Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Medine et le djihâd au Bataclan ou la tentation contre-productive de la censure

Les 19 et 20 octobre prochains, le rappeur controversé Médine doit se produire au Bataclan. Recevoir celui qui chante son rejet de l’Occident et de la Laïcité dans la salle où 90 personnes ont été massacrées au nom de l’islamisme, n’est pas du goût de tous. Une partie des opposants à l’organisation de ces concerts réclame une intervention des pouvoirs publics. Une demande de censure à double tranchant.

Médine au Bataclan

Publié le
Medine et le djihâd au Bataclan ou la tentation contre-productive de la censure

 Crédit CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Le rappeur Médine connaît un formidable gain de notoriété depuis l’annonce de deux dates de concert en octobre, au Bataclan. Hors de question, pour les opposants à ces concerts, de laisser le chanteur se produire dans cette salle dont la simple évocation renvoie aux effroyables attentats du 13 novembre 2015.
 
En cause, un album de 2005 intitulé « Djihad, le plus grand des combats est contre soi-même », et les paroles de son titre « Don’t Laïk », dans lequel il chante «Crucifions les laïcards comme à Golgotha », ou encore «A la journée de la femme je porte un Burkini ». Ce cocktail explosif de provocation et de positions anti Laïcité est complété par une photo de quenelle, chère à Dieudonné, par ses témoignages dans des vidéos polémiques du média Qatari AJ+ (Al Jazeera), et par sa participation à des réunions publiques aux côtés d’islamistes notoires comme Tariq Ramadan.
 
Le rappeur avait exprimé des regrets au sujet de « Don’t Laïk », déclarant qu’il avait été trop loin. Las, l’opposition ne décolère pas, et deux types de réaction se mettent en place : la pression sociale, et la demande de censure.
 

La pression sociale, le signe d’une société vivante

Le Bataclan est une salle privée, et ses dirigeants sont parfaitement libres de choisir la programmation des concerts qui y sont donnés, dans les limites fixées par la Loi.
 
Libre à chacun, en échange, d’exprimer son opinion sur cette programmation, et de s’organiser avec d’autres pour faire porter cette opinion. Mais gare au retour de bâton dans le choix des arguments avancés, car le camp d’en face dispose des mêmes droits. 
 
Toutes ces manifestations, et tous ces modes d’expression de l’opinion, sont sains dans une Démocratie. Ils contribuent à faire vivre le débat public, et à définir les us et coutumes des sociétés dans lesquels les citoyens libres souhaitent évoluer.
 
Mais pour cela, il faut convaincre, et l’époque n’est plus aux esprits ouverts. Ce qui pousse certains opposants à réclamer une intervention de l’Etat, pour faire interdire ces concerts.
 

Une censure risquée

La censure a l’avantage d’être rapide et efficace, et elle est toujours considérée comme légitime par les censeurs, qui jugent que l’Etat a vocation à faire respecter ses principes sur son territoire. Mais cette arme, en plus de bafouer nos droits fondamentaux à la liberté d’expression, est dangereuse,
pour trois raisons majeures. 
 
D’abord, elle place les censurés dans une position de victime, à notre époque où raison est systématiquement donnée à celui qui se place le plus bruyamment dans cette position. (D’où la perpétuelle et insupportable concurrence victimaire).
 
Ensuite, elle est inefficace à long terme. A l’heure des réseaux sociaux et de la suspicion permanente contre l’Etat et les médias, les canaux de communication sont trop nombreux, et les moyens des censeurs trop réduits, pour efficacement étouffer des opinions. Si détestables qu’elles puissent être, ces opinions trouveront toujours des moyens de se répandre, renforcées par la censure elle-même, opérée par un Etat jugé suspect, et appuyée par le silence de médias honnis.
 
Enfin, si le citoyen accepte de voir des idées censurées, il s’expose à voir ses propres idées être réduites au silence un jour, au gré de l’air du temps, de l’alternance du pouvoir, ou de changements dans la population.
 
D’ailleurs, au vu des récents discours d’Emmanuel Macron face aux évêques de France, au vu de son peu d’intérêt à s’emparer du sujet de la Laïcité, et au vu des conseils dont il s’entoure, il est hasardeux de parier que le couperet de la censure s’abattra sur la cible souhaitée par les opposants au concert de Médine. Ils pourraient bien, au contraire, être les premiers à s’attirer les foudres de l’Etat.
 

Un combat à repenser

Ainsi, l’appel à la censure est tentant, bien qu’immoral, mais le contexte actuel la rend dangereuse et inefficace à long terme. Seule une mobilisation citoyenne soutenue peut redéfinir les limites que notre Etat a renoncé à fixer.
 
Quant à Médine, il a déjà gagné. Sa stratégie de provocation et victimisation est imparable. Que les dirigeants du Bataclan reculent, ou que l’Etat le censure, il se posera en victime.
 
En provoquant sciemment des levées de bouclier dont il pourra s’offusquer par la suite, il soude son camp autour de lui, tout en profitant de cette détestable tendance à donner raison à quiconque confisque la position de la victime.
 
Toute une bataille intellectuelle est à mener sur ce front. Bataille titanesque où la raison doit reprendre pied, malgré les courants contraires, face à une société privilégiant de plus en plus l’émotionnel.
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Rayski - 11/06/2018 - 12:39 - Signaler un abus Jamais....

    ....rien lu d'aussi niais !

  • Par 2bout - 11/06/2018 - 15:21 - Signaler un abus A noter,

    on est toujours une victime quand la censure sévit, mais la Justice a le pouvoir de vous reconnaître coupable en cas de délit.

  • Par Benvoyons - 11/06/2018 - 15:59 - Signaler un abus En fait vous dites que Médine le fait sciemment & donc

    qu'il faut laisser faire un homme qui est intellectuellement malhonnête puisqu'il fait ça c'est à dire chanter & danser sur les cadavres du Bataclan avec ses chansons pour gagner en notoriété & aussi augmenter les Haines de ses dégénérés & des nôtres . Donc en fait ce Médine organise une provocation pour obtenir une guerre civile & vous lui donnez raison & vous préconisez de s'en satisfaire ???

  • Par Benvoyons - 11/06/2018 - 16:11 - Signaler un abus Va falloir mettre1voile Islamique sur la plaque commérorative

    de l'Attentat Islamique du Bataclan pour éviter l'Islamophobie provocante de cette plaque avec le nom de tous les morts de l'Attentat Islamique. "La direction Bataclan a interdit samedi à2membres du groupe américain d'entrer dans la salle en raison ds déclarations polémiques de son chanteur, a indiqué à l'AFP cod." http://www.cnews.fr/france/2016-11-12/attentats-de-paris-reouverture-du-bataclan-samedi-soir-avec-un-concert-de-sting … … … https://www.lemonde.fr/musiques/article/2016/11/13/un-an-apres-les-attentats-sting-au-bataclan-pour-une-liesse-cathartique_5030245_1654986.html … … …

  • Par jakem - 11/06/2018 - 16:26 - Signaler un abus Article a priori

    raisonnable et qui cherche à convaincre en déployant une cohérence basée sur un abus de langage. Interdire le concert de cette racaille ne serait pas de la censure, mais pourrait / DEVRAIT être un acte judiciaire conforme à notre législation ( si elle était plus juste ) disposant qu'il est interdit de promouvoir l'islamisme, le coranisme par quelque moyen que ce soit, et donc que les nuisances sonores de ce type ne peuvent être diffusées chez nous, en France. Une autre loi, ou un article complémentaire, devrait interdire l'éloge du totalitarisme ( rouge ou bleu ou vert ou rose ou jaune ...) à l'endroit même où ses séides ont tué car ce serait considéré comme une profanation. Et cette condamnation s'appliquerait à la séance de " j'irai courir sur vos tombes " avec Gouda 1er et Merkel, et le happening prévu par l'Hidalgo au Père Lachaise.

  • Par Marie-E - 11/06/2018 - 17:37 - Signaler un abus Je viens de lire

    Que le nommé Medine à comme soutiens Marwan Mouhammad du CCIF, Yassine Belattar et Kassovitz. Quand je pense qu'il n'y a plus de réservation possible car tout est complet, je me dis qu'il y a quelque chose de pourri dans ce pays

  • Par kelenborn - 11/06/2018 - 18:09 - Signaler un abus Non Rayski ce n'est pas niais

    Je ne suis sans doute pas d'accord avec lui mais cela mérite plus que d'être balayé d'un simple revers de main! Les niais, on les connait: ici c'est Vangode, Benvoyons et quelques autres encore. Il ne faut pas oublier que les démocraties n'ont jamais interdit les partis communistes mais les régimes communistes ont réprimé toutes formes d'oppositions. Pas de liberté pour les ennemis de la liberté: la formule est connue mais....il ne faut pas se plaindre quand la même formule est utilisée pourétouffer ce que les sacs à merde Plenel, Boniface, Joffrin et consorts appellent la fachosphère. Le problème qu'il pose est celui qui s'est toujours posé à toute démocratie face à ses ennemis: que faire sans faire comme eux! ? Il parle de combat titanesque et il a raison même s'il se garde bien de proposer la moindre piste! Il ne faudrait quand même pas oublier que les lois mémorielles ont été imposées par des Gayssot et autres Taubira dans le sillon de l'interdiction du négationnisme de la Shoah (voir suite)

  • Par kelenborn - 11/06/2018 - 18:16 - Signaler un abus suite

    Qui a gagné dans cette affaire ? Au passage, si Jospin, en 86 , face à l'affaire de Creil n'avait pas exhumé la laïcité et avait plutôt mis en avant la question des droits de l'Homme , on n'en serait peut être pas là! Dénoncer inlassablement l'Islam comme rétrograde , criminogène et obscurantiste voila le combat! D'ailleurs Gambetta ne s'y était pas trompé: "le cléricalisme , voila l'ennemi": on fait comme si la laïcité avait été une démarche intellectuelle alors qu'elle fut la capitulation de l'Eglise! et c'est en s'appuyant sur une interprétation évidemment personnelle de la laïcité que les intégristes réclament le droit des imams à professer le Djihad! Non Rayski! on t'aime bien, on peut partager (et c'est mon cas ) tes colères mais cela mérite réflexion ! malheureusement je suis tenté de dire!

  • Par kelenborn - 11/06/2018 - 18:28 - Signaler un abus Ah2bouh

    En cas de délit ...oui... Il est où le délit? Parce que, à ce que je sache, pas grand chose n'a été "criminalisé" à ce jour! J'ai la plus profonde abjection pour les barbus mais, si on veut taper dessus, il faut encore poser clairement aux yeux de tous et avec l'accord de la quasi unanimité la règle selon laquelle ces gens la n'ont pas de place dans l'humanité. C'est seulement sur cette base que l'on peut ensuite interdire sans risquer d'être contredit. Israel ne s'emmerde pas avec ce type de débat! les arabes les emmerdent: ils les flinguent! au nom...du droit des juifs à vivre en paix et dans la sécurité! Le combat titanesque il est la et le reste n'est que matière à leur donner des arguments! L'an dernier on a interdit à Black M un concert à Verdun: pourquoi cela a-t-il été possible? Parce qu'en face, personne n'était organisé pour tirer parti de l'interdiction! Or même ici, on a des gens pour défendre Dieudonné!

  • Par Carl Van Eduine - 11/06/2018 - 18:39 - Signaler un abus Niaiserie ou masochisme ?

    Rayski a raison : si au nom des principes, on laisse agir des gens dont la parole est l'arme, quand cette parole arme ce et ceux qui vous tuent, c'est du masochisme. Relisons la déclaration des droits de l'homme : les assassins d'Allah l'utilisent pour imposer sous couvert de religion une théocratie raciste et sexiste _ l'Islamisme _ , en utilisant l'article 2. Mais l'article 30 est très clair : " Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant, pour un Etat, un groupement ou un individu, un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés." Il fait écho à l'article 1 qui dit : " Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. " Or les Islamistes ignorent cette fraternité, ils se placent donc hors de cette déclaration. Nous tolérons TOUTE religion, musulmane ou autre qui respecte nos valeurs, notre culture, notre drapeau, nos lois ET pas l'Islamisme dit radical qui guerroie et tue chez nous : Charlie, Nice, Bataclan etC

  • Par 2bout - 11/06/2018 - 19:30 - Signaler un abus Le parallèle ...

    avec (l'ancien membre de) Sexion d'assaut est évident, mais dans un autre genre, celui avec Cantat aussi. Et là, on se demande si l'association « Osez le féminisme » a bien anticipé avant de se lancer dans une démarche de censure. Donc, puisque les règles de morale sont devenues au fil du temps des Lois, quelles règles ont été ou pourraient être enfreintes par ce chanteur ? Et avec plus de 65000 avocats recensés en France, c'est-à-dire plus de 3 fois le nombre d'adhérents actifs au PS, il est certain que si il y a la volonté, il y aura la démarche.

  • Par Atlante13 - 11/06/2018 - 20:05 - Signaler un abus Intellectuellement infect,

    le genre de type qui a tellement peur de son ombre qu'il ne sort que les jours de pluie. Minable. Mais il n'est pas le seul, j'attends encore les réactions des socialistes et gauchos de tous poils, tous ces faux-culs qui portaient le tee-shirt "Je suis Charle" devant les caméras, où sont-ils? Et ces mêmes gauchos déposant des gerbes de fleurs pour le Bataclan, où sont-ils? En train de ch**r dans leurs frocs?

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 11/06/2018 - 20:18 - Signaler un abus @nicolasMortauxcons

    “”Seule une mobilisation citoyenne soutenue peut redéfinir les limites que notre Etat a renoncé à fixer.“” ..........Is se mord la queue pépère a force de se contortionner, car d´un coté, la censure serait immorale et de l'autre l' état ne prend pas ses responsabilité. Alors il est a la rue et dit tout et son contraire ! Il devrait se lancer en politique.

  • Par kelenborn - 11/06/2018 - 20:30 - Signaler un abus Par Carl Van Eduine

    C'est gentil mais la discussion ne porte pas sur ce sujet. Je partage avec Rayski une aversion sans fond vis à vis de l'Islamisme et même de l'Islam qu'à l'instar de Houellebecq, je tiens pour une religion de cons. la question de savoir si ce Moreau est complaisant ou non avec le danger islamique est secondaire. La vraie question est: en censurant, tire-t-on plus d'avantages que d'inconvénients et c'est celle qu'il pose: ce n'est donc pas une question de morale mais d'efficacité. Les républicains (de gauche -donc socialo gauchistes pour étronner comme Vangode) de la fin du 19 eme attaquent l'Eglise de front: le cléricalisme voila l'ennemi ( Gambetta) . Aujourd'hui les complices des meurtriers islamistes s'appellent Plenel, Boniface, Joffrin, Delhy, Croisssandeau, Demorrand et la clique de Fiente Inter....Ceux la n'attendent que cela pour servir de caisse de résonance et ce ne sont pas les beuglements de Vangode qui vont les effrayer!!! Je ne sais si Moreau est honnête ou non , Rayski a sans doute moralement raison mais comme disait ce connard de Laignel , il a peut être politiquement tort

  • Par kelenborn - 11/06/2018 - 20:39 - Signaler un abus Ah2bouh

    Alors, si en plus ils devaient engager un combat judiciaire et le gagner!!!!!!!!!! Rayski est quand même bien placé: il a pu voir, au moment de l'affaire du burkini les gesticulations de Castelnau sur Louseur qui se sont terminées en débandade quand le Conseil d'Etat a tranché sur la base d'une jurisprudence qu'il a lui même construite au fil des temps et qui est l'expression de la raison d'Etat! Et ne parlons pas de la Cour européenne! Alors, certains peuvent toujours trainer ce Moreau (que je ne connais pas) dans la merde mais par prudence ils devraient lire ce qu'il écrit ! Encore une fois s'il suffisait que Vangode dégueule pour que Daesh rende les armes cela se saurait ! Et...une réponse de notre Benoit serait intéressante!

  • Par Benvoyons - 11/06/2018 - 21:07 - Signaler un abus Einstein

    “Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.” Voir même accompagne le phénomène par provocation pour prolonger sa haine avec des Chansons.

  • Par vangog - 11/06/2018 - 22:40 - Signaler un abus L’injustice est la première pierre de la dictature!

    cette France macroniste en pleine décomposition sanctionne Marine Le Pen pour avoir dénoncé le terrorisme islamiste, alors sa justice partiale est incapable de sanctionner Medine faisant l’apologie du terrorisme islamiste...Nous assistons à une lente mais certaine dérive dictatoriale de la France macronisée à sec, dont le mépris pour les victimes du bataclan est le moindre des signes de décadence...résistance!

  • Par poil à gratter - 12/06/2018 - 02:45 - Signaler un abus Deux poids deux mesures

    Quand il s'agit de censurer Dieudonné les memes qui prônent la liberté d'expression pour cet islamiste, n'en parlent pas alors! Le deux poids deux mesures est tjrs d'actualité visiblement! Et pour ceux qui prennent la caution artistique pour excuser l'inexcusable, diraient ils la même chose si c'étaient des thèses nazies qui étaient "artistiquement" mises en musique? Ce genre d'article et de position me fait gerber! A vous lire il faut se soumettre et tout accepter, sous peine de donner raison au responsable de cette provocation. Donc il faudrait laisser faire? A quel moment pourrions nous alors nous indigner sans "donner raison"?

  • Par Carl Van Eduine - 12/06/2018 - 13:18 - Signaler un abus A Kelenborn

    Désolé c'est vrai je détourne l'article vers mon propre argumentaire. Car je fais résolument partie de ceux qui croient qu'il n'y a pas de liberté pour un ennemi de la liberté, surtout quand très prosaïquement, sa liberté consiste à tuer ma culture, voire ma personne si je n'accepte pas sa domination. Je trouve étrange que des pseudos intellos continuent de se mortifier au nom des guerres coloniales dont ils oublient qu'elles ont commencé avec ... l'expansion arabo-musulmane, qui a précédé de loin l'épisode des Croisades, expansion qui s'est poursuivie avec Poitiers, les barbaresques qui ont provoqué la conquête de l'Algérie. Une expansion qui se produit aujourd'hui sous l'arme fascinante de l'immigration qui fait basculer peu à peu les équilibres culturels, et qui se traduira soit par une soumission, soit par une guerre civile ; Charlie Hebdo, le Bataclan, Nice : cette guerre est en route. Alors franchement, ce rap là ... Nous sommes tellement pacifistes si ce n'est lâches, que nous prenons pour de la censure ... de la légitime défense. Ce qui rappelle que pendant que les moines de Byzance parlaient du sexe des anges, les Turcs prenaient les murs de la ville. Ca recommence !

  • Par ISABLEUE - 12/06/2018 - 17:11 - Signaler un abus un diplomé d'une école de commerce

    qui veut nous donner des leçons.... C'est le monde macron....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nicolas Moreau

Diplômé d'école de commerce, Nicolas Moreau a exercé en tant qu'auditeur pendant une décennie, auprès de nombreux acteurs publics, associatifs et privés.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€