Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 21 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Et la crise n’est pas perdue pour tout le monde... Nouveaux groupes et recrutement en hausse, les sectes en pleine croissance

Profitant de la crise et de son lot de chômeurs, les organes à tendances sectaires recrutent, notamment sous couvert de formations professionnelles.

Don't be evil

Publié le
Et la crise n’est pas perdue pour tout le monde... Nouveaux groupes et recrutement en hausse, les sectes en pleine croissance

La mission interministérielle de lutte contre les sectes alerte sur la montée de pseudo organismes de formation professionnelle. Crédit Reuters

Atlantico : Dans son rapport annuel, la mission interministérielle de lutte contre les sectes alerte sur la montée de pseudo organismes de formation professionnelle sous l’emprise de mouvements sectaires. Ces organismes profitent-ils de la crise pour prospérer ?

Georges Fenech : Le développement de formations professionnelles infiltrées par des mouvements sectaires n’est pas lié à la crise économique. C’est  un phénomène que l’on observe depuis plusieurs années.

Les recherches approfondies que nous avons mené à la Miviludes (Mission interministérielle de lutte contre les sectes) du temps où j’en étais le président (de 2008 à 2012) avait révélé que sur 60 000 organismes de formation professionnelle présent en France, au moins 1 500 organisations étaient en réalité des organes à dérives sectaires, ce qui représente un volume considérable.

Ce constat nous avait amené à signer un partenariat avec Pôle Emploi pour lutter contre la prolifération de ce phénomène. Nous avons formé le personnel de Pôle emploi ainsi que les inspecteurs du travail à être vigilants et les avons sensibilisés au problème sectaire. On peut penser, compte tenu du nombre de chômeurs qui s’accroît  et des plans de reconversion qui nécessitent des formations, qu’il y a de fait plus de probabilité de rencontrer un organisme sectaire.

Quelles sont les cibles de ces mouvements ? Ont-ils adapté leurs méthodes ?

Les organes sectaires se développent sous couvert de formations professionnelles proposant des séances de coaching, des séminaires et des stages visant à accroître ses capacités. Il n’y a pas de profils visés en particulier. Par exemple, les entreprises qui envoient leur salariés pour améliorer leur performances professionnelles peuvent se retrouver confrontées à des organismes sectaires. Dans ce cas, les sectes ciblent d’avantage les profils de cadres ou de personnes qui jouissent d’un pouvoir d’achat élevé.

En effet, les profils de cadre sont régulièrement intéressés par des séminaires ayant des thématiques qui tournent autour du développement de soi et de l'amélioration de ses performances. C’est un marché très lucratif et incontournable pour les sectes ; sans oublier que c’est un moyen de recrutement privilégié pour acquérir de nouveaux adeptes.

Les méthodes utilisées se manifestent de différentes manières. Par exemple, à l’issue des stages de perfectionnement, les organisateurs proposent des offres alternatives qui comprennent des soins, des manuels concernant des modes de vies plus en rapport avec la nature, tout ce qui en apparence n’est pas dangereux mais qui peut le devenir, en particulier à travers l’emprise mentale et financière. Ces formations s’accompagnent également de ventes de toutes sortes de produits comme des DVD ou des brochures, qui constituent dans de nombreux cas le premier contact de l’individu avec la secte. Les sectes proposent également des formations avec l’obtention de diplômes qui n’ont en réalité aucune valeur officielle. Nous avons par exemple rencontré des organismes de formation en « biomagnétisme » à Paris, qui ont été aussitôt suspendus sous notre initiative par la mairie. Ces formations étaient en réalité de type crapuleuses et charlatanesques.

La lutte contre ces organismes s'est-elle complexifiée ?

C’est au moment de la déclaration de l’organisme à la chambre de Commerce, à la Mairie, ou à la région, que les services administratifs opèrent les contrôles approfondis, en particulier en ce qui concerne les formations professionnelles. Il faut vérifier le contenu de cette formation mais aussi le profil des intervenants sans oublier leur diplôme. Enfin, le ministère du Travail répertorie depuis 2009 sur son portail Internet l’ensemble des organismes qui ont obtenu de la préfecture l’autorisation d’exercer une activité. Ces activités sont donc désormais soumises à un contrôle strict de la part des pouvoirs publics.

La lutte contre ces organismes sectaires est un travail quotidien et difficile car les sectes sont des structures mobiles, mouvantes et qui renaissent  sous de nouvelles appellations. La vigilance doit-être permanente et très ciblées. Il appartient à toutes les structures administratives décentralisées d’effectuer des contrôles.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Loupdessteppes - 29/04/2013 - 15:16 - Signaler un abus Monsieur fenec : parlez nous un peu des francs-macs ?

    Silence pesant de monsieur fenec... Les religions officielles fondamentalistes et les groupes d'influence maçonniques semblent autrement plus dangereux dans le monde actuel que les dévots de Krishna et autres fariboles... Parlez-nous plutôt de ces réseaux qui tripotent le pouvoir au mépris du citoyen.. Qu'elle est votre motivation ? La liberté de penser ? Votre texte ne semble pas refléter ce soucis...

  • Par Gégé Foufou - 29/04/2013 - 16:34 - Signaler un abus Sur la photo

    Ce sont les représentants de la grande majorité de nos chômeurs français.

  • Par ISABLEUE - 29/04/2013 - 16:46 - Signaler un abus Vous croyez vraiment qu'il y en a plus qu'avant ??

    J'endoute un peu. Il y a toujours eu des esprits faibles ! Mais maintenant, avec la crise, s'il faut payer, cela va en faire réfléchir plus d'un....

  • Par Satan - 29/04/2013 - 19:54 - Signaler un abus Sectes monothéistes?

    ou sectes polythéistes? Sectes socialistes ou sectes sarkozystes? A chacun son gourou! Vive Jésus!

  • Par ANNONYMOOS - 29/04/2013 - 21:15 - Signaler un abus RÉFLEXE DE PAVLOV

    Ce qui caractérise une secte depuis toujours c'est : primo, les recruteurs font preuve de complaisance c'est très simple de rentrer. deusio, une fois initié il est quasiment impossible d'en sortir. Les religions c'est le contraire.

  • Par monteils - 30/04/2013 - 09:25 - Signaler un abus L'exil des français

    En raison de la crise en France prés d'un million de français ont quitté le pays depuis dix ans pour aller travailler à l'etranger. 350 000 autres français- les transfrontaliers- traversent la frontiére tous les jours en Suisse au Luxembourg, ailleurs pour gagner leur pain Les medias devraient aborder ce sujet trés sérieux

  • Par mariecl29 - 30/04/2013 - 16:49 - Signaler un abus Au secours,la France est envahie par les sectes !

    Au secours,la France est envahie par les "sectes"! Elles sont partout:dans les entreprises,dans les écoles,les hôpitaux,dans les villes et les campagnes! Les Français sont tous des victimes potentielles d'un gourou qui veut leur laver le cerveau ! On abuse de leur faiblesse,ils sont victimes de "manipulation mentale" ou "sujétion psychologique"! Pauvres Français ! Décidément,pour M.Fenech,ils sont des êtres bien plus fragiles que les Anglais,les Allemands,les Espagnols etc Mais quel gourou a manipulé M.Fenech pour qu'à son tour il manipule et déplace à Bugarach les médias de toute la planète avec ses élucubrations de "sectes apocalyptiques" et de suicides collectifs? Communiqué de presse du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités (CICNS) Le retour de la menace tentaculaire ; épisode 9 du feuilleton de la MIVILUDES http://www.sectes-infos.net/communiques_presse_229_MIVILUDES_rapport_2012_menace_tentaculaire.htm

  • Par Satan - 01/05/2013 - 13:13 - Signaler un abus Jésus! Jésus! Jésus!

    Vive le capitalisme!

  • Par cpamoi - 01/05/2013 - 16:10 - Signaler un abus Fenech n'a rien a faire dans une démocratie.

    Ce type a fait son beurre sur la scientologie à laquelle il devrait rétrocéder une partie de ses revenus ! La preuve sur le CV affiché en haut de la page ! Comme tout politicard en mal d'argent il fantasme la menace dite sectaire, terrifie le petit peuple, pour se mousser et empocher au passage. Il avait promis une invasion à Bugarach pour la fin du monde. Mobilisation colossale de moyens. Résultat : pas un chat. Encore lui qui proposait que le refus de vaccination soit condamné de « six mois d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende ». Lui qui a organisé des descentes de gendarmes dans des groupes écolos... Encore lui qui clamait que 60 000 à 80 000 enfants étaient l'objet de menaces sectaires... résultat après une commission d'enquête qu'il présida lui-même : 8 cas recensés, à grande peine ! On se moque de qui ? Il serait intéressant de savoir pour qui roule ce bonhomme.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Georges Fenech

Georges Fenech était député de la 11ème circonscription du Rhône et ancien juge d'instruction du procès lyonnais de l'Eglise de scientologie.

Il est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Face aux sectes : Politique, Justice, Etat" (1999) et "Criminels récidivistes : Peut-on les laisser sortir ?" (2007).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€