Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 29 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Grèves et manifestations : le gouvernement est-il vraiment menacé d’une explosion sociale ?

La fonction publique, les taxis et les contrôleurs aériens ont appelé à faire grève mardi 26 janvier dans toute la France. Cette mobilisation, qui s'annonce importante (50% des vols touchés, fonctionnement de plusieurs hôpitaux, écoles et collèges touchés, aéroports parisiens bloqués à partir de 6h du matin), s'inscrit dans un contexte politique.

Il n’y a pas que le terrorisme

Publié le
Grèves et manifestations : le gouvernement est-il vraiment menacé d’une explosion sociale ?

Atlantico : quelle est la réalité des tensions sociales en France ?

Hubert Landier : Le climat social reste correct là où les changement sont anticipés et leurs modalités négociées. Il est par contre très dégradé là où les traditions de négociation n’existent que très superficiellement ou lorsque se manifestent des comportement corporatistes ancrés dans la préservation coûte que coûte des avantages acquis. C’est le cas dans les professions que vous citez.

Il faut ajouter que les mouvements de grève n’ont pas lieu dans les professions les plus défavorisées mais là où les syndicats sont à la fois très forts et très conservateurs, leur influence étant fondée sur leur capacité de nuisance et la possibilité pour eux de se faire largement entendre, comme c’est le cas dans les transports.

Ce n’est plus une question d’équité mais une question de rapports de forces.

>>>> A lire aussi : Fonctionnaires en grève : mais au fait depuis 2008, qui du secteur public ou du secteur privé a été le plus affecté par la crise ?  

Plusieurs syndicats ne se sont pas déplacés à la conférence sociale de la rentrée 2015. En quoi le dialogue social pratiqué par le gouvernement est-il défaillant ?

Le dialogue social pratiqué par le gouvernement, en fait, n’est que la partie émergée de l’iceberg. L’essentiel se déroule au niveau des entreprises et, subsidiairement, à celui des branches professionnelles. Il ne faut pas exagérer l’importance du tamtam au niveau national et des effets de posture des uns et des autres. Ce qui se passe sur le terrain n’a pas beaucoup de relations avec l’agenda politique et les effets d’annonce du gouvernement, quel qu’il soit. Et ce que l’on pourrait demander à celui-ci, c’est de laisser négocier ceux et celles qui savent négocier et qui négocient sur des choses concrètes, sans qu’il cherche en permanence à s’immiscer dans leurs relations.

Il n’est pas anormal que les gens de métier se fassent entendre sur l’évolution des conditions sans lesquelles il l’exercent ; ce qui est dommageable, en revanche, c’est quand ils s’expriment en ne prenant en considération que leurs seuls intérêts, en ignorant ceux de leurs clients ou des usagers. Il s’agit de trouver une juste mesure entre intérêts professionnels, intérêt des usagers et des consommateurs, et intérêts de la collectivité nationale ; or, le point d’équilibre équitable n’est jamais facile à trouver, surtout en période de récession économique.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zouk - 26/01/2016 - 13:45 - Signaler un abus Situation sociale explosive?

    A force de brouillards, d'équivoques, de discours lénifiants, il n'y a plus place pour le patience. Des décisions, des actes svp, nous n'en pouvons plus des équivoques.

  • Par Anguerrand - 26/01/2016 - 17:03 - Signaler un abus J'ai honte de mon pays

    Les images de violence, de grèves, de blocages font le tour du monde, cassent l'image de marque de notre pays et sont transmises dans le monde entier. Pour des revendications que tous les autres pays ont réglé, le gouvernement promet et ne tient aucunes de ses promesse. De plus il n'a aucun courage. Pour le lait, et le porc il faudrait dire la vérité les petites exploitations sont condamnées, au profit de fermes de 2 ou 3000 vaches automatisées et écologiques, où les vaches décident du moment de leur traite. Idem pour le cochon, et la les francais redeviendront compétitifs comme nos voisins européens en investissant dans de grandes installations ou en faisant de la haute qualité. Les VTC sont inéluctables et souhaités, donc il est nécessaire de trouver un accord, il y a3 fois plus de VTC à Londre, mais voilà nous avons un gouvernement d'incapables qui va laisser la France en lambeaux. Bon courage au successeur.

  • Par SYGMA - 27/01/2016 - 05:15 - Signaler un abus Ce n'est pas fini!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Vous oublier les millions de retraités, qui sont silencieux, mais la colère gronde, dernière augmentation 1 € /mois , et pendant ce temps, c'est la valse des milliards a ceux qui braillent le plus .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hubert Landier

Hubert Landier est expert indépendant, vice-président de l’Institut international de l’audit social et professeur émérite à l’Académie du travail et de relations sociales (Moscou).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€