Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le coup de coeur de la semaine : "Les Frères Sisters", aussi fort que les Américains

Bravo à Jacques Audiard: son western est une chevauchée fantastique, spectaculaire, sauvage, mais aussi un film profondément intimiste, chargé de sens et humaniste.

Atlanti-Culture

Publié le
Le coup de coeur de la semaine : "Les Frères Sisters", aussi fort que les Américains

CINEMA

« Les Frères Sisters » 
de Jacques Audiard. 
Avec Joaquin Phoenix, John C. Reilly, Jake Gyllenhaal et Riz Ahmed.

RECOMMANDATION

EN PRIORITE

THEME

Dans l’Oregon de 1851,  Charlie et Eli  Sisters (Joaquin Phoenix et John C. Reilly) sont  deux frères qui ont pas mal de sang sur les mains. Ce sont deux tueurs à gages qui vendent sans état d’âme leurs services  au plus offrant. Quand le film commence, ces deux là, commandités par un mystérieux  Commodore, et qui ont toujours « travaillé » en tandem, cavalent après un type qu’ils doivent d’abord faire parler avant de le tuer. L’homme en  question (Riz Ahmed)  est un chimiste qui aurait mis au point une formule  magique pour détecter l’or…Un quatrième  personnage va bientôt entrer en jeu : un chasseur de primes (Jake Gyllenhaal), chargé par le « patron » de l’expédition   de surveiller la cible, mais sans l’approcher…

Dans des paysages grandioses  (qu’on suppose appartenir à l’Ouest américain, mais qui sont en fait espagnols), ce qui débute comme un western  va petit à petit s‘affranchir des codes du genre  et virer au récit initiatique et sentimental.

A travers le portrait de deux frères qui partagèrent une enfance tourmentée mais  que désormais tout oppose, exceptée la nature de leur boulot, Jacques  Audiard va s’interroger sur la relation fraternelle et le poids de l’héritage familial. Cela,  sans abandonner  un seul instant le récit de sa mortelle randonnée.

POINTS FORTS

-Tiré d’un roman de Patrick De Witt, le scénario est d’une densité et d’une habileté époustouflantes, alternant - sans jamais que le suspense en pâtisse- scènes spectaculaires et séquences intimistes ; séquences durant lesquelles les personnages, et surtout les deux frères, s’interrogent et se dévoilent, faisant affleurer sinon leur humanisme, au moins leur désarroi.

 -Entièrement américain, le casting est cinq étoiles, avec en tête quatre pointures, qui occupent l’écran comme peu : Joaquin Phoenix, John C. Reilly, Jake Gyllenhaal et Riz Ahmed… Si la réussite du film ne doit pas tout  à ces quatre là, en tous cas, elle leur doit beaucoup.

- Placé sous la responsabilité d’un des meilleurs chefs opérateurs du moment, l’ultra-doué  Benoit Debie, le filmage est, formellement, magnifique.

-Quant à la musique, qui donne à « entendre » la singularité de ce Frères Sisters,  elle mériterait de rapporter à son  auteur, Alexandre Desplat, un troisième Oscar et/ou un quatrième César.

POINTS FAIBLES

 Je n'en ai pas trouvé. Les nostalgiques des films de cow-boys à l’ancienne trouveront  peut-être  que par moments, Les  Frères Sisters manque un peu de rythme. Ce à quoi on répliquera que les ralentis ou les pauses dans son action, participent, justement à sa singularité, le teintent de nostalgie sentimentaliste et  de fraternité, malgré la cruauté de son sujet, la chasse à mort d’un homme.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Dominique Poncet pour Culture-Tops

Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€