressourcer dans cette immense désert du politiquement correct : - le mardi avec Federbusch - le mardi et vendredi avec Zemmour sur RTL (7h12) - le lundi avec la semaine de Goldnadel - et épisodiquement avec Rayski, Jamet, Aurenche, Le Noan, et j'en oublie certainement quelques uns . Un grand merci à toutes ces personnes !

  • Par vangog - 16/11/2012 - 21:00 - Signaler un abus @Hugo from Caracas Désolé que vous ne m'ayez pas compris!

    car j'ai argumenté du mieux que j'ai pu! Peut-être, en oubliant ses aprioris, pourquoi ne pas relire posément?

  • Par ziglos - 16/11/2012 - 21:54 - Signaler un abus Abonnez-vous à The Economist

    Merci à The Economist ! Abonné depuis cinq ans, je partage à 100% l'analyse de G Koening. The E apporte chaque semaine une analyse de l'économie au niveau mondial, en situant chaque zone ou pays par rapport aux autres, avec intelligence et objectivité, et aucune trace de broutille. Cela peut sembler austère, certes, mais au bout de quelque temps on ne peut plus s'en passer. C'est une véritable drogue. Les autres revues apparaissent fades. J'ai stoppé cet été deux abonnement, Challenge et l'Expansion pour ne pas les citer, vraiment trop brosses à reluire pour le pouvoir de gauche. Aussi, un conseil : abonnez-vous à The Economist. Et merci à notre presse de le prendre comm modèle et de construire un The Economist français.

  • Par Liberte1776 - 16/11/2012 - 23:08 - Signaler un abus On va dans le mur en klaxonnant

    Les reactions au dossier de The Economist sont hallucinantes de puerilite et d ignorance economique. Je suis abonne a The Economist depuis 16 ans. Je ne lis plus un canard francais. Trop de style, trop de mots, trop de compromissions intellectuelles. J ai egalement quitte la France. Ca suffit de se faire pigeonner et culpabiliser par des peigne-culs qui n ont jamais cree de richesse de leur vie. On va dans le mur en klaxonnant. Quel bordel...

  • Par boblecler - 16/11/2012 - 23:33 - Signaler un abus The Economist ne vaut pas le

    The Economist ne vaut pas le Financial Times qui avait fait de Jospin l'homme de l'année 2001, car les 35 heures avaient figé les salaires!!!!! La France avec 4000 milliards d'euros d'Epargne, un salaire ouvrier de 12000 euros par ouvrier contre 19000 euros en Allemagne, ne va pas droit dans le mur à condition de monter en gamme. Suffit de regarder la compétitivité hors coût!!!!

  • Par Hugo from Caracas - 16/11/2012 - 23:42 - Signaler un abus @Liberte1776 et autres fanboys de Gaspard

    On ne réagit pas aux propos de The Economist mais à l'article de Gaspard Koenig qui en tant que non-économiste mélange tout et balance des poncifs sans aller au delà des idées reçues et sans investiguer. Exemples concrets : "Le poids de la fonction publique est étouffant (22% de la pop active" . Quel est le poids de la fonction publique en UK, aux USA, en Suède , en Norvège, en FInlande et en Italie et Portugal ? Je pense que vous aurez une sacrée surprise. Pas de nouvelles entreprises dans le CAC depuis 87 ? à qui la faute ? à l'état ? Lisez plutôt les études d'Algan, Cahuc ou Philippon ... mais bon ils sont français donc..... inaptes à vos yeux.. Je pourrais continuer longtemps comme ça....

  • Par antoinem - 17/11/2012 - 07:06 - Signaler un abus Merci, Atlantico !

    Merci à vous aussi Atlantico, car vous êtes un des rares à faire le boulot que les médias français à la botte des socialistes ne font pas !!! Même le Figaro est devenu "illisible" dans tous les sens du terme depuis le départ de Mougeotte !!!

  • Par Babeux - 17/11/2012 - 12:09 - Signaler un abus Reste donc à Londres...

    Hé Gaspard, reste à londres naturalise toi britanique, et surtout dis à tes futurs compatriotes des quitter l'Europe et de laisser les vrais européens régler leurs problèmes entre eux sans que les Banksters de Londres viennent tenter d'y dicter leur loi. Comment peut on en effet accepter d'ètre dans la communauté Européenne et mettre autant de batons dans les rouesà son fonctionnnement. De gaulle avait raison de ne pas vouloir des britaniques dazns l'Europe!!!!

  • Par Benvoyons - 17/11/2012 - 12:28 - Signaler un abus La France est le seul pays au monde a aimer l'Etat.

    L'Etat en Suède où Norvège qui sont des pays socialistes mais non socialiste marxiste comme la France l'Etat représente 35% du PIB Étude OCDE Les Français adorent l'Etat( 56 % du PIB), du moins son image idéalisée. Un sondage[1] sur les opinions des citoyens de différents pays envers l’économie de marché conclut ainsi que la France est le seul pays au monde hostile à son encontre. Autrement dit, seule la France a un électeur médian anti-libéral. Remarquons que les pays pauvres et les pays ayant ouvertement souffert du communisme sont nettement favorables à l’économie de marché. La Chine est en tête de ce classement, avec 74% d’opinions positives de l’économie de marché, avant même les États-Unis (71%), alors que d’autres puissances émergentes comme l’Inde, l’Indonésie et la Corée (70%), dépassent la Grande Bretagne (67%) et l’Allemagne (65%).

  • Par Benvoyons - 17/11/2012 - 13:45 - Signaler un abus Hugo from Caracas - 16/11/2012 - 23:42 - Tu vas bien le

    comique . Bon il serait mieux pour toi d'être Hugo Bosse et tu trouverais facilement et je ne serais pas étonné que tu rigoles moins. La France est une catastrophe. Suède, Norvège 35 à 38% du PIB. Bon pour leurs réussites ils n'ont pas le formatage du marxisme ENA. Les Marxistes ENA sont encore sur des solutions d'avant et pendant le rideau de fer. La gangrène marxiste ENA tarée tue la France à petit feu.

  • Par cWal - 17/11/2012 - 19:46 - Signaler un abus La france avance !

    Mais si la france fait des réformes ! Le gouvernement précédent a supprimé la pub sur la 2 à 20h30 et celui-ci va autoriser le mariage homosexuel. Si si on avance ! Bon pour ce qui est des réformes fiscales et économiques là par contre faut pas trop en demander...

  • Par Alice .R - 17/11/2012 - 20:47 - Signaler un abus la Presse couve

    Normal que notre Presse couve (euh couvre ) notre GENTIL président. Que "l'économist" et la " méchante" ALLEMAGNE se rassurent en France notre gouvernement nous taxe gentiment: la bière ,le nutella , les boissons énergisantes , une T.V.A oui mais SOCIALISTE et dernière nouveauté la " poétique " taxe d'archéologie(dernier scoop! voir le figaro du jour). Pour la croissance ,notre GENTIL président nous a expliqué qu'il nous suffisait d'attendre!!!

  • Par walter99 - 18/11/2012 - 07:44 - Signaler un abus La bombe c'est l'industrie du high frequency trading!

    C'est la city qui va s'effondrer , leur modèle économique est 100% artificiel, tous leurs placements sont sans aucune garantie, des millions de gogos qui croient encore à la magie de la finance vont être ruinés par les mages de la city. Le prochain crash du high frequency trading mettra fin à cette utopie de l'économie spéculative (des dizaines d'usines de high frequency trading sont dans la banlieue de Londres,ça c'est une bombe!) , suivra un effondrement de la livre (qui a déjà perdu 30%!) Le retour à l'économie réelle sera violent en UK qui n'a plus d'industrie et pas grand chose à vendre....que le vent de ses produits financiers qui vont partir en fumée......Ah! le beau credit crunch, et le bank run qui se prépare....écoutez Delamarche sur youtube pour voir le désespoir des conseil en placement (tapez delamarche débat)

  • Par gegemalaga - 18/11/2012 - 10:38 - Signaler un abus merci

    oui , merci de sortir des polemiques franchouillardes; merci de "remettre les pendules à l'heure" , (au moment ou les médias Français essaient de nous faire croire que The Economist n'est qu'un de ces tabloides dont les Anglais sont friants); puissent , des reactions et infos comme les votres , fassent que les Français ouvrent enfin les yeux!!

  • Par gegemalaga - 18/11/2012 - 10:39 - Signaler un abus merci ( correction)

    lire fairent , et non fassent.

  • Par jerem - 18/11/2012 - 12:06 - Signaler un abus @cWal

    oui et avec cette reforme cela fait 5 ans que les assureurs nous gonflent avec leurs produits assurance maladie et retraite en guise de sponsors des émissions du service publc./ ce n'est pas une petite réforme c'est un GRAND LAVAGE DE CERVEAUX et evidemment les medias ne vont pas en parler et se couper les rentrées publicitaires (dans le secteur prive comme public) ..Arnault a royalement montré la parfaite implication d'un secteur vivant dans la publicité quand on nous a conter les vivres coupées à liberation pour une Une qui certes etait outranciere mais qui finalement a aussi montré que le coté si Feutré et pretendument libre des medias etait relatif ...... Les reportages sur le BTP à TF1 ne sont pas des mythes mais des realités par leur absence totale . ou sont donc les enquetes de la presse ecrite sur els modeles economiques des chaines d'information ? ou sont les enquetes des medias audiovisuels sur les modeles econ de la presse ecrite ? Meme Capital qui pourtant nous en a servi des demonstration sur des tas de secteurs , bizaremment n'est pas capable de parler du sien .... pourtant ca interesserait de conniatre les marges des productions teles (fiction , docs , infos)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gaspard Koenig

Gaspard Koenig (@gaspard2012) Gaspard Koenig dirige le think-tank GenerationLibre. Il est également Vice-Président du Parti Libéral Démocrate. Il a notamment publié La nuit de la faillite (Grasset, 2013).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€