Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Corée du Nord : "l'hôtel maudit" inachevé depuis 30 ans pourrait bientôt ouvrir

La construction de cet hôtel de 3000 chambres, le plus haut du monde, aurait dû s'achever en 1989.

Oeil de Sauron

Publié le
Corée du Nord : "l'hôtel maudit" inachevé depuis 30 ans pourrait bientôt ouvrir

L'hôtel Ryugyong de Pyongyang va-t-il enfin ouvrir ses portes ? C'est ce que pense le journal britannique The Telegraph. Des images satellite montrent en effet des grues et des camions s'affairer autour du gratte-ciel de 105 étages et de l'activité a été repérée autour de l'entrée. "Nos guides coréens nous ont dit qu'il ya vait peut être des plans pour ouvrir certaines parties du bâtiment au public ou pour des bureaux. Mais pas l'ensemble du bâtiment, d'après ce qu'ils en savaient", a témoigné un touriste allemand. 

L'ouverture, même partielle, de ce bâtiment serait un évènement pour la capitale nord-coréenne, qui doit depuis 30 ans composer avec cette immense structure de 330 mètres de haut.

Sa construction a commencé en 1987, avec un achèvement prévu pour 1989, mais le chantier s'est finalement arrêté en1992, la dislocation de l'Union soviétique ayant conduit à l’abandon du soutien à la Corée du Nord, notamment en matières premières. Il a repris en avril 2008 sous la supervision du groupe égyptien Orascom, qui a obtenu le marché de la téléphonie mobile en Corée du Nord en échange notamment de la promesse de terminer l'extérieur du bâtiment. A l'époque, il était alors prévu de livrer l'hôtel en février 2012, pour le centième anniversaire de Kim Il-Sung.

Au début des années 1990, des journaux japonais ont estimé le coût de la construction à quelque 750 millions de dollars, ce qui représentait à l'époque environ 2 % du PIB de la Corée du Nord. 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€