Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 30 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La fin de l’humanité ou le renouveau de l’homme. Les investisseurs et entrepreneurs garderont-ils le sens de la mesure ?

Il existe sur cette planète des investisseurs et de brillants entrepreneurs, des chercheurs aussi, qui estiment que le fait de faire de l’homme un Dieu, une entité parfaite et immortelle est une fin en soi.

Les entrepreneurs parlent aux Français

Publié le

J’aimerais rester debout. Nous avons mis des millénaires à passer de la position basse à une position haute, ne plus marcher à 4 pattes nous a économisé de grosses blessures aux doigts et permis de voir un peu plus loin que le bout de nos pieds. Et maintenant que nous sommes debout, que nous explorons l’univers depuis des télescopes géants, voilà que nous serions, comme jamais, atteints de cécité. Aveugles aux dangers que l’homme s’impose à lui même. Sourds aux cris d’une planète que nous dévorons un peu plus chaque jour.

Face aux défis d’une planète qui s’alourdit d’un nombre d’êtres humains plus important chaque jour, incapables de respecter la terre qui nous a fait homme, voilà que nous passons plus de temps et de réflexion à changer la nature de l’homme pour qu’il s’adapte à cet état de fait plutôt que d’adapter l’action de l’homme aux réalités de « mother nature ». Et de poursuivre, inlassablement,  cette quête qui l’obsède depuis le début des temps. Celle de tuer le père, cet arrogant invisible, qui nous nargue de sa présence d’autant plus lourde qu’elle est virtuelle, en un mot, devenir Dieu, nos propres créateurs, et de le remplacer, afin que nous puissions regarder de haut cette entité qui nous toise depuis la création.

Il existe sur cette planète des investisseurs et de brillants entrepreneurs, des chercheurs aussi, qui estiment que le fait de faire de l’homme un Dieu, une entité parfaite et immortelle est une fin en soi. Oubliant au passage que c’est une fin tout court. L’homme a été conçu mortel. La nature est équilibrée. Tenter de troubler cet équilibre est le germe pernicieux qui tuera notre race arrogante. Pour un peu, on en viendrait à souhaiter une religiosité obligatoire, car la promesse d’une autre vie après la mort physique permettait à des millions d’hommes d’accepter la mort avec plus de sérénité.

Où doit se tracer la frontière infranchissable du progrès ? Les hommes, politiques notamment, si prompts à bâtir des murs pour repousser ceux qu’ils considèrent comme inacceptables, auront-ils autant d’inspiration pour savoir où monter des murs infranchissables face à l’alibi du progrès, qui justifierait toutes les monstruosités.

En tant qu’entrepreneur, mon objectif est de faire mieux ce que je fais, de viser le meilleur, de changer mon monde en y apportant qualité et excellence, pas de changer le monde, ni l’homme. Eventuellement pour le rendre, lui aussi, meilleur, mais pas différent de ce qu’il est. Les entrepreneurs et investisseurs doivent se poser la question de ce que « mieux » veut dire. Ceux qui investissent des centaines de millions, de milliards, pour rendre l’homme immortel, augmenté, accru, avatarisé, rêvent ils ce faisant à un retour sur investissement éternel ? On parle sans cesse de Google quand on aborde cette thématique, mais en réalité des structures de toute nature y travaillent, partout dans le monde.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Denis Jacquet

Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€