Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 21 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mais d'où vient ce mystérieux monolithe à la surface de Phobos, la lune de Mars ?

Les astronomes l'ont repéré il y a maintenant 18 ans de cela. Et pourtant, cet étrange bloc de pierre de 90 mètres de hauteur à la surface de Phobos, l'une des lunes de Mars, continue de fasciner et d'alimenter les théories les plus folles. Comment expliquer sa présence ?

Objet non identifié

Publié le
Mais d'où vient ce mystérieux monolithe à la surface de Phobos, la lune de Mars ?

Mais qui aurait bien pu déposer cet imposant monolithe à la surface de Phobos, cette minuscule lune de Mars ? Cette interrogation n'a pas été prononcée par un quelconque conspirationniste, mais bien par l'un des astronautes les plus célèbres du XXème siècle, Buzz Aldrin. Lors d'une émission télévisée sur la chaîne américaine C-SPAN en 2009 (vidéo), le deuxième homme à avoir posé le pied sur la Lune en 1969 a fait part aux téléspectateurs de l'étrange structure "en forme de patate" située au beau milieu d'une plaine, à la surface de Phobos, l'une des lunes de Mars. "Eh bien l'univers l'a mis là, ou si vous préférez, Dieu l'a mis là", suggère l'astronaute.

Mais vous vous en doutez, il ne s'agit pas de l'unique théorie sur le sujet. Dans un article publié le 24 septembre 2016, la BBC fait le tour des explications plus ou moins convaincantes que l'on attribue au fameux monolithe de Phobos.

Éclat rocheux

Photographié pour la première fois en 1998 par le satellite Mars Global Surveyor, le monolithe de Phobos a tout de suite été sujet à controverses. En raison du faible nombre de pixels sur les images de l'époque, cet imposant rocher prenait des allures rectangulaires, forme peu naturelle que certains ont attribuée à une intervention extraterrestre. D'autres étaient même persuadés que pour une raison ou pour une autre, la Nasa elle-même l'avait déposé là-bas. Les théories conspirationnistes se sont multipliées, reposant notamment sur le fait que d'autres planètes, telles que Mars, comptaient également à leur surface des monolithes semblables.

La communauté scientifique, elle, est plus terre-à-terre. La théorie la plus couramment véhiculée entre astronomes considère que ce monolithe ne serait rien de plus qu'un gros éclat de roche planté dans le sol à la suite de sa chute du haut d'une falaise, aujourd'hui érodée par le temps. En outre, certains attribuent cet éclat à l'un des multiples impacts d'astéroïdes subis par cette Lune, comme en témoigne les larges et nombreux cratères qui la défigurent. D'autres estiment que ce gigantesque roché provient de Mars, d'où seraient provenus de très nombreux débris au cours des précédents impacts. Enfin, d'autres géologues soutiennent que ce monolithe ne serait autre qu'une partie solide du manteau rocheux de Phobos, mis en relief au fil du temps par l'érosion du manteau tellurique aux alentours. Cette dernière théorie avait, en 2007, suscité l'émoi au sein de la communauté scientifique, qui voulait alors organiser une mission sur Phobos afin d'analyser ce bloc rocheux et ainsi collecter de précieux indices sur la genèse de cette lune. Encore de nos jours, le mystère demeure insolvable.

Naissance de Phobos

En dehors de ce monolithe, Phobos demeure un mystère pour bien des scientifiques. D'ailleurs, comment sont apparues ces deux Lunes, Phobos et Déimos ? La théorie la plus communément acceptée est celle d'une collision dévastatrice entre un astéroïde et Mars, dont les débris expulsés se seraient regroupés en deux conglomérats, qui, lissés par le temps, auraient fini par former ces deux lunes. La Lune serait également née de la même manière. Mais les raisonnements scientifiques, un tel impact n'aurait pas pu donner naissance à deux petites lunes, mais bien à une seule lune de plus grande taille. Deux études publiées en 2016 établissent un scénario alternatif, faisant état d'une plus grosse lune en plus des deux petits satellites naturels actuels. Cette première lune aurait fini par se désintégrer en raison de son orbite trop proche autour de Mars, tandis que Phobos et Deimos auraient "survécu". Le compte à rebours est d'ailleurs lancé avant que Phobos ne finisse par disparaître : d'ici 50 millions d'années, estime la Nasa, la lune devrait s'écraser sur Mars et se désintégrer. Pour donner naissance à une nouvelle lune ?

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€