Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 25 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

LR : Vers un programme remixé sous forme de synthèse sarko-filloniste pour mener la bataille aux législatives

Les Républicains s'orientent vers une synthèse des programmes entre fillonistes et sarkozystes en vue des législatives.

Retour aux sources

Publié le - Mis à jour le 5 Mai 2017
LR : Vers un programme remixé sous forme de synthèse sarko-filloniste pour mener la bataille aux législatives

Atlantico : Les Républicains, pour reconquérir leur socle électoral, envisagent un projet qui prévoit notamment la baisse de l'impôt sur le revenu mais également l'exonération des heures supplémentaires. Faut il y voir une forme de synthèse entre le fillonisme et le sarkozysme ?

Maxime Tandonnet : Les deux candidats prévoyaient une baisse de l'impôt sur le revenu mais seul Sarkozy annonçait le retour de la défiscalisation des heures supplémentaires qui fut une mesure phare de son quinquennat. On peut donc voir dans ces propositions fiscales un geste en faveur des sarkozystes. Pour autant, je ne suis pas sûr que ce soit la seule grille d'analyse. Il me semble que cette volonté affichée par les Républicains transcende les différentes "chapelles" du mouvement. La baisse de l'impôt sur le revenu et le rétablissement des heures supplémentaires constituent des attentes très fortes de l'électorat de droite.

Il me semble que le refus du rétablissement de la défiscalisation des heures supplémentaires par M. Fillon, dans son programme des primaires, manifestait une volonté de se démarquer du sarkozysme et du mandat de ce dernier. Le ralliement des Républicains à cette mesure souligne sans doute une volonté de sortir de la logique individuelle et suicidaire des primaires pour retourner à une démarche collective répondant à l'attente d'une large fraction de l'opinion.

Bruno Jeudy :  J'y vois surtout l'influence de Nicolas Sarkozy et de ceux qui l'ont soutenu pendant la campagne de la primaire à commencer par Eric Woerth qui est chargé de rédiger le programme législatif des républicains. J'y vois aussi l'influence et l'idylle entre Baroin et Wauquiez, le premier ayant le poste de Premier ministre en cas de victoire aux législatives et le second voulant prendre la direction du parti lors du prochain congrès. C'est vrai que la compatibilité des programmes de Nicolas Sarkozy et de François Fillon est sans doute plus facile à réaliser qu'avec celui de Juppé qui semblait opposé aux deux autres. Il avait un point central plus centriste, plus modéré pour un parti de droite que les programmes de Nicolas Sarkozy et François Fillon qui dans le fond se rapprochent. 

Ce nouveau programme qui serait d'inspiration sarkozyste et filloniste  serait une sorte de pis-aller faute de pouvoir tout refaire d'ici les législatives de juin. Éric Woerth va bricoler un programme en reprenant quelques mesures François Fillon, pas mal de celles de Nicolas Sarkozy comme les heures défiscalisées (grande mesure du quinquennat Sarkozy ou encore la baisse d'impôt sur le revenu qui ne figurait que sur le programme de l'ancien président pendant les primaires)
 
Si le parti valide ce pouvoir c'est une perte d'influence des juppéistes qui sont moins présents dans les instances partisanes et qui ne se retrouvent pas dans le tandem qui se dessine dans cette campagne qui sera dominée par les sarkozystes (François Baroin Laurent Wauquiez Christian Jacob) et la direction intérimaire des républicains qui est dominée par les fillonistes (Bernard Accoyer, Gérard Larcher, Isabelle le Callennec…)
 

En quoi ce projet est-il être cohérent dans l'optique de préparer les législatives ? Avec de telles mesures, comment la droite est elle en train de se positionner vis à vis d'Emmanuel Macron dans cet objectif ?

Maxime Tandonnet : Cette nouvelle est importante. Elle souligne que la droite a la volonté de tirer un trait sur le passé sordide de ces derniers mois. Elle ne va donc pas se contenter de récupérer le programme de François Fillon mais veut proposer autre chose à ses électeurs. Le signal est très clair. Si une partie des Républicains a déclaré son intention de voter Macron contre le Pen, cela n'implique pas une soumission à la politique annoncée par M. Macron. Il y a une logique présidentielle, le choix du chef de l'Etat, qui sera notamment en charge de la représentation de la France à l'international, et une logique parlementaire, le choix d'un programme de gouvernement et d'un Premier ministre. En préparant un programme nouveau distinct de celui de M. Macron, la droite met en pratique sa volonté de ne pas se résigner à rester dans l'opposition. Elle se prépare à une cohabitation. Il me semble que tout ceci est parfaitement sain sur le plan de la démocratie et du respect des institutions de la Ve République qui distinguent clairement la notion de chef de l'Etat et celle de gouvernement du pays. La droite a l'intention de gouverner si elle obtient une majorité et donc de réaliser par les législatives l'alternance qu'elle n'a pu réussir par les présidentielles.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 29/04/2017 - 10:55 - Signaler un abus Pauvres mecs

    C'est pas ça le sujet!

  • Par Nicolas V - 29/04/2017 - 11:46 - Signaler un abus Tout à fait

    Hors sujet. Pas une voix pour LR. Ce conglomérat est une insulte à notre intelligence Cet article sur les combinazione n'intéresse personne

  • Par clint - 29/04/2017 - 13:45 - Signaler un abus @Deudeuche : oui, d'accord avec vous !

    Enfin une recomposition de ce parti "de la carpe et du lapin" !

  • Par pale rider - 29/04/2017 - 13:50 - Signaler un abus +1 aux précédentes remarques

    Le LR est mort et ses dirigeants ne s'en rendent pas compte.Ils sont d'abord tombés dans le piège FN tendu par la gauche : de peur panique d'être assimilés FN ils ont abandonné leurs valeurs naturelles : protection des gens, défense des familles etc : ils ont perdu leur électorat conservateur. Et ils viennent de se faire piquer leur électorat centriste à leur nez et à leur barbe. Il ne reste plus personne , fermez le ban. Bravo , plus bête , cela n'existe pas . Je n'irai pas pleurer sur leur sort , ils méritent l'abandon . Ils portent une responsabilité immense sur ce qui va advenir du pays .

  • Par Deudeuche - 29/04/2017 - 14:16 - Signaler un abus @clint

    Pour des raisons opposées, nous sommes d'accord !

  • Par prifar - 29/04/2017 - 14:26 - Signaler un abus Si c'est bon si ça permet

    Je vois des grands hommes de mauvaise foi dans les commentaires précédents .... il faut bien tenter une tactique pour avoir au moins des députés et qui c'est former le prochain gouvernement Alors les grincheux diront toujours du mal de ceux qui veulent encore y croire Et vous que proposez vous se fondre dans le macronisme ou dans la marine .... que diable défendons nos idée et n'allons pas faire la cour et même se prostituer chez les Emmanuel hollande ou chez les lepen père et fille avec un programme économique mitonner par un gauchiste

  • Par mymi - 29/04/2017 - 15:44 - Signaler un abus Merci prifar

    Ax autres commentateurs : Si vraiment vous pensez plus à la France qu'à vos détestation s personnelles (que je comprends parfaitement), vous donnerez votre soutien LR aux législatives, seul espoir que nous pouvons avoir pour contrecarrer les projets pro-immigration, pro LGBT et économiquement la ruine annoncée des classes moyennes et des petits propriétaires. Alors, après m'être abstenue au 2eme tour pour affaiblir au maximum micron la marionnette qui s'la pète, je voterai LR aux législatives pour tenter de sauver ce qui reste de notre pauvre France

  • Par mymi - 29/04/2017 - 15:45 - Signaler un abus Merci prifar

    Ax autres commentateurs : Si vraiment vous pensez plus à la France qu'à vos détestation s personnelles (que je comprends parfaitement), vous donnerez votre soutien LR aux législatives, seul espoir que nous pouvons avoir pour contrecarrer les projets pro-immigration, pro LGBT et économiquement la ruine annoncée des classes moyennes et des petits propriétaires. Alors, après m'être abstenue au 2eme tour pour affaiblir au maximum micron la marionnette qui s'la pète, je voterai LR aux législatives pour tenter de sauver ce qui reste de notre pauvre France

  • Par pandore - 29/04/2017 - 16:04 - Signaler un abus Soit disant....

    Fillon avait le meilleur programme, à l'unanimité des LR et de l'UDI et ces cons là l'ont torpillé.....Qu'ils aillent se faire foutre

  • Par raslacoiffe - 29/04/2017 - 16:11 - Signaler un abus OK avec Mymi et Prifar

    Comme eux abstention le 7 mai et vote LR pour les législatives. Le LR enfin débarrassé des juppéistes me va bien. Le tandem Baroin Wauquiez aussi. Nous devons gagner cette alternance qu'on nous a volée.

  • Par Nicolas V - 29/04/2017 - 16:33 - Signaler un abus Voter LR ?

    Mais LR est LGBT, immigrationiste , anti-France. LR a été phagocyté par le centre, NKM, Juppe, RAF., Apparu, Le Maire etc... Voter LR est un suicide Barouin, un frere pas très catholique bien que très cathodique

  • Par pale rider - 29/04/2017 - 17:19 - Signaler un abus +100 @Nicolas V

    Exit le LR , 30 ans de nullité de mensonges et de veulerie . La réalité est qu il n existe pas de parti représentant la droite libérale conservatrice . Autant rester chez soi que de se livrer à cette mascarade d élection.

  • Par Liberte5 - 29/04/2017 - 19:13 - Signaler un abus Il ne sert à rien de rafistoler un parti qui ne représente

    plus rien et qui a failli. Je suis d'accord avec @pale rider seul un parti libéral en économie et conservateur sur les valeurs peut redresser la France. La soupe que nous préparent Baroin, Woerth et Wauqiez , c'est juste pour gagner des élections. Pas pour redresser la France.

  • Par Mamounette - 29/04/2017 - 19:50 - Signaler un abus Programme LR

    L’année dernière, il y a eu des conventions à Vaugirard concernant l'établissement d'un programme LR. Après chaque convention les militants votaient sur les propositions, naturellement, ce programme fut taxé de sarkozysme, souvenez-vous des critiques.!!!! Ce programme existe, Eric Worth le connait, il était secrétaire à l'époque, il suffit de l'adapter.et de le marier avec le meilleur de celui de Fillon. Au lieu de râler, il est utile de se serrer les coudes et que le cher Macron n'est pas une AN à sa botte. Si, on observe bien Minet Arc en Ciel, dans tous ses débats il occulte les Législatives, il veut procéder par ordonnances, il oublie qu'il faut une loi d'habilitation votée par l'AN. Il faut qu'il subisse une cohabitation et non une coalition comme il semble le dire, ce qu'il refuse. Une bonne cohabitation pure et dure, et pour cela il faut gagner les Législatives, nous avons perdu la Présidentielle, il faut arrêter l’hémorragie. Pour le deuxième tour, c'est nous qui sommes dans le bureau de vote et qui mettons le bulletin ou appuyons sur la touche, les "ténors" peuvent dire ce qu'ils veulent, nous sommes libre de notre choix, il faut calculer pour que Macron soit mal élu.

  • Par hannibal barca - 29/04/2017 - 23:52 - Signaler un abus La droite doit appliquer son programme

    Chaque fois qu elle prend le pouvoir la droite s amollit ,elle se montre incapable de parler de la France ,seulement qu a travers une europe malade ,endettee ,afaiblie et reduite a etre le caniche des US. La Françe doit avoir une voix forte ,independante ,parler aussi bien avec les Russes ,les Chinois que les Us Nous les actifs ,en avons marre des impots ,de cette classe politique qui profite royalement ,monarchiquement du pouvoir... Ne pouvez vous pas etre simple ,prendre exemple sur les pays du nord ou les ministres voyagent en classe eco mangent normalement ne demandent pas des frais de bouche de coiffeur Oui les gens en ont plus que marre

  • Par vangog - 30/04/2017 - 05:33 - Signaler un abus Le remixage, c'est maintenant!

    Tous les collabos de l'Allemagne et de l'UE, réunis pour sauver leur mauvaise gamelle, gauche et droite confondus! à force de remixer les mêmes programmes, depuis quarante ans, c'est devenu de la bouillie que même les chats ne veulent pas...er la couleur est la même à gauche qu' à droite: vert-caca-d'oie...beuuuuuurk!

  • Par georges974 - 02/05/2017 - 06:40 - Signaler un abus La garde meurt mais ne se rend pas

    LR n'aurait pas dû demander à ses électeurs quelque chose qu'elle ne pouvait obtenir ni exiger : le vote Macron. Nous électeurs de Fillon, nous savons où est notre maison, nous savons que MLP ne peut être élue, et dons nous comptons profiter de l'occasion pour filer qq sueurs froides à la gauche. En revanche nous ne comprenons pas que certains de nos dirigeants participent à l'hystérie de la gauche pour maintenir en l'état le piège mortifère du FN inventé par Mitterand : on doit tellement leur faire peur, qu'ils n'oseront plus s'en servir. En plus cela reviendrait à une reddition sans condition devant Macron : hors de question ! PS : Avoir à l'esprit que, en plus des codes de la fameuse valise nucléaire, Macron recevra les clés du cabinet noir. A moins qu'il prolonge Hollande dans ces =fonctions de chef dudit cabinet. Après tout il y excelle ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Maxime Tandonnet

Maxime Tandonnet est historien, et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy. Il est l'auteur de Histoire des présidents de la République (Perrin, 2013), et alimente régulièrement son blog personnel.

Voir la bio en entier

Bruno Jeudy

Bruno Jeudy est rédacteur en chef Politique et Économie chez Paris Match. Spécialiste de la droite, il est notamment le co-auteur du livre Le Coup monté, avec Carole Barjon.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€