Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le scoutisme, cet autre creuset de mixité sociale qui se joue chaque été discrètement

Alors qu'ils sont des dizaines de milliers à camper cet été, les scouts font rarement parler d'eux : il faut dire qu'au fond de la forêt, leur camp est souvent coupé du monde, car ils préfèrent vivre l'aventure à la verte. Cette oeuvre d'éducation populaire fondée il y a plus d'un siècle par un officier anglais continue pourtant de séduire de plus en plus de jeunes, et leur permet de vivre des aventures ancrées dans le réel tout en apprenant à vivre en groupe et à surpasser les différences entre chacun. En somme, le scoutisme n'est-il pas une alternative convaincante à un hypothétique service national universel ?

Il n'y a pas que les Bleus

Publié le
Le scoutisme, cet autre creuset de mixité sociale qui se joue chaque été discrètement

Atlantico : Vous êtes engagé depuis plusieurs années chez les Guides et Scouts d'Europe, l'une des associations de scoutisme agréées en France. Sérieusement... Vous n'avez rien de mieux à faire ? On entend partout dire que le scoutisme, c'est d'un autre âge...

Louis-Auxile Maillard : Le scoutisme, c'est une école de management pour adolescents. Il n'existe pas d'autres lieux en France ouverts à tous où des jeunes de 12 à 17 ans sont autant responsabilisés. Chez les scouts d'Europe -et dans d'autres mouvements- quand un jeune de 12 ans arrive, on lui confie au sein du groupe un rôle, une mission précise, à tenir sur une année, qui n'est pas un jeu et pour laquelle il n'existe pas de plan B : gérer le matériel, prévoir et cuisiner les repas, tenir la carte... Les plus âgés, à 16 ou 17 ans, se voient même confier pour une année un groupe de "petits frères" et autorisés à organiser des activités complètes, jusqu'à quatre jours, loin de chez eux et sans présence d'adulte sur place.

Pour ces jeunes, c'est souvent la première fois qu'on leur parle comme à un adulte, qu'on leur donne l'occasion d'agir "pour de vrai", en dehors des cours de récréation.

Est-ce d'un autre âge que de responsabiliser des jeunes pour les faire grandir ? Je ne crois pas. De nos jours, les recruteurs en entreprise sont de moins en moins attentifs aux diplômes et de plus en plus aux expériences extra-scolaires. A 20 ans, un jeune qui a été scout -et plus encore s'il a été aussi dans l'encadrement- a déjà une réelle expérience de gestion d'équipe, de gestion de projet, de gestion d'un budget, d'application d'une règlementation, voire de gestion de crise. Il a donc de sérieux atouts pour débuter sa vie professionnelle !

En ce qui me concerne, en tant que jeune chef d'entreprise, je me retrouve aussi dans cet engagement qui me permet de prendre l'air tout en me rendant utile. Le scoutisme, c'est un mouvement d'éducation, mais c'est aussi une famille et un état d'esprit.

C'est la période des camps d'été, en ce moment. En quoi consiste exactement un camp ? Pourquoi est-ce si important de partir en forêt, pour les scouts ?

Cette famille du scoutisme compte au niveau local des jeunes qui se connaissent bien, et fréquentent le même groupe scout dans la durée, parfois plus de dix ans. Le camp d'été est chaque année le moment phare de la vie d'un groupe. Il dure en général entre 2 et 3 semaines, et comprend des activités intenses et variées : installation du camp (tentes surélevées dans les arbres, tables en bois artisanales, ...), activités sportives, randonnées, exploration des villages alentours, "Grands Jeux", descentes de rivières sur des radeaux confectionnés par les scouts eux-mêmes, etc. Aucun jour ne ressemble à un autre, et chaque jour, les jeunes se lèvent tôt et en redemandent !

Or, le scout en camp a besoin d'espace et de tranquillité. L'idée est de partir loin du tumulte des villes, et de laisser à la maison tout ce qui est superflu : les jeux vidéos, la télévision, les réseaux sociaux, etc. Il ne s'agit pas de dénigrer obstinément tout ce qu'apporte la modernité, mais simplement de proposer à chaque jeune, durant quelques semaines, de se concentrer sur l'essentiel : lui, et les autres. La vie dans la nature, outre son charme romantique (connaître et écouter la nature, attacher son hamac entre deux arbres, arrimer sa tente au-dessus, cuisiner son repas au feu de bois...) est aussi indispensable car elle permet d'oublier un temps toutes nos sécurités du confort quotidien, et donc de mieux responsabiliser le jeune : il n'y a pas d'autre toit où s'abriter que la tente qu'il plante, il n'y a pas d'autre repas à cuisiner que celui déjà prévu. Cela l'aide à maîtriser son environnement, d'abord dans la nature, puis, plus tard, dans sa vie personnelle, professionnelle et citoyenne.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deneziere - 18/07/2018 - 21:23 - Signaler un abus Je demanderais à voir...

    D’un côté, le discours de l’intervenant fait sens. Mais parfois il dévoile ce que je pressens. Quand il parle d’  « environnement sûr », je crains que les mentalités bisounours et pétochardes de notre époque n’aient amputé le scoutisme du courage physique - et de la prise de risque associée - qui, en pratique, devait être au niveau de l’engagement moral. J’ai bien peur que « c’était mieux avant ». Mais bon, ne faisons pas la fine bouche.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Louis-Auxile Maillard

Louis-Auxile Maillard est dirigeant d'une start-up et diplômé de Sciences Po Paris. Depuis de nombreuses années, il sert comme chef chez les Guides et Scouts d'Europe, l'une des associations agréées de scoutisme en France.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€