Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 20 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Soldes d’hiver : pourquoi vous devriez TOUJOURS laver vos nouveaux vêtements avant de les porter

Les soldes sont l'occasion de rafraîchir sa garde-robe. Attention toutefois, les vêtements neufs ne sont pas forcement très propres au vu de leurs conditions de fabrication, de transport ou de stockage en rayon des magasin. Il est recommandé de toujours bien laver une première fois ses vêtements avant de les porter.

C'est parti

Publié le
Soldes d’hiver : pourquoi vous devriez TOUJOURS laver vos nouveaux vêtements avant de les porter

Atlantico : Aujourd'hui c'est le début des soldes, l'occasion de refaire sa garde-robe. Toutefois, les vêtements proposés sur les étals des commerces ne sont pas toujours très propres. Pourquoi faut-il toujours laver ses vêtements neufs avant de les porter une première fois ? 

Stephane Gayet : Cette peur de se contaminer avec des bactéries ou des virus reste très présente dans l’esprit de beaucoup de personnes. C’est même parfois à un niveau véritablement obsessionnel. Or, elle est le plus souvent disproportionnée à la réalité du risque.

Premièrement, il y a les sous-vêtements que l’on n’essaie pas, mais que l’on manipule beaucoup.

Il s’agit des sous-vêtements en vrac, sans emballage. Il est manifeste que les clients ne se lavent pas les mains avant de chercher la pièce qui leur convient. Dès lors, les bactéries et virus de leurs mains vont se retrouver sur les articles de lingerie. Mais, si l’on n’a ni plaie, ni lésion cutanée, ni maladie de peau, le danger pour notre santé reste assez virtuel. Il est utile de préciser que l’épiderme sain, intact, est une barrière infranchissable pour la quasi-totalité des bactéries. Très honnêtement, il n’est pas dangereux pour notre santé d’enfiler ces sous-vêtements neufs sans les avoir lavés, s’ils n’ont été que manipulés à mains nues. Maintenant, que le fait de les porter sans les avoir lavés soit à l’origine d’un inconfort psychologique, c’est autre chose. Mais nous ne sommes plus alors dans l’hygiène — c’est-à-dire la prévention —, il s’agit de répulsion. Il est évident que si lesdits sous-vêtements sont visuellement peu propres, on évitera en général de les choisir, instinctivement. Car la propreté est instinctive, à la différence de l’hygiène qui est réflexive ou plutôt qui devrait l’être.

Deuxièmement, il y a toute la catégorie de vêtements que l’on ne peut pas laver parce qu’ils ne sont pas lavables : il s’agit des vêtements doublés et apprêtés, dont les vêtements d’extérieur (vestons, tailleurs, vestes, manteaux…). Avec cette catégorie, le consommateur n’est le plus souvent pas craintif, car ce type de vêtement a peu de contacts avec notre peau et le risque est perçu comme faible.

Troisièmement, il y a les vêtements que l’on essaie et qui se lavent couramment. Ce sont les polos, pull-overs, pantalons en toile, certaines jupes et chemises, etc. Un risque existe, mais la vérité est que peu de maladies peuvent se transmettre de cette façon. Même la gale — excepté la forme profuse pour laquelle le linge est contagieux — ne se transmet pas facilement par le linge. Ce sont surtout des champignons — agents des mycoses cutanées — qui peuvent ainsi être transmis ; mais les personnes atteintes vont peut-être hésiter — du moins on peut l’espérer — avant d’aller essayer des vêtements dans un magasin, encore que les périodes attractives comme celles des soldes peuvent désinhiber les consommateurs.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gmhauy - 12/01/2017 - 12:44 - Signaler un abus Titre alarmiste démonté par l'expert interrogé...

    Encore un titre alarmiste de Atlantico, que l'expert interrogé ne démontre absolument pas, au contraire. Question Atlantico: "Pourquoi faut-il toujours laver ses vêtements neufs avant de les porter une première fois ? " Réponse de l'expert "Cette peur de se contaminer [...] est le plus souvent disproportionnée à la réalité du risque." Et tout l'article est de la même eau... Si même Atlantico se met au sensationnalisme infondé (pas pour la première fois je dois dire), autant se désabonner et lire Elle.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Stéphane Gayet

Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€