Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Entre intérêts privés et intérêt public, la valse en deux temps de la RATP sur l'open-data

La régie des transports parisiens a "libéré" les droits sur ses plans de RER, métro, bus et tramways. L'occasion pour Google Maps de les intégrer à son service. Mais pour les horaires des transports, il va falloir attendre...

Un pas en avant, un en arrière

Publié le

Le service Google Maps a récemment fait parler de lui en mettant l'accent sur les transports en communs (bus, métro, tramways). Ont été ajoutées au service un million de stations de transports en commun de 500 villes de différents pays du monde, et notamment de onze villes françaises.

Le service, via la version 6.10 de son application pour Android, ne se contente pas seulement de mettre à disposition le plan du réseau des villes afin d’établir des itinéraires, mais propose également pour certaines de ces villes, telles que Bordeaux, Cholet  ou Dax, les horaires de bus, tramway ou métro.

L’évolution du Service Google Maps en France doit être mis en parallèle avec la philosophie de l’ "open data", laquelle consiste à libérer les données pour qu’elles puissent être réutilisées.

Il faut souligner à ce titre, la récente et discrète mise à disposition par la RATP de certaines de ses données sur le portail  interministériel « data.gouv.fr », publiées sous la licence libre Etalab. 

L’ouverture par la RATP de son portail Open Data est une petite victoire, lorsqu’on sait qu’un an auparavant la RATP s’était attiré les foudres des développeurs en les empêchant de reproduire sans autorisation la carte du métro de Paris sous couvert de défendre ses droits de propriété intellectuelle. L’application pour Iphone "CheckMyMetro" en avait à ce titre fait les frais.

La défense de son droit de propriété lui permettait par la même occasion de faire la part belle à ses services en ligne et à son application au détriment des autres auteurs d’applications. Or, le rôle d’un établissement public tel que la RATP n’est-il pas avant tout d’assurer une partie des transports en commun de Paris et de sa proche banlieue ?

Cette situation est maintenant révolue et des données ont déjà été mises à disposition par la RAPT sur le portail « data.gouv.fr » :

 - les positions géographiques des stations du réseau ferré RATP,

- les correspondances stations/lignes sur le réseau ferré RATP ;

- les données de qualité de l’air mesurée dans les stations ;

- la liste des commerces de proximité agréés.

En prime, la RATP a rendu accessibles, sous licence gratuite, les principaux plans du réseau de transport parisien afin que les tiers puissent les utiliser sur des supports numériques, à savoir :

-les plans RATP métro et Ile-de-France,

-les indices et couleurs de lignes du réseau ferré RATP.

Cette ouverture des données est une aubaine pour des services tels que Google Maps, connu pour déterminer les itinéraires piétons et routiers, qui peuvent à présent élargir l’éventail de leurs fonctionnalités et fournir de plus en plus de renseignements sur les trajets en transports en commun dans les principales villes françaises.

Le service Google Maps est perfectible et dépend surtout de la collaboration des régies de transports telles que la RATP. Cette dernière, si elle a accepté de rendre accessible ses plans, s’est pourtant bien gardé de communiquer la liste des horaires des bus, métros et tramways.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Indigène Indigné - 26/08/2012 - 11:26 - Signaler un abus Rentre Avec Tes Pieds !

    Qu'est-ce qu'elle va communiquer ses horaires (surtout de bus) alors qu'elle n'est même pas capable de les tenir ? ? ? La RATP, c'est la Religion d'Amour de Tolérance et de Paix ? P'tain, j'ai encore rien compris !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Antoine Chéron

Antoine Chéron est avocat associé du cabinet d'avocats ACBM.

Son site : www.acbm-avocats.com

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€