En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 16 min 11 sec
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 45 min 13 sec
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 3 heures 54 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 5 heures 53 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 7 heures 32 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 8 heures 18 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Au secours, l’OMC se réveille et autorise Donald Trump à taxer les produits d’origine européenne

il y a 9 heures 23 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 26 min 51 sec
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 2 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 3 heures 44 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 5 heures 35 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 6 heures 30 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 8 heures 7 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 8 heures 26 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Société
énième réforme

Lutte contre les stupéfiants : le plan antidrogue qui n’en était pas un

il y a 9 heures 35 min
Rhétorico-laser

"Père, gardez-vous à droite. Père, gardez-vous à gauche !" : Alain Juppé pourra-t-il tenir sur tous les fronts ?

Publié le 10 octobre 2016
Si la plupart des médias lui sont à l’évidence favorables, au nom du "Tout-Sauf-Sarkozy", c'est à la réaction de ces concurrents mais aussi de la gauche "hollandaise" que le favori actuel des sondages doit prendre garde.
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si la plupart des médias lui sont à l’évidence favorables, au nom du "Tout-Sauf-Sarkozy", c'est à la réaction de ces concurrents mais aussi de la gauche "hollandaise" que le favori actuel des sondages doit prendre garde.

Que la correction politique me pardonne si j’évoque le temps où "nos ancêtres les Gaulois" régnaient encore dans nos écoles. Il y avait un autre tableau marquant dans la grande galerie nationale que dressait alors nos manuels d’histoire : la bataille de Poitiers en 1356 où le roi Jean le Bon fut capturé par les soldats de la perfide Albion après un combat héroïque où son dernier fils, Philippe, futur duc de Bourgogne, le mettait en garde contre les coups de l’ennemi : "Père gardez- vous à droite. Père gardez-vous à gauche".

Alain Juppé, fils glorieux de l’école républicaine, a dû certainement penser à cette phrase au terme d’une semaine de surexposition où les coups ne lui furent pas épargnés - même si la plupart des médias lui sont à l’évidence favorables, au nom du "Tout-Sauf-Sarkozy".

Aussi bien, est-ce davantage à la réaction de ces concurrents mais aussi de la gauche "hollandaise" que le favori actuel des sondages doit prendre garde.

Il veille visiblement au grain par rapport à Nicolas Sarkozy, vis à-vis duquel sa tactique rhétorique semble payer : réponse du tac au tac ; style verbal affirmé et énergique ; voire concurrence inattendue sur le registre du "parler brut" ("je les emmerde !"). Mais surtout, Alain Juppé a la grande intelligence de revendiquer précisément ce qu’on lui reproche ("l’identité heureuse", la "modération") et de parer les attaques en les reformulant positivement. Tout en prenant soin, primaires obligent, de rappeler qu’il est un "homme de droite", "un gaulliste", un "réformateur" résolu, etc…

Mais voilà : mis bout à bout, tous ses propos risquent de brouiller le message. Rassurer la droite SANS effrayer la gauche est un exercice d’équilibriste, qui se mesure à la fréquence de ces formulations ambiguës dans le discours même d’Alain Juppé : "faire ceci TOUT EN en faisant cela" ; "rendre les allocations chômage dégressives, SI le marché du travail se redresse".

"Rhétorique circulaire" qui n’est pas sans rappeler celle de… François Hollande. Tout comme le vœu pieux que "la croissance reviendra" qui rappelle un certain "ça va mieux" et qui peut susciter à droite une question dangereuse pour l’intéressé : que fera vraiment "Alain Juppé-Président" et fera-t-il même quelque chose ?

Mais, inversement, il est essentiel, pour la gauche hollandaise de parer au danger qui se profile d’un remplaçant aussi évident de l’actuel occupant de l’Elysée, avec la crédibilité personnelle et la stature présidentielle en plus. C’est bien pourquoi le parti socialiste engage déjà le fer avec l’ancien Premier ministre que Jean-Christophe a déclaré "friable en campagne", "arrière-grand-père de la politique", "frère siamois de Nicolas Sarkozy" et autres amabilités. Et de dénoncer le "libéralisme" (abomination de la désolation !) de son programme économique qui menace de destruction "notre-modèle-social-que le-monde-entier-nous-envie". Thème qui servira d’ailleurs contre tout candidat de droite et qui s’annonce comme le cœur nucléaire de la rhétorique de campagne à gauche. Autrement dit, si les mots ont un sens, une campagne ultra-conservatrice.

A moins qu’à ce jeu-là, Alain Juppé, par ses ambiguïtés mêmes, ne soit justement le vrai gagnant. Car ce conservatisme n’est-il pas finalement dominant, sinon dans la population, du moins parmi ceux qui votent effectivement, y compris à droite ? Combien de Français ne souhaitent-ils pas au fond d’eux-mêmes que "tout change pour que rien ne change" ? Notamment dans l’électorat senior, très "votant", qui craint de voir ses retraites et son assurance-santé disparaître en même temps que l’Etat-providence. Voilà qui pourrait bien expliquer l’avance persistante d’Alain Juppé dans les sondages pour les primaires comme pour les présidentielles.

Soyons clairs : il ne s’agit ici nullement de lui faire un procès d’intention en inertie. L’homme a prouvé en 1995 son allant réformateur et "le miracle bordelais" atteste de son énergie transformatrice. Mais, d’un point de vue tactique et rhétorique, l’enjeu est ailleurs : il a tout intérêt, à ce stade, à ne pas sortir de l’ambiguïté.

Il faut donc s’attendre à ce que ses challengers cherchent à l’en débusquer. Et à engranger, au passage, le bénéfice d’une réaction "cassante" de l’intéressé, qui a reconnu lui-même ce petit travers. Et qui, s’il est un bon débatteur, n’a pas le souffle d’un grand tribun.

Réponse le 13 octobre. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage

07.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 02/11/2016 - 18:33
Labeliser les politiciens?
Pour éviter, comme cela se présente aux U.S., de focaliser les débats sur des postures, des attitudes ou des comportements au détriment des vraie questions de fond, il faudrait une sorte de "sur-parti" qui garantit le contrôle de la qualité psychiatrique des candidats comme le ferait un label. 
Ce "label" garantirait au citoyen qu’un candidat -quelle que soit sa couleur politique- validé par ce label serait psychologiquement sain. 
Le premier critère serait l'aptitude à l'empathie. 
Un politicien sans empathie n'est intéressé que par lui-même et le pouvoir au prix de n'importe quelle manipulation. 
Les «sans empathie» sont souvent des propagateurs de haine. 
Ils sont aussi souvent attirés par la complosphère. 
Si l’on pouvait éviter ce genre de personne toxique en politique…
Lafayette 68
- 12/10/2016 - 14:42
Vraie finale
MLP-Macron : renouvellement , jeunesse des 2 candidats avec une opposition claire ,des idéologies cohérentes : Europe des nations donc souveraineté retrouvée,patriotisme économique , laïcité ferme , combat contre l'islam salafiste et en face partisans de l'UE ouverte à tous vents et atlantiste ,favorable au multiculturalisme et au dumping social. Une belle finale sans les vieux de la vieille , qui transcende l'éternel et désuet combat D-G.
mjb75
- 11/10/2016 - 12:14
Qui vote pour Juppé?
Beaucoup de jeunes soutiennent Juppé, le côté vieil âge est rassurant!
Même si ceux-là votent peu et aussi pour MLP.
Mais non, nombre de personnes âgées soutiennent Bruno Le Maire ou encore F.Fillon .