Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 01 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le CAC à 5 000...que faire ?

La Bourse de Paris a terminé février en trombe avec un nouveau sommet jamais atteint depuis 2008. L'optimisme est de retour sur les places financières alors que le CAC devrait s'installer durablement au-dessus des 4 900 points.

Atlantico Bourse

Publié le
Le CAC à 5 000...que faire ?

5 000 points sur le CAC, nous y sommes presque. Ce qui paraissait un objectif ambitieux pour l’ensemble de 2015 est d’ores et déjà atteint fin février. Que faire désormais ? Il faut tout d’abord admettre la force de ce marché : malgré de nombreuses incertitudes et des risques tels la Grèce ou l’Ukraine, la hausse s’est poursuivie avec une constance inébranlable.

Certaines valorisations peuvent désormais sembler excessives, certains parlent de « bulles » mais le marché action a vu son envol favorisé par des éléments tangibles : une inflation basse, des taux bas, le pétrole deux fois moins cher qu’il y a un an et un euro 10% plus bas qu’en octobre  par rapport au dollar.

Mais, en fait et surtout, les marchés anticipent.  Ils anticipent 2 choses : une amélioration de la conjoncture en zone Euro et dans la foulée une amélioration des résultats des entreprises.

Du coup les marchés s’emballent, encouragés aussi par des flux internationaux et le discours plus optimistes de nombreux chefs d’entreprises.

Dans ce contexte sortir du marché pour se positionner intégralement en monétaire à 0% de rendement et attendre une baisse hypothétique pour revenir sur le marché parait très aléatoire. En effet, nous considérons que le retard de l’économie européenne et donc des cours des entreprises européennes, est encore conséquent malgré la hausse récente.

En effet, comme toujours, la vision long-terme doit guider l’investisseur. La stratégie n’est pas fondamentalement changée pour le moment. Pour autant et même si le seuil de 5000 sur le CAC est simplement psychologique, cela peut être une occasion pour revisiter ses positions.

Pour la partie « Action » comme nous l’indiquions il y a quelques semaines, prendre des bénéfices sur certaines valeurs qui ont bien monté est un conseil de saine gestion et après une telle hausse des marchés, garder un peu de cash est raisonnable. Une partie du cash peut être utilisée pour quelques opérations sur les actions : certains segments ont encore du potentiel.

Sur les niveaux actuels on peut s’intéresser :

- Aux valeurs de rendement : 100 valeurs françaises offrent un rendement supérieur à 4% ...à comparer aux taux longs à 0.60% et à l’assurance-vie qui baisse tous les ans un peu plus. Des valeurs comme Total, Axa, Veolia, Vinci sont intéressantes dans ce contexte.

- Aux valeurs «petites et moyennes » : ces valeurs bénéficient pleinement du début de reprise en zone Euro. En effet il s’agit généralement de valeurs liées à la croissance européenne. Ces valeurs ont aussi souffert d’un manque d’intérêt de la part des investisseurs ces derniers temps et peuvent sembler en retard. Pour investir sur ce segment, il est préférable d’investir via des fonds pour être bien diversifié et éviter le risque spécifique lié à telle ou telle valeur.

Les marchés ont certes déjà  bien progressé et même si on peut prendre quelques bénéfices et garder du cash pour saisir des opportunités dès que le marché reprendra tôt ou tard son souffle, on peut sur les niveaux actuels prendre des positions sur les valeurs de rendement et les petites et moyennes valeurs qui ont encore du potentiel. 

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alain Pitous

Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).

Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de placement en actions.

Précédemment, il a été pendant 5 ans (2009-2014) Deputy CIO d’Amundi (850 Milliards d’Euro sous gestion) et gérant du fonds Amundi Patrimoine de 2012 à juillet 2014.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€