Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 16 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Cette hypocrisie des attaques contre la réforme de l'éducation nationale sur la question de la mixité sociale

Le projet de Jean-Michel Blanquer, présenté ce mardi, a pu être contesté en raison de sa supposée non prise en compte du problème de la mixité sociale.

Faites ce que je dis...

Publié le
Cette hypocrisie des attaques contre la réforme de l'éducation nationale sur la question de la mixité sociale

Atlantico : Retour aux quatre jours pour les communes qui le souhaitent, instauration du "Douze élèves par classe" pour les CP et CE1 en éducation prioritaire, rétablissement de l’ensemble des classes bilingues, retour et renforcement des "humanités", stages gratuits de remise à niveau etc... le projet du ministre de l'Education Nationale a été présenté ce 29 août. Le projet de Jean-Michel Blanquer a pu être contesté en raison de sa supposée non prise en compte du problème de la mixité sociale ? Comment peuvent se justifier ces attaques ?

Pierre Duriot : Le retour aux quatre jours sera vécu comme une bénédiction pour beaucoup de foyers. On se souvient des crises de nerfs engendrées par la décision des quatre jours et demi, dans laquelle les associations catholiques ont hurlé à la suppression, en fait, du catéchisme du mercredi matin. Les communes ont dû embaucher force emplois pour jeunes, niveau BAFA, c'est à dire peu élevé, pour « occuper », ont dit la mauvaises langues, les enfants après la classe. Des emplois précaires en réalité, peu négociables sur le marché de l'emploi et peu attractifs. Sans compter quelques avatars dans les rapports entre ces jeunes encadrants, peu formés et les élèves, les hausses d'impôts locaux, les investissements nécessaires en aménagements, les mélanges entre les structures scolaires et les structures périscolaires, ce qui a créé de la confusion et des tensions, car quelquefois, les animations d'après la classe avaient lieu dans la classe. Tout ça pour ça, pourrait-on dire. Des intervenants, dont je fus, n'ont cessé de mettre en garde contre ce tripatouillage d'emploi du temps hasardeux, fait de petits emplois, de bénévoles, de projets flous et de locaux inadaptés. Le résultat est là, même si quelques réussites éducatives sont indéniables. On n'améliore pas la qualité de l'enseignement et le bien être des élèves à l'école avec des acrobaties horaires et des emplois communaux à durée déterminée.

Douze élèves par classe en CP : excellent. A condition que les maîtres soient bien formés et que l'objectif soit bien l'apprentissage des fondamentaux et non la conduite d'activités « humanistes », en réalité très politiques, comme on en voit beaucoup dans les écoles à travers des « projets » et « animations ». Retourner aux fondamentaux, revenir aux apprentissages systématiques des règles de français et de maths qui seuls solidifient les apprentissages. En finir avec la « mise en situation de réussite » permanente qui créée de l'illusion, reprendre les items de posture et de respect de l'ambiance de classe avec, désormais, de gros contingents d'enfants labiles et indisciplinés. Le groupe de douze pourrait être un incontestable progrès. A noter également qu'on limite à douze, le nombre d'enfants dans les classes spécialisées car cela constitue un effectif dans lequel le maître a plus de latitude pour n'oublier personne et consacrer à chacun le temps nécessaire à la réussite.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 30/08/2017 - 11:27 - Signaler un abus C'était mieux avant socialisme!

    c'est à dire avant Mitterrand-l'hypocrite et Jack-lang-de-pute. Quarante années d'erreurs!...Quant à la mixité sociale ou ethnique, c'est une invention gauchiste qui contrarie, à dessein, la réalité et qui doit être abandonnée d'urgence par la gauche, sous peine de casser l'harmonie sociale français, qui n'a plus rien de socialiste...Si,en même temps, on pouvait virer les pédagogistes sectaires qui ont colonisé l'éducation national-socialiste, on serait prêts d'en finir, définitivement, avec les erreurs socialistes qui plombent notre jeunesse.

  • Par KOUTOUBIA56 - 30/08/2017 - 23:31 - Signaler un abus quel plaisir de lire ce

    quel plaisir de lire ce monsieur!!!!!!!!!! effectivement cela fait 30 ans qu'on nous les gonfle avec la mixité sociale alors qu'il s'agit du bordel que fout l'islam osons le dire. faisons notre école et s'ils ne sont pas contents ils vont voir ailleurs

  • Par evinrude - 31/08/2017 - 08:13 - Signaler un abus Métier d'élève

    Monsieur Duriot, votre propos est pertinent et honnête, mais vous dénoncez les artifices de langage à juste titre, alors svp, ne dites pas « métier d’élève » car un élève est-il payé pour être élève, cotise-t-il pour sa pension et sa protection sociale , se forme-t-il afin d’obtenir son diplôme et sa qualification d’élève  ? Allons qu’apporte cette appellation au terme « élève » qui signifie apprendre ? Svp pouvez-vous cesser ce verbiage pompeux ?

  • Par duriot - 31/08/2017 - 08:41 - Signaler un abus Evinrude

    Il s'agit d'une présentation faite par l'éditeur, que j'ai laissé passer, je l'avoue et qui a été naturellement copiée et collée par Atlantico. Je suis comme vous, elle me plaît moyennement...

  • Par tubixray - 31/08/2017 - 09:23 - Signaler un abus Texte remarquable

    Et accompagné de commentaires de bon niveau .... Notre éducation nationale depuis mai 68 et les 14 ans de Mitterrandisme a sombré et il est à craindre que la bonne volonté affichée de M. Blanquer soit contrecarrée par les forces "de progrès" qui veillent à l’idéologie sociétale.....

  • Par evinrude - 31/08/2017 - 18:19 - Signaler un abus Merci Monsieur Duriot

    C'est vrai que les éditeurs font de l'édition, je connais un peu le problème. Ceci dit merci pour votre article qui lève des confusions trop souvent tues. Cordialement

  • Par evinrude - 31/08/2017 - 21:39 - Signaler un abus À Monsieur Duriot

    Je ne sais si vous connaissez cet auteur d'une très grande intelligence sur les difficultés que vous soulevez: Des livres importants et rigoureux Voir « Coran et Bible en questions réponses » qui lève les erreurs, et contre-vérités, le dernier livre de Daniel Sibony, ou « Un certain vivre ensemble, Musulmans et juifs dans le monde arabe » qui explique comment ces mécanismes existent là-bas et éclairent ce qui se passe ici, ou « Islam, phobie, culpabilité » qui développe les mécanismes qui participent de ce à quoi nous assistons depuis plusieurs années.

  • Par JG - 01/09/2017 - 13:59 - Signaler un abus Enseignants de bonne volonté et intelligents

    Unissez vous !! A quand une conférence de presse avec vous Mr Duriot, Mr Jean Paul Brighelli, Mr François Xavier Bellamy, et quelques autres enseignants brillants et lucides qui me pardonneront de ne pas les citer, pour dénoncer les erreurs pédagogistes de ces 40 dernières années !! Je n'ai pas voté Macron mais son ministre de l'Education parle un langage que l'on a plus entendu depuis longtemps. Le risque est qu'il se fasse manger par l'administration de la rue de Grenelle et les syndicats et que Macron laisse faire pour avoir 'la paix sociale chez les profs...."

  • Par Fredja - 01/09/2017 - 15:04 - Signaler un abus Excellent article

    dont je partage les idées. Cela fait plaisir de voir clairement dit ce que tout le monde pense en permanence. Je me permets également de vous signaler que ce ne sont pas que les grandes métropoles qui sont gangrénées, mais jusqu'à des villes assez modestes (25k habitants pour ce qui me concerne). Et je partage votre vision d'une laïcité de combat pour rétablir la paix et le calme dans nos écoles... Effectivement, curieusement, tous les autres immigrés (Italiens, Espagnols) n'ont posé aucun problème à l'Education Nationale... Pourquoi devrait-il en être autrement avec les Musulmans ??? D'une manière générale, c'est l'ensemble de la société Française qui devrait réaffirmer sa laïcité, et imposer le respect des règles Françaises. Malheureusement, Macron est très discret là-dessus, alors que Fillon avait au moins un discours sans ambiguïtés sur ce sujet.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre Duriot

Pierre Duriot est enseignant du primaire.

Il s’est intéressé à la posture des enfants face au métier d’élève, a travaillé à la fois sur la prévention de la difficulté scolaire à l’école maternelle et sur les questions d’éducation, directement avec les familles.

Il est l'auteur de Ne portez pas son cartable (L'Harmattan, 2012) et de Comment l’éducation change la société (L’harmattan, 2013). Il a publié en septembre Haro sur un prof, du côté obscur de l'éducation (Godefroy de Bouillon, 2015).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€