Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 04 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment deux Français ont pris la première photo du Soleil en 1845

Le premier cliché de l'astre solaire a été pris par deux physiciens français, il y a 171 ans. Et contrairement à ce qu'on aurait pu imaginer, la Lune a été photographiée avant le Soleil.

C'est dans la boîte !

Publié le
Comment deux Français ont pris la première photo du Soleil en 1845

De nos jours, à l'aide de nos smartphones équipés d'appareils photo dernier cri, photographier le Soleil est un jeu d'enfant. Au XIXème siècle, c'était tout de même plus compliqué. Et les premières personnes à avoir réussi à photographier notre étoile ne sont autres que les deux physiciens français Hippolyte Fizeau et Léon Foucault, rapporte le site Slate.com.

Pour ce faire, les deux scientifiques ont utilisé un daguerréotype, l'un des plus vieux ancêtres de nos appareils photo modernes. Ce procédé photographique très délicat à manier produisait une image sans négatif sur une surface d'argent pur, polie comme un miroir, et directement exposée à la lumière.

Sur le cliché, capturé le 2 avril 1845, on distingue ainsi une boule blanche sur fond noir, dont la couleur vire au gris vers les extrémités, témoignant du relief lié au caractère sphérique de l'astre.

Problème d'exposition

Il est étonnant de constater, comme l'indique le journaliste scientifique Phil Plait, que le Soleil ait été pris en photo après la Lune, cinq ans plus tard pour être précis. En effet, les appareils de l'époque ne disposaient souvent pas d'une exposition suffisante pour prendre des clichés nocturnes. Mais apparemment, c'est justement la trop forte luminosité du Soleil qui aurait posé souci. Même de nos jours, difficile d'obtenir une photo du Soleil qui ne soit pas trop saturée. Les télescopes utilisés par la Nasa prennent de bien meilleurs clichés.

La première photo de la Lune a été prise par le chimiste John Draper, le 23 mars 1840, bien que d'autres scientifiques aient tenté de capturer le cliché de notre satellite... sans succès. 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€