En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 1 heure 8 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 2 heures 12 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 2 heures 30 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 3 heures 14 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 4 heures 11 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 4 heures 39 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 5 heures 50 min
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 22 heures 8 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 1 heure 39 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 2 heures 17 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 2 heures 47 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 3 heures 9 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 3 heures 53 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 4 heures 23 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 4 heures 56 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 5 heures 23 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 6 heures 19 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 22 heures 36 min
© Reuters
© Reuters
Trans-Amérique Express

Les tornades se produisent (presque) toujours aux Etats-Unis… Voici pourquoi

Publié le 22 mai 2013
Les Américains ont surnommé une bande de territoire allant du Golfe du Mexique au Canada "Tornado Alley", à cause de la fréquence de ces tourbillons destructeurs. La ville de Moore, dévastée lundi, est au cœur de cette région.
Gérald Olivier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérald Olivier est journaliste et  partage sa vie entre la France et les États-Unis. Titulaire d’un Master of Arts en Histoire américaine de l’Université de Californie, il a été le correspondant du groupe Valmonde sur la côte ouest dans les années 1990,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Américains ont surnommé une bande de territoire allant du Golfe du Mexique au Canada "Tornado Alley", à cause de la fréquence de ces tourbillons destructeurs. La ville de Moore, dévastée lundi, est au cœur de cette région.

C’est quasiment une exclusivité américaine. Mais les Etats-Unis s’en passeraient bien. Il s’agit des tornades. Comme celle qui a ravagé la ville de Moore, dans l’Etat de l’Oklahoma, le 20 mai, faisant vingt-quatre tués, des centaines de blessés et des milliards de dollars de dégâts.

En tant que phénomène météorologique, les tornades peuvent se produire n’importe où. Dans la pratique, on les observe principalement dans les grandes plaines américaines, en particulier à l’intérieur d’une bande de territoire allant du Golfe du Mexique au Canada et surnommée, "Tornado Alley ", "l’allée des tornades" pour la fréquence du phénomène.

Elles sont observées et étudiées par les scientifiques depuis plus d’un siècle, et ne sont statistiquement ni plus fortes, ni plus fréquentes aujourd’hui, que par le passé. N’en déplaisent aux propagandistes de l’apocalypse climatique les tornades n’ont rien à voir avec un quelconque réchauffement ou dérèglement du climat. Si leur nombre et les dégâts qu’elles occasionnent semblent plus importants, c’est que la population au sol est plus nombreuse, et les moyens de diffusion de l’information infiniment plus efficaces aujourd’hui.

Selon, le National Oceanographic and Atmospheric Administration, une agence scientifique américaine spécialisée dans l’étude des questions climatiques, une tornade résulte de la conjonction de quatre phénomènes : un, une masse d’air chaud et humide ; deux des courants de vent élevés, comme le jet stream ; trois des cisaillements de vents, c’est-à-dire des changements de direction rapides ; quatre un facteur déclenchant, en l’occurrence un front froid.

Les plaines américaines, qui s’étendent entre deux zones de montagnes, les Appalaches à l’est, les Rocheuses à l’ouest,  sont particulièrement propices à la formation des tornades, parce qu’elles font se rencontrer des masses d’air froid venues du Canada avec des masses d’air chaud marins en provenance du  Golfe du Mexique. S’enroulant l’une avec l’autre, ces masses d’air favorisent la formation d’un tourbillon à la base de nuages d’orages, qui lorsqu’il touche le sol soulève tout sur son passage.

Ces phénomènes se produisent principalement au printemps, en particulier au mois de mai. Ils sont à la fois très localisées et très violents. La taille de l’entonnoir d’une tornade va de quelques centaines de mètres à quelques kilomètres.  La vitesse des vents peut atteindre 400 km/h. Pour mesurer l’intensité d’une tornade on utilise "l’échelle de Fujita", du nom d’un scientifique japonais de l’Université de Chicago. Cette échelle va de F1 à F5 et le "twister", comme les Américains appellent les tornades, qui a ravagé Moore lundi a été qualifié de "F4".

Le Texas, est l’Etat qui a enregistré le plus grand nombre de tornades. Plus de huit mille depuis 1950. Mais c’est un Etat immense. En regard de la superficie elles sont en fait plus fréquentes au Kansas et surtout en Oklahoma. Le comté de Cleveland, où se situe Moore, est en quelque sorte la capitale mondiale des tornades, avec 67 depuis 1950, soit pratiquement une par an, et cinq meurtrières, au cours des quinze dernières années. A l’occasion de la tornade de 1999, des vents d’une vitesse record de 480 km/h avaient été mesurés.

La tornade la plus meurtrière jamais observée aux Etats-Unis, reste "The Great Tri-state Tornado",  "la grande tornade des trois  Etats", Missouri, Illinois et Indiana. Elle avait causé la mort de près de sept cent personnes en 1925 et dévasté une bande de territoire de plus de trois cent cinquante kilomètres. Sa durée avait été anormalement longue, plus de trois heures. Alors que les tornades se forment et se dissipent parfois en quelques minutes. Celle de Moore en a duré quarante.

Elle s’est produite à 15 heures locales. Et retrouvée en "une" des journaux télévisés du monde entier le soir même, avec sur Internet une abondance sans précédent de témoignages directs et de vidéo amateurs. Age de l’information instantanée oblige.

L’ironie est que dès après le passage de cette tornade, le sénateur Sheldon Whitehouse, démocrate du Rhode Island (un Etat de la côte Est), dénonçait depuis l’hémicycle de la chambre haute, ses collègues républicains, et en particulier les plus conservateurs parmi eux,  pour leur refus de reconnaître la réalité du réchauffement climatique et ses effets désastreux. Ce refus serait, selon lui,  à l’origine de l’absence de législation sur le climat aux Etats-Unis.

Malheureusement le sénateur commet une double erreur.

Les tornades n’ont pas grand-chose à voir avec le réchauffement de la planète.  D’abord parce qu’il s’agit de phénomène très localisés. M. Rajendra Pachauri, le président de la Commission des Nations Unies sur le Changement Climatique, dont l’opinion n’est donc pas neutre, reconnaissait lui-même à l’AFP "qu’on ne peut relier un tel évènement avec le réchauffement climatique anthropique . Scientifiquement ça ne tient pas".  Ensuite parce que certains facteurs à l’origine de tornades, comme le cisaillement des vents pourrait diminuer avec une augmentation des températures, et dès lors réduire la probabilité de ces phénomènes. D’ailleurs jusqu’au 20 mai, les Etats-Unis connaissaient une certaine accalmie  sur le front des tornades. Au cours des douze derniers mois moins de deux cents tornades avaient été dénombrées dont aucune meurtrière. C’est le chiffre le plus bas depuis 1950.

Par ailleurs si le président Obama a promis de s’attaquer au réchauffement climatique, ses propositions et mesures tardent à venir. "Si le Congrès refuse d’agir pour protéger les générations à venir, je le ferai. Avec mon cabinet je prendrai des décrets… ", avait-il dit lors de son discours sur l’Etat de l’union en janvier dernier. Pour l’heure ces décrets se font attendre. Peut-être parce qu’après tout, le réchauffement climatique ne se décrète pas.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
géodith
- 23/05/2013 - 16:33
La Terre et son inégale répartition d'énergie
Une quantité importante d'énergie solaire se concentrer à l'équateur par rapport aux pôles, des mécanismes permettent un équilibrage de cette difference d'énergie.
- Les tornades (liés aussi à l'évapotranspiration des cultures ceréalieres de ces plaines)
- les cyclones qui demandent une hauteur d'eau de 50m à 26° pour se former, ils sont emmenés cette energie
- les courants marins tels Gulf stream et courant de Labrador.
- les moussons..

.
Il serait temps d'arreter de rendre l'Homme responsable de tout.
amike
- 23/05/2013 - 09:12
Il y aurait un problème si
l'allée des tornades se déplaçait, selon les prévisions des réchauffistes. Mais actuellement, ce n'est pas le cas !
Le gorille
- 23/05/2013 - 05:56
Merci !
Enfin un article où le réchauffement climatique est remis à sa place !
Enfin un article où le phénomène est bien décrit !
Enfin un article où l'information est mise en perspective ! Et pas qu'un peu !
Merci donc Gérald Olivier.