Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Dérapage sur Periscope : François Hollande, venez sur Atlantico ! Ici, les commentaires sont modérés…

Non, Monsieur le Président, il ne fallait pas aller sur Periscope. Vous avez passé l'âge.

Vingt mille lieues sous les mers

Publié le
Dérapage sur Periscope : François Hollande, venez sur Atlantico ! Ici, les commentaires sont modérés…

Vous avez, Monsieur Hollande, voulu faire jeune, moderne et dans le vent. On vous comprend : les sondages vous ont fait plonger dans les profondeurs abyssales de la mer chères à Jules Verne. C'est pourquoi le nom de Periscope a dû vous paraître synonyme d'espoir : peut-être grâce à lui vous alliez enfin pouvoir voir le jour.

Vous avez donc décidé en visitant une start-up de la région parisienne de passer en direct sur ce réseau social réputé pour attirer les jeunes et les très jeunes. Nous, on n'est pas allé voir : on s'est contenté du compte-rendu qu'en a fait L'Obs, un journal qui ne vous est pas farouchement hostile.

Et voilà ce qu'on a pu y lire : "le calvaire de François Hollande", "une catastrophe".

L'hebdomadaire n'a pas été plus charitable avec vous que les internautes qui vous ont abreuvé d'insultes. L'Obs a rapporté scrupuleusement les invectives. Il y en a eu des modérées : "blabla !", "ça va mon Flambie ?", "il parle sans avoir rien à dire, mdrrrr…". D'autres plus rudes : "on est en guerre et il tchat", "vivement 2017 que le menteur à tinture dégage". D'autres enfin encore plus scandaleuses, tellement scandaleuses que nous hésitons à les reproduire ici. Mais le devoir sacré de l'information nous y contraint : "il est venu en scooter ?", "il manque dix balles au pantalon de Hollande, aidez-le" (votre pantalon était en effet un peu court).

Mais qu'alliez-vous faire dans cette galère, Monsieur le Président ? Quelle idée saugrenue de vous commettre avec des garnements ? Vous ne recommencerez plus, n'est-ce pas ? Sur Atlantico, le direct est possible. Venez, vous ne risquez rien. La charte de modération du site est en effet tout à fait réconfortante. Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux.

De surcroît, les responsables du site, et je vous prie de me croire, sont tous allés à l'école chez les bons pères, une garantie d'excellente éducation. Quant aux journalistes filles d'Atlantico, elles sont BCBG et portent toutes des serre-têtes.

Comme nous savons que vous êtes un adepte du débat d'idées, nous avons quand même sélectionné pour vous quelques contradicteurs. Jean-Luc Mélenchon, Martine Aubry, Pascal Cherki, Arnaud Montebourg, Caroline de Haas, Fleur Pellerin… Peut-être serez-vous traité par eux de "social-traître", de "renégat", de "girouette", de "goujat". Mais bon, ce sera quand même beaucoup plus poli que sur Periscope.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 03/03/2016 - 09:50 - Signaler un abus Et puis...sur Atlantico, pas de censure, pas de mépris...

    enfin, si peu! Uniquement pour les patriotes! Flamby ne sera donc pas concerné! L'intérêt de Flamby sur Atlantico? Ah oui! Faire comme les autres candidats à la Présidentielle qui dialoguent sur les réseaux sociaux, sans se faire injurier, eux...cela ne ferait pas avancer le schmilblick de la France, mais assurerait publicité et prospérité à Flamby et au réseau social tolérant...

  • Par cloette - 03/03/2016 - 10:15 - Signaler un abus Sa Com ?

    Est-ce sa Com qui lui a conseillé cet exercice périlleux ? quel manque de psychologie de ne pas avoir prévu ce fiasco ! N'est pas Trump qui veut ! ( Trump qui triomphe au contraire avec la mutation que portent ces réseaux sociaux) . On voit donc que Hollande ne peut s'adapter au nouveau monde qui est pourtant sa bible politique et économique , ce n'est pas juste !

  • Par 2bout - 03/03/2016 - 10:54 - Signaler un abus Des internautes modérés ...

    bien que pour le cas de vangog, on sente pointer encore une forme de frustration dans son commentaire. Mais ne vous laissez pas abusé Benoît, si les interventions des internautes sur Libération ou le Figaro sont généralement moins policées que sur Atlantico, par exemple, faîtes plutôt un lien entre modération et absence réelle de notre anonymat puisque notre identité est dévoilée par un quelconque moyen de paiement sur ce site. Pas vraiment plus propres sur nous ici qu'ailleurs, comme vous le suggérez Benoît. Peut-être simplement plus capables de gérer son environnement.

  • Par Borgowrio - 03/03/2016 - 13:01 - Signaler un abus Il manque dix balles à son pantalon , aidez le

    J'adore ce humour .. Quand aux présidents qui tentent de faire djeune , je me souviens , Mitterrand parfaitement ridicule , prétendant être " branché" et même plus , "câblé ". Pitoyable

  • Par ISABLEUE - 03/03/2016 - 14:01 - Signaler un abus girouette goujat....

    Goujat sans doute.. Girouette non surement pas. Pour en être une, encore eut il fallut avoir eu des idées.. pour les changer. Ca va, là, les modérateurs ???

  • Par sapiensse - 03/03/2016 - 14:31 - Signaler un abus aucune crédibilité

    Hollande n'a plus aucune crédibilité et l'exercice qu'il vient à nouveau de faire en accordant une interview au magazine Elle, montre bien l'inutilité de la communication quand il n'y a rien derrière. Dans Elle, Hollande s'affiche comme féministe(sic)... mais bon ! tout le monde à encore en tête le communiqué sec dans lequel il annonce qu'il répudie sa Trierweiler... Hollande planquez vous à l'Elysée jusqu'en 2017 !

  • Par jmpbea - 03/03/2016 - 15:42 - Signaler un abus Quand on voit l'état de la FRANÇE ...

    Et que son président perd son temps et sa crédibilité, s'il en reste, sur des médias bobos sans envergure et surtout pour dire des banalités et en plus se faire agonir par la lie des"réseaux sociaux" on voit bien qu'il est usé à la corde et que les 400 jours qui restent vont Etre les plus durs à passer...minable et pitoyable

  • Par Lapalatine - 03/03/2016 - 21:18 - Signaler un abus Merci..

    Oui, merci Mr Rayski; vous m'avez bien fait rire!

  • Par essentimo - 04/03/2016 - 08:06 - Signaler un abus Interview dans

    un "magazine féminin" à son poste et dans l'état où est la France, est on ne peut plus ridicule. Si son espoir est de remonter dans les sondages grâce au vote féminin, je ne suis pas sûr de la bonne analyse de ses communicants comme pour périscope. Navrant.

  • Par Arbannais - 04/03/2016 - 13:22 - Signaler un abus Mérite-t-il seulement une

    Mérite-t-il seulement une quelconque politesse, lui qui a été d'une vulgarité économique et sociale qu'on avait encore jamais connu ?

  • Par Marie-E - 04/03/2016 - 16:38 - Signaler un abus depuis quelques jours

    je suis modérée sur le Figaro pratiquement chaque jour (3 posts refusés) et ça y est. comme je suis d'un naturel perspicace, je demande à la modération en quoi mes commentaires sont susceptibles d'être modérés. 1ere réponse : j'ai confirmation qu'ils étaient conformes à la modération. Donc je me dis c'est une erreur 2eme réponse celle là j'aime beaucoup : "En raison de la difficulté du sujet, qui génère des débats houleux et des débordements fréquents dans nos commentaires, nous avons choisi une politique de modération particulièrement serrée concernant la question du Proche-Orient. Il se peut donc que certains commentaires qui auraient été d’ordinaire acceptés soient refusés par nos modérateurs afin d’apaiser les échanges. Nous vous remercions d’en prendre note" Donc je dois laisser insulter un certain petit pays et je ne peux même pas répondre en donnant des éléments de vérité.... Tout ça pour dire que j'aime beaucoup lire Atlantico, j'y viens pour suivre l'actualité, pour rire et surtout m'exprimer librement car pour le moment je n'ai pas encore été modérée et j'apprécie énormément. Quant à l'humour de Benoît Rayski, ...j'adore

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoit Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€