Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 24 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"La guerre des intelligences" : la sacralisation douteuse de l'intelligence artificielle

Lisez le dernier livre du Dr Laurent Alexandre, vous découvrirez les risques présentés par tout un courant de pensée, des zélateurs du cerveau augmenté, dont on peut craindre qu'ils jouent aux apprentis sorciers et mettent en danger civilisation et humanisme.

Atlanti-culture

Publié le
"La guerre des intelligences" : la sacralisation douteuse de l'intelligence artificielle

LIVRE

LA GUERRE DES INTELLIGENCES

du Dr LAURENT ALEXANDRE

Ed. JC LATTES

340 pages

RECOMMANDATION

A LA RIGUEUR

THÈME

Le Dr Laurent Alexandre nous livre un ouvrage de vulgarisation scientifique sur la révolution technologique en cours et expose sa théorie selon laquelle l’obsolescence du cerveau devient une évidence au regard de l’évolution de l’intelligence artificielle (IA) qui le distance désormais. Il différencie l’IA faible- celle que nous connaissons aujourd’hui- qui effectue ce qu’on lui a appris à faire et reste sous contrôle humain, de l’IA forte, surpuissante et pouvant échapper à ses créateurs. S’appuyant sur le changement de civilisation technologique et sa désynchronisation avec les démocraties qui n’en saisissent pas les enjeux, il préconise une refonte urgente du système éducatif actuel, dont il sonne le glas, et la nécessité d’augmenter artificiellement le quotient intellectuel afin que l’homme soit en phase avec l’IA à venir. 

POINTS FORTS

Les deux seules vertus que je pourrais prêter à cet essai seraient celles de susciter le débat sur le sujet fondamental du développement de l’intelligence artificielle et de dénoncer notre système scolaire obsolète, mammouth  à refonder pour former et accompagner nos enfants dans un monde en profonde mutation.

Sur ce second point, le Dr Alexandre s’égare toutefois dans un scénario éducatif bionique peuplé d’enfants implantés et d’enseignants, ingénieurs en neurosciences.

POINTS FAIBLES

-        Cet essai, catastrophiste et anxiogène, me semble extrêmement inquiétant au regard de son insidieuse orientation transhumaniste et eugéniste.

Le Dr Alexandre nous raconte donc qu’il est inévitable que nos capacités neuronales soient augmentées prochainement au moyen de toutes les technologies scientifiques NBIC ( Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatique et sciences Cognitives) afin de pouvoir cohabiter avec l’Intelligence Artificielle de notre quotidien et de l’avenir.

-        L’auteur nourrit une obsession maladive sur la question du QI, qui doit être selon lui, forcément élevé pour survivre. Il oublie malheureusement qu’il existe plusieurs formes d’intelligence, émotionnelle, relationnelle (cf Chronique Culture-Tops du 29/12/2017 « Métamorphoses de l’intelligence » de Catherine Malabou);  cela peut nous conduire très loin : racisme anti-handicapés, anti-malades, anti-faibles

-        Il exacerbe la panique en martelant que l’Europe est inerte et que la Silicon Valley et la Chine sont déjà prêtes voire déjà actives…

-        Il catégorise de façon manichéenne les « pour » et les « contre » le transhumanisme, donc le bien et le mal, dans son langage, les « bioconservateurs » ou « les racistes anti-silicium » contre les partisans de la neuroaugmentation.  

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Valérie de Menou pour Culture-Tops

Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre 2013 par Jacques Paugam , journaliste et écrivain, et son fils, Gabriel Lecarpentier-Paugam, en Master d'école de commerce, et grand amateur de One Man Shows.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€