Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 30 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le FMI a trouvé la solution miracle à la dette : prélever 10% de l’épargne financière

10% de prélèvement sur votre épargne, LA solution évidente ! C'est en tout cas ce que préconise le FMI...

Decod'Eco

Publié le
Le FMI a trouvé la solution miracle à la dette : prélever 10% de l’épargne financière

"Le Fonds monétaire international (FMI) suggère aux gouvernements de prélever 10% de l’épargne financière." Crédit Flickr

Ce n’est un secret pour personne (ou presque) la crise n’est pas finie. Cela devient même inextricable. La dette publique augmente, la croissance se fait attendre. C’est pour tenter de trouver une issue que le Fonds monétaire international (FMI) suggère aux gouvernements de faire main basse sur votre argent et de prélever 10% de l’épargne financière.

Il faut bien s’entraider entre amis... Des fonctionnaires internationaux suggèrent donc à des fonctionnaires élus – 55% de nos députés sont issus de la fonction publique – de se servir dans la poche des épargnants pour résoudre une bonne fois pour toute  la question de la dette.

Ce niveau permettrait – selon le FMI – de retrouver le bon vieux temps de la pré-crise, d’avant 2008.

Ceci est le quatrième avertissement.

Le premier avertissement fut le bail in de Chypre qui donna lieu à de nombreuses discussions sur les niveaux de confiscation des dépôts : un peu à tout le monde ou bien plus et au-delà de 100 000 euros ? Un bail in signifie que les déposants, qui sont dans la banque (in) sont appelés à la rescousse pour la sauver (bail). Le bail in chypriote a donné des idées à notre gouvernement ; selon certaines rumeurs, en France ce serait 17% sur les dépôts supérieurs à 100 000 euros. N’est-ce pas une bonne cause que de sauver son pays ou une grande banque mettant en danger son pays ? "On ne paye jamais trop d’impôts quand c’est pour la bonne cause", selon M. Moscovici, ministre des Finances.

Le deuxième avertissement fut une note du Boston Consulting Group publiée dans la torpeur du mois d’août. Pour ce cabinet de consultants, la messe est dite. Pour vraiment sortir de la crise, il faut effacer environ 21 000 Milliards de dollars de créances irrécouvrables chez les ménages, les entreprises et les États des pays développés. L’austérité – à savoir épargner et rembourser – y est rejetée par les populations. Le retour à la forte croissance est impossible en raison de la démographie et du manque de compétitivité des pays endettés. La restructuration des dettes est impossible car le système bancaire est trop fragile pour l’assumer. La répression financière – des taux d’intérêts artificiellement faibles, en dessous de la croissance économique et de l’inflation – est infructueuse sans croissance robuste. Il faut donc taper dans ce qui est disponible et rapidement, donc l’épargne financière. Le Boston Consulting Group avance le chiffre de 34% en Europe.

Taxation nécessaire sur le patrimoine financier des classes moyenne et supérieures pour sortir du surendettement

 

   


Source : Boston Consulting Group – Back to Mesopotomia – The Looming Threat of Debt Restructuring

Troisième avertissement, la confiscation pure et simple de l’épargne-retraite des Polonais, l’équivalent des contrats d’assurance-vie en euro le 4 septembre dernier. La Pologne avait vu ses taux d’emprunt s’élever rapidement et le gouvernement a préféré taper sur les épargnants sans préavis pour juguler une "crise de la dette" naissante.

Cette note du Fonds monétaire international constitue donc le quatrième avertissement. La situation n’est pas du tout sous contrôle comme les autorités essayent de nous le faire croire. La spoliation des épargnants est bien à l’ordre du jour. Ce n’est cependant pas du tout la solution comme l’avance le FMI. Car revenir au niveau de pré-crise, c’est revenir au niveau qui justement avait déclenché la crise. La dette doit être évaluée dans son ensemble : dette publique et dette privée. La période 2008-2012 a vu les stocks grossir et des tours de passe-passe entre public et privé. Mais ce bonneteau est inutile, trop de ces dettes sont de mauvaises créances.

En revanche, il est utile de prendre conscience que nos démocraties sont corrompues et corruptrices, pratiquent le capitalisme de connivence et que la notion d’État de droit se perd. Dans un État de droit, le droit de propriété est respecté et les impôts sont votés. En France, énarques élus et énarques banquiers se renvoient l’ascenseur ; la fiscalité est devenu un magma incompréhensible censé servir la "justice sociale". Ce terme masque une réalité plus prosaïque : prendre dans un camp le moins nombreux possible pour redistribuer au camp le plus nombreux possible. La "justice sociale" sert essentiellement à acheter des électeurs.

En attendant, il vous appartient de sauver de ce naufrage ce qui peut l’être. Tout ce qui est liquide se retrouvera en première ligne. Dans l’ordre du plus liquide au moins liquide :

  • Les dépôts
  • Les livrets
  • Les assurances-vie en euro
  • Les actions et les assurances-vie en unités de comptes
  • L’or conservé dans le circuit bancaire
  • L’immobilier
  • Le foncier
 

Vous devez conserver à l’esprit que votre banque va devenir percepteur des impôts à la première injonction. Les actions sont en troisième ligne car il va falloir vous contraindre à vendre. La confiscation de votre épargne s’accompagnerait donc d’un krach majeur, à côté duquel les krachs de 2000 et 2008 ne seraient que d’aimables consolidations. Or un krach majeur mettrait en danger les banques.... et ça, ce n’est pas possible.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Michel. - 11/10/2013 - 09:25 - Signaler un abus Pour éviter la saignée

    ouvrir un compte à l'étranger LÉGALEMENT DÉCLARÉ au fisc, y transférer tous ce qui dépasse la garantie de l'état, et y avoir un dépôt d'actifs de type actions/obligations/etc. Choix du pays: en dehors de la zone euro, là où la probabilité de racket étatique est la plus faible: Suisse, Grande Bretagne, USA, Singapour et où il est facile d'aller passer des vacances.

  • Par mich2pains - 11/10/2013 - 09:30 - Signaler un abus LE " CASSE DU SIECLE " !

    Simone WAPLER exprime on ne peut plus clairement ce qui nous pend au nez : la SPOLIATION de tout ou partie de nos économies , d'une partie de notre travail , celui de toute notre vie ! Le cas Chypriote n'était qu'un ballon d' éssai mais il était déjà extrêmement révélateur . Et les Merdias sont mis à contribution dans cette sinistre perspective , histoire de pré-formater les cerveaux = " Sur la planète , les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres " donc , ...".il faut taxer encore plus les riches " (sic) . Le pseudo économiste de service PICKETTY vous le martèle tous les jours sur tous les plateaux de TV et de radios . "NE taxer QUE... les plus riches" ! Est-ce que ça ne vous rappelle pas une récente déconvenue , ici en France , avec la G000CHE au pouvoir ? Imaginez le même scénario , mais à l'échelle du FMI ?... Adieu , vos petites économies personnelles , votre petit pavillon si chèrement payé , vos sacrifices financiers personnels , etc .... Décidément , voici encore une autre bonne raison de VOTER pour des élus radicalement différents de ceux qui envisagent de vous SPOLIER à cette échelle !

  • Par Anguerrand - 11/10/2013 - 10:03 - Signaler un abus Faut pas se gêner tapons sur les épargnants...

    L'épargne durement acquise sur laquelle on a déjà payé des impôts,des charges sociales,de la CSG est lorgné depuis qq temps en particulier par le PS. Cela fait peur car on sait que rien ne les arrête en ce uni concerne l'impôt. Bien sur les cigales qui n'ont pas épargné seront....épargnées,c'est ça la justice vue par le PS. Bien PREFON réservé aux fonctionnaires déjà épargné par l'impôt ne sera pas touché. Tiens une niche fiscale à supprimer.

  • Par Ravidelacreche - 11/10/2013 - 11:04 - Signaler un abus Et si...

    On braquait le FMI ? :o))

  • Par yavekapa - 11/10/2013 - 11:38 - Signaler un abus Ben voyons !

    Quand l'état a fait le con à se gorger de dettes pour donner à ses parasites, il prend aux bosseurs par des impôts faramineux, et maintenant une deuxième fois aux bosseurs sur leur épargne. C'est la DOUBLE PEINE. Attention Lagarde, garde à toi. c'est encore la faute à Sarko. Si le gouvernement fait ça, il y aura du sang, c'est prévisible. On nage en plein racket. Vive l'anarchie.

  • Par my3cents - 11/10/2013 - 12:05 - Signaler un abus Le FMI devient collectiviste.

    C'est du Melenchon dans le texte. Moi, je propose plutôt, à ce compte, de prendre 20% à ceux qui détiennent la moitié du patrimoine : le dernier décile.

  • Par my3cents - 11/10/2013 - 12:07 - Signaler un abus Pour faire hurler...

    Saviez vous qu'en cas de faillite d'une banque, l'état est caution solidaire et ce sont donc les français sur leurs fonds propres qui doivent rembourser ?

  • Par yavekapa - 11/10/2013 - 12:57 - Signaler un abus On en arrive à comprendre plein de choses maintenant

    Par exemple aux USA les groupes qui s'attaquent à l'état fédéral.

  • Par Monkeyman - 11/10/2013 - 13:10 - Signaler un abus Quand on est rationaliste, on croit..., "toujours plus" même si

    (En utilisant le masculin neutre ...) La plupart de nos décideurs, politiciens, intellectuels, sont tous rationalistes, cartésiens, binaires, c. à d. « humanistes » (En liaison consciente ou inconsciente des paraboles « L’homme a été créé à l’image de Dieu » ou « L’homme est un dieu en devenir » !). Ils refusent donc d’admettre qu’ils sont des êtres « fractals » ! donc caducs, s’insérant dans les lois de l’évolution de Darwin. Qu’ils lisent donc dans le livre « Les arbres de l’évolution » de scientifiques (L. Nottale, J. Chaline, P. Grou) l’hypothèse 2080 ou consulte sur Internet : Consulter Internet à partir de : L'Hypothèse 2080 dans « Les arbres de l'évolution » (L. Nottale, J ... blogs.mediapart.fr/.../lhypothese-2080-dans-les-arbres-de-l-evolution-l-n...‎ Ou/et ; Les arbres de l'évolution - Des commentaires - Le Monde descommentaires.blog.lemonde.fr/.../les-arbres-de-levolutio... Le résultat de recherche a été partagé sur Google+. 23 oct. 2008 – Les Arbres de l'évolution " (Hachette Sciences - littératures 2000) ou L'hypothèse 2080. (Un résumé ou une présentation). Des chercheurs ... Amen ! Pierre Payen (Dunkerque)

  • Par FXMLIM - 11/10/2013 - 13:11 - Signaler un abus Les Français seront ils assez Cons pour accepter cela.

    Franchement vous accepterez de vous faire ponctionner vos économies!!! un ami me disait que le jour où cela se produirait , il préférait donner son argent pour des contrats sur la tête des hommes politiques , ça pourrait être une excellente idée et bien moins couteuse que cette gabegie généralisée.

  • Par HerveLE - 11/10/2013 - 13:30 - Signaler un abus immobililer

    et si vous posséder une maison, mais pas de compte épargne, ils vont vous prélever une pierre sur 10 et 10% des tuiles de votre toit, au hasard. en espérant que ca tienne toujours

  • Par mich2pains - 11/10/2013 - 13:42 - Signaler un abus Rassurez-vous " HervéLE " 13:13

    Pour pouvoir prélever une seule pierre de nos maisons , "ILS" leur faudra embaucher une énorme quantité de nervis pour faire leur sale besogne et , comme "ILS" n'ont plus un rond pour les payer ....et comme aucun salarié non-payé aime se prendre du gros calibre pour rien ........ Tiens , au fait , le moment est peut- être venu (enfin ...) de se poser la question de savoir qui sont ces " I L S " qui prétendent décider à notre place ? Pourront-ils m'empêcher de voter FRONT NATIONAL ?

  • Par HerveLE - 11/10/2013 - 13:50 - Signaler un abus @ mich2pains

    ah non c'est pas drole! il faut que ce soit payé par le contribuable! un peu comme ces salariés qu'on obligeait à former leur remplacant étranger avant d'etre virés...

  • Par lsga - 11/10/2013 - 14:10 - Signaler un abus 10% ? Lol. Ils ont entendu parler de la république de weimar

    Si l'État ne prévèle que 10% aux épargnants, ce sera bien.   Dans les faits, la crise a déjà prélevé à peu prêt 50% de leur épargne en 2008. Si la crise continue, il faut s'attendre à un effondrement du Dollar et de l'Euro, et là les pertes pour les épargnants ne seront pas que de l'ordre de 10%.   L'argent n'existe pas, ce ne sont que des chiffres dans un fichier informatique. Vous croyez avoir mis de côté une richesse colossale ? Vous avez simplement créé un fichier excel dans un ordinateur quelque part dans le monde.  

  • Par MKL - 11/10/2013 - 14:17 - Signaler un abus Autre solution : partir en guerre contre les paardis fiscaux

    ... et taxer les 30.000 milliards issus de l'évasion fiscale. Comment ? En utilisant le levier de la commande publique. Plus aucun marché public attribué à une entreprise/banque ayant une filiale dans un paradis fiscal. Effet immédiat garanti. Voir la mesure n°4 préconisée par le Collectif Roosevelt (déjà 106.000 signataires) http://collectif-roosevelt.fr/15-propositions/eviter-leffondrement/boycotter-les-paradis-fiscaux/

  • Par Michel. - 11/10/2013 - 14:23 - Signaler un abus @MKL

    donc boycotter les entreprises ayant des intérêts aux USA et au Royaume Unis, premiers paradis fiscaux off-shore de la planète? Pas trop réaliste la proposition!

  • Par my3cents - 11/10/2013 - 15:07 - Signaler un abus @mkl

    ne se rend pas compte que les USA et la GB nous font un doigt d'honneur. 80% des "propositions" du collectif sont soumise au bon vouloir de la volonté internationale. En l'eta, c'est YAKAFOKON et socio-démago.

  • Par my3cents - 11/10/2013 - 15:07 - Signaler un abus en l'etat

    en l'etat

  • Par HerveLE - 11/10/2013 - 15:34 - Signaler un abus bref

    nous sommes à une époque où il vaut mieux avoir des dettes que de l'argent... et si on a un crédit dans une banque, il va etre réduit de 10% aussi? ca serait cool

  • Par mich2pains - 11/10/2013 - 17:19 - Signaler un abus Dans cette " joyeuse perspective " imminente .....

    On se demande bien où vont se situer tous ceux et celles qui nous prédisaient qu'avec l'élection de MARINE , nos économies fondraient comme neige au soleil .Bref , qu'on s'appauvrirait ! (sic) Eux qui pensaient naïvement que le FN serait la pire chose qui puisse nous arriver .... Bref , en terme de scénario catastrophe , soit toutes ces petites bestioles de l' UMPSPCEELV manquaient sérieusement d'imagination , soit elles nous cachaient qu' elles étaient en train de le construire dans notre dos ! Et si NOTRE heure était venue de leur refourguer un "chien de notre chienne " ?

  • Par enfer - 11/10/2013 - 20:36 - Signaler un abus ...Cette ponction...

    ....Ne serait socialement supportable que si elle s'accompagnait de réformes drastiques en profondeur...Suppression du statut de la fonction publique, alignée sur le privé,réforme en profondeur des assemblées, qui seraient tenues de présenter des budgets strictement équilibrés.Effectifs d'élus divisé par 3 au moins, suppression du poste de président de la république, suppressions des instituts, commissions et autres hauts comités...Qui devraient s'accompagner du licenciement sec de 1.5 millions de fonctionnaires. Suppression des milliards de subventions syndicales et aux "associations". Informatisation et rationalisation de la sécurité sociale qui serait libérée de l'emprise des syndicats. Suppression des allocations et réforme de la politique familiale versement des aides directement aux fournisseurs de services (écoles, cantines...) Si ce grand ménage n'était pas fait très rapidement, s'ouvrira une chasse au PS, les élus de tout poils de ce parti devront s'acheter des caleçons blindés.... Très blindés...

  • Par Aristotic - 12/10/2013 - 08:07 - Signaler un abus problème des sens

    Contrairement à ce que prétend l'auteur, le sens le plus fréquent et le plus massif du transfert de richesse, est plutôt des plus nombreux vers les moins nombreux. C'est d'ailleurs bien là le problème. Seul un incroyable aveuglement permet de dire le contraire. De même, dire que réduire l'endettement à celui précédant 2008, c'est retrouver un niveau qui a déclenché la crise est une présentation plutôt curieuse : comme si le seul niveau d'endettement avait provoqué la crise; or ce n'est justement pas le cas. Je ne comprends pas tout à fait les motivations de l'auteur, mais cela sent le lobbying à plein nez... Je passe sur le dernier paragraphe qui ne veut rien dire: vendre les actions sous contrainte, mais à qui ? La seule vrai question, c'est: pour quelle raison les particuliers devraient-ils plus mettre la main à la poche que les créanciers, surtout lorsqu'on sait dans quelles conditions ces dettes publiques ont explosé ? Il faudrait songer à mettre fin à ce hold up...

  • Par Aristotic - 12/10/2013 - 08:14 - Signaler un abus @enfer

    Votre solution : augmenter le nombre de chômeurs de 1,5 millions du jour au lendemain ? Belle idée... Je comprends votre choix de pseudo ! Et vous comptez sur le MEDEF pour rattraper le coup? En combien de temps ? En ce qui vous concerne, c'est plutôt un casque blindé qu'il faudrait : pour éviter que de telles folies vous échappent en public...

  • Par Aristotic - 12/10/2013 - 08:20 - Signaler un abus @mich2pains

    Oh, personne ne vous empêchera de voter ce que vous voulez, et pour cause: tout le monde s'en fout, de ce que vous voterez. En revanche, si vous pouviez arrêter de polluer le site en mettant Marine et FN à toutes les sauces, y compris et surtout quand ça n'a aucun rapport, ça nous arrangerait tous. Merci d'avance.

  • Par copélia - 12/10/2013 - 15:20 - Signaler un abus Amusons-nous faisons les fous!

    Amusez-vous, foutez-vous d'tout La vie entre nous est si brève Amusez-vous, comme des fous La vie est si courte, après tout. Car l'on n'est pas ici Pour se faire du souci On n'est pas ici-bas Pour se faire du tracas. Amusez-vous, foutez-vous d'tout La vie passera comme un rêve Faites les cent coups, dépensez tout Prenez la vie par le bon bout. Et zou Amusez-vous, foutez-vous d'tout La vie entre nous est si brève Amusez-vous, comme des fous La vie est si courte, après tout. Car l'on n'est pas ici Pour se faire du souci On n'est pas ici-bas Pour se faire du tracas. Amusez-vous, foutez-vous d'tout La vie passera comme un rêve Faites les cent coups, dépensez tout Prenez la vie par le bon bout. Et zou Pour que la vie soit toujours belle Ha, que j'aimerais un quotidien Qui n'annoncerait qu'de bonnes nouvelles Et vous dirait que tout va bien Pour ne montrer qu'les avantages Au lieu d'apprendre les décès On apprendrait les héritages C'est la même chose et c'est plus gai Pour remplacer les journaux tristes Que ça serait consolateur De lancer un journal optimiste Qui dirait à tous ses lecteurs :

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Simone Wapler

Simone Wapler est rédactrice en Chef des Publications Agora (analyses et conseils financiers).

Elle est l'auteur de "Comment l'Etat va faire main basse sur votre argent: ... et ce que vous devez faire pour vous en sortir !", paru chez Ixelles Editions en mars 2013.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€