Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La nouvelle tendance technologique et écologique : des data centers sous l'eau par Microsoft

Microsoft vient de tester l’installation d’un data center sous l’eau en Ecosse.

20.000 Lieues sous les mers

Publié le
La nouvelle tendance technologique et écologique : des data centers sous l'eau par Microsoft

Microsoft s'est lancé dans un pari fou. La firme américaine a installé un data center dans le littoral écossais, sous l'eau. 

L'objectif de cette opération insolite doit déterminer si ce dispositif peut faire économiser de la consommation électrique sur le refroidissement, en étant immergé. 
 
Ce chantier impressionnant baptisé "Project Natick" a enfin été mis à l’eau après plus d'un an de travail sur ce prototype.
 
Ce data center doit rester sous l’eau pendant cinq ans. Il a été assemblé et testé en France. Cet objet atypique sous l'eau embarque 12 racks pour 864 serveurs.
Le data center en question est équipé d'une capacité de stockage de 27,6 petabytes. Ce dispositif sera alimenté en électricité grâce à de l’énergie issue de ressources renouvelables, par l'intermédiaire de câbles sous-marins. 
 
Tous les mécanismes liés au refroidissement des serveurs ont été repensés. Les technologies, la logistique et les coûts directs sont nettement réduits grâce à cette immersion dans l'eau.
 
Microsoft a fait appel à Naval Group pour le caisson protecteur. C'est le constructeur naval qui a conçu et mis en œuvre le cylindre dans lequel est inséré le centre de données. Il est directement inspiré des installations sous-marines.
 
La demande d’hébergement cloud est actuellement de plus en plus forte. Les géants du web tentent donc des méthodes alternatives. 
 
L'installation de data centers sous l’eau, alimentés par de gros câbles sous-marins, pourrait permettre à des régions d’obtenir une meilleure connectivité à internet. En cas de succès, le Project Naticks de Microsoft pourrait démocratiser cette pratique des data centers sous l'eau. 
 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 07/06/2018 - 16:35 - Signaler un abus Une question, tout de même,

    pourquoi l'avoir fait en Europe, en Ecosse? C'est pas le style des américains de faire des cadeaux, alors, pourquoi? Peut-être un dégagement excessif de chaleur? peut-être un risque de réchauffement des eaux? peut-être ... ????

  • Par Le gorille - 07/06/2018 - 23:51 - Signaler un abus Eh non !

    C'est parce que les écossais sont économes.... et les américains cherchent le savoir là où il est !

  • Par Ex abrupto - 08/06/2018 - 12:04 - Signaler un abus Dans tous les cas...

    ...ça chauffe! Et pour la même quantité de calories. Et cette chaleur est évacuée où on peut (en fait là où ça coute le moins cher compte tenu de la localisation des clients du datacenter). Dans ce cas particulier la différence est dans le rendement global de l'installation : les calories sont évacuées dans le milieu environnant presque en direct sans passer par le rendement désastreux d'un groupe frigorifique.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€