Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 04 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le grand hold-up : comment l’Allemagne a capté 89% de la croissance européenne sur les 5 dernières années (et pas seulement grâce à ses mérites)

Au cours des 5 années qui ont suivi le premier trimestre 2008, l'économie allemande a capté la majeure partie de la croissance européenne. Une situation qui doit plus à l’iniquité des conditions macroéconomiques de la zone euro qu'à une prétendue supériorité du modèle allemand.

Super cagnotte

Publié le - Mis à jour le 14 Août 2014
Le grand hold-up : comment l’Allemagne a capté 89% de la croissance européenne sur les 5 dernières années (et pas seulement grâce à ses mérites)

L’Allemagne a capté 89% de la croissance européenne sur les 5 dernières années Crédit REUTERS/Leonhard Foeger

  • L’Allemagne a capté 89% de la croissance européenne depuis 2008
  • La mise en place des réformes de flexibilisation du marché du travail et le modèle économique allemand en sont la cause : le pays surfe sur la croissance hors zone euro.
  • Le marché intérieur européen est dévasté par les erreurs commises par la BCE, qui ne voit pas le problème. L’Allemagne non plus, puisqu’elle n’en a pas besoin.
  • Pour les pays qui ont un modèle tourné vers le marché intérieur européen, la crise perdure.

 

Lire aussi : Et après avoir détourné la croissance européenne ces dernières années, l’Allemagne bien partie pour entraîner la zone euro vers le fond

Le lundi 4 août 2014, le journal Le Monde rapportait les propos de François Hollande "Nous ne sollicitons pas de l'Allemagne une quelconque indulgence, mais nous lui demandons un soutien plus ferme à la croissance" (lire ici, édition abonnée).

La porte-parole du gouvernement d’Angela Merkel ; Christiane Wirtz, s’était alors empressée de répondre au Président Français :

"Les déclarations très générales en provenance de Paris ne fournissent aucune raison pour de quelconques corrections dans la politique économique"(…)"L'Allemagne est déjà une locomotive importante, la plus importante même, pour la conjoncture de la zone euro". Le fait est que depuis l’entrée en crise, l’Allemagne n’en finit plus de provoquer soit un sentiment de crispation soit un sentiment d’admiration. Deux visions s’opposent, l’Allemagne est-elle une locomotive ou un frein à la croissance européenne?

Cette question est légitime. Car l’Allemagne est bel et bien devenue l’aspirateur de la croissance européenne. Sur les 5 dernières années, 89.15% de la croissance de la zone euro a été captée par ce seul pays. Et ce, alors même que son économie ne représente que 28.5% du poids économique de l’ensemble. Le déséquilibre est à ce point massif qu’il en est évidemment insoutenable. Ainsi, lorsque l’Allemagne se refuse à "un soutien plus ferme à la croissance" il y a bien une raison : elle n’en a tout simplement pas besoin. En termes de croissance, elle a déjà ce qu’il faut.

% de la croissance de la zone euro (prix courants) captée par l’économie Allemande. Lissée sur 5 ans.

Alors que l’économie d’outre-Rhin bénéficiait d’environ 20% de la croissance européenne avant crise, ce qui est en fait plutôt faible en considération de son poids économique (28%), elle est aujourd’hui en situation de quasi-monopole. Alors comment l’Allemagne a-t-elle fait pour en arriver là ?

D’abord ce qu’elle a bien fait : la flexibilisation du marché du travail. Lorsque la crise frappe le plus durement entre 2008 et 2009, les employeurs allemands ne licencient pas car ils ont la possibilité de réduire le nombre d’heures travaillées de leurs salariés. Ces derniers gardent leur emploi et devront adapter leurs heures de travail en fonction de la demande. Le résultat est que le taux de chômage n’est pas touché et les dépenses d’assurance chômage sont contenues. A l’inverse, privés d’une telle flexibilité les autres pays européens vont se retrouver dans des processus de forte hausse du taux de chômage venant impacter négativement les dépenses de consommation, et positivement les dépenses publiques. Celles-ci devront alors être compensées par des hausses d’impôts ou des réductions de dépenses des administrations ayant également un effet récessif.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Benvoyons - 13/08/2014 - 09:41 - Signaler un abus L'Allemagne a capté 89% de la croissance Européenne qu'il dit le

    Goetzmann. J'ai jamais autant ri devant une telle affirmation. Bon heureusement qu'après il raconte tous les défauts d'un certain nombre de pays Européen (dans la zone Sud). Car comme d'habitude avec mr Goetzmann les pays qui ne font aucune réforme alors qu'il n'y avait aucun autre choix pour la France(mais que la Gauche, nos élites de la Fonction Publique, nos Syndicats de Fonctionnaire(car dans la France c'est les syndicats de Fonctionnaires qui dictent la marche à suivre dans le privé) et bien sont ceux que l'on doit suivre. Il explique bien tout de même mr Goetzmann que le problème de l'Europe c'est bien la France , l'Italie, l'Espagne. Mais avec tous les défauts de la terre et bien l'on doit suivre les non réformes de ces pays. Bravo l'artiste journalistique. Si l'on suit le raisonnement de mr Goetzmann et bien par exemple la Société Mercedès qui réussi, doit impérativement s'arrêter de progresser pour laisser ses concurrents de la rejoindre. C'est totalement un raisonnement de Gauche et même maintenant le raisonnement du FN MLP. Pour que la France réussisse et bien il faut que les autres se mettent à son niveau. En effet la Gauche, FN MLP, ont une pensée progressiste.

  • Par MEPHISTO - 13/08/2014 - 09:43 - Signaler un abus Facile de critiquer, au lieu de balayer devant sa porte

    C 'est du n 'importe quoi cet article , voir de la mauvaise foi cet article paru . les pays qui ont précédemment engagés des réformes structurelles pour le redressement de leur économie , la RFA en l 'occurrence , seraient responsables , quand ils en récoltent le fruit de leurs efforts consentis , de la situation économique des autres pays dont les dirigeants n 'ont de souci que la pérénnisation de leur carrières politiques et du pouvoir . alors que d' évidence , c'est l 'intérêt général qui prime en Outre-Rhin , même si comme partout ailleurs , tout n 'est pas parfait . de 1995 à 2000 , pendant que M . JOSPIN chantait , M. SCHROEDER était à l 'ouvrage

  • Par Karg se - 13/08/2014 - 09:55 - Signaler un abus Comiques troupiers

    Voilà donc les comiques des réformes "structurelles". C'est un ravissement pour les yeux de les voir idolâtrer des réformes structurelles qui, même au temps de Thatcher, n'ont rendu que 2-3% de PIB au secteur privé. En face des forces monétaires et inflationnistes provoquant des spreads de coût de production dépassant 50% dans le cas de la Grèce. Visiblement les fanatiques des plans d'ajustement à la sauce FMI (que le FMI n'osent plus faire) n'ont toujours pas compris qu'une monnaie surévalué est une force incommensurablement plus importante qu'un état qui bouffe quelques points de PIB en trop.

  • Par assougoudrel - 13/08/2014 - 10:14 - Signaler un abus Pourquoi de nombreux chefs d'entreprises

    quittent le pays? Trop de charges, de plus, ils sont fatigués de subir les conséquences de l'irresponsabilité de nos dirigeants fonctionnaires, de syndicats de l'époque bolchévique, des 35 heures et autres freins au bon fonctionnement de l'économie du pays. Quand on voit comment nous sommes écrasés par des impôts (au niveau national, comme local), la CSG qui était de 0,5 % au début et qui est à près de 10% aujourd'hui, toutes ces taxes, alors que nous avons une économie basée sur la consommation, comment voulez-vous que les caisses se remplissent. Je fais mes courses entre le 15 et le 28 du mois et je fais de sacrées affaires. Pourquoi? Les grandes surfaces, magasins et boutiques sont vides. Le français n'a plus de sous dans ce créneau. Est-ce normal? Tout est bloqué. Près de 2 semaines sans acheter. Quand on est sur une économie basée sur la consommation, on ne tue pas le citoyen avec tant d'impôt. Tout est pris à la source, alors qu'il suffit de pécher à l'embouchure. Les retraîtés quittent le pays par vagues successives, avec corps et biens. Des milliards qui partent pour d'autres pays. Au lieu de jalouser l'Allemagne, prenons nos responsabilités. Résultat de l''enfer fiscal.

  • Par Anguerrand - 13/08/2014 - 10:17 - Signaler un abus Un raisonnement stupide

    Qui nous empêchait de faire la même politique que les allemands. Pour Goetzmann ce serait de la faute de l'Allemagne si la France et les pays du " club med" ont eu une politique de cigale en ne vivant que d'emprunts et en refusant Toutes les réformes nécessaires comme, entre autre la réforme du public; au pro rata quand les allemands ont 50 fonctionnaires en France nous en avons 90, c'est la faute à l'Allemagne? Les régimes spéciaux, les 35 heures, la futé à l'Allemagne? Des syndicats qui défendent l'indéfendable et lutte contre les entreprises, la faute à l'Allemagne? Je rappelle que la France faisait jeu égal jusqu'à l'élection de Mitterrand , nous avons commencé à décroché " grâce " aux lois sociales et à la lutte des classes, dernier pays ou les gens raisonnent encore marxistes. À un époque un franc était égal un mark, au passage à l'euro il fallait 3,3 plus de francs pour avoir un euro, toujours la faute. L'Allemagne. En vérité nous sommes jaloux des allemands et de leur brillante réussite. La BCE responsable de tout? Idem les pays qui réussissent s'en trouve très bien et dernière chose pas un mot sur le rôle néfastes des syndicats qui imposent leurs diktats contre le privé

  • Par gerint - 13/08/2014 - 10:27 - Signaler un abus Les Allemands sont meilleurs que nous

    et plus courageux. C'est tout.

  • Par Robert G - 13/08/2014 - 11:20 - Signaler un abus Vision, cultures et modèle économique à l'opposée

    - En Allemagne, on a 12 mois de prestation chômage. En France, jusque 36 mois... - En Allemagne, on paie les premiers euros d'une consultation médicale. En France, payer le 1er Euro a faillit déclencher une révolution - En Allemagne la durée légale du temps de travail est 40h, En France, c'est 35h - En Allemagne on a la retraite à 65 ans.... - En Allemagne, je paie mon certificat de domicile 6,3€ à la Mairie... - En Allemagne, on travaille et après on fait la fête... Pas l'inverse.

  • Par Karg se - 13/08/2014 - 11:30 - Signaler un abus Copieur Coller

    "Un raisonnement stupide Qui nous empêchait de faire la même politique que les allemands." Tu compte t'y prendre comment pour diviser les loyers par deux et le prix des maisons par 4 pour les aligner sur le tarif allemand? Tu compte euthanasier la moitié des jeunes pour avoir la même "charge" de nouveaux entrant dans le marché du travail chaque année? Tu compte annuler les forces monétaires par quels moyens? Vos commentaires sont ridicules.

  • Par Karg se - 13/08/2014 - 11:35 - Signaler un abus @Robert

    Au Danemark l'assurance chômage est plus généreuse que chez nous, ça ne les empêche pas d'avoir un chômage faible. En Allemagne la durée moyenne de travail effectivement est comparable à la France à cause de temps partie. En Allemagne le déficit démographique pèse plus fortement sur les retraites, en France le problème ce sont les régimes spéciaux, pas le régime général.

  • Par elvin - 13/08/2014 - 11:40 - Signaler un abus virez Goetzmann !

    Je me demande une fois de plus ce qui retient le direction d'Atlantico de virer Nicolas Goetzmann de son poste de "responsable du pôle économie". Certes, chacun a le droit d'exprimer son opinion, surtout sur un site libéral, mais le simple fait de titrer "L'Allemagne capte 89% de la croissance..." au lieu de "L'Allemagne assure 89% de la croissance..." suffit à prouver que l'auteur ne comprend rien à la réalité économique, intoxiqué qu'il est par la mythologie keynésienne. Donc, que NG soit un intervenant parmi d'autres, soit. Mais qu'il soit la voix d'Atlantico en matière économique, NON ! Ou alors, pourquoi pas Krugman ou Dupont-Aignan ?

  • Par Benvoyons - 13/08/2014 - 11:52 - Signaler un abus Karg se - 13/08/2014 - 11:30 Nous savons qu'il y a 1.5 millions

    de fonctionnaires en trop. Donc déjà ne plus remplacer ceux qui partent à la retraite serait une bonne chose.Comme en Allemagne les Fonctionnaires ne seront plus des élus.Réformer le Syndicalisme comme en Allemagne. C'est à dire que les Syndicats des Fonctionnaires ne peuvent plus s'occuper et diriger le Syndicalisme Privé.etc...

  • Par Benvoyons - 13/08/2014 - 11:59 - Signaler un abus elvin - 13/08/2014 - 11:40 Non ! pour ma part je préfère qu'il

    soit chez Atlantico que sévir dans une entreprise de la Finance. D'ailleurs l'on peut le voir dans l'autre sens aussi, il est venu chez Atlantico because ?

  • Par jmpbea - 13/08/2014 - 12:02 - Signaler un abus Chacun ses choix...

    L,Allemagne a choisi les marchés hors Europe...nous sommes restés sur le marche Européen à quelques exceptions près...chacun " profite de ses choix" . Mais que l'on vienne dire aux Allemands: " c'est de votre faute si l'Europe stagne" alors ça, c'est de la fourberie socialiste au plus haut point...et l claque prise par le Bouffi est bien méritée....

  • Par Vipas - 13/08/2014 - 13:23 - Signaler un abus Et l'Inde ?

    L'argument linguistique ne tient pas ? Quid de l'Inde où se parlent une multitude de langues et où la mobilité de la main d'oeuvre ne dépasse pas celle de l'EU ? Où de la Chine où une multitude de dialectes compliquent - dans une moindre mesure - la communication ?

  • Par Ganesha - 13/08/2014 - 13:59 - Signaler un abus Vipas

    Votre objection est surprenante : les habitants de l'Inde ont réalisé qu'ils communiquer entre eux en anglais, tout comme le français permet aux camerounais et autres habitants de l'Afrique de l'Ouest de se développer. Il reste toujours des villages isolés et arriérés, mais une bonne partie de la population est bilingue. Il me semble bien qu'en Chine, il y a le Mandarin...

  • Par Ganesha - 13/08/2014 - 14:02 - Signaler un abus Autodidactes

    Ce qui met en colère et provoque mes quolibets, ce sont ces papys ''Moi-je'' qui viennent ici nous servir leur petite chansonnette quotidienne et semblent ne même pas avoir lu l'article. Mr Goetzmann leur présente des graphiques d'une évidence tellement aveuglante, qu'on peut dire qu'un enfant les comprendrait, et en page trois, il y a une interview explicite du plus grand nom de l'Economie mondiale, mais cela leur fait ''Même pas Peur'' . Les graphiques sont faux ? Vous en avez trouvé d'autres sur internet ?

  • Par Anguerrand - 13/08/2014 - 14:04 - Signaler un abus A ganesha

    Ce n'est pas la peine d'intervenir pour écrire des inepties et grossièretés pareilles ou est votre argumentation et quelles solutions proposez vous ? Ce serait plus intéressant que d'utiliser des grossièretés sans fondements. Certains "vieux cochon lubriques....etc) vous ont légué une France autrement plus prospère que celle d'après guerre. La dette est en grande partie due à des mesures socialistes prises en relais par le FN. Certains de ces "vieux cochons lubriques" ont créé des entreprises et donc des emplois, et vous? Si je vous comprend bien vous êtes prêts à donner des leçons d'économie à l'Allemagne?

  • Par john mac lane - 13/08/2014 - 14:09 - Signaler un abus Y'en a qui croient encore que le bénéfice des uns est la perte d

    Y'en a qui croient encore que le bénéfice des uns est la perte des autres. DRA-MA-TIQUE..... Il faudrait quand même évoluer. Les échanges, les marchés ne sont pas des valeurs fixes mais dynamiques. La réussite de l'un n'est pas la perte de l'autre. Il n'y a pas "d'aspirations" mais une création de richesse supérieure de l'un par rapport à l'autre. L'Allemagne avec 70% de la population au travail dans le secteur efficient (privé), et la France avec 45% dans le secteur privé, il n'y a pas besoin d'être grand énarque pour comprendre que l'un a moins de charges et produit plus de richesse que l'autre qui supporte plus de charges et produit moins de richesses...

  • Par Babaswami - 13/08/2014 - 14:20 - Signaler un abus Bouc émissaire

    Après deux ans de Flamby et de son sabotage de l'économie française il fa

  • Par Babaswami - 13/08/2014 - 14:22 - Signaler un abus Bouc émissaire

    Après deux ans de Flamby et de son sabotage de l'économie française il faut maintenant trouver un responsable: Le Boche évidemment! On est revenu en '14 Pitoyable...

  • Par assougoudrel - 13/08/2014 - 14:32 - Signaler un abus @ Ganesha

    Votre maman ne vous a pas assez savonné la bouche quand vous disiez de gros mots, étant petit. Ou alors, vous avez été élevé dans une famille trop nombreuse, sans père pour vous "caresser l'échine" de temps à autre et votre pauvre maman n'avait pas le temps de parfaire votre éducation. Vous n'avez été que nourri, comme les cochons, d'où votre langage. Je n'aimerais pas vous avoir comme voisin. Sachez qu'il y a beaucoup d'instruits qui sont cons comme des valises sans poignées (et sans charnières) et des illéttrés qui sont très intelligents et qui savent raisonner avec justesse, ce qui n'est pas votre cas. Les journalistes ont de beaux jours devant eux avec des gens comme vous qui absorbent avec avidité leurs analyses débiles. Ce monsieur Goetzmann n'est qu'un journaliste comme tant d'autres. Pas un économiste. Allez faire votre "suce boules" ailleurs et foutez la paix aux retraîtés.

  • Par Ganesha - 13/08/2014 - 15:10 - Signaler un abus En Résumé

    Les graphiques de cet article sont des faux grossiers et Milton Friedman racontait des bêtises...

  • Par langue de pivert - 13/08/2014 - 15:32 - Signaler un abus Baissez les bras : c'était pour rire ! ☺

    Un hold-up ? Elle a volé qui l'Allemagne ? Quand ? Où ? Comment ?

  • Par elvin - 13/08/2014 - 15:49 - Signaler un abus les graphiques et Friedman

    @Ganesha "Les graphiques de cet article sont des faux grossiers..." Je n'en sais rien et je m'en f...s. En tous cas leur interprétation est une absurdité "et Milton Friedman racontait des bêtises..." En l''occurrence oui. Quel économiste n'en a pas raconté ? Et sauf à renoncer à tout sens critique, entre les "bêtises" des uns et les "bêtises" des autres, il faut bien choisir.

  • Par Anguerrand - 13/08/2014 - 16:47 - Signaler un abus À Elvin, pivert au sujet de Ganesha " je sais tout"

    Ne vous fatiguez pas il a vu un graphique donc il a tout compris, mais toujours pas d'arguments. Ce graphique n'a jamais démontré que l'Allemagne avait fait un holding up sur l'Europe mais il le croit, il ne faut le contrarier c'est un grand spécialiste en économie, et un grossier personnage il suffit de lire sa prose digne du 9-3. Lire le " commentaire de 12:22 vous aurez tout compris, par contre les intervenants qui ne sont pas d'accord avec lui sont des " des vieux cochons lubriques" et de plus ils lisent le Figaro...la honte! On aimerait quand même savoir ce que ce grand spécialiste à fait de sa vie, juste pour savoir...

  • Par michoulacolere - 13/08/2014 - 16:59 - Signaler un abus La procrastination, c' est maintenant !

    Quand les guignols qui nous gouvernent cesseront de faire dans leur pantalon , rien qu' a l' idée de couper les subventions aux syndicats , aux associations amies , de relever les seuils sociaux (10, 20, 50 et 240 salaries) et de ramener le ratio fonctionnaires / population gérée au niveau de l' U.E. a 15 (soit environ 1 M de personnes) , cela ira mieux. Tout ceci finira dans un bain de sang" a la grecque" (au figure, mais peut-être au propre malheureusement...) , et si les guignols qui nous gouvernent s'imaginent que cela fera moins mal parce que Madame Lagarde tiendra le couteau qui nous égorgera , ils se trompent joyeusement !

  • Par Benvoyons - 13/08/2014 - 17:12 - Signaler un abus Ce qui est bien avec les théories économiques c'est que tant

    qu'elles restent théorie et bien elles sont bonnes. Par contre une théorie économique que vous voulez utiliser dans le domaine de la pratique et bien il faut connaître parfaitement le terrain sur lequel vous allez l'appliquer ce que ne fait pas Mr Goetzmann. L'organisation Étatique de la France(type Marxiste ) fait que toutes relances, croissances, ne feront que gonfler plus l’État et non pas le privé.Donc la maladie Française progressera et donc le problème de la France avec. Donc avant toute chose il faut préparer le terrain(ce que demande l'Europe à la France et ce qu'elle ne fait pas). Exemple même sans relance, la France fait le choix judicieux d' abandonner les effets de seuil pour les entreprises ( vous allez voir que le privé naturellement sans artifice de la monnaie ira beaucoup mieux). Il faut donner de la LIBERTÉ aux entreprises. Vous réformez le Syndicalisme: les Syndicats de fonctionnaires ne doivent plus s'occuper du Privé(car pour le moment les Syndicats Français sont tous dirigés par des Fonctionnaires). Vous voyez il n'y a pas a chercher plus loin, il suffit d'éliminer quelques monstrueuses conneries qui bloquent la France et la France repartira.

  • Par Benvoyons - 13/08/2014 - 17:16 - Signaler un abus Elle repartira sans avoir besoin que l'Allemagne s'aligne sur

    conneries de la France. Ainsi la théorie présenté par Mr Goetzmann sera utilisable. D'ailleurs j'invente rien c'est ce que demande gentiment à la France, l'Europe.

  • Par Benvoyons - 13/08/2014 - 17:26 - Signaler un abus "Ce qui est bien avec les théories économiques c'est que tant

    qu'elles restent théorie et bien elles sont bonnes" cela n'est pas de moi mais de Keynes. Donc il a dit que la théorie seule ne pouvait rien sans avoir des gens avec des bonnes analyses des contraintes et donc des effets inverses à la cause que vous voulez soigner.

  • Par elvin - 13/08/2014 - 18:56 - Signaler un abus @Enguerrand

    "On aimerait quand même savoir ce que ce grand spécialiste à fait de sa vie" amha rien pour le moment. il a dû se contenter de suivre des cours dans ce que l'Université appelle à tort ' "économie"

  • Par elvin - 13/08/2014 - 19:04 - Signaler un abus revenons à Goetzmann

    @Benvoyons pas d'accord. Je pense que NG fait beaucoup plus de dégâts en faisant prendre des vessies pour des lanternes aux lecteurs d'Atlantico en tirant argument de sa position de responsable du pôle économie que s'il œuvrait dans une entreprise où sa "compétence" en économie serait vite ramenée à ses justes proportions.

  • Par vangog - 13/08/2014 - 19:48 - Signaler un abus Encore une fois, Goetzmann a raison!

    Absence de "systèmes d’ajustement européen" pour contrer des effets asymétriques sur les différents pays, incohérence des objectifs assignés à la BCE, incapacité française à anticiper et réformer et surcapacité allemande à anticiper les faiblesses de cette Europe concue par des socio-démagogues...les Allemands ont su, bien avant tous les autres aller chercher hors d' Europe la croissance que l'Europe n'était plus capable de fournir. De plus, ils ont profité à 90% des gains de compétitivité offerts par les économies des pays de l'Est ruinés par le socialisme, ce qui leur a permis de maintenir leurs marges. Pendant que les Allemands réagissaient, les sudistes dormaient sur leurs vains espoirs de la société socialiste idéale, dont la croissance est artificiellement fondée sur un immigrationnisme d'allocations et la prosperité diluée dans la masse...Les sudistes les plus courageux réagissent enfin, l'Espagne après le cataclysme zapatérien, l'Italie...mais ces pays ne peuvent profiter, comme l'allemagne, de gains de compétitivité gagnée à l'Est...alors il ne leur reste qu'à rogner sur les salaires et les marges. Seule la France réactionnaire reste en retrait de tout cela, impuissante!

  • Par Frangipanier123Paris - 13/08/2014 - 19:48 - Signaler un abus Article Goetzmann sur différentiel de croissance ...

    ... entre Allemagne et reste de l'Europe: Je suis d'ordinaire fier d'être un lecteur assidu (et même abonné) d'ATLANTICO mais, là, franchement ça pédale dans la choucroute: si l'Allemagne s'en sort pas trop mal malgré la semi-récession sur le marché intérieur, c'est - nous dit-on ! - parce que, elle, elle a le marché de la grande exportation pour se refaire. Rien n'interdit aux 27 autres pays de l'Union de faire la même chose ... sinon un peu de courage, d'intelligence et d' "huile de coude" ...

  • Par vangog - 13/08/2014 - 20:13 - Signaler un abus @Frangipanier123Paris Tous les autres pays Européens ont

    ces qualités également partagées! Mais il leur manque ce qui a permis à l'Allemagne socialiste de pulvériser leurs frontières en 1939: l'Anticipation! L'Allemagne a su anticiper en créant un tissu de moyennes entreprises que seuls certains pays nordistes et, à un moindre degré, l'italie ont su créer. Elle a ainsi pu anticiper l'immense mutation technologique mondiale avec un besoin grandissant en automatisation. Avec un brin d'opportunisme, elle a profité de la main d'oeuvre bon-marché des pays de l'Est à un degré bien supérieur à tous les autres pays, grâce à ses moyennes entreprises qui avaient su y tisser des liens solides, avant même la chute du mur de la honte socialiste... Ajoutons que l'Allemagne a créé, avant tout le monde, un système de co-gestion et de dialogue syndical, totalement à l'opposé de pays comme la France qui faisaient le choix du marxisme et de la confrontation. Les lois Hartz ont aussi permis d'assouplir totalement le marché du travail, alors que les pays comme la France faisaient le choix inverse, 35 heures et bible du travail... voici les ingrédients allemands pour réussir un bon plat! Les aigris peuvent pleurer, tempêter, injurier, c'est imparable!...

  • Par henir33 - 13/08/2014 - 20:27 - Signaler un abus le vrai probleme c'est l'euro

    Lisez charles Gave .....

  • Par Anguerrand - 13/08/2014 - 21:54 - Signaler un abus À vangog

    Une analyse tout à fait pertinente, je suis d'accord 100% avec vos arguments et sur le fait que sur le papier rien n'a empêché la France de suivre le même chemin que l'Allemagne. Souvenez vous de la réaction des syndicats au sujet des fameux plombiers polonais qui allait manger le pain des français... Ces " plombiers polonais sont partis travailler en Allemagne pour le profit de l'Allemagne, mais aussi de la Pologne. Il faut voir le développement de la Pologne depuis la chute du communisme. Je l'ai connu sous le joug communiste ( années 73) un pays lugubre, tout comme sesvoisins du pacte de Varsovie et en qq décennies c'est devenu un pays magnifique qui se développe à une vitesse grand "V". Les ville sont magnifiques . Ne parlez plus de marxisme ou de communisme en Pologne au risque de paraître pour un demeuré. Il n'y a que les français et ses syndicats qui croient encore à ces vieilles lunes!

  • Par elvin - 13/08/2014 - 23:45 - Signaler un abus soyons précis

    @vangog "Encore une fois, Goetzmann a raison!" quand il dit ce que vous dites dans votre commentaire, d'accord mais quand il parle de "holdup" et dit que l'Allemagne a "capte" la croissance, comme si la croissance arrivait de nulle part et qu'on pouvait la "capter", non ! la croissance, il faut bien que quelqu'un la crée, et c'est normal que celui qui la crée soit celui qui en bénéficie et quand il sous-entend que la BCE pourrait arranger tout ça, encore non ! les manips monétaires, c'est l'emplâtre sur une jambe de bois, ça cache les problèmes, ça ne les résoud pas

  • Par Benvoyons - 14/08/2014 - 00:54 - Signaler un abus La France est malade comme un malade qui aurait une obtruction

    intestinale ( trop d’État et les Syndicats ayant comme emblème le marteau et la faucille) ( juste avant l' occlusion intestinale)(donc le manque de liberté des entreprises) et bien l'idée de Mr Goetzmann en faisant parler les morts; donne un médecin, qui prescrirait au lieu d'un laxatif (donc pour obtenir plus de liberté pour l'économie,éliminer les blocages de l'économie) et bien un gavage,une grande bouffe qui en effet permettra au système de perdurer jusqu'à l'occlusion intestinale. Il restera alors à faire une grande opération (avec ou sans réussite assurée) et qui forcément coutera beaucoup plus cher que d'avoir fait la bonne ordonnance( Libérer l'entreprise).

  • Par Ganesha - 14/08/2014 - 01:45 - Signaler un abus 1848

    Trente-huit commentaires ! Atlantico se retrouve aussi encombré, et avec la même atmosphère de panique, que les coursives du navire Costa Concordia après qu'il ait heurté les rochers ! Pourtant, cela fait déjà quelques mois que l’événement a eu lieu : aux élections législatives allemandes, mme Merkel a perdu la majorité, et elle a dû se plier aux exigences des socialistes allemands : enfin instaurer un salaire minimum dans son pays. Amis d'Atlantico, arrêter donc de vous caresser avec les ''réformes Harz/Schroeder de 2003'' : ce qui se passe sous vos yeux, c'est au contraire l'Allemagne qui adopte la philosophie française des ''Droits de l'Homme''. Il reste encore sur ce site quelques ''papys-esclavagistes'' qui voudraient continuer de fantasmer de jouer à ''La Case de l'Oncle Tom'' avec les prolétaires français, mais, désolé les gars, rangez vos fouets, c'est fini de jouer !

  • Par Anguerrand - 14/08/2014 - 06:11 - Signaler un abus À ganesha

    Vous ne pouvez pas vous en passer, vous commencez avec des arguments que l'on approuve ou non, mais sensés. Puis d'un seul coup , c'est plus fort que vous il faut que vous sortiez vos saloperies et encore on a déjà vu pire de votre part. Lisez les commentaires des autres intervenants à votre sujet, vous n'avez toujours pas compris tout le monde est fatigué de lire vos grossièretés. Vous avez déjà été questionné sur votre " activité" ayant une supériorité et un dédain pour tout le monde, avocat , médecin, haut fonctionnaire, ou RMIstes qui se délecte dans la provocation? Sachez tout de même que les papys dont vous faites allusion à chaque intervention avant de " donner des leçons" ont travaillé 46 heures par semaines, 2/3 semaines de congés sans RTT, et avaient une retraite à 65 ans. Certains ont monté seul leur maison le dimanche ou après le boulot. Ils auront de toute façon travaillé autrement plus dur que vous pour vous laisser un pays développé. si vus avez des problèmes avec votre grand père allez voir un psy, pas Atlantico. Pourquoi tant de discrétion sur vous Monsieur le donneur de leçon? Avez vous toujours votre carte du PS?

  • Par Benvoyons - 14/08/2014 - 11:16 - Signaler un abus Ganesha14/08/2014 - 01:45 C'est clair tu as le clito en chaleur

    Bonne masturbation!

  • Par DES VESSIES POUR DES LANTERNES - 15/08/2014 - 13:34 - Signaler un abus nos politiques

    champions du monde .ils n auraient pas une petite responsabilitè de ce merdier là

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nicolas Goetzmann

Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€