En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

05.

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

06.

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

07.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

04.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 47 min 50 sec
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 3 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 3 heures 52 min
light > Insolite
Too bad!
Un artiste vend une banane scotchée au mur 12.000 dollars : un autre la décroche, la pèle et la mange
il y a 6 heures 8 min
pépite vidéo > Insolite
Goût de luxe
Un hôtel espagnol décore son hall d'entrée avec un sapin à 14 millions d'euros
il y a 6 heures 46 min
rendez-vous > Economie
Zone Franche
Retraites et consensus scientifique : peut-on vraiment prendre les retraito-sceptiques au sérieux ?
il y a 7 heures 58 min
décryptage > Europe
Surprises

Surprises à la carte : ce que la géographie de l’euroscepticisme nous apprend des racines du trouble politique qui ébranle l’Union

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Terrorisme
Incompréhension

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

il y a 12 heures 8 min
pépites > Religion
Solidarité et soutien
Attaque contre la mosquée de Bayonne : SOS Racisme lance un appel de soutien pour une marche solidaire ce dimanche 15 décembre
il y a 19 heures 18 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 2 heures 3 sec
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 3 heures 47 min
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Santé
Petites vérités

Petites vérités utiles à rétablir sur l’espérance de vie en France

il y a 6 heures 38 min
décryptage > Europe
La juste mesure

Royaume-Uni : la lutte anticorruption cherche la juste mesure

il y a 7 heures 57 min
décryptage > Politique
Petites vérités

Humanisme, rémunérations et régimes spéciaux : le cas Delevoye

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Science
Découverte

Quand le simulateur énergétique du MIT montre qu’il demeure possible de limiter à la hausse des températures à 1,1°C sans décroissance tout en se passant des énergies fossiles

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Economie
Génération 1975

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

il y a 11 heures 54 min
décryptage > Politique
To Reforme or not To Reform

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

il y a 12 heures 13 min
pépites > Politique
Sondages
Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani
il y a 20 heures 7 min
© relay
© relay
Revue de presse des hebdos

Sarkozy II : le Parlement, une perte de temps.... ; Montebourg : un de Gaulle en marinière ? ; Il y a 50 ans, Mao mourait ; être gay en Afrique de l'Est ; Hollande et l'histoire.

Publié le 18 août 2016
Le second mandat de Sarkozy serait sportif, le premier de Montebourg serait gaulliste. Mao, le tyran sanguinaire qui s'était fait oublier. Du Rwanda à l'Ouganda, la scène gay tente d'exister. Quand François Hollande gamberge sur sa postérité.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le second mandat de Sarkozy serait sportif, le premier de Montebourg serait gaulliste. Mao, le tyran sanguinaire qui s'était fait oublier. Du Rwanda à l'Ouganda, la scène gay tente d'exister. Quand François Hollande gamberge sur sa postérité.

On avait un peu perdu l'habitude des unes de news magazines avec du Sarko pleine page. Lui, on imagine, aimerait bien qu'on s'y réaccoutume. Et si L'Express lui accorde sa couverture de mi-août, ce n'est pas parce qu'il ne se passe rien d'intéressant, mais surtout parce que l'ancien président vient de sortir un bouquin (« La France pour la vie », Plon) dans lequel il explique que, s'il revient, il va littéralement casser la baraque.

« Si les Français choisissent Sarkozy II, prévient Christophe Barbier qui a dû lire le livre sur la plage, qu'ils le sachent, ils auront Sarkozy au carré. Réélu, il lancera encore plus de réformes, encore plus vite qu'il ne le fît lors des chamboulements désordonnés du printemps 2007 ». Le boss des Républicains promet même « une gestion du temps très personnelle et l'emploi du référendum sur les sujets, telle l'immigration, trop urgents pour qu'on les laisse s'enliser au Parlement, ou trop sensibles aux blocages politico-médiatiques ».

On est prévenu : un second mandat Sarkozy n'aura rien d'un second mandat Mitterrand ou d'un second mandat Chirac. Il y aura du sport.

Barbier le pense, mais il n'est pas le seul, « le fiasco général du quinquennat Hollande lui facilite la tâche ». Reste à savoir si la tempête sécuritaire qu'il envisage et le cap sur l'identité qu'il désigne dans son bréviaire est ce qu'attendent les Français en premier lieu, qui aimeraient peut-être que la droite ait une vague notion de ce qui peut être fait pour leur redonner du boulot et de la croissance avant de partir à la chasse aux électeurs du FN. L'Express s'amuse d'ailleurs de ce que pourrait être un gouvernement d'ouverture dans un contexte pareil : « Eric Zemmour secrétaire d’État à l'Identité ? Gilles-William Goldnadel ministre délégué à la réforme pénitentiaire ? Robert Ménard aux Collectivités locales ? ».

Oui, effectivement, s'il est réélu, il y aura du sport. Mais sans doute pas de celui qui rapporte des médailles... Enfin, on verra.

Montebourg en embuscade

Mais L'Express est un hebdo pluraliste, qui partage ses pages entre droite et gauche comme la pendule du CSA pendant un débat télévisé. En embuscade derrière le dossier Sarko, une enquête sur un autre revenant possible : Arnaud Montebourg. Lui aussi, il se rêve en président sportif, même son tropisme gauche de la gauche à l'intérieur de la gauche du centre, est un créneau encombré. Entre Marie-Noëlle Lienemann, Gérard Filoche et maintenant Benoît Hamon, il lui faudra plus qu'une marinière pour se distinguer.

Qu'à cela ne tienne, indique-t-il au magazine : « Je suis comme un sportif qui a fait des pompes toute sa vie (…). Les automatismes reviennent ». « A 53 ans, la silhouette légèrement plus arrondie, la chevelure plus grisonnante, il montera seul, ce 21 août, sur le ring de Frangy-en-Bresse, comme un boxeur après une blessure : il n'a invité aucun autre orateur cette année à sa Fête de la rose ».

Lui, son truc, croit savoir L'Express, sera plutôt le souverainisme (« restructurer l'Europe, imposer un rapport de force avec l'Allemagne, sortir de l'alignement avec les États-Unis »). Il paraît qu'il se prend un peu pour Chevènement, son mentor, et parfois carrément pour de Gaulle « qu'il cite à l'envi ».

Du côté de l’Élysée, on ne semble pas trop le craindre pour autant : « Le fait qu'il ait accéléré son rendez-vous de Frangy prouve qu'il cherche à retrouver de l'oxygène car sa campagne ne prend pas », raille-t-on chez les conseillers de François Hollande.

Mao, l'affreux qui rendait indulgent

Si L'Express fait dans le leader potentiel, il reste clairement ancré dans le champ de la démocratie. Ce n'est pas le cas de L'Obs de la semaine, qui préfère s'intéresser à Mao et qu'il qualifie d'ailleurs, assez pertinemment, de « plus grand criminel de l'histoire ». A la lecture de ce dossier, on se dit que l'idée était bonne. Et que les jeunes générations, qui ont sans doute, du moins on l'espère, entendu parler d'Hitler, voire de Staline, ne savent peut-être pas grand chose du « Grand timonier » et des ses 50 millions de mort.

Disparu il y a déjà quarante ans, Mao continuerait, estime d'ailleurs l'historien Frank Dikötter, de jouir d'une aura vaguement favorable dans certains cercles. C'est que, pour toute sa cruauté, le maoïsme a une histoire politique française : « Au début des années 60, le communisme à la mode soviétique, assommé par les révélations du rapport Khrouchtchev (1956), représenté par des partis d'apparatchiks gris comme la pluie, ne fait plus guère rêver ceux qui se sentent l'âme révolutionnaire ». On les comprend. Mais, du coup, c'est l'homme de la Grande marche qui prend le relais dans une jeunesse française en quête d’icônes : « Mao vient de rompre à grand fracas avec l'URSS (...), n'est-ce pas la preuve qu'il va réussir à sortir de l'impasse stalinienne et trouver, enfin, la voie qui conduit au socialisme ? ».

En tout état de cause, les Jean-Luc Godard, les Philippe Sollers, les Simone de Beauvoir, les Jean-Paul Sartre ou les Bernard Clavel vont y croire, en même temps qu'une tripotée de féministes du MLF et d'étudiants portant la fameuse « gauche prolétarienne » sur les fonts baptismaux. Comme avec l'aventure stalinienne, les témoignages des horreurs finiront par se propager et ramener la plupart des fans de Mao à la raison. Mais pas au point, pour certains, de renier leurs amours inconséquentes de l'auteur du « Petit Livre Rouge », un catalogue de pensées édifiantes encore trouvable chez les bouquinistes.

Mais bon, cinquante millions de morts tout de même, le bonhomme...

Amours interdites

L'Obs livre également, dans ce numéro, un reportage sur l'homosexualité en Afrique de l'Est du photographe Frédéric Noy, qui présente son travail jusqu’au 11 septembre au festival Visa pour l'image de Perpignan. « Sur le continent africain, explique l'hebdo, 33 pays sur 50 condamnent  l'homosexualité (…) mais, au Burundi, au Rwanda ou en Ouganda, dont les législations diffèrent radicalement les unes des autres, Noy a suivi celles et ceux qui, stigmatisés, tentent d'exister ».

Passant d'une salle de tribunal où un homme est jugé pour « acte homosexuel » aux préparatifs d'un concours de « Monsieur et mademoiselle Fierté » à Kampala, de la tombe d'un militant de la cause LGBT mort du sida à un musulman pieux bien que gay priant dans sa maison (« Si Dieu doit me punir, il me punira, mais je sais qu'il m'a créé ainsi »), l'artiste lève un coin du voile sur les conditions de vie d'une communauté en danger permanent.

Hollande : « Mais que dira-t-on de moi plus tard ? »

Il semblerait, apprend-on dans Le Point, qui publie des extraits d'un livre explorant les méandres de ce qui se passe dans le cerveau de François Hollande lorsqu'il se préoccupe de sa postérité (« Conversations privées avec le président », Antonin André et Karim Rissouli, Albin Michel).

« Ce qui est terrible, estime le chef de l’État, c'est de faire un mandat présidentiel dont il ne reste rien. Sauf une bonne image dans le meilleur des cas. Se dire : j'étais là, j'ai occupé la fonction. Mais qu'est-ce que l'histoire retiendra ? ». « Moi, j'ai réglé cette question, se répond-il cependant : le Mali, la réponse aux attentats de janvier, le mariage pour tous, la loi Macron... Une fois qu'on a réglé cette question, on peut tout faire pour poursuivre mais, en même temps, ce n'est pas un drame si ça s'arrête. Le drame, c'est quand vous laissez la place et que vos traces sur le sable s'effacent d'elles mêmes ».

On ne veut certes pas accabler un homme dont les responsabilités sont objectivement importantes, mais sa conviction d'avoir d'ores et déjà marqué l'histoire surprend un poil. Sur la question du chômage, en tout cas, il a l'air moins convaincu de mériter sa statue et son avenue : « L'erreur, c'est d'avoir fixé l'échéance (de l'inversion de la courbe, NDLR) avant la fin de l'année (…). J'ai eu tort, je n'ai pas eu de bol ! En même temps, j'aurais pu gagner ».

Effectivement, on est d'accord, il aurait pu. Même Mao s'est peut-être dit la même chose...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

05.

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

06.

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

07.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

04.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 22/08/2016 - 01:00
"j'ai pas eu de bol" ça FH !
(et les chômeurs supplémentaires : ils en ont eu encore moins : eux )
C'est fou ! ET on a bien compris que eux c'est eux et que lui c'est lui .
pierre.payen92@gmail.com
- 18/08/2016 - 21:10
En décembre, il se glorifiera en graçiant Me Sauvage ! ! ! Amen
Si en décembre M. Hollande ne synchronisait pas l'annonce de sa candidature et sa grâce présidentielle, ne signerait-il pas SA PERTE ? !
Amen !
Pierre Payen (Dunkerque)
clint
- 18/08/2016 - 16:08
D'ailleurs au FN quand le "vieux" revient on lui crache dessus !
Au moins c'est franc, pas de sentiments !