Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 19 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Avec le service citoyen universel, obligatoire et triphasée, la République version Macron est sauvée

La Macronie bondissante n’a, décidément, pas grand-chose à envier à la Hollandie mollichonne. On se souvient par exemple qu’en janvier 2016 — deux ans déjà, le temps passe plus vite que les giboulées de niaiseries sur le pays, malheureusement — le président François avait décidé de modifier un peu la journée de défense et de citoyenneté dans un élan qu’on pouvait soupçonner propulsé par quelques vins trop capiteux.

Ouf !

Publié le
Avec le service citoyen universel, obligatoire et triphasée, la République version Macron est sauvée

À l’époque, il semblait admis par toute la République maternelle et dorlotante qu’un jeune devrait au moins passer une semaine de service actif pour la Nation afin de devenir un vrai citoyen. Mieux encore : en étendant les bonnes idées de cette semaine tout au long de la scolarité de l’enfant français, on assurait ainsi une parfaite intégration du moutard dans la société. Pour cela, François proposait même un contingent de 300 heures d’enseignement moral et civique, saupoudrés de l’école élémentaire à la Terminale, dans le but de transmettre la propag… heu les valeurs de la République, ces valeurs qui, à gauche, décident de tout et que lui et sa clique incarnent si bien (rappelez-vous, Cambadélis en a même fait un album à colorier).

Évidemment, au-delà du livret citoyen dont la création devait marquer le grand bond en avant de la citoyenneté française et qui s’est terminé dans l’habituel jus de boudin auquel toutes les décisions hollandesques furent vouées pendant son quinquennat, il n’était finalement pas ressorti grand-chose des petites manœuvres amusantes du rond-de-cuir de Tulle.

L’histoire aurait pu s’arrêter là et cela aurait été très bien. Mais en République française, à chaque coin de tapis mal étalé doit correspondre un pied pris et une gamelle retentissante. À chaque latte de parquet ministériel mal ajustée doit aussi correspondre un gadin rigolo de ministre, de porte-parlote ou de l’un de ces innombrables factotums qui grouillent dans les antichambres républicaines.

C’est donc avec une belle gourmandise qu’on se tape l’actuel feuilleton du « service national universel » remis en musique par le président Emmanuel.

Tout part d’une promesse de campagne d’Emmanuel Macron qui voulait instituer un service national à la fois universel, obligatoire et œcuménique : alors que la plupart des grandes tâches (disparition du chômage, diminution de la dette, sécurisation des retraite, etc…) sont maintenant amplement réalisées et couronnées de succès, il faut maintenant en venir aux promesses plus modestes de cette campagne présidentielle qui a, on se le rappelle, insufflé tant de joie et de peps dans la vie politique française. Il était donc naturel qu’on en vienne à parler de service national, sujet laissé en plan par le prédécesseur.

Ce qui devait arriver arrive donc comme prévu : le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a affirmé, mardi 13 février, sur Radio Classique et Paris Première que ce service serait obligatoire, … venant ainsi infirmer avec aplomb les déclarations de la ministre de la défense, Florence Parly, au micro de France Inter vendredi dernier et qui expliquait quant à elle que le service ne serait probablement pas obligatoire.

De son côté, Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, ne pouvant sans doute pas résister à ajouter sa touche personnelle au chaos déjà présent, avait expliqué lors d’une autre émission politique que ce service devait être obligatoire, et ce alors qu’on attend la publication le 21 février prochain d’un rapport parlementaire sur le sujet qui estimerait ni possible ni souhaitable que ce fameux service universel soit obligatoire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par A M A - 15/02/2018 - 10:50 - Signaler un abus Personne n'a l'air de s

    Personne n'a l'air de s'inquiéter de l'indiscipline allant jusqu'à la mutinerie que ce service universel risque d'introduire dans les forces armées. Déjà, dans l'état actuel des choses, des dérives inquiétantes dues à l'islamisme ont été signalées. Les belles et grandes idées ça caresse l'épigastre, mais après il faut faire avec les inconvénients....

  • Par cloette - 15/02/2018 - 11:25 - Signaler un abus En effet

    c'est niais, et ça ne correspond plus à ce dont a besoin la société, autrement dit c'est dépassé, tout le monde le sait . La société a changé, ce qui était valable jadis ne l'est plus . Il faut chercher autre chose, et pas non plus dans l'école "lieu de vie" pour Jack Lang . Si cette loi passe, elle sera annulée par le gouvernement qui suivra, et les contribuables auront comme d'habitude payé les pots cassés .

  • Par KOUTOUBIA56 - 15/02/2018 - 17:52 - Signaler un abus un bon moyen pour montrer aux

    un bon moyen pour montrer aux islamistes ou se trouvent les armes francaises et comment elles fonctionnent. Si Macron s'emmerde a l'Elysée qu'il aille faire un tarot mais de grace pas d'inventions de ce genre qui vont nous couter un bras.

  • Par mymi - 15/02/2018 - 18:21 - Signaler un abus Confusion

    De surcroît Macron fait un mélange des genres et semble vouloir faire de ce service national universel 1 mois de rééducation des jeunes selon la propagande qui est la sienne.. l'objectif initial du service national à savoir préparer nos futurs soldats à la défense du pays semble complètement exclu de sa réflexion . enfin le coût de cette initiative sera de plusieurs milliards à la charge du contribuable pour, en fait, payer avec l'argent du contribuable une sorte de colonie de vacances. quel gouvernement d'incapables!!

  • Par vangog - 15/02/2018 - 23:00 - Signaler un abus La « Macronie bondissante »...

    J’adore!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

H16

H16 tient le blog Hashtable.

Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€