En direct
Best of
Best Of
En direct
Revue de presse des hebdos
Ultra gauche : le glissement vers la violence qui inquiète le pouvoir ; agressions dans les hôpitaux : des soignants formés à l'auto défense ! ; Marseille : Rudy, 15 ans, assassiné dans son quartier tenu par les trafiquants ; PS : la furie meurtrière
Publié le 08 décembre 2016
A l'exception de l'Express qui publie une longue enquête sur le réveil des catholiques, (Fillon, leur homme providentiel ? s'interroge le mag) , tous les news magazines consacrent leur couverture à la bataille pour la primaire à gauche.
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'exception de l'Express qui publie une longue enquête sur le réveil des catholiques, (Fillon, leur homme providentiel ? s'interroge le mag) , tous les news magazines consacrent leur couverture à la bataille pour la primaire à gauche.

Duels au choix dans vos hebdos qui  n'ont pas eu le temps de prendre en compte "l'hypothèse Peillon", le peut-être troisième homme qui surgit soudainement dans la bataille de la primaire de la Gauche. A l'exception de l'Express qui publie une longue enquête sur le réveil des catholiques, (Fillon, leur homme providentiel ? s'interroge le mag) , tous les news magazines consacrent leur couverture à la bataille pour la primaire à gauche. Et les hebdos, comme  les journaux en général, préfèrent les duels, on l'a constaté avec la droite. Selon leur sensibilité, ils choisissent l'adversaire de... Manuel Valls. En couverture du Point  et de Challenges, l'ancien Premier ministre doit ferrailler contre Macron... L'hebdo de gauche l'Obs préfère l'option Valls/Montebourg en couverture. A l'opposé de l'échiquier politique, Valeurs Actuelles présente "L'effroyable M.Valls" !

La candidature de Manuel Vallls est loin de ravir tous les socialistes, c'est un euphémisme. L'Obs nous apprend qu'"après le renoncement de François Hollande, Martine Aubry a téléphoné plusieurs fois à Marisol Touraine pour lui qu'elle la soutiendrait si elle décidait d'être candidate à la primaire". Mais la Ministre des Affaires sociales a décliné. Un indice pour une "autre" candidature dans Challenges qui relate une réflexion-confidence  de Bernard Poignant, le conseiller de François Hollande , qui invite ceux " qui voudraient limiter la primaire de gauche à un duel Arnaud-Montebourg-Manuel Valls, à se méfier ...du troisième homme ou de la troisième femme...Pour lui "Tout n'est pas écrit d'avance"..., comme on l'a vu avec la confrontation annoncée entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé". A ceci près que François Fillon était en campagne depuis deux ans ....

Match qui a déroulé le tapis rouge à Emmanuel Macron , rééquilibre .Cette semaine Manuel Valls a droit à son tour au tapis rouge .Ultime photo dans son bureau à Matignon, main dans la main avec son épouse Anne Gravoin émue aux larmes à Evry, baiser délicat de sa mère. Le mag s'avance en écrivant que " cette fois l'ancien conseiller de Michel Rocard part en position de favori, et évoque " la guerre sans merci avec Emmanuel Macron, " entre l'apparatchik et l'énarque-banquier-philosophe allergique aux partis, le choc des cultures entre les deux hommes aux caractères antinomiques mais aux idées ( au moins sur l'économie) tellement proches"..

Valeurs Actuelles lui, taille un costard à "l'Effroyable Monsieur Valls , agressif, sectaire, laïcard, le vrai visage du dernier recours de la gauche". Car , pour Valeurs Actuelles Valls ,c'était "un réformateur qui aura échoué sur toute la ligne. Un enfumeur qui achève de se renier lui-même, après avoir trahi le chef de l'Etat." Le candidat à la primaire  est en couverture du magazine, une serviette à la main en train de s'essuyer le visage . Avec de tels compliments on l'attendait avec un couteau entre les dents! ! Le mag ironse sur sa déclaration de candidature ,"avec un ton de miel," lundi soir à Evry, " au milieu des siens et d'un parterre black blanc beur où s'était même glissé un asiatique sélectionné comme s'il s'agissait de réaliser un pub United Colors of Benetton. V.A. écrit que " le plus probable est que se constitue un front anti-Valls. Toutes les forces de gauche sont à l'oeuvre". Mais pas que . En réalité" Manuel Valls est pris sous les feux croisés de toutes les gauches et de la droite, qui n'a rien oublié de son piètre bilan, comme ministre de l'intérieur et comme premier ministre", surtout "La France tranquille et bien élevée n'a pas oublié qu'elle a été accueillie à coups de matraque et de gaz lacrymogène lorsqu'elle manifestait contre la loi Taubira"...

Plus nuancé, L 'Obs s'interroge :" Manuel le diviseur peut il se muer en Valls le rassembleur? Et ce, en six petites semaines de temps ? C'est la question du moment, l'équation qu'il doit impérativement résoudre pour espérer l'emporter.Celle qui oblige-ironie du sort-à faire du Hollande, à ressembler à ce président qui lui avait pourtant demandé de faire du Valls". L'ancien provocateur en chef du PS sait bien qu'il va devoir donner des gages, tendre la main à ceux qui sont partis,à ceux qu'il a affrontés, à ceux qu'il a tant aimé détester"...Aujourd'hui il " n'exclut personne", mais s'interroge le mag " l'ardoise magique suffira-t-elle à solder le passé, effacer les blessures?". Ce n'est pas gagné ,surtout quand on lit la décapante interview d'Arnaud Montebourg dans le même journal ...L'ancien Ministre de l'Economie revient notamment sur ses désaccords avec François Hollande " avec qui il n'a jamais pu parler d'économie. Je lui rédigeais des notes, il ne me répondait pas". A propos de Manuel Valls :"Face à la candidature ultra-libérale de François Fillon on ne peut pas imaginer une candidature sociale-libérale. Il n'y aurait alors que des différences de degré, pas de nature ...".Sa candidature à lui, Arnaud Montebourg la qualifie de  " sociale-républicaine", placée au coeur des gauches "..

Ségolène, Montebourg, même combat

Jack Lang fait coup double ; à propos d'Arnaud Montebourg, candidat à la primaire socialiste, l'ancien Ministre de la Culture a eu cette comparaison cruelle : " Arnaud Montebourg à l'Elysée, ce serait Ségolène Royal à Cuba tous les jours ". (l'Express) . Quant à Daniel Cohn-Bendit, inspiré par la bravitude de la candidate en 2007, il qualifie la sortie de la Ministre de l'Ecologie  de " connertitude". (Le Point).

En Bref

Frédéric Péchenard qui occupait les fonctions de Directeur Général chez les Républicains a été la Première personne débarquée après la désignation automatique du vainqueur de la primaire François Fillon à la tête du Parti .C'est son successeur, Patrick Stefanini, qui lui a signifié son congé, ce que l'ex-grand flic a peu a peu apprécié .Et pour cause. Lorsqu'il a été limogé de ses fonctions de Directeur de la Police Nationale en 2012, le Ministre de l'Intérieur de l'époque , un certain Manuel Valls l'avait reçu personnellement pour le lui annoncer ..(Le Point ).

La violence à l'hôpital.... 

"Lieu public ouvert à tous, l'hopital cristallise tous les maux de a société française et notamment sa violence..."En France un soignant est agressé toutes les trente minutes " écrit Valeurs Actuelles qui a enquêté sur ces agressions que subissent les personnels et médecins hospitaliers, en s'attardant sur des faits qui se sont produits à l'hopital de Tourcoing. "Dans la nuit du 15 au 16 octobre une dizaine d'individus ,proches d'un patient, s'en sont pris à deux médecins et un interne. Motif de l'agression? A en croire les agresseurs présumés, des délais et une implication des médecins insuffisants..."En fait, les " accompagnants" se sont "énervés" parce qu'on leur interdisait l'entrée dans un secteur réservé aux professionnels...Bilan , le médecin, roué de coups, se relève avec des hématomes et la lèvre ouverte..." La jeune femme se fait arracher un touffe de cheveux ..."..."quelques  jours après cette agression, un homme est intercepté par le vigile aux urgences de l'hôpital de Tourcoing, en train de voler les malades dans leur chambre, munis d'une machette...."De tels faits expliquent que " depuis deux ans,le personnel hospitalier de l'hôpital de Tourcoing se forme à l'autodéfense.... pour faire face et immobiliser les individus récalcitrants".

... et dans les quartiers Nord de Marseille

Le trente deuxième mort par balle de l'année à Marseille est un jeune garçon de 15 ans, Rudy. Il  est aussi  "le quatrième mineur à tomber sous les balles dans la ville depuis 2010". Paris Match est allé enquêter sur la mort de ce jeune garçon dont le corps a été retrouvé aux confins du 13e arrondissement dans la cité phocéenne. "Rudy a amené ligoté, tué de deux balles, puis brûlé. Une exécution méthodique, froide qui, à Marseille n'étonne personne", écrit Match, car dans certains quartiers, "aujourd'hui, faire la bise à la mauvaise personne ou serrer la mauvaise main, c'est prendre le risque de se faire tabasser à coups de crosse... ils frappent les mômes pour les obliger à guetter. Si besoin, ils cognent aussi les pères récalcitrants. Ceux qui résistent sont des boucs émissaires. Les autre déménagent. Porter plainte? C'est encore pire. Ils tuent pour 1000 euros" raconte un habitant du quartier Nord . Rudy " était gentil, rêveur, doux poli ." Il était inscrit en section carrosserie au lycée professionnel Frédéric Mistral...Son père l'accompagnait même au métro. Ce n'était pas une garantie. Rudy arrivait rarement à destination" , écrit le mag. "Que faisait il de ses journées? Personne n'ose répondre franchement ...L'omerta...Match décrit un point de vente de la drogue " il y a cinq hommes en permanence positionnés sur les toits, équipés de jumelles, et autant qui surveillent chaque accès...L'entrée de la cité est un check point tenu par plusieurs jeunes ,délimité par des poubelles et des barrières volées sur un chantier..En tout il y a une quinzaine de jeunes qui se relèvent toute la journée...A partir de 22H ils bloquent la route et les véhicules inconnus sont fouillés. C'est devenu une zone de non droit livrée à la loi des trafiquants..."  

Une ultra-gauche qui inquiète le pouvoir

Avant la voiture de police attaquée et incendiée de Viry-Châtillon, au moment du mouvement anti-loi Travail, il y avait eu l'attaque d'un véhicule de police Quai de Valmy à Paris, où une gardienne de la paix et un adjoint de sécurité avaient dû prendre la fuite... C'était le fait de "la nouvelle gauche révolutionnaire. Des anticapitalistes en Nike et Adidas Cancun, en polo Fred Perry ou en veste The North Face, des "antifas" des beaux quartiers  et des groupes anarcho-révolutionnaires... Le Point a enquêté sur cette mouvance et ces casseurs "qui démontent les Abribus, enlèvent les pavés des rues pour les jeter sur la police et mettent de a colle dans les distributeurs de billets ou dans les bornes de tickets Vinci .Ils s'en prennent aux grands symboles du capitalisme... Parmi les suspects interpelés deux arrières petits-fils de Georges Bernanos (l'auteur du Journal d'un Curé de Campagne) " si prompt à dénoncer les misères et les puissances d'argent " qui "ont gardé un peu de sa rage". Antonin et Angel Bernanos ont été mis en examen pour tentative d'homicide volontaire. Les policiers assurent qu'ils font partie des agresseurs. L'enquête judiciaire n'a , pour le moment pas réussi à le prouver...Un autre interpelé a depuis, affirmé avoir donné les coups .Mais les policiers continuent de s'interroger sur le rôle des deux frères, dont l'un est "fiché S pour son appartenance à la mouvance contestataire antifasciste susceptible de se livrer à des violences..."Parmi le matériel trouvé dans les chambres des deux frères lors des perquisitions "des tracts, auto collantes et affiches de l'Action antifasciste Paris-banlieue, un groupuscule très surveillé par le renseignement car soupçonné de vouloir rallier les cités sensibles à la lutte. Un phénomène craint par les autorités et déjà observé à Nantes en mai, lorsque des jeunes des quartiers ont rejoint des manifestants en centre-ville pour attaquer les commerces... Le Point cite des exemples d'action pouvant émaner de ces groupes "qui font de Notre-Dame des Landes leur laboratoire" à Rouen, pose la question : "à quel point les ultras sont-ils organisés... D'après un gendarme" on est entré dans une radicalité réelle qui, à certains égards peut constituer les prémices de ce que l'on a appelé les années de plomb..."

Grincements chez les Nobel

L'Express (qui a fait le déplacement à Stockholm), parle de "l'ombre de Bob Dylan qui planera sur la cérémonie des Nobel", puisque "désormais inscrit au Panthéon de la littérature, le chanteur américain a renoncé à faire le voyage ... Cette absence a tout pour vexer les exécuteurs testamentaires du chimiste et industriel suédois Alfred Nobel... Jamais, avant Bob Dylan un récipiendaire n'avait répondu par un tel silence: aucune déclaration officielle, pas le moindre remerciement public. Ce mutisme alimente les spéculations .Faut-il l'interpréter comme une marque de dédain?"... En fait, constate l'Express" naguère synonyme de tradition, de stabilité et de conservatisme de bon aloi, la galaxie Nobel traverse une période de turbulences. Non seulement ses choix sont contestés, tels les prix de la paix attribués au Président Barack Obama ou, cette année, au chef de l'Etat colombien. Mais aussi certains dossiers brûlants , à commencer par celui d'un gigantesque projet architectural ultra-moderne, dans le coeur historique de la capitale suédoise, entament l'image de "la marque Nobel". Ce projet a déjà provoqué des manifestations réunissant plusieurs milliers de personnes, et il divise jusqu'aux personnalités les plus influentes du pays... Le roi en personne, dont le château avoisine l'éventuel Centre Nobel , est réservé. Frédérik Lundberg, un des principaux actionnaires de Volvo et Ericsson également . Mais "les Wallenberg, première fortune du pays, la famille Persson, propriétaire de H&M , troisième fortune du pays, sont pour et ont promis de consacrer 40 millions d'euros au projet". Le Nobel est également entaché par le scandale provoqué par "l'affaire Macchiarini" du nom d'un célèbre chirurgien italien embauché par l'Institut Karolinska, l'institution au sein de laquelle se réunissent chaque année 50 chercheurs pour désigner l'heureux lauréat du Prix Nobel de médecine. "Non seulement six de ses patients sont décédés peu après les opérations qualifiées de prodigieuses (greffe d'une trachée artère artificielle recouverte de cellules souches), mais le professeur est aussi accusé de falsification, à la fois dans son CV et dans les des articles publiés dans des revues scientifiques"... Pour l'ancien président du comité d'éthique suédois pour la recherche, cette regrettable affaire équivaut à un Tchernobyl éthique".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi & Dimitri se marient (enfin) Charlotte Gainsbourg (enfin) heureuse; Justin Bieber & Hailey Baldwin n'ont pas consommé leur mariage; David Hallyday & Laura Smet ne se quittent plus, les princes William & Harry ne se kiffent plus
02.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Au tableau : Christophe Castaner mal à l’aise après une question d’un élève
05.
Une attaque informatique d'une ampleur inédite frappe Internet
06.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
07.
Assurance chômage, santé, retraite : l’agonie des systèmes paritaires de protection sociale s’accélère...
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Charlotte Casiraghi & Dimitri se marient (enfin) Charlotte Gainsbourg (enfin) heureuse; Justin Bieber & Hailey Baldwin n'ont pas consommé leur mariage; David Hallyday & Laura Smet ne se quittent plus, les princes William & Harry ne se kiffent plus
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Pour Marlène Schiappa, il y a "une convergence idéologique" entre "la Manif pour tous et les terroristes islamistes"
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 11/12/2016 - 17:04
Macron plus moderne... et il a un vrai programme!
«La vérité est un miroir brisé, et chacun en possède un petit morceau», chantait le poète mystique persan Rumi.

Emmanuel Macron est le seul des candidats qui a eu le courage de sortir de son positionnement historique (de gauche) pour aller puiser les meilleures solutions partout et les combiner en un programme humaniste, démocrate, très complet et crédible.
- http://vision-macron.fr/ -

Lors de son discours, il a surpris tous ceux qui le trouvaient atone en révélant un vrai talent de tribun.
Son "En Marche" est encore plus fort que le "Mangez des Pommes" de Chirac en son temps.
Il est sans aucun doute le plus moderne de tous les candidats à la présidence.
Il y a du John Kennedy à la française chez Emmanuel Macron.

Grâce à tout ça, il emportera l'adhésion des Français en mai.
Il peut créer la surprise.
S’il est élu, il sera certainement le premier président appartenant vraiment au troisième millénaire.
essentimo
- 11/12/2016 - 08:01
je retire
erreur !
essentimo
- 11/12/2016 - 08:00
commentaire supprimé
pourquoi ?