Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 15 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Révolution : les élevages de saumons vont scanner les poissons pour lutter contre des parasites

Cette technologie doit permettre de créer des dossiers médicaux pour des millions de poissons afin de lutter contre des parasites.

"Flicage" dans les rivières

Publié le
Révolution : les élevages de saumons vont scanner les poissons pour lutter contre des parasites

Une entreprise norvégienne pourrait contribuer à une véritable révolution. L'entreprise a développé un scanner 3d qui permet de distinguer le saumon en fonction du motif spécifique de taches autour de ses yeux, de la bouche et des branchies. 

Le géant de la pisciculture Cermaq Group AS souhaite déployer cette technologie dans des enclos à saumon en Norvège. Ce dispositif  doit permettre de prévenir des épidémies. Le pou du poisson infecte des centaines de millions de poissons d'élevage chaque année. 

Le chercheur en chef chez Cermaq, Harald Takle, s'est confié à la rédaction de Bloomberg sur ce dispositif révolutionnaire, des iFarm

"Nous pouvons créer un dossier médical pour chaque poisson.

Ce sera comme une révolution".

Cermaq, exploite plus de 200 élevages de saumons et de truite au Canada, en Norvège et au Chili. La société effectue des tests avec la compagnie BioSort AS. 

Les scanners des caméras à la surface de l'eau vont aider les professionnels. Les capteurs vont filtrer les visages et le coprs permettant d'obtenir des données pour chaque poisson. Les machines seront capables d'analyser des anomalies commes des poux ou des ulcères de la peau. Le poisson infecté pourra alors être mis en quarantaine afin de subir un traitement médical.  

Le pou du poisson se nourrit essentiellement de la peau, du mucus et du sang de saumon. Le poisson devient alors invendable en raison de lésions que les parasites laissent. 

Les technologies au service de la surveillance pourraient ainsi permettre de réaliser des avancées spectaculaires dans les domaines de l'agriculture et la pisciculture. 

Le géant américain de l'agroalimentaire, Cargill Inc, a également prévu de travailler avec une start-up irlandaise sur un système de reconnaissance faciale permettant de surveiller les vaches. Grâce à ces nouvelles méthodes, les agriculteurs pourront ajuster les modes d'alimentation pour permettre d'accroître la production de lait. 

Cargill a aussi l'intention d'appliquer la reconnaissance faciale aux aquariums. 

Avec les effets positifs de ces nouvelles technologies, les enjeux sont de taille en Norvège. Le pays est en effet le premier producteur mondial de saumon. Ces technologies et ces nouvelles méthodes pourraient permettre de révolutionner les fermes marines mondiales qui fournissent plus de la moitié du poisson vendu dans les supermarchés et proposé dans les restaurants.  

L'amélioration de l'alimentation des saumons est aussi un sujet qui tient à coeur aux chercheurs dans l'optique d'améliorer la santé des poissons et donc de développer de meilleurs rendements. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 09/10/2018 - 16:21 - Signaler un abus le monde à l'envers

    on pollue on donne de la M à manger dans les élevages et ensuite on se gargarise avec un scanner;... Pauvre monde...

  • Par Atlante13 - 09/10/2018 - 17:43 - Signaler un abus Routage de gu**le,

    je me demande encore comment on peut accepter de bouffer ces poissons, ils sont nourris avec des mélanges d'antibiotiques et de poisons fabriqués spécialement dans des usines suédoises. Nos pesticides sont des bonbons à côté de ce qu'on déverse dans les usines flottantes de culture. Les norvégiens recommandent même à leur population de ne pas en manger plus d'une fois par semaine... Maintenant, quant à scanner des millions de poissons, laissez-moi rigoler, on nous prend vraiment pour des billes débiles.

  • Par Ganesha - 09/10/2018 - 17:52 - Signaler un abus Tartare de Saumon

    En fait, l'émission de France 5, dimanche passé, sur les ''Tartares''... de bœuf et de saumon, abordait ce sujet. Actuellement, la solution contre ce parasite est de mettre tout l'élevage aux antibiotiques. Ils présentaient un autre essai avec un petit poisson ''nettoyeur''.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€