Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 29 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les langues européennes, nées il y a 6 000 ans dans les steppes russes ? La génétique et la linguistique s'allient pour répondre à cette question

400 langues et dialectes, dont le français, l'anglais ou l'hindi, sont issus de la même famille, apparue il y a 6000 ans. Mais le débat est encore vif sur l'origine géographique du "proto-indo-européen".

Nos ancètres venus des steppes

Publié le
Les langues européennes, nées il y a 6 000 ans dans les steppes russes ? La génétique et la linguistique s'allient pour répondre à cette question

Atlantico : Plus de 400 langues dans le monde, dont le Français et la plupart des langues européennes, ont pour origine ce qu'on appelle le "proto-indo-européen". Une des hypothèses à son sujet postule que cette langue serait originaire de la zone de steppes qui s'étend de l'Ukraine au Kazakhstan. Mais d'abord qu'est-ce que le proto-indo-européen ? Quelle place occupe l'hypothèse des steppes au sein de la recherche qui lui est consacrée ?

Jean-Pierre Levet : Il  faut savoir que dans le monde d’aujourd’hui, plus d’un être humain sur deux parle une langue appartenant à la famille indo-européenne. L’indo-européen est une protolangue mère non attestée, reconstruite avec les méthodes de la grammaire comparée.

Cette langue préhistorique a été parlée il y a environ six ou sept millénaires. Elle s’est fragmentée en plusieurs rameaux, dont certains se sont éteints au fil des âges. On distingue ainsi l’anatolien (hittite, louvite, palaïte, lycien, lydien etc., langues toutes disparues), le tokharien (agnéen et koutchéen, parlés en Chine, éteints à la fin du 1er millénaire de notre ère), l’indo-iranien (divisé en langues de l’Inde, comme le sanskrit et le pâli, ancêtres de nombreuses langues modernes comme le hindi ou le marathe etc., et l’iranien, avec le vieux-perse et l’avestique dans l’Antiquité, le persan et ses dialectes aujourd’hui), le grec, le slave (russe, ukrainien, polonais, serbe, tchèque, slovaque etc.), le balte (lituanien, letton etc.), le germanique (anglais, allemand, les langues scandinaves etc.), l’italique (langues sabelliques, latin et langues romanes), le celtique (le gaulois, l’irlandais, le gaélique d’Ecosse, le gallois, le breton etc.), l’arménien, l’albanais, le phrygien et le thrace (éteints l’un et l’autre) etc.

Les comparaisons portent sur l’étymologie, la phonétique, la morphologie, la syntaxe, la sémantique. Elles permettent de reconstruire des étymons et d’énoncer des lois rigoureuses de correspondances. On appelle parfois proto-indo-européen l’état reconstructible le plus ancien, car on sait distinguer des strates dans l’histoire même de l’indo-européen. Le concept d’indo-européen relève de la linguistique, même si les connaissances acquises dans ce domaine ont permis de se faire une idée des institutions, des pratiques sociales et éthiques et des conceptions mythologiques des locuteurs de cette langue.

L’origine géographique des Indo-européens est l’objet de discussions. Traditionnellement, deux hypothèses sont avancées : les steppes (depuis un siècle) ou l’Anatolie (depuis les travaux de l’archéologue anglais Colin Renfrew dans les dernières décennies du XX° siècle). Les uns font traditionnellement des Indo-européens des guerriers conquérants, d’autres voient en eux des agriculteurs de l’époque néolithique. Les travaux de Will Chang s’inscrivent dans cette discussion.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Pierre Levet

Jean-Pierre Levet est professeur de grec, spécialiste de linguistique et de philologie grecque, à l'Université de Limoges.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€