En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

04.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

07.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 13 min 3 sec
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 1 heure 1 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 1 heure 23 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 1 heure 40 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 2 heures 10 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 2 heures 29 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 2 heures 41 min
décryptage > Politique
Ambiguïtés ?

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Santé
Couvre-feu jusqu’à l’été ?

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

il y a 4 heures 25 min
pépites > Justice
Terrorisme
Conflans : sept personnes déférées en vue de l’ouverture d’une information judiciaire, selon le Parquet national antiterroriste
il y a 4 heures 50 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 35 min 1 sec
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 1 heure 11 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 1 heure 29 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 2 heures 24 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 2 heures 41 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 3 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’aggravation de la crise, Bruno Le Maire renforce les mesures de soutien mais évite toute nouvelle contrainte réglementaire

il y a 4 heures 18 min
pépites > Santé
Coronavirus
Le ministre de la Santé annonce une rallonge budgétaire de 2,5 milliards d'euros pour les hôpitaux et les soignants (qui bénéficieront d'une majoration de 50 % des heures supplémentaires)
il y a 4 heures 25 min
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 16 heures 49 min
© Reuters
© Reuters
Révolution en vue

Bientôt l'arrivée de la 5G : ce que ça changera vraiment (ou pas...)

Publié le 20 février 2017
La 5G est prévue en France d'ici 2020. Bien plus qu'une simple histoire de débit, une révolution pour le quotidien. Pour autant, si la France veut en bénéficier pleinement, un long chemin reste encore à parcourir.
Yvon Moysan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yvon Moysan est diplômé de Harvard et de l’ESSEC. Il est Lecturer de Digital Marketing et Directeur Académique du Master en Apprentissage Digital Marketing et Innovation à l’IESEG School of Management. Ses travaux de recherche académique s’articulent...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La 5G est prévue en France d'ici 2020. Bien plus qu'une simple histoire de débit, une révolution pour le quotidien. Pour autant, si la France veut en bénéficier pleinement, un long chemin reste encore à parcourir.

Atlantico : La 5G devrait arriver en France à l'horizon 2020 et promet 100 fois le débit de la 4G actuelle. Qu'est-ce que cela va changer pour les utilisateurs de smartphones et quelles sont les applications concrètes de cette nouvelle technologie ?

Yvon Moysan: Les générations précédentes, la 3G et la 4G, avaient pour ambition principale d’améliorer la vitesse afin de supporter l’usage croissant de l’Internet mobile. La 4G permet ainsi des débits pouvant atteindre les 300 Mbit/s. Avec de telles performances, on pourrait légitimement se poser la question de l’intérêt de développer un nouveau standard, mais l’objectif de la 5G n’est pas de répondre aux besoins actuels, mais à ceux du futurs, quand nous possèderons plusieurs centaines de milliards d’objets connectés, des voitures autonomes, que nous utiliserons régulièrement la réalité augmentée et virtuelle et que nous consommerons encore plus de vidéos de bien meilleure définition. La 5G est spécifiquement conçue pour cet accroissement démesuré, pour créer un réseau qui ne craindrait ni la surcharge, ni les évolutions et pouvant s’adapter à de nouveaux usages toujours plus exigeants.

En termes de performance et d’utilisation plus concrète, l'Internet 5G pourrait afficher un débit 100 fois supérieur à celui des smartphones utilisant la 4G actuelle…ce qui permettra de télécharger un film en moins de 5 secondes. La 5G a également pour ambition de réduire le temps de latence dans la transmission de données. À l’heure actuelle, le temps de réaction des réseaux mobiles peut atteindre la demi-seconde, ce qui peut paraitre peu, mais c’est beaucoup trop quand il est question, par exemple, de voitures autonomes où le niveau attendu devrait être inférieur à une milliseconde pour éviter tout accident potentiel dû à un retard de réaction sur une autoroute ou dans un embouteillage par exemple. 

La 5G devrait –avec un peu de chance– commencer à arriver en France à l'horizon 2020. Mais au vu des difficultés qu'ont les opérateurs français à couvrir l'intégralité du territoire, est-ce que le déploiement de la 5G va accentuer la "fracture de la connexion" géographique ? Qu'est-ce qui risque de faire défaut dans son installation?

En France, trouver un signal 4G relève encore de la chance, et ce même en Ile-de-France et à l’opposé, nous avons déjà tous été confrontés à l'impossibilité de téléphoner ou d'envoyer un e-mail, une photo, une vidéo lors d'un séjour à la campagne ; cela est malheureusement le quotidien pour plusieurs milliers de Français. Le rythme de déploiement des réseaux est par nature lent. Afin de lutter contre cette fracture numérique, le gouvernement français a mis en place toute une série de plans avec des progrès incontestables, mais au final la couverture de qualité peine à s'imposer sur tout le territoire.

Avec l’arrivée de la 5G, cette fracture numérique risque effectivement de devenir béante. D'un côté, nous assisterons à la naissance de smart cities au cœur des mégapoles. Les objets connectés envahiront alors de nombreux domaines comme ceux de la santé, de l'environnement, de l’habitat, de l’automobile... De l'autre côté, nous aurons les zones rurales et périurbaines, où l'accès au mobile et à l’Internet ne sera toujours pas de qualité. Et la volonté politique ne sera malheureusement pas suffisante pour régler cette question. Il faut en effet trouver une équation financière de long terme capable de garantir partout la viabilité des investissements des opérateurs privés de l’ordre de plusieurs centaines de millions d’euros pour pouvoir répondre aux besoins croissants des ménages et des entreprises en vue d'accéder à un réseau partout où ils se trouvent. Ce qui a par ailleurs été le cas pour le déploiement de la radio, de la télévision ou de la TNT.

Les retombées économiques de cette nouvelle technologie sont faramineuses. Les prévisions sont de l'ordre de 12 300 milliards de dollars, et on parle de la création de 22 millions d'emplois. Pour autant, les perspectives pour la France sont des plus modestes avec seulement 85 milliards de retombées et la création de 440 000 emplois. L'Allemagne, elle, devrait bénéficier de 200 milliards d'euros de retombées et de 1.2 millions d'emplois créés. Comment expliquer cette différence et quelles mesures devrait-on prendre pour essayer d'accroître les perspectives françaises ? 

Les chiffres que vous mentionnez sont ceux issus de l'étude publiée par le cabinet anglais IHS Markit, ils sont gigantesques. Pour ce qui concerne la répartition des retombées économiques, c'est la Chine qui est en tête avec 927 milliards d'euros, puis viennent les États-Unis avec 677 milliards d'euros. Cela s’explique notamment par la qualité de l’écosystème et des acteurs locaux, mais aussi par le volume des investissements annoncés : à titre d’exemple, le chinois Huawei a annoncé un budget R&D de 600 millions d'euros pour la 5G.

Le Japon et la Corée du Sud sont également à la pointe, cette dernière ayant décidé de tester la 5G lors des prochains Jeux Olympiques d'hiver 2018 à Pyongchang, Tokyo ayant prévu de suivre en 2020.

En Europe, c’est effectivement l'Allemagne qui sort en tête avec 202 milliards de revenus et 1,2 million d'emplois créés. Ici encore, on remarque que l’avantage va encore à ceux qui devraient mettre les premières fréquences en vente : en Europe l’Allemagne avait déjà été la première à lancer les enchères pour la 4G. La France arrive en effet après ; elle ne devrait ainsi bénéficier "que" de 85 milliards d'euros de revenus et d'une création de 400.000 nouveaux emplois. Le manque d'investissement du secteur public dans cette nouvelle voie est souvent décrié et le fait que la vente des fréquences n’ait pas été encore annoncée peut aussi l’expliquer. Pour y remédier, il faudrait d’une part que l’Etat français et le régulateur investissent plus massivement, et accélèrent le calendrier de mise à disposition des premières fréquences d'autre part.

Cela pourrait d’ailleurs se faire au niveau européen. L’Europe a, en effet, déjà injecté 700 millions d'euros dans un partenariat public privé (PPP) avec les industriels du secteur : le 5G PPP. Celui-ci est en effet dirigé par le Français Jean-Pierre Bienaimé, qui a longtemps présidé l'UMTS Forum avec pour objectif d’effectuer des premiers tests dès cette année dans l'Union européenne avec des essais "pré-commerciaux" l'année suivante, et de disposer d'une couverture 5G complète dans au moins une ville importante de chaque pays d'Europe fin 2020. Enfin, l'ensemble des zones urbaines et des voies de communication terrestres devraient être couvertes d'ici 2025. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires