Mercredi 23 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

65% des catholiques français estiment que le pape François défend bien leurs valeurs

Selon un sondage Ifop pour Atlantico, 71% des catholiques français considèrent par ailleurs qu'il est facile d'être catholique dans la société dans laquelle nous vivons, contre 63% en 2009.

L'effet François

Publié le 15 août 2013
Info Atlantico
 
Aux yeux des catholiques français, le pape François bénéficie d'une bien meilleure image que son prédécesseur.

Aux yeux des catholiques français, le pape François bénéficie d'une bien meilleure image que son prédécesseur. Crédit Reuters

>>> A (re)lire sur le même sujet : Après le professeur, le pédagogue : François a réussi à imposer un tête-à-tête avec les foules mais le pontificat de Benoît XVI n'était pas le cauchemar lancinant que les médias se plaisent à décrire

Question : Avez-vous le sentiment que le pape François défend plutôt bien ou plutôt mal les valeurs du catholicisme ?

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Jérôme Fourquet : Aux yeux des catholiques français, le pape François bénéficie d'une bien meilleure image que son prédécesseur. D'entrée de jeu, il a réussi à s'imposer. Son intronisation, ses premières déclarations et enfin les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) au Brésil lui ont permis de bénéficier d'une notoriété très importante auprès des catholiques qui le connaissent déjà. Par ailleurs, il a su attirer vers lui un regard très bienveillant puisque 2/3 des catholiques français pensent qu'il incarne ou qu'il défend bien les valeurs du catholicisme. La comparaison avec son prédécesseur est flatteuse. En 2008, trois ans après son entrée en fonction, seulement 1/3 des catholiques français pensaient que Benoît XVI incarnait bien les valeurs du catholicisme. Trois ans après son élection, Benoît XVI souffrait également d'un déficit de notoriété puisque 50% des catholiques français n'avaient pas d'avis sur lui. Pour le pape François, ils ne sont que 30%. Il y a donc une vraie différence. D'autant plus que le nouveau pape bénéficie de cette image positive à peine quelques mois après son élection. C'est peut-être le contraste d'image qui a été affiché d'emblée par le Pape François qui lui permet de bénéficier de ce regard positif de la part des catholiques français. En 2009, suite aux propos controversés qu'il avait prononcé en Afrique et à sa proposition de réintégrer des évêques traditionalistes, Benoît XVI avait attiré beaucoup de critiques à son encontre, y compris au sein de la communauté catholique. A l'époque 49% des catholiques français estimaient qu'il incarnait mal les valeurs du catholicisme. Avant le départ volontaire de Benoît XVI, ce dernier avait relevé la barre avec 45% des catholiques qui jugeaient qu'il les défendait bien. Néanmoins, il était encore loin de son successeur (65%).

Néanmoins, on pouvait s'attendre à ce que davantage de catholiques français expriment une opinion positive à l'égard de François. Ce n'est pas le cas, pour deux raisons. L'enquête a été réalisée parmi l'ensemble des catholiques, qu'ils soient pratiquants ou non. Une grande partie est plutôt non pratiquante, donc assez détachée de la vie de l'Eglise et de la foi catholique. Cette partie des catholiques peut peser à la baisse sur les chiffres. Par ailleurs, le pontificat de François n'a commencé qu'il y quelques mois. Dans ce contexte, la performance est tout à fait honorable. Notamment lorsque l'on compare avec la situation de Benoît XVI en 2008 (34%) qui était déjà en  fonction depuis  plusieurs années.

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Question : Diriez-vous qu’actuellement, il est très facile, assez facile, assez difficile ou très difficile d’être catholique ?

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Jérôme Fourquet : Cet "effet François", cet état de grâce qui s'est installé très rapidement, rejaillit également sur la façon dont les catholiques vivent leur foi et sur l'image dont ils bénéficient dans la société française. Aujourd'hui, 71% des catholiques français estiment qu'il est facile d'être catholique dans la société dans laquelle nous vivons contre 63% en 2009. Un autre élément est à noter : le pape François s'est adressé à la jeunesse estimant qu'elle ne devait pas avoir peur de s'engager et d'affirmer ses valeurs partout dans le monde. On pourrait dire que le message a été entendu par les catholiques français qui semblent plutôt à l'aise. Le contexte national explique également le fait que les catholiques se sentent à l'aise. Le monde catholique a été impliqué de longs mois durant dans la bataille contre le projet de loi Taubira. Dans ce contexte, les catholiques, n'ont pas de complexe et se sentent pleinement en phase avec la société et leurs valeurs catholiques.

_________________________________

(1) Etude Ifop pour La Vie réalisée par téléphone du 28 au 29 août 2008 auprès d’un échantillon de 974 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
(2) Etude Ifop pour le Journal du dimanche réalisée par téléphone du 19 au 20 mars 2009 auprès d’un échantillon de 620 catholiques, extrait d’un échantillon de 956 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
(3) Etude Ifop pour Sud Ouest Dimanche réalisée par téléphone du 13 au 15 février 2013 auprès d’un échantillon de 543 catholiques, extrait d’un échantillon de 965 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La question était alors formulée ainsi : « Avez-vous le sentiment que le pape Benoit XVI a plutôt bien ou plutôt mal défendu les valeurs du catholicisme ? »
 
 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par laïcité - 16/08/2013 - 15:11 - Signaler un abus La hiérarchie catholique est d'une naïveté confondante

    avec l'islam...elle devrait lire de toute urgence la biographie pas édifiante du tout de Mahomet et les versions non édulcorées du Coran et des principaux Hadihs. Cette hiérarchie, sans doute par ignorance, est d'un angélisme totalement irresponsable !

  • Par Gégé Foufou - 16/08/2013 - 09:03 - Signaler un abus Correction

    ile de Lampeusa, enfin vous m'avez compris cela à tourné en boucle sur toutes les TV

  • Par Gégé Foufou - 16/08/2013 - 08:59 - Signaler un abus Ah oui

    En demandant sur l'ile le Lamporoso d'accueillir nos frères immigrés illégaux musulmans à répandre l'Islam sur nos terres européennes en les recevant avec Amour.
    Moi ça me gêne quand il vient ensuite plaider pour le renouveau du christianisme au Brésil.

  • Par Titan75 - 16/08/2013 - 07:20 - Signaler un abus Tout à fait d'accord avec le commentaire de zouk

    Benoît XVI fut un GRAND pape.

  • Par Ganesha - 16/08/2013 - 01:52 - Signaler un abus Athéisme

    Je voyais il y a deux jours sur Arte un reportage sur un viilage isolé en Birmanie, où le bonze profitait de la rivière pour installer une roue à aube et bricolait une petite centrale électrique artisanale...
    Dans son esprit, les villageois allaient découvrir les joies des ampoules électriques, des ventilateurs et des réfrigérateurs... Un de leur premiers usages fut de remplacer par une ampoule électrique la bougie qui brûlait devant la statuette de Bouddha...
    Tout à coup, je me suis dit : pauvre homme, en fait, ils vont s'équiper de télévision...et c'est cela qui a définitivement et complètement vidé les églises de France, pas Voltaire, Rousseau ou Nietzsche !
    Cela aura-t-il le même effet sur les musulmans ?

  • Par sheldon - 16/08/2013 - 00:30 - Signaler un abus La religion catholique apparait peu claire et compliquée

    Je voyais ce matin à la TV la vedette affrétée par l'archevêché de Paris portant en prou une statue de la Vierge : dans quel évangile, dans quelle épitre on retrouve ce culte marial ? n'y aurait il pas un peu une résurgence du culte de Cybele, la déesse mère ?
    Le pape François est un bon communiquant et un vrai jésuite, avec leurs qualités et leurs particularités !
    Quant à moi j'aimerais qu'un pape m'explique pourquoi après avoir envoyé son "fils" : le Christ, Jésus, le même Dieu s'est cru obliger de parler à un prophète au VIIème siècle ! son "fils" aurait il échoué dans sa mission ?

  • Par clclo - 15/08/2013 - 19:28 - Signaler un abus pape de son temps

    dans l'agitation, dans l'image, dans la pauvreté ostentatoire, dans la flatterie envers les frères musulmans.pour le moment,attitude très politique . très jesuite
    on verra la suite
    tout à fait d'accord avec zouk au sujet de Benoit 16

  • Par jean fume - 15/08/2013 - 16:40 - Signaler un abus L'effet François ???

    Pas de méprise, il s'agit bien de celui du Vatican, pas de celui de l'Élysée !!

  • Par zouk - 15/08/2013 - 14:23 - Signaler un abus Benoït XVI vs François

    Benoîst XVI est avant tout un intellectuel, théologien et il a accepté a charge eu Pontificat à la demande expresse de Jean Paul II. Sa qualité intellectuelle et la justesse de sa réflexion ont ramené dans l'Eglise une rigueur que les 5 dernières années de maladie de son prédécesseur avaient compromise..
    Rien dans sa vie ne l'avait préparé à faire face, encore moins à séduire une opinion mondiale, ni les médias -rarement exempts d'hostilité plus ou moins larvée-, des maladresses de communication, qui n'étaient d'ailleurs qu'une expression maladroite et non une opinion réfléchie, étaient inévitables. Or toute sa vie de théologien l'avait évidemment conduit à ne s'exprimer qu'après mûre réflexion, par écrit.
    Reste que Benoît XVI a été et reste un GRAND Pape que l'humilité (et sans doute la constatation des décisions non prises par Jean Paul II du fait de sa maladie) a conduit volontairement à constater que l'âge et ses forces déclinantes l'amenaient à se consacrer à la prière.
    Et le Pape François lui manifeste une immense admiration.

  • Par Adrien Dufourquet - 15/08/2013 - 12:28 - Signaler un abus 65%

    Joli score.
    Donc, proposer d'endiguer la progression des églises évangéliques en rivalisant avec elles sur le terrain de la communication publicitaire et propagandiste, c'est défendre les valeurs catholiques.

  • Par Gilles - 15/08/2013 - 12:08 - Signaler un abus Pourvu que ça dure

    Bientôt les catholiques ne seront plus majoritaires en France et à voir ce qui se passe dans certains pays ils risquent de ne plus avoir la vie facile. En Egypte des églises sont actuellement brûlées...

  • Par laïcité - 15/08/2013 - 11:55 - Signaler un abus Toute la hiérarchie catholique, le Pape en tête !

    font preuve d'une naïveté, d'un angélisme tout à fait irresponsable vis à vis des musulmans en général. Le Pape, les Cardinaux et Evêques feraient bien de lire de toute urgence la vie très peu édifiante du chef de tribu guerrière que fut Mahomet, de lire une version non édulcorée du Coran et des principaux Hadiths. Suite à cette lecture, ils pourraient parler en connaissance de cause de l'islam et des musulmans en général !

  • Par JLB - 15/08/2013 - 11:03 - Signaler un abus François de Rome

    Devrait récupérer les clandestins et illégaux de lampéduza pour les installer à Castel-Gandoura . Le Vatican a toujours foutu la m...e en Europe au nom de son idéologie de l'amour , et de son idéologie mondialiste .

  • Par walküre - 15/08/2013 - 10:37 - Signaler un abus Comme personne ne sait au juste

    ce qu'il a fait depuis qu'il est là ni quelles sont ses intentions politico-religieuses, on aura une idée parfaite de la valeur de ce sondage.

  • Par Ganesha - 15/08/2013 - 10:32 - Signaler un abus Service Rendu

    Si ce pape peut convaincre quelques "grenouilles de bénitier" de cesser de voter pour l'UMP et même pour le PS, ce sera déjà un grand service rendu !

  • Par Vinas Veritas - 15/08/2013 - 10:03 - Signaler un abus Nouveau pape

    Les chrétiens catholiques ont pu assiter à un profond changement d'attitude et de discours chez François 1er.
    Ce Jésuite adopte un langage defrternité car la proximité qu'il affiche n'est point une facade de circonstance mais un réel sentiment qu'il veut partager.
    Tout comme l'Histoire vécue de sa jeunesse, on peut toujours suspecter et tancer de loin comme quelques uns l'ont fait avec Benoit XVI sans chercher à en savoir plus..
    Mais la vie vécue par chacun reste toujours une expérience qui se déroule avec des contraintes, par des choix parfois. Cette contrainte dictée par l'Histoire détruit l'homme soumme et pourtant elle le construit qussi. elle en construit de plus grands de meilleurs sur les ruine de l'enfant ou de l'adolescent promis à un avenir quelconque.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’IFOP.

Voir la bio en entier

Fermer