Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Avril 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

TPMP : la victime du baiser forcé donne son point de vue

Un chroniqueur de l'émission, Jean-Michel Maire, avait embrassé la poitrine d'une jeune qui refusait de l'embrasser, provoquant des centaines de plaintes auprès du CSA.

Avis

Publié le
TPMP : la victime du baiser forcé donne son point de vue

Nouvel acte dans "l'affaire du baiser". Jeudi dernier, une jeune femme présente pendant les "35h de Baba", émission de Cyril Hanouna, s'était vue embrassée sur la poitrine par un des chroniqueurs, Jean-Michel Maire, alors qu'elle refusait ses "avances". L'affaire a vite tourné à la polémique après les centaines de plaintes reçues par le CSA, assimilant ce geste déplacé à une agression sexuelle voire à un viol. "Le sein c’est un bien grand mot… Le haut du décolleté. J’ai discuté avec elle après, il n’y a aucun problème" avait déclaré par la suite Jean-Michel Maire.

La jeune femme, dénommée Soraya Riffy, est d'ailleurs venue à son secours dans deux posts Facebook. "Je fais suite aux articles publiés sur le net. Je pense que ma venue sur le plateau serait indispensable afin de faire part aux téléspectateurs et au CSA de mon ressenti et de ma pensée ! Qu’en pensez-vous ?" affirme-t-elle dans un premier temps avant d'ajouter : "malgré le buzz, il reste une personne que j'ai beaucoup apprécié lors de ma présence sur le plateau. Arrêtez de l'accabler. Cet homme est un homme très respectueux et ne mérite aucune sanction malgré ses pulsions masculines."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 17/10/2016 - 01:04 - Signaler un abus Touchez pas à mon plastique!

    bon, ben, non!... finalement, Jean-Michel Maire peut toucher le(la?) plastique de Soraya, avec consentement de la principale intéressée...Et encore une fois, les féministes attardées et autres femens hystériques se sont pris une nouvelle tarte à la crème médiatique en pleine tronche...rire!

  • Par lafronde - 17/10/2016 - 10:33 - Signaler un abus La tentation était trop forte.

    Mieux que l'Ile de la tentation, l'ivre de la tentation.!

  • Par jc0206 - 17/10/2016 - 10:34 - Signaler un abus Un comble !

    Jouer les vierges effarouchées alors qu'on se délecte de ce type d'émission relève de l'hypocrisie, du vice ou de la malhonnêteté.

  • Par Septentrionale - 17/10/2016 - 11:22 - Signaler un abus Ils font à leur niveau

    TV pour âmes siliconées

  • Par Eolian - 17/10/2016 - 11:38 - Signaler un abus Qu'attendre.....

    Qu'attendre d'autre de ce genre d'émission? Rien, que de la vulgarité gonflée à l'hélium....Divertissement????

  • Par LordLeleu - 17/10/2016 - 12:26 - Signaler un abus Il y a des choses plus graves

    Je ne comprends pas cette espèce de bulle médiatique qui n'arrête pas de gonflé depuis jeudi soir. Surtout quand l'intéressée dit qu'elle ne prend pas cela comme une agression. De deux choses l'une, où l'on met Jonathan Lambert alias Damien baizé et surtout Michel sapin ce bon ministre et maire dans le même sac, ou on la ferme et le monde s'en portera bien mieux

  • Par jurgio - 17/10/2016 - 14:10 - Signaler un abus Une réponse dictée !

    Car l'important était de conserver la personnalité de la chaîne. Je n'apprécie pas particulièrement le dénommé Maire mais il a eu le réflexe d'éviter le « vent » qui aurait fait autant le buz.

  • Par evy - 17/10/2016 - 20:46 - Signaler un abus Quelle honte ces émissions

    La bimbo avec ses seins en plastique ne demande que ça. Quel niveau !

  • Par Alain Briens - 17/10/2016 - 21:38 - Signaler un abus Crime contre l'humanité

    Sur une chaîne anciennement progressiste, nous venons d'assister à un acte d'autant plus odieux que sa victime semble être atteinte du syndrome de Stockholm. A côté de cela, que pèsent l'excision, la lapidation, et autres joyeusetés qui sont le quotidien des femmes vivant sous la férule de la Religion d'Amour de Tolérance et de Paix ? On comprend la réaction horrifiée de Caroline de Haas et de toute la petite quoterie bitophobe des médias subventionnés. La photo de la victime éplorée sur son lit de douleur ne fait que renforcer notre impression : le petit Ayan noyé sur sa plage turque, à côté, c'est de la roupie de sansonnet. Je ne comprends pas comment les lecteurs d'Atlantico vont pouvoir dormir.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€