En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

03.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 10 heures 23 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 12 heures 2 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 14 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 15 heures 50 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 16 heures 56 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 18 heures 1 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 18 heures 54 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 19 heures 18 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 19 heures 58 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 20 heures 22 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 10 heures 55 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 12 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 15 heures 28 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 16 heures 36 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 17 heures 12 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 18 heures 41 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 19 heures 8 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 19 heures 51 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 20 heures 15 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 20 heures 23 min
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Petite musique de nuit

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

Publié le 24 octobre 2020
De Mao à Pol Pot, la gauche radicale joue souvent le mauvais cheval mais c’est généralement dans la perspective de lendemains qui chantent. Pas ce coup-ci.
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De Mao à Pol Pot, la gauche radicale joue souvent le mauvais cheval mais c’est généralement dans la perspective de lendemains qui chantent. Pas ce coup-ci.

Dans sa version candide, l’islamo-gauchisme est souvent le produit de la crainte « de faire le jeu » de l’extrême droite raciste. Une crainte pas toujours infondée, précisons-le. 

Moi-même, il m’arrive d’être un peu gêné aux entournures lorsque, défilant en hommage à Samuel Paty, je suis forcé de m’éloigner d’un relou vociférant des trucs pas trop nets... C’est que c’est dur d’être aimé par des cons, comme l'enseigne le nouvel adage.

Mais si l’ennemi ultime reste le fasciste « générique », le fanatique rêvant d’imposer sa vision totalitaire du monde par la violence, comment Mediapart —un canard devenu, et pour cause, l’organe central de ce courant de pensée— peut-il simultanément dénoncer les liens avérés entre islamistes et extrême droite ET s’indigner de ce que les officines servant à faire la jonction soient enfin dans le collimateur de la justice ?

Comment des gens censément épris de justice et de liberté, attentifs au moindre « dérapage », à la moindre « micro-agression », peuvent-ils compagnonner avec les personnalités les plus dérangeantes avant d’être retournés comme des crêpes par le réel ?

Pour le commun des mortels, il n’était d’ailleurs pas nécessaire d’apprendre que les Coulibaly avaient fait leur shopping chez une barbouze identitaire ex-RN avant d’aller provoquer un carnage, ou encore que le possible ordonnateur de l’assassinat du prof de Conflans ait grenouillé du côté de l’« antisionisme dieudonniste », pour se convaincre de cette proximité idéologique.

Jusqu’à présent, lorsque la gauche radicale soutenait un dictateur ou un régime un peu limite, c’était sur la promesse d'un bonheur inéluctable. Et s’il fallait malheureusement casser quelques œufs pour préparer son omelette, on était certain de se régaler in fine.

Avec l’islamo-gauchisme, tout est changé : on ne passe plus les femmes libres, les gays, les intellos à lunettes, les persifleurs anti-calotins, les juifs, voire les simples musulmans par profits et pertes à titre temporaire. On les range avec les bourgeois, les propriétaires et les capitalistes dans les poubelles de l'Histoire. On ne prépare plus les lendemains qui chantent, on entérine carrément l’interdiction de chanter.

Avec les stals, on avait au moins les Choeurs de l'Armée rouge. La gauche radicale, c'était (presque) mieux avant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 25/10/2020 - 19:30
Ha le bon temps où Georges marchait déclarait à propos de l'URSS
Le communisme : Globalement positif !
Fallait oser quand même, non ?
A sa décharge, ce grand intellectuel obtus aux ordres de Moscou
n'avait pas lu l'Archipel du Goulag d'un certain Alexandre Soljenitsyne
mais le régime soviétique avait reçu les éloges de l'élite littéraire française, à savoir
Simone de Beauvoir et son compagnon Jean-Paul Sartre.

Le monde du cinéma n'était pas en reste non plus et la star Yves Montand finançait le PCF français
jusqu'au tournage de "l'Aveu" de Costa Gavras et cette chanson
"les feuilles mortes se ramassent à la pelle, les souvenirs et les regrets aussi"
Aujourd'hui, l'islamo-gauchisme, cette "philosophie"" pour l'étudiant contestataire mal dans sa peau
adepte du "pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour""
affiche ses limites tant intellectuelles que culturelles,
"Ernesto « Che » Guevara" ne fait plus recette,
Mélenchon et Chavez non plus!...
Tariq Ramadan,
violeur impénitent et son pote Edwy Plenel font encore la une
du journal Médiapart car les histoires sordides ont toujours leurs lecteurs,
faut bien vivre, hein !
Et maintenant,
l'islamophobie domine l'actualité à en perdre la tête !...

Forbane
- 25/10/2020 - 08:25
Rien compris non plus....
Rien compris non plus....
Alain Briens
- 24/10/2020 - 21:16
A mourir de rire !
Si ce papier est aussi indigeste, c'est qu'il reflète la confusion mentale de l'auteur. Comme tous les gauchistes (plus ou moins) repentis, il découvre la lune : l'islamo-gauchisme, qui ne sévit chez nous que depuis 40 ans, et plus drôle encore, il nous "révèle" qu'il y aurait des connexions entre la droite extrême et l'islamisme, 80 ans après la déclaration d'amour du Grand Mufti de Jérusalem (pardon, Al Qods) à Adolf Hitler...votre sagacité nous sidère Monsieur Serraf. Et bien entendu, comme tout bon intello de gauche en cours d'une conversion mal assumée, sa dénonciation du dit islamo-gauchisme s'accompagne de la figure obligée d'un anathème parallèle contre un extrême-droite fantasmée qui ne réunit plus qu'un quarteron de maréchalistes nonagénaires et deux ou trois beaufs avinés nostalgiques de l'Algérie Française. Encore un effort Monsieur Serraf pour vous rendre compte que le parti de Marine Le Pen est le plus sûr garant dans ce pays que les Juifs, et aussi les homosexuels, pourront continuer à vivre sereinement en face des 10 millions de musulmans dont beaucoup veulent leur mort.