En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 3 min 22 sec
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 15 heures 51 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 16 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 19 heures 34 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 19 heures 56 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 22 heures 1 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 22 heures 35 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 23 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 23 heures 20 min
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 15 heures 31 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 16 heures 33 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 17 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 19 heures 44 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 21 heures 18 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 31 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 22 heures 9 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 22 heures 40 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 23 heures 15 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 23 heures 31 min
© Reuters
© Reuters
Salade mixte

Bobos gentrifieurs des quartiers populaires : mais pourquoi tant de haine ?

Publié le 11 octobre 2015
Axiome : les pauvres s'installent chez les riches, c'est de la mixité sociale. Les riches s'installent chez les pauvres, c'est de la colonisation.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Axiome : les pauvres s'installent chez les riches, c'est de la mixité sociale. Les riches s'installent chez les pauvres, c'est de la colonisation.

S'il y a une catégorie socio-économique universellement détestée, en dépit de l'impossibilité manifeste d'en définir les contours exacts, c'est bien celle des bobos – et plus spécifiquement celle des bobos « gentrifieurs » qui métamorphosent les quartiers populaires en coins branchés à coups de disquaires vinyle et de restos sans gluten.

 

Ça n'est pas un phénomène exclusivement français (où aucune attaque de bar à céréales pour hipsters n'a encore été rapportée), mais l'idée selon laquelle la mixité sociale n'est une bonne chose que lorsque les pauvres emménagent chez les riches est, pour le coup, bien de chez nous. Lorsque que ça se passe dans l'autre sens, on appelle ça de la colonisation.

 

C'est ainsi que l'on se félicite de la construction de HLM dans le 16e arrondissement, où une bourgeoisie assez peu bohème aime bien cultiver l'entre soi, mais que l'on s'indigne de l'ouverture d'une brasserie chic à Barbès, au prétexte que les vendeurs de clopes à la sauvette des environs ne gagnent pas assez pour la fréquenter. La mixité sociale serait donc un peu comme le cholestérol, il y aurait la bonne et la mauvaise.

 

On pourra s'en étonner parce que ce n'est pas d'une grande logique : les quartiers modestes où s'installent journalistes web, psychothérapeutes gestalt et designers d'applis Facebook sont généralement faiblement pourvus en équipements collectifs, écoles de qualité et épiceries bio. Les trottoirs y sont mal nettoyés et les poubelles ramassées n'importe comment. Parce qu'ils connaissent toujours quelqu'un à la mairie, les nouveaux venus se débrouillent généralement pour faire mettre le secteur aux normes et, au moins en théorie, ça profite à tout le monde – vendeurs à la sauvette compris.

 

Bon, il est vrai qu'ils font aussi grimper le prix du mètre carré, mais pas tant que ça en fait : les bobos ne sont pas de vrais riches, juste des pas pauvres. S'ils en avaient vraiment les moyens, ils iraient s'installer directement dans un coin de rupins au lieu de chercher à transformer Belleville en Passy – ce qui prend du temps comme chacun sait.

 

L'e-book, nouveau Polaroid ?

 

L'immobilisme qui nous caractérise en tant que Français, et notre refus d'adopter rapidement les modes nouvelles, nous permet parfois, et paradoxalement, d'être en avance. Ainsi, et alors que le reste du monde a depuis longtemps troqué le livre-papier pour des liseuses électroniques et que l'on se demande, chez Darty, si nous allons enfin sauter le pas, voici que la tendance s'inverse.

 

Dans les pays les moins rétifs à l'e-book, États-Unis et Grande-Bretagne en tête, c'est la Bérézina numérique et les ventes de liseuses s'effondrent littéralement, à tel point que certaines grandes chaînes de distribution arrêtent purement et simplement de les proposer au public, en parallèle d'une hausse inédite de la demande de « vrais » livres.

 

N'étant pas moi-même amateur de Kindle (j'ai essayé, ça n'a pas pris) et assez bibliophile, je ne peux que m'en réjouir et me ranger à l'avis de Good e-reader, un webzine professionnel observant ce marché et pour les liseuses sont « l'équivalent moderne des appareils-photo Polaroid : un marché de niche ». Pour lui, les consommateurs se sont effectivement amusés avec les produit pendant quelques années parce que c'était rigolo, puis sont revenus au papier parce que c'était plus pratique et qu'on était effectivement propriétaire de ses bouquins.

 

Voyons voir, quel autre truc moderne avons-nous refusé d'adopter ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
poil à gratter
- 12/10/2015 - 02:28
@caramantran
Vous dites..."sauf que les bobos ont les moyens de faire déguerpir les pauvres, alors que le contraire n'est pas envisageable."
J'espère que vous plaisantez!! Vous devriez vous balader dans les quartiers où la "mixité sociale" que vous prônez tellement, à fait fuir tout ce que vous considérez comme riche!!
Caramantran
- 11/10/2015 - 16:01
@Jean-Jacques Lebailly
La contrainte démographique a accéléré ce processus: plus les populations à problèmes se multiplient, et plus il devient urgent de casser les noyaux durs qui sévissent dans certains quartiers des villes. Pour cela, une seule solution: diluer les familles difficiles parmi les populations rurales, jusqu'alors épargnées par les "incivilités" et autre délinquance. Les ruraux, peu habitués à ce genre de débordements, ont alors des réactions davantage épidermique que chez les urbains qui se sont malheureusement habitués à la violence et à la sauvagerie de certains. Cela explique pourquoi les thèses frontistes aujourd'hui se sont largement répandues dans des zones ou cela était impensable il y a encore quinze ou vingt ans en arrière...
cloette
- 11/10/2015 - 15:22
la mixité sociale
Se fait avant tout à l'école avec distribution du savoir , mais hélas pas avec l'école de Najat ! Quant aux bobos dans certains quartiers , pourquoi pas mais ça dépend de la qualité du bobo ! Pour le Kindle je suis revenue au papier aussi !