Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Avril 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Amour, couple et responsabilité : tout ce qu'on a oublié de dire lors du Tweetweilergate...

En vacances dans le Var avec sa compagne Valérie Trierweiler, François Hollande peut méditer sur le tweet de la Première Dame qui fit couler tant d'encre.

Libres... mais heureux ?

Publié le
Amour, couple et responsabilité : tout ce qu'on a oublié de dire lors du Tweetweilergate...

Pendant ses vacances, François Hollande va pouvoir méditer sur le célèbre tweet de Valérie Trierweiler. Crédit Reuters

L’affaire du fameux tweet de Valérie Trierweiler va bien au-delà d’une jalousie ordinaire entre des femmes hors normes, proches d’un président qui se veut banal. Elle a le mérite de rappeler deux points qu'on voudrait aujourd'hui ignorer.

Le premier, c’est que la recomposition familiale à la mode ne va pas sans quelques couacs. Le second, c’est que la femme libre n’existe pas – pas plus que l’homme libre. Par son tweet léger, Valérie Trierweiler porte un coup redoutable au culte actuel du bonheur et de la liberté.

Les couacs de la recomposition familiale

Sur le premier point, on ne s’étendra pas.

Il faut un véritable aveuglement idéologique pour ne pas comprendre que la recomposition se fait sur une décomposition, et que cette dernière laisse bien souvent des traces. Le grand sourire enviable qu'étaient les « tribus » dans les magazines émus par tant de félicité, ne se prolonge guère au-delà de l’instantané photographique.

Dans les coulisses, les rivalités entre ex-époux et entre fratries peuvent être ravageuses. Il est rare qu’on se soit quitté en excellents termes, sur le constat mutuel que rien ne retient plus à l’autre. Même dans ce cas, le partage matériel des biens du couple sera fréquemment l’occasion de ressentiments durables.

Quant aux enfants, ils souffrent de se sentir abandonnés par celui qui part et en veulent à leurs parents : soit au père amené le plus souvent à s’écarter, soit à la mère qu'ils tiennent pour responsable, soit à tous deux qu'ils jugent irresponsables. Naturellement, au nom du culte du bonheur, chacun garde pour soi ses mauvais sentiments et affiche pieusement un sourire de circonstance. Mais à la moindre difficulté – désaccords sur les vacances, efforts matériels pour la progéniture qui semblent avantager une lignée par rapport à l’autre (notamment lors des successions) – les tensions se ravivent. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par MONEO98 - 05/08/2012 - 08:38 - Signaler un abus valerie divorcée?

    Vous écrivez "Quant à sa compagne, après s’être égarée dans le mariage, elle a pu recouvrer sa liberté pour rejoindre celui qu’elle aime," pourriez vous nous donner la date du divorce? et pourquoi vous l'appelez Trierweiller du nom de son mari?ça ne peut se faire que si elle l'a demandée expressément dans le jugement de divorce;ce qui serait curieux pour une femme qui aurait le culte de la liberté que vous nous exposez .Peut on espérer une réponse? dans le même registre connexe l'ISF est déclarable par les concubins notoires...on ne peut nier le caractère notoire de la "première Dame"...A moins qu'elle soit toujours mariée?et que l'on se trouve devant une situation juridique non prévue par les textes fiscaux? voila une enquête journalistique qui intéresserait vos lecteurs

  • Par Gégé Foufou - 05/08/2012 - 09:15 - Signaler un abus Bravo MONEO9

    Je vous soutiens à 100% et pourquoi ne pas lancer une pétition pour que nous soyons éclairés sur le statut juridique de la Première dame de qui et de quoi et à quel titre? M. le président de la clartée, et de l'honnêteté même dans votre vie affective (intense apparemment) que ne déplaise au bobos, concerne les citoyens qui payent les déplacements et autres frais et émoluements à cette dame et qui doivent supporter son sourire carnassier. Moi qand je la voit elle me fait froid dans le dos, il parait qu'au lit ces femmes dominatrices sont des volcans sexuels. Heureux Flanby qui doit avoir des nuits torrides, ce qui pourrait expliquer sa nullité quant à présider notre pays. C'est classé secret défense peut être?

  • Par scud2 - 05/08/2012 - 09:33 - Signaler un abus Communication

    Ce qui me choque, c'est la facilité avec laquelle les médias manipulent, créent l'évènement avec rien, car cette histoire n'était que lamentable. Que sont devenues les vedettes vendues par les médias, à grands renforts de bobards. Mélenchon, Eva Joly, Bayrou, où sont-ils ces non évènements? Les médias nous ont pris pour des "normaux", pas moi en tous cas!

  • Par carredas - 05/08/2012 - 09:51 - Signaler un abus Famille décomposée...

    En effet, les familles recomposées sont à la mode, ou du moins ce qui est bien vu, ce sont les familles recomposées qui non seulement ne font rien perdre mais tout gagner à leurs membres... C'est une fable écrite par les adultes pour se déculpabiliser face à leurs enfants. Bien sûr, mieux vaut des parents séparés et apaisés mais la réalité crue, ce sont des parents séparés et en guerre. On retrouve cette même distorsion de la réalité chez le ou les adultes qui font de leur désir d'enfant à tout prix une condition à leur bonheur personnel et qui au nom de ce bonheur personnel, vont priver l'enfant de sa double origine. Mariés ou non, les parents qui se séparent font souffrir leurs enfants et la construction d'une autre famille est parfois une souffrance de plus. Sans se "sacrifier" pour des enfants dont les besoins sont très différents selon leur âge, les parents pourraient au moins cesser de se mentir sur eux-mêmes et sur de prétendues "familles formidables"

  • Par gminterroge - 05/08/2012 - 10:31 - Signaler un abus Merci

    Monsieur', vous revenez aux évidences du quotidien., et je vous en remercie. Les prêcheurs du bonheur des familles recomposées sont des ignorants ou des hypocrites qui inventent des théories fumeuses pour faire modernes, originaux et différents. Après Mai 68 des théories fumeuses ont été développés par des individus dont le seul fil de pensée était de présenter des concepts diamétralement opposés à ce qui se faisaient pour faire parler d'eux et gérer un fond de commerce qui les fait encore vivre à ce jour. Ceux qui se sont laissés prendre à ces mirages, c'est dommage pour eux.

  • Par bigoud26 - 05/08/2012 - 10:56 - Signaler un abus Titre

    Pour moi 1ere maitresse ou maitresse principale, au choix ??

  • Par Ravidelacreche - 05/08/2012 - 11:43 - Signaler un abus Amour, couple et responsabilité

    ?

  • Par l'enclume - 05/08/2012 - 11:57 - Signaler un abus Amour, couple et responsabilité : tout ce qu'on a oublié de dire

    Voici une question pertinente, librement adaptée ! L'Etat a-t-il le droit d'entretenir la concubine du Président ? Valérie Trierweiler est-elle coupable de complicité de détournement de fonds publics ? Le Président normal n'a pas hésité à profiter du vide constitutionnel qui pèse sur ce sujet atypique, François Mitterrand ayant été plus secret dans la prise en charge par nos impôts de sa double vie. Valérie Massonneau, épouse Trierweiler, ne jouit d'aucun statut juridique au côté de François Hollande, le PACS n'ayant pas encore été étendu aux copines. Et puis François Hollande l'a déclaré, il est contre le mariage (sauf pour les homosexuels). Dès lors, Trierweiler ne dispose d'aucun droit à bénéficier d'avantages tels que ceux qui viennent de lui être octroyés : un directeur de cabinet et plusieurs membres de « cabinet », payés non pas par l'Etat, qui n'a pas d'argent, mais par les contribuables. Cela vaut bien entendu pour Patrice Biancone. L'ancien journaliste de RFI a été nommé directeur de cabinet de Valérie Trierweiler, a-t-il annoncé dimanche 20 mai.

  • Par l'enclume - 05/08/2012 - 11:58 - Signaler un abus C'est un ami de longue date de Valérie Trierweiler, journaliste

    2)Le journaliste a précisé que le cabinet de Mme Trierweiler compterait 4 à 6 personnes. Les premières dames ont souvent eu par le passé un secrétariat ou un cabinet à l'Elysée, pour gérer notamment leur courrier, les interviews, etc. C'était le cas pour Bernadette Chirac et Carla Bruni- Sarkozy, des épouses légitimes. Mais la première petite amie ? Que dit le code pénal ?Article 432-15, modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 - art.3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002:« Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public, un comptable public, un dépositaire public ou l'un de ses subordonnés, de détruire, détourner ou soustraire un acte ou un titre, ou des fonds publics ou privés, ou effets, pièces ou titres en tenant lieu, ou tout autre objet qui lui a été remis en raison de ses fonctions ou de sa mission, est puni de dix ans d'emprisonnement et de 150.000 euros d'amende ».

  • Par l'enclume - 05/08/2012 - 12:00 - Signaler un abus Amour, couple et responsabilité : tout ce qu'on a oublié de dire

    3)Valérie Trierweiler serait dépositaire de l'autorité publique sans que nous en ayons été informés ? Est-elle chargée d'une mission de service public ? Elle a embauché un ami intime du couple, à moins que François Hollande ai trempé dans la combine ? La tentative de délit, prévu à l'alinéa qui précède, est punie des mêmes peines. Pouvez-vous, Madame Taubira, Garde des Sceaux, éclairer notre lanterne ? Car dans un an, lorsque la Cour des comptes aura présenté la facture aux Français, il sera trop tard pour pleurer. Valérie Trierweiler nous la joue cosette avec son métier de journaliste qu'elle doit conserver pour nourrir ses enfants, et elle embauche six personnes - six salaires - pour continuer à aller toucher sa paye à Paris Match ? C'est ainsi que l'on fait les comptes, chez les socialos ?

  • Par Fonky - 05/08/2012 - 12:17 - Signaler un abus Vous n'avez tellement rien à

    Vous n'avez tellement rien à dire que vous ressortez encore et encore cette histoire ???

  • Par CN13 - 05/08/2012 - 13:35 - Signaler un abus à l'enclume :

    Bon commentaire. Mais, le hic, voyez-vous, c'est que AUCUN journaliste n'a le courage de dénoncer ces faits "complicité de détournement de fonds publics". Alors que quand il s'agissait du Président Sarkozy, tout était bon pour ces journalistes de gauche, dont Médiapart et Marianne principalement, de dénoncer même ce qui n'est pas justifié... J'ose espérer qu'à la rentrée prochaine, tout sera déballé pour permettre aux gentils petits "français" de comprendre qu'ils se sont vraiment trompés de personnage. A vouloir "simple" et "normal", ils ont élu un voleur et ses 40 complices.

  • Par fifi90 - 05/08/2012 - 14:21 - Signaler un abus C'est malheureux pour la France

    C'est honteux qu'un Président de la République française gouverne officiellement avec une CONCUBINE, c'est du mépris vis-àvis des français, en plus monsieur Hollande utilise l'argent des Français pour entretenir sa concubine et ses enfants, car aujourd'hui, cette soit disant première dame de france fais ses économies tout simplement parceque'elle est entretenue par les impôts des français et françaises, personne ne dit rien, tout le monde trouve cela normal, quand Sarkozy allait au FOUQUET'S avec son ex-épouse tous les français criaient au scandale, alors qu'il était marié légitimement avec Cécilia et Carla Bruni, aujourd'hui Hollande introduit une concubine, une relation sale au mépris des français, tout le monde dort en commençant par les journaliste qui l'ont élu et imposé aux français grâce à leurs démarches antisarkozystes. Je pense qu'il est temps que les français demande à Hollande d'arrêter son mépris à leur endroit avec sa concubine qu'on appelle Première dame alors qu'il en est pas question. QUELLE DROLE DE PRESIDENT NORMAL.

  • Par Skagerrak - 05/08/2012 - 14:50 - Signaler un abus Et lafamille

    En juin , VT était , soi-disant , occupée avec ses enfants et le bac de l'aîné . Ces enfants Trierveiller ne semblent pas voir souvent leur mère , trés prise par ses apparitions dans les médias . D'ailleurs , celui qui fréquente un lycée chic du 16ème a eu quelques déboires avec la police .

  • Par François78 - 05/08/2012 - 15:04 - Signaler un abus Des professionnelles

    Tous le présidents de la république devraient se voir dotés d'un bataillon de professionelles. Il n'y a aucune raison qu'il se contente d'une seule.

  • Par ntzsch - 05/08/2012 - 15:37 - Signaler un abus il faut vivre avec son temps.

    Je crois discerner comme un certain mépris quand je lis le mot concubine parmis vos commentaires. @fifi90 parle même de relation "sale". Pourquoi afficher un tel puritanisme ? Des milliers de gens vivent en couple sans être mariés, leur faites vous toujours sentir votre désapprobation ? Et quand vos enfants passeront par là, ce qui ne saurait manquer d'arriver, les rejetterez vous ? Quand j'étais jeune, les divorcés étaient considérés comme des parias, certains évitaient de leur parler ou de les recevoir. A présent ils ne sont plus victimes d'ostracisme. Le monde évolue, les temps changent.

  • Par VeLiVoS - 05/08/2012 - 15:43 - Signaler un abus article intéressant …

    moi qui croyais, pour avoir lu certains pseudos¹ appartenant à des familles recomposées, que tout y allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles … ‼ Avec un tel article, je tombe des nues ‼   ¹ : celui notamment qui s'en était vanté dans son commentaire en faveur du "mariage" pour les homosexuels se reconnaîtra.

  • Par ntzsch - 05/08/2012 - 16:02 - Signaler un abus Le divorce.

    Il y a de plus en plus de divorces, mais ce n'est pas une mode. On ne se sépare pas pour faire comme le voisin mais parce qu'on est malheureux. Si on fonde une autre famille, ce n'est pas pour être à la mode non plus, monsieur @carrédas, mais pour tenter une nouvelle fois sa chance, sans être certain de faire mieux. On a bien le droit d'essayer. Si on présente parfois dans les médias les familles recomposées comme "formidables" c'est surtout pour les aider.

  • Par zen aztec - 05/08/2012 - 16:14 - Signaler un abus @fonky

    En panne?

  • Par Franck Boizard - 05/08/2012 - 17:17 - Signaler un abus Il faut vivre avec son temps ?

    "Il faut vivre avec son temps " : l'argument-massue ! Il faut vivre avec son temps ? Je n'en vois pas la nécessité.

  • Par gminterroge - 05/08/2012 - 17:28 - Signaler un abus Contre

    Notre président normal est contre la mariage sauf pour les homosexuels. C'est ça la normalitude. Comme dirait Pierre Dac : contre ce qui est pour, et pour ce qui est contre

  • Par bigoud26 - 05/08/2012 - 17:47 - Signaler un abus peut importe

    Peut importe qu'ils soient en union libre, mais les médias devraient clarifier la dénomination et le statut de la dame (que j'ai nommé 1ere maitresse ou maitresse principale avec humour). Clemenceau disait que : "la place est bonne, mais il n'y a pas d'avancement". Tout nos président aiment manger dans la gamelle et adorent profiter des ors de la République. Il ne pourra jamais être NORMAL car à la rentrée, la vie NORMALE des Français va se rappeler à son souvenir. Nous aurons l'occasion d'en reparler .

  • Par Carcajou - 05/08/2012 - 17:54 - Signaler un abus Responsabilité sociale et bonheur immédiat

    @ntzsch - 05/08/2012 - 16:02 Ou parce que l'on a qu'une vie. Ce beau principe exonère de toutes responsabilités. Malheureux dans le mariage parce que l'assouvissement du désir immédiat pour des êtres rendus immatures par une société qui les confortent dans leur petit ego - tu as droit au bonheur, ici et maintenant - les aveugle sans leur faire mesurer leurs responsabilités. Voici des chiffres: 60% des divorces sont conflictuels (nombre constant depuis 25 ans) En 1994, 2.012.000 enfants mineurs étaient séparés de l'un de leurs parents. 84% vivaient avec leur mère. Combien de gosses sacrifiés sur l'autel du bonheur ici et maintenant? Les divorces créent une autre difficulté qui rend l'éducation des enfants très difficile, la course à l'"amour de la progéniture". Celui qui est absent compense par le laxisme, l'autre doit suivre pour ne pas voir le rejeton chéri s'éloigner parce que "chez l'autre, c'est mieux" Comme le droit donne à un môme de 12 ans la possibilité d'exprimer ses désirs - tu as droit au bonheur, ici et maintenant - le chantage est évident.

  • Par carredas - 05/08/2012 - 18:29 - Signaler un abus @ntzsch

    Comme beaucoup, vous ne prenez en compte que le point de vue des parents ( malheureux et qui cherchent à retrouver le bonheur dans une nouvelle famille ) moi j'évoquais d'abord le point de vue des enfants lesquels n'ont aucun pouvoir décisionnel dans la séparation de leurs parents. Que les adultes cherchent leur bonheur à tout prix en changeant de partenaire quand l'amour faiblit c'est une chose, mais les enfants eux ne changent pas de parents et il me parait important de les respecter, ce qui n'est pas toujours le cas. Je n'ai pas dit que le divorce était à la mode, ce qui l'est c'est une image très idyllique de la famille recomposée formidable... Tant mieux si certains réussissent leur séparation mieux qu'ils ne réussissent leur union mais que les adultes ne confisquent pas la parole des enfants même si cette parole ne leur renvoie pas toujours une image idéale.

  • Par ntzsch - 05/08/2012 - 19:05 - Signaler un abus Le bonheur des enfants...

    Sont ils moins heureux dans une famille séparée que dans une famille où le conflit est permanent ? L'idéal serait que tous les couples s'entendent parfaitement mais ce n'est malheureusement pas le cas. Quand cela va trop mal, il vaut mieux se séparer. C'est aux protagonistes qu'il appartient de juger ce qui est le meilleur pour eux et pour leurs enfants.

  • Par francoise - 05/08/2012 - 19:34 - Signaler un abus Drôle de couple

    Pas très intelligente cette treiweiler, le tweet n'est pas à son honneur... Inquiétant, de voir une telle personne auprès du Président... Et lui comment fait-il pour être aux côtés d'une personne aussi sotte ?

  • Par Carcajou - 05/08/2012 - 19:40 - Signaler un abus Pas si sûr

    @ntzsch - 05/08/2012 - 19:05 - Non, même des enfants martyrisés par leurs parents leurs vouent souvent un amour éperdu. C'est même l'une des difficultés majeures des familles d'accueil. Le déchirement persiste après le divorce. Rien n'est donc réglé. mais les parents sont séparés. Le nombre de famille monoparentale où la mère assume la garde des enfants et où les difficultés financières s'ajoutent au désarroi sentimental est monnaie courante. L'enfant pâtit doublement de la situation. Quant au bonheur des familles recomposées, il faut une force de caractère remarquable pour supporter une progéniture qui n'est pas la sienne et pose plus de problèmes qu'elle n'apporte de satisfaction. Les enfants d'un autre lit se plaignent souvent de la différence de traitement même si le beau-père mais plus souvent la belle-mère fait des efforts. (les pères refont plus souvent leur vie que les mères, car elles ont la garde des mômes dans 84% des cas de divorce).

  • Par ntzsch - 05/08/2012 - 19:51 - Signaler un abus Précisions

    Avec ce que j'écris sur le concubinage, je risque de passer pour un hédoniste ou un libertin. Je n'ai absolument rien contre le mariage ni contre une union pérenne mais je trouve qu'il donne une fausse impression de sécurité. En signant à la mairie, on croit graver une union dans le marbre alors qu'elle peut être brisée à tout moment. Ce qu'on croit de granit, il vaudrait mieux le traiter comme de la porcelaine. Cette fausse sécurité peut être très préjudiciable au couple, nous vivons sur la corde raide. Quand on vit avec quelqu'un il faut toujours craindre de dépasser les bornes, votre conjoint ne doit pas rester avec vous par obligation ou dans l'intérêt des enfants mais parce qu'il se sent mieux avec vous que nulle part ailleurs.

  • Par ntzsch - 05/08/2012 - 20:10 - Signaler un abus Pourquoi divorce-t-on de plus en plus

    Ce sont majoritairement les femmes qui demandent le divorce. Le nombre des femmes volages qui ont seulement envie de changer de partenaire doit être assez constant. En revanche, de moins en moins de femmes sont prêtes à supporter les turpitudes de leur mari. Les maris qui veulent garder leur femme longtemps doivent surveiller leurs manières et leur comportement.

  • Par sheldon - 06/08/2012 - 00:00 - Signaler un abus Comment peut on gouverner la France quand on n'est pas clair ..

    Comment peut on gouverner la France quand on n'est pas clair dans sa tête ? Je ne suis pas contre les "turpitudes" privées à condition qu'on ne nous les impose pas. Ce qui est le cas de ces 2 personnes qui nous font officialiser aux yeux du monde leur concubinage.

  • Par bigoud26 - 06/08/2012 - 07:36 - Signaler un abus Diriger et gouverner

    Il peut gouverner le pays car il a été élu avec 18 004 656 bulletins et NS avec 16 865 340 sur 36 016 404 votants. N'oublions pas qu'ils y avait un peu plus de 46 millions d'inscrits et que l'abstention fut de plus de 9 millions. Voila pourquoi nous allons avoir cet homme pendant encore 4 ans. Et dans notre malheur nous avons la chance de ne pas avoir martine Aubry comme premier ministre ...

  • Par Gégé Foufou - 06/08/2012 - 08:40 - Signaler un abus FAMILLE RECOMPOSEE, LE BONHEUR, MON CUL

    Je suis veuf depuis 15 ans de ma première épouse (épousée en 1973) qui avait une fille de 13 ans que j'ai adoptée par Amour de mon épouse. Bien mal m'en a prit, du vivant de mon épouse conflit permanent , l'enfer de relations conflictuelles. Et depuis son décès (1997) procès pour vol successoral et autres, et succession bloquée Je n'ai pas revu les 2 filles de ma belle fille depuis mon veuvage Famille recomposée :le bonheur, mon cul c'est du pipeau et un très gros mensonge dans la majorité des cas. NE VOUS REMETTEZ JAMAIS EN MENAGE AVEC LA MERE D'UNE ADO VOUS ALLEZ FAIRE VOTRE MALHEUR POUR LE RESTE DE VOTRE VIE

  • Par Koïnè - 06/08/2012 - 15:45 - Signaler un abus Très bon article-1

    ... Qui a le mérite de rappeler des faits élémentaires. sur le plan politique, d'abord. Je n'ai jamais connu De Gaulle et Tante Yvonne et j'étais trop petite pour Pompidoou et Claude. Mais après, ça a été les nombreuses aventures attribuées à Giscard et Chirac, la famille adultère cachée de Mitterand, le plaquage et "e mariage pour Sarko. On en est maintenant à la tromperie pendant des mois de Hollande avec la journaliste qui suivait la campagne de sa compagne (bonjour la déontologie journalistique. elle était d'ailleurs adultère à ce moment-là par dessus le marché), puis les tweets de cette dernière une fois devenue Deuxième Concubine. Bref, la décadence ne fait que s'accélérer dans le trash. On notera les grands progrès de la gauche en matière de chute vers le caniveau. Je ne crois pas que cela va s'arrêter en si bon chemin.

  • Par Koïnè - 06/08/2012 - 15:50 - Signaler un abus Très bon article-2

    Merci aussi à l'auteur de rappeler ce que des études américaines et canadiennes rappellent depuis des décennies (c'est l'omerta en france sur ces sujets). Que les enfants de couples divorcés et de familles recomposées sont bien davantage victimes de fléaux sociaux que ceux de familles de couples stables: ils sont surreprésentés en matière d'échec scolaire, addictions à la drogue et l'alcool, comportements à risque, violences, anorexie, suicide. 35% des pédophiles sont dans l'entourage familial de la victime. le plus souvent, c'est le beau-père (ou le petit ami du moment de la mère). D'ailleurs, le film "Beau Père" avec Patrick Dewaere décrivait très bien cela dès les années 70. Bien sûr, tout le monde citera la famille recomposée modèle. Mais les stats sont là.

  • Par Koïnè - 06/08/2012 - 15:52 - Signaler un abus Très bon article-3

    Et on ne va faire qu'aggraver la situation des enfants en autorisant le magayge. On a déjà longuement débattu sur Atlantico sur l'étude de Mark regnerus qui illustre sur 30 000 cas que les enfants de couples lesbiens sont d

  • Par Koïnè - 06/08/2012 - 16:01 - Signaler un abus Très bon article-4

    Rajoutons que, statistiquement, (et pour ça, il y a des chiffres aussi en France), - les couples homosexuels sont plus instables que les couples hétérerosexuels - les couples non mariés plus instables que les mariés (50% de rupture avant les 5 ans du 1er enfant, contre entre 40 et 50% en tout) - les couples mariés civilement sont plus instables que les couples mariés religieusement (2 à 3 fois plus de dicorces) - les couples de non pratiquants mariés religieusement sont plus instables que ceux des pratiquants - les couples chrétiens très engagés (je n'ai pas de connaissances pour d'autres religions) sont plus stables que les autres couples chrétiens. En gros, plus les couples sont mariés à l'Eglise et engagés religieusement, moins ils divorcent.

  • Par ntzsch - 06/08/2012 - 18:09 - Signaler un abus Les couples très croyants divorcent moins.

    C'est normal, puisque leur foi n'admet pas le divorce. Pour ceux là, le divorce est un double déchirement puisqu'il va en plus à l'encontre de leurs principes, mais sont-ils plus heureux en ménage ? C'est à voir. Ils ont aussi plus d'enfants, ce n'est pas parce qu'ils sont plus amoureux mais parce que leur religion leur interdit la contraception.

  • Par Montalte - 07/08/2012 - 18:23 - Signaler un abus A ntzsch

    Relisez l'article. Le sujet, ce sont les couacs de la recomposition familiale. Donc si on suit l'article et les commentaires ci-dessous, leurs enfants sont plus heureux. Sont-ils moins heureux en ménage? Rien ne permet de dire le contraire. Vous n'avez aucun argument factuel pour l'étayer. Et ils sont en tous cas épargnés par tous les maux que décrit l'article, outre le fait qu'ils ne sont pas suffisamment malheureux pour divorcer. Ca ne veut pas dire qu'ils sont plus maso. Si on suit l'article, ils sont juste plus responsables (si on ne le voit pas, on tombe dans l'aveuglement idéologique dont parle l'article).

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Paul Mialet

Jean-Paul Mialet est psychiatre, ancien Chef de Clinique à l’Hôpital Sainte-Anne et Directeur d’enseignement à l’Université Paris V.

Ses recherches portent essentiellement sur l'attention, la douleur, et dernièrement, la différence des sexes.

Ses travaux l'ont mené à écrire deux livres (L'attention, PUF; Sex aequo, le quiproquo des sexes, Albin Michel) et de nombreux articles dans des revues scientifiques.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€