En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 9 heures 35 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 10 heures 54 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 11 heures 26 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 12 heures 9 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 12 heures 56 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 14 heures 31 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 15 heures 23 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 17 heures 13 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 9 heures 46 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 11 heures 2 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 11 heures 40 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 59 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 14 heures 47 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 15 heures 6 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 15 heures 45 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 16 heures 49 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 7 heures
© Mark RALSTON / AFP
© Mark RALSTON / AFP
Lac attack

Le méthane des lacs, la bombe climatique que nous avions totalement sous-estimé

Publié le 13 mai 2018
Ils sont en fait très nombreux à la surface du globe et ont un taux d'émission de méthane beaucoup plus important que les océans. Il est urgent de surveiller les lacs ...
Warwick Vincent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Warwick Vincent est professeur en limnologie (science des eaux intérieures) à l’Université Laval et l’auteur de plusieurs livres sur ce sujet, dont ‘Lakes : A Very Short Introduction’ (OUP, 2018)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ils sont en fait très nombreux à la surface du globe et ont un taux d'émission de méthane beaucoup plus important que les océans. Il est urgent de surveiller les lacs ...

Les lacs jouent un rôle important mais souvent occulté dans les émissions naturelles de méthane. Pour comparaison, ils représentent 16% des émissions naturelles de CH4 tandis que les océans ne représentent qu'1% de ces émissions. Comment expliquer ce phénomène et le peu d'intérêt qui lui est consacré alors que ce gaz piège 28 fois mieux les rayons du soleil que le dioxyde de carbone ?

Oui, c’est vrai ! Les lacs ont été longtemps ignorés dans les budgets globaux du méthane, en partie à cause de l'idée que les lacs sont petits alors que l'océan est grand, donc plus d'attention devrait être accordée à l'océan. Mais deux découvertes récentes ont commencé à bouleverser complètement ce point de vue. Le premier est issu de la télédétection par satellite à haute résolution, montrant qu'il existe un nombre immense de petits lacs à travers le monde, et bien que chacun soit de taille modeste, leur superficie collective est énorme. Deuxièmement, on a constaté que les petits lacs ont les taux d'émission de méthane les plus élevés parce qu'ils ont tendance à être peu profonds et hautement productifs. Dans certaines régions où nous travaillons dans le Nord canadien, par exemple, le paysage est rempli de petits lacs et d'étangs qui déversent de grandes quantités de méthane dans l'atmosphère. Nous avons seulement commencé à réaliser l'importance globale des lacs dans ces émissions.

La communauté scientifique (et notamment le GIEC en 2013) alerte depuis plusieurs années l'augmentation à un rythme soutenu  des émissions de méthane dans l'atmosphère. Dans le cas des lacs, est-ce que le réchauffement climatique lui-même contribuerait à l'augmentation de la production de ce gaz ?

Le réchauffement planétaire accélèrera l'émission de méthane des lacs dans l'atmosphère et ce, par divers mécanismes. La nouvelle suggestion décrite dans cet article par Emilson et collaborateurs est que plus de plantes aquatiques envahiront les lacs du nord dans un climat plus chaud, ce qui produira plus de biomasse pour une éventuelle conversion en méthane. Mais cette nouvelle découverte doit être ajoutée à une longue liste d'autres impacts bien connus. Par exemple, les microbes produisant du méthane adorent la chaleur, et les températures plus chaudes signifient plus de production de gaz. Les lacs plus chauds sont plus productifs, produisant plus de biomasse de plancton pour soutenir les microbes produisant du méthane. Finalement, l'un des plus grands effets est le réchauffement et le dégel des paysages de pergélisol (gelés en permanence) du Grand Nord. Il en résulte des lacs et des étangs de fonte dans lesquels les microbes peuvent décomposer le carbone du sol précédemment gelé. Cela est particulièrement inquiétant car il mobilise du carbone ancien stocké dans le sol gelé, au méthane, ce gaz à effet de serre puissant.

Quelles solutions sont aujourd'hui à l'étude pour contrer ce phénomène dans les lacs ?  Même si 40% des émissions de méthane sont liées aux phénomènes naturels, l'explication à l'augmentation de ces dites émissions dans l'atmosphère ne serait-elle pas plus à chercher du côté des activités humaines ?

A l'échelle locale, une attention particulière doit être accordée à la lutte contre l'eutrophisation, le surenrichissement des lacs causé par les activités urbaines et agricoles. Plus le lac sera enrichi, plus le méthane sera produit. Les municipalités devront travailler plus fort que jamais pour identifier et réduire les sources de pollution par les nutriments dans les lacs. À l'échelle planétaire, ces résultats actuels soulignent le besoin vital de réduire la production anthropogénique de gaz à effet de serre. La recherche sur les lacs montre comment la libération de dioxyde de carbone par les activités humaines stimule la production et la libération du puissant méthane, causant ainsi plus de réchauffement et encore plus de production de méthane. C'est un cercle vicieux qu'il nous faut d'urgence maîtriser en réduisant notre consommation de combustibles fossiles.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 20/05/2018 - 12:15
Aahhh
Je crois qu'Aristophane avait déjà identifié, bien avant le GIEC le caractère nocif des pets des hannetons!!! Mais bon dieu!!! on paie un abonnement pour financer les conneries de tels incontinents!!!
vangog
- 14/05/2018 - 23:20
« L’islam des banlieues »
... la bombe islamiste que nous avions totalement sous-estimé »...ça sonne quand-même plus juste que cette vieille propagande du GIEC, non?
moneo
- 14/05/2018 - 11:26
OH la la
quand je pense qu on va investir pour fabriquer du méthane alors qu'il y en a partout -:)
le GIEC devrait financer un aspirateur à méthane avec un impôt planétaire vendu à terme en bourse-:)
et en plus ils ont oublié le dada un peu plus ancien la fonte des glaciers ,;des toundras .Plus les volcans ,on est foutu ,Mais avec quelques impôts en plus et quelques planques ambassadeurs de pôles ou autres ça peut encore le faire ... sortez vos portes monnaies