Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

150 entreprises dans le monde, dont Auchan et la SNCF, touchées par la dernière cyberattaque, ce nouveau risque qui menace la planète

Ce n’est plus de la science fiction, l’évolution de la société moderne est menacée par un blocage informatique.

Atlantico Business

Publié le
150 entreprises dans le monde, dont Auchan et la SNCF, touchées par la dernière cyberattaque, ce nouveau risque qui menace la planète

Après avoir touché des entreprises à Moscou, ainsi que l’aéroport de Kiev, des pirates informatiques ont encore réussi à bloquer des systèmes informatiques dans le monde entier. En France, les grandes chaines d’hypermarchés, comme Carrefour ou Auchan, la SNCF se sont retrouvées ciblées depuis 24 heures par les terroristes d’un nouveau genre. Le process est toujours le même, les pirates introduisent un virus qui bloque l’accès aux données et aux fichiers et exigent une rançon payable en Bitcoin. Exactement comme lors des attaques précédentes, les pirates s’engouffrent dans une faille des systèmes Windows et se propagent ensuite dans l’ensemble des systèmes.

A priori, la seule solution est de s’en protéger en téléchargement les mises à jour, ou en se bourrant d’antivirus, mais très souvent, on le fait trop tard.

Du coup, il n y a guère de solutions sauf à attendre que le virus s’épuise, ce qui arrive au bout de quelques jours. En attendant, les dégâts sont énormes.

Cette forme de terrorisme est difficile à cerner et donc à prévenir, parce que, officiellement, on ne sait pas d‘où viennent les attaques. Sont-elles le fait de bandes organisées, d’organisations politiques ou d’individus isolés, en fait personne ne le sait.

D’autant que les victimes ne se déclarent pas toujours de peur d’inquiéter leurs personnels, leurs clients et leurs fournisseurs.

La cybersécurité est devenue l’obsession permanente des gouvernements, des grandes entreprises internationales, des banques et des sociétés d’assurance mais l’ennemi est mystérieux, anonyme, masqué. Il est partout et nulle part.

Les cyberattaques prennent plusieurs formes. La plus grave actuellement, c’est la menace de blocage avec demande de rançon. Mais on rencontre des cas de terrorisme plus vicieux comme le dérèglement de certains logiciels et surtout le vol de fichiers, c’est à dire de données. Les banques sont les premières menacées par ce risque informatique.

Pendant des années, les banquiers se sont équipés pour échapper au braquage des agences. Les braqueurs ont compris depuis qu’ils pouvaient s’introduire dans les comptes, se servir, et du coup déstabiliser ce contrat de confiance entre le client et sa banque et qui est à la base de la relation client, donc de l’activité bancaire. Or, l’activité bancaire est à l’économie ce que la circulation du sang dans un corps humain. Si le cœur s’arrête de battre, si la banque se ferme, le système s’étouffe.

Alors les grandes sociétés informatiques et les assureurs sont sur le pied de guerre pour chasser les causes et les coupables, qu’ils soient farceurs anonymes mais géniaux, ou partenaires de grandes organisations terroristes et mafieuses avec des fins politiques.

La véritable responsabilité est du ressort des Etats. Il ne peut pas y avoir de contre-attaque sérieuse si elle n’est pas internationale. Or, les gouvernements sont très en retard. L’urgence des urgences serait de créer une organisation mondiale de la cyber sécurité comme il existe des organisations chargées de la sécurité nucléaire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kelenborn - 29/06/2017 - 08:37 - Signaler un abus Diable diable

    Le priapisme de Papie ne se dément pas! il en est à un article par jour! Bientôt ce sera toutes les heures et en plus, il se détourne de la solution de facilité qu'il avait utilisée depuis que François Guizot, son parain, lui avait offert sa première montre: il ne démultiplie plus les mêmes logorrhées, il s'attaque à des sujets divers et variés. Ne soyez pas surpris si demain il vous explique comment réparer votre tondeuse, épouiller votre toutou ou préparer la tarte Tatin selon une recette que lui aura communiqué Jean-Pierre Coffe la nuit précédente! Bon trèfle de plaisanterie! C'est une bonne nouvelle car il y a deux menaces sérieuses dans le monde dans lequel nous vivons , hors le terrorisme islamiste. Sérieuses parce que durables, à la différence , on peut l'espérer, de ce dernier: 1le cyberterrorisme, 2 un krach électrique durable par destruction des centrales On peut donc espérer que les cyberterroristes puissent, sans en avoir eu l'intention, envoyer aux poubelles le fameux réchauffement climatique, escroquerie majeure de notre temps. Quand on va voir le PIB de prendre quelques torpilles car la production de richesses dépend de plus en plus de données numériques dont la dest

  • Par kelenborn - 29/06/2017 - 08:40 - Signaler un abus suite

    .....dont la destruction peut avoir des impacts catastrophiques, il est probable que les marchands de peur changeront de cheval! Dans la débâcle de 1940, on devait moins s'intéresser au virus de la grippe!!! Notons au passage qu'Atlantico commence à nous emmerder avec ses 1200 caractères! (et accessoirement cet interface merdique)Sylvestre écrit des tartines même quand il n'a rien à dire! réclamons les mêmes droits que Papie !!!

  • Par ArCoat - 30/06/2017 - 07:07 - Signaler un abus Tant que

    windows dominera le marché des OS, ceux qui utilisent d'autres OS pourront dormir à peu près tranquilles. Windows évolue si vite, pour des raisons commerciales, qu'il n'est guère possible, ni rentable, pour ses développeurs, d'en chercher les failles. Là où on croit rêver, c'est quand on apprend que la NSA recherche ces failles, les documente en secret, et va jusquà développer des outils pour les exploiter. De là à imaginer que microsoft pourrait créer délibérément des failles sur commande de la NSA, il n'y a qu'un pas. Donc..si vous tenez à vos données, abandonnez windows, google, etc..et méfiez vous systématiquement des e-mails. Faire des sauvegardes c'est bien, éviter d'en avoir besoin, c'est mieux.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€