Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 13 Novembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Yang Kaili, star chinoise sur Internet, incarcérée pendant cinq jours pour avoir porté atteinte à l'hymne national selon les autorités

La jeune star sur Internet a été condamnée à cinq jours de détention par les autorités pour avoir interprété l'hymne national de manière inappropriée. Une loi permet en Chine de poursuivre quiconque nuirait au chant patriotique.

Fausse note

Publié le
Yang Kaili, star chinoise sur Internet, incarcérée pendant cinq jours pour avoir porté atteinte à l'hymne national selon les autorités

 Crédit STR / AFP

Yang Kaili, une jeune femme de 21 ans, est accusée d'avoir "manqué de respect" à l'hymne national en Chine. Les autorités se sont rapidement emparées de cette affaire. La jeune femme a été emprisonnée. Yang est devenue célèbre grâce à l'application de chansons sur l'application de diffusion en direct Tik Tok. Elle rassemblait 44 millions d'adeptes. Elle a rejoint la plateforme Huya depuis. 

La police de Shangai a dévoilé ce week-end que Yang Kaili avait écopé de cinq jours de "détention administrative" après avoir eu des difficultés lors de son interprétation de l'hymne national chinois.

La jeune femme portait des oreilles d'élan et agitait les bras de façon caricaturale lors de son interprétation. 

Yang Kaili a enregistré cette vidéo depuis sa chambre. Le clip a été diffusé le 7 octobre à près de 2 millions de personnes via l'application Huya.

La jeune femme a en réalité violé la nouvelle loi chinoise relative à l'hymne national. Selon des précisions de la police, il est interdit de jouer ou de chanter la "Marche des volontaires" de "manière déformée ou irrespectueuse en public".  

La police de Shangai a tenu à mettre en garde de futurs individus qui s'attaqueraient à l'hymne national de manière délibérée. 

"L'hymne national est une incarnation et un symbole de notre pays. Tous les citoyens et toutes les organisations doivent respecter et défendre l'honneur de cet hymne. La diffusion Web en direct ne constitue pas un territoire sans loi et les utilisateurs doivent respecter la loi et respecter les normes morales. La police s'attaquera résolument à de tels comportements qui remettent en cause la ligne de fond juridique ou l'ordre public et la bonne moralité sociale, afin de purifier la sphère publique d'Internet".

Le détention de Yang est le premier cas emblématique de l'application stricte de la loi sur l'hymne national. Ce texte est entré en vigueur l'an dernier après un incident avec les supporters de football de Hong Kong. Ils avaient hué et tourné le dos lors de l'hymne national à l'occasion d'un match contre la sélection chinoise. 

Les personnes ne respectant pas l'hymne peuvent être détenues jusqu'à 15 jours. 

La jeune femme s'est excusée pour sa "stupide erreur" ayant blessé "la mère patrie, les fans et la plate-forme"

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par patafanari - 16/10/2018 - 16:36 - Signaler un abus En France

    Serge Gainsbourg, pour avoir chanté la marseilaise en reggae, a été condamné à boire du pastis 51 jusqu'à ce que mort s'en suive.

  • Par vangog - 17/10/2018 - 14:41 - Signaler un abus Cinq ans de rééducation pour avoir mal chanté...

    l’hymne socialiste chinois...ah putain! Hé ho , Melenchouille-la-fripouille! T’es sûr que c’est bien les dictatures socialistes?...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€